AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Dim 10 Avr - 21:55


Réunion des Capitaines

Des Jigokuchō et des messagers avaient été envoyé aux quatre coins du Seireitei sur ordre express du commandant-capitaine lui-même, dans le but de tenir une réunion exceptionnelle regroupant l'ensemble des capitaines des 13 divisions. L'objet était simple : plusieurs faits commençaient à se faire de plus en plus préoccupants, et un certain nombre de capitaines avaient d'ailleurs un rapport à formuler à ce sujet. L'occasion de poser tout cela à plat et de prendre des décision tant qu'il en était encore temps était trop bonne pour que Go-Ichijō Tennō, shinigami clairvoyant et réactif, ne puisse la rater. Entre les apparitions de plus en plus fréquentes des hollows sur Terre et la manifestation d'un adjuchas au sein même du rukongai quelques heures plus tôt, il leur fallait à tout prix prendre quelques mesures drastiques afin de trancher d'une manière ou d'une autre.

Ainsi donc, une fois que les 12 autres capitaines seraient enfin à leurs places, la réunion pourrait commencer. Il fallait s'attendre à bien plus de tension et de sérieux qu'à l'accoutumée, car tout cela n'était qu'un bien funeste présage que le commandant souhaitait conserver parfaitement sous contrôle...


Vous avez jusqu'à dimanche prochain pour vous manifester ! Ensuite, on s'organisera au mieux en fonction des participants et de leur nombre !
avatar
Maître Jeu
Maître Jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 26/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 11 Avr - 9:10
Lors d'une journée quelconque, le meilleur moment en était probablement le plus calme, là où personne ne pouvait vous gêner, là où la paperasse n'était pas là pour vous gâcher une journée, et là où l'on était en communion totale avec la nature. Certains appelaient cela une méditation, mais pour moi, ce n'était simplement qu'une discussion comme une autre avec Mitsutake. Après tout, peut-être était-ce cela qui faisait du Vieux et moi des êtres si proches. En effet, je lui accordais toujours un temps pour discuter, de tout, de rien, voire même pour lui demander des conseils. Après tout, mon Zanpakuto était une partie de moi, aussi précieuse de ma vie ! De plus, Mitsutake était avant tout un vieux, et un vieux avait forcément besoin de raconter sa vie, à moins de sombrer dans la dépression. L'on pouvait appeler cela de la méditation, car je me mettais souvent à l'écart, là où aucun soldat de la division ne pouvait venir me sortir de ma communion avec la forme spirituelle de mon katana. Ainsi, comme bien souvent, je m'étais isolé à l'ombre, au vent, et sous un arbre. Cliché ? Peut-être, mais toujours était-il que c'était ce qu'il y avait de plus efficace : l'endroit le plus paisible était souvent le meilleur.

Et cela était d'autant plus vrai dans la mesure où j'avais été plus tôt dans la journée sur le champ d'entraînement de la division pour travailler mon Zanjutsu. Ce n'était pas parce que j'avais atteint ce poste à haute responsabilité que je devais nier mon entraînement pour autant. Ainsi, comme souvent, je m'étais mêlé aux Shinigamis de ma dixième division pour m'entraîner avec eux. Certains choisissaient de mettre de la distance entre eux et les biens moins gradés, mais pour ma part, j'avais opté pour cette solution-ci. À vrai dire, cela me permettait de non seulement suivre la progression de quelques éléments prometteurs sous mes ordres, mais cela favorisait aussi l'entente, la cohésion et l'ordre. Il était tout de même plus facile d'agir sous les ordres d'un supérieur lorsque ce dernier avait souvent tendance à se mêler parmi les plus petits soldats. Cet entraînement m'avait ensuite mené à une phase de repos, comme actuellement.

Mais bien vite, un élément vint me sortir de ma torpeur et ainsi m'arracher à mon échange avec Mitsutake. En temps normal, je n'aurais pas hésité à exprimer un clair mécontentement. Malgré tout, quand je me rendis compte de la cause du dérangement, je compris tout de suite que mes devoirs de Capitaine du Gotei 13 m'avaient de nouveau rattrapé. Un papillon de l'enfer... Et lorsque l'un de ceux-ci était adressé à un capitaine, il ne voulait pas dire beaucoup de choses. Une réunion d'urgence était organisée par le Capitaine-Commandant lui-même et les treize capitaines du Seireitei étaient ainsi invités à se présenter dans les plus brefs délais. L'objet était simple, et d'ailleurs plus que clair : les choses commençaient à bouger, et les Hollows eux-mêmes se faisaient bien trop présent sur terre, mais aussi au Rukongai avec l'apparition d'Adjuchas ayant mobilisé un capitaine pour s'en débarrasser, et un autre pour sécuriser le terrain. Ils avaient été négligents. Si l'une de ces abominations apparaissaient au Seireitei, il n'aurait même pas le temps de faire ses frasques qu'il aurait été exterminé sur-le-champ. Après tout, la sécurité du Seireitei était à ma charge, et c'était en parti à moi de m'en débarrasser le plus vite.

Rejoignant mon bureau à la caserne, je laissais la direction de la division à mon vice-capitaine le temps de ma brève absence et j'attrapai pas la même mon long Haori blanc et ainsi rejoindre le centre de commandement après avoir mis mon sabre à ma taille. Je ne pouvais pas me permettre d'arriver en retard, comme certains avaient souvent l'habitude de faire et c'est ainsi que j'avais utilisé mon Shunpo sans hésitation pour rejoindre la salle de réunion. Par respect, je ne pouvais qu'arriver à l'avance. Très vite, j'étais arrivé parmi les premiers devant le Capitaine-Commandant, que j'avais salué par respect avant de prendre place en attendant les autres comme à l'accoutumée. Il ne me suffisait maintenant plus que d'attendre pour savoir comment se passerait cette réunion. Il fallait savoir que même ici, entre Capitaines, nous n'étions ni à l'abri d'une mésentente, ni d'une dispute...
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Nahagata Mitsutake
Inventaire:
Capitaine de la 10ème division
Capitaine de la 10ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 11 Avr - 11:17
Réunion des Capitaines ?!.

Le Hakuda était un art de combat au corps à corps qu’Aizawa ne maîtrisait pas, il s’entraînait donc comme d’habitude sur les membres de sa chère onzième division. Tout le monde avait droit à une bonne correction de sa part. Tsubasa son faucon mangeait des cacahuètes son repas préféré. Une journée banale dans la Onzième division, les membres convoqués en prenaient toujours pour leur grade par Aizawa. Ici la flemmardise était fortement punie.

Alors qu’Aizawa détruisait un énième membre de sa division avec un coup de poing bien placé dans les gencives, un Jigokucho arrivait alors et se posa sans trop de difficultés sur les épaules de notre cher capitaine. Une réunion des 13 capitaines, cela s’annonçait barbant. Le programme était simple d’après le Jigokucho, une réunion sur la multiplication d’apparitions d’hollow, encore quelque chose d’encore plus barbant. Aizawa fit signe à Tsubasa de venir se poser sur ses épaules et il demanda à un de ces élèves de lui apporter son haori blanc de Capitaine de la Onzième. En réalité, Aizawa voulait se rendre à cette division pour une unique raison, il voulait savoir si une autorisation pour retrouver l’ancien Kenpachi devenu un renégat du Seireitei allait lui être confié. Il voulait en réalité en découdre vraiment avec cet homme qui avait un peu été son modèle au sein de la Onzième division à une époque.

Tout en courant vers les bâtiments de la première division, il pensa aux anciens capitaines ceux qui étaient devenus des monstres de puissance et qui avait quitté le Seireitei. Certains d’entre eux méritaient profondément le respect d’Aizawa, il voulait à tout prix retrouver ses personnes pour les ramener ici et changer la vision du Commandant Go-Ichijo. Cela allait être difficile et puis il y avait encore les problématiques comme la montée en puissance exceptionnelle des Humains ou la cellule Quincy qui résiste encore ainsi que ces Hollows devenant toujours plus puissants de jour en jour. Cette réunion était finalement nécessaire.

Aizawa redoutait en même temps que ces vieux démons de compétitions reviennent à la vie lors de cette réunion. Les autres capitaines des autres divisions allaient sûrement pointer du doigt de la non-implication de la Onzième division dans les affaires extérieures au Seireitei et à la Soul Society hormis pour recruter des parias des districts malfamés du Rukongai.

Aizawa se frappa la tête avant en arrivant devant la porte de la salle de réunion. Il fallait qu’il arrête de penser à ce genre de choses ! Il fallait que lors de cette fameuse réunion qu’il montre que la onzième veut beaucoup plus intervenir à l’extérieur et surtout dans le monde des humains !
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: H
Pouvoir: Fujiwara no Genshin
Inventaire:
Capitaine de la 11ème division
Capitaine de la 11ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 198
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 26
Localisation : Rukongai
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 11 Avr - 19:08
« Hey mon gars ! Hein ? Ouais bon, ma fille, on s’en fout, faudrait voir à boire plus de lait pour que ça pousse, ma planche à pain a plus de formes que toi. Bref, j’en étais où ? Ah, ouais, ça te dit de boire un coup ? Meuh non, commence pas à chier dans ton froc, il n’va rien dire le capitaine, c’est un gars cool. Comment j’le sais ? Bah c’est moi, couillon ! Hein ? Ah ouais, c’est vrai, couillonne. Bon alors, tu vas me laisser picoler tout seul ou bien ? »
Réunion des capitaines

Ce qu’il y avait de marrant chez ce shinigami de renom c’était sa propension à passer d’un extrême à un autre en un claquement de doigts, chose qui déstabilisait pas mal les nouveaux arrivants s’attendant à avoir un capitaine tire au flanc qui ne gardait sa place que parce que personne n’était encore venu pour tenter de la lui prendre. En effet le vieux shinigami se cachait derrière son handicap pour esquiver habillement la paperasse et, du fait du temps libre qu’il se dégageait grâce à cette habile manœuvre, il pouvait vaquer à ses occupations sans que personne ne vienne l’emmerder. Ses subordonnés étaient suffisamment occupés par la paperasse à abattre ainsi que la gestion de la division et, le reste du temps, son vice-capitaine était assez diligent et respectueux pour ne pas venir l’emmerder quand il dormait ou qu’il pillait sa réserve d’alcool. Mine de rien il était bien sympathique ce vice-capitaine. Sanosuke n’aurait pas su dire s’il était moche comme un pou ou s’il avait un sourire éclatant mais il était fiable, humble et volontaire. La combinaison parfaite pour un capitaine aussi branleur que ça.
Non, si le Sagara passait son temps à cuver son alcool ou à piller les cuisines de sa division, parce qu’il le pouvait et que personne n’osait l’arrêter, il était surprenant de voir l’effet que l’annonce d’un combat pouvait avoir sur lui. Il n’y avait qu’à voir la mission d’aujourd’hui. Bon d’accord il avait mis un  peu de temps à se lever et avait voulu assassiner à coup d’oreiller l’idiot qui l’avait réveillé, mais il n’y avait rien de mieux qu’une tuerie pour mettre en joie cet aveugle. Après tout, si beaucoup l’avaient oublié – pour ne pas dire tous – il restait initialement un membre de la onzième division et gardait en lui cette part de bellicisme typique de ces shinigamis-là.

Aujourd’hui le jeune homme et son camarade avaient fait une petite virée dans le monde réel pour botter quelques culs, quelques culs qui se transformèrent rapidement en beaucoup de culs d’ailleurs, mais le ménage avait été fait en bonne et due forme. Si on oubliait cette petite rencontre imprévue, tout c’était passé comme d’habitude si on laissait de côté le nombre important d’hollows. Trop important pour une ville de cette taille.
Une fois le nettoyage terminé les deux capitaines étaient rentrés et avaient envoyé leur rapport sans attendre, avant de se diriger vers les quartiers privés de Sanosuke pour piller son immense réserve personnelle de bouteille de sakés et autres alcools en tous genres, réserve qui se devait d’être approvisionnée hebdomadairement.

Combien de temps restèrent-ils là ? Aucune idée mais ce fut un messager qui vint les prévenir de la tenue d’une réunion de capitaines, notamment au vue des informations transmises da ns leur rapport. Voyant le messager partir, le vieux capitaine secoua doucement la bouteille de saké qui pendait à sa main et, au bruit qu’elle faisait, elle était encore à moitié remplie.
Allait-il abandonner là une bouteille à moitié finie ? Certainement pas !

C’est pourquoi, lorsque l’immense porte s’ouvrit sur la salle de la réunion, ce fut un capitaine avec une bouteille de saké à la main qui apparut, un grand sourire sur les lèvres. Tout imbibé qu’il était, ce fut avec force qu’il annonça son arrivée et celle de son compagnon d’un :

« Wassup bitches ? On vous a manqué ? »

S’il y avait encore besoin de le préciser, à part son camarade de longue date l’aveugle ne voyait les autres capitaines que comme un ramassis de guignols qui se prenaient bien trop au sérieux et qui, très clairement, auraient besoin de retirer le balai qui était resté logé dans leur cul depuis trop longtemps. Le savaient-ils ? Bien sûr, Sanosuke ne ratait jamais une occasion de se moquer ouvertement de ses confrères, après tout il devait travailler avec eux mais n’avait pas besoin de les aimer ou les respecter pour autant.

Avalant une autre lampée de saké sans gêne, c’est d’une démarche guillerette que le capitaine s’approcha de sa place, en bout de file, en attendant que les retardataires ne pointent le bout de leur nez. S’ils tardaient trop, l’aveugle aurait le temps de finir sa bouteille.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Soujuu
Inventaire:
Capitaine de la 13ème division
Capitaine de la 13ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 09/02/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Jeu 14 Avr - 14:14
ft.
FUUJIMA Shinjiro
« Réunion entre Collégiens Déchaînés »
Réunion entre les Capitaines du Gotei 13
Hein ? Quoi ? C'était quoi ce boucan ? Une attaque ennemi ? Ou alors...
La violence des paroles qui étaient prononcées... L'intensité du volume utilisé pour celles-ci étaient particulièrement élevée... Il n'avait là alors aucune hésitation à avoir sur l'auteur de celles-ci, Sanosuke-San... Bon au moins cela m'avait permit de me réveiller de ma légère sieste. Tout n'était pas perdu avec le Capitaine de la 13ème Division.

En effet après avoir fait un léger détour par les quartiers de ma Division, surtout pour me débarbouiller du sang du Hollow que j'avais combattu, j'avais directement rejoint ceux de la 1ère Division. Arrivant le 1er, si on excluait Ichijô-San qui était là en permanence -donc cela ne compte pas !-, j'avais décidé de faire une petite sieste dans un des coins de la pièce, profitant du peu d'ombre à ma disposition pour ne pas être dérangé.

Encore un peu endormi, je frottais mes yeux avant d'émerger. En face de moi se trouvait déjà 3 personnes -en excluant encore une fois Ichijô-San!-.

- Yo Sanosuke-San, toujours aussi "bruyant" à ce que je vois... On dirait bien que cette réunion peut déjà rayer le mot « calme » de sa liste ~

Je pris alors le temps de me retourner vers les deux autres, les saluant d'un léger geste de la main.

- Shîfu-San, Aizawa-San ~

Et donc après avoir salué mes 3 collègues ici présent, je m'étirais lentement dans un long bâillement avant de rejoindre ma place : à droite et le plus proche du Capitaine-Commandant en Chef. J'étais très fier de cette place qui me positionnait juste à coté de notre "Leader". Selon mon avis et mes idées, le numéro d'une Division n'était pas dût entièrement au hasard. La 2ème Division se devait donc d'exceller tout autant que la 1ère et bien plus encore que les 11 autres en dessous d'elle.
Après tout, il devait bien avoir une logique derrière la création et la fondations des 13 Divisions de la Soul Society, il devait exister un ordre dans la répartition de ces dernières. Mon avis était donc que le tout premier Capitaine de la 2ème Division devait être le plus fort et le proche parmi tout les 11 autres premiers Capitaines, et que le Commandant en Chef de l'époque l'avait donc choisi comme première personne après lui pour créer une Division, la 2ème. Je devais donc, en son honneur et mes croyances, être meilleur que les 11 autres Capitaines. Du moins c'était ce que je pensais.

Mais bon, là n'était pas le moment de parler de cela ! J'étais là avant tout pour faire mon rapport concernant la petite rencontre que j'avais eu avec cet Adjuchas quelques heures plus tôt. Toutefois cela n'était pas non plus trop pressant, et j'allais d'abord atteindre que mes autres collègues finissent par arriver. En espérant que tous daignent venir.

'Fin bon... Je sortais une petit brioche de la besace accroché à ma ceinture, la dévorant doucement. La sensation du Haori que j'avais sur les épaules n'avait jamais été aussi dérangeante et énervante. J'espèrait du plus profond de mon âme que cette réunion n'allait pas me prendre toute la fin de journée. Il y avait une rediffusion de Top-Capitaine en Cuisine que je ne voulait pas louper !


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Jeu 14 Avr - 23:13





Réunion des Capitaines
feat. les pas marrants
-L'austérité, l'austérité, toujours l'austérité...

En entrant dans la salle, juste après ce bruyant Sanosuke, le capitaine de la huitième division adressa un sourire franc et chaleureux à l'attention de Jinshiro, le seul capitaine qui quelque part, et outre le duo évident de fêtards irresponsables, possédait un tant soit peu de savoir vivre parmi cette troupe de soldats rigides, sérieux et efficaces. Sans plus de cérémonies, il alla d'ailleurs tout simplement se positionner là où il était attendu, aux côtés des capitaines des sixième et dixième divisions, cette dernière étant représentée par le pénible Shifu Quan Shen. Ayant la simple volonté de briser la glace une bonne fois pour toute, Ikuto entreprit de tendre à ce militaire autoritaire un sachet qu'il avait emporté avec lui, et rempli de pains au chocolat... Personne ne pouvait résister à l'appel de l'une de ces friandises, après tout, pas même quelqu'un d'aussi studieux et travailleurs ! Sans plus prêter d'attention à ce camarade hostile à ses déboires et à ses excès de bonne humeur, l'expert en kido posa un regard nettement plus honnête et droit sur le commandant-capitaine. Leur présence, requise de toute urgence, laissait évidemment sous-entendre la gravité de la situation... Et savoir qu'un adjuchas avait été combattu du côté du rukongai n'avait d'ailleurs pas grand chose pour le rassurer. L'animosité grandissante des hollows à leur égard se faisait effectivement de plus en plus inquiétante, et si ces bestioles masquées commençaient à ne plus les craindre, les shinigamis risquaient fort d'avoir du pain sur la planche à l'avenir...  En tout cas, le Kazushi n'oubliait rien, et savait pertinemment que le sujet de sa rencontre avec le vizard sur Karakura devait être amenée sur le tapis. Kitakaze n'était pas quelqu'un de foncièrement méchant, et le brun espérait bien prendre sa défense plus ou moins efficacement, mais sa présence et les informations qu'il avait pu lui livrer rajoutaient très nettement du crédit à la menace globale qui semblait planer au-dessus des populations humaines impuissantes. S'ils ne voulaient pas voir les grandes villes se faire ravager les unes après les autres, les dieux de la mort allaient devoir faire preuve de raison et de parcimonie : l'extrémisme ne suffisait pas à chaque âge. Simple et droit, le garnement prit donc la parole, émettant des dires cette fois-ci uniquement destinés à Go-Ichijō Tennō :

-J'ai deux sujets à traiter de toute urgence, outre le contenu de mon rapport, que je ne pouvais communiquer que de vive voix. Mais cela peut attendre la fin de la réunion.

Une bonne manière de signifier à son supérieur et à ses collègues qu'il n'allait cette fois-ci pas se contenter d'un rôle parfaitement passif : son sérieux, désarçonnant pour ceux qui n'y étaient pas forcément habitués, était d'ailleurs là pour le prouver. Bon, évidemment, le fait de prononcer de telles paroles avec un sachet de viennoiseries dans les mains n'aidait clairement pas au charisme globale de cet étrange olibrius, mais son regard et son attitude en elle-même renvoyait bel et bien l'image de quelqu'un de déterminé, et de plus vaillant qu'à l'accoutumée. Les dangers qui se profilaient à l'avenir étaient légions, et pour les contrer promptement et efficacement, ils devaient avant toute autre chose faire preuve d'un calme olympien, et d'une attitude critique à toute épreuve. Estimer la qualité de leurs décisions passées et en générer d'autres, plus omniscientes et compétentes, cela risquait fort d'être leur tâche journalière, que le commandant l'accepte ou non. Le Gotei 13 ne pouvait plus rester figée dans son attitude conservatrice et défensive, pas tout du moins aux yeux d'Ikuto. Restait à savoir si ce point de vue était isolé ou globalement majoritaire, mais aussi et surtout si ses dires allaient être appuyés par suffisamment de ses pairs afin d'amener de véritables changements... En conservant à l'idée que de toute manière, c'était Tenno qui conservait le maître-mot. Cruelle société que celle du Seireitei : même en tant que capitaines, leur autorité n'était finalement que mitigée !

© A-Lice


Un petit poste un peu bâclé, pour dire que je suis bien dans la course !


“Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.”


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Kako Teiretsu
Inventaire:
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachknk.forumactif.org
Messages : 426
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Soul Society.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Ven 15 Avr - 16:09
Akeshi Rei
"Oui... Nous regardons tous en l’air, les yeux bien ouverts, pour pouvoir voler nos rêves, après tout."
Act 1 - La Tea Party des Capitaines

       


Rei comme à chaque fois prenait le temps de revoir la maîtrise de son Reiatsu. Au terrain d’entrainement de la 6ème Division, il prenait doucement le temps d’affiner son énergie spirituelle afin de passer plus qu’un maître dans l’utilisation du Kido. Il devait tout contrôler, sa concentration, son souffle, le flux de ses mouvements, le poids qu’il donne à ses appuis, l’espace dans lequel il se trouve, le temps d’exécution de la technique et pour finir le volume à savoir la puissance qu’il veut donner à cette attaque. C’est en contrôlant tout ça qu’il prononça calmement « Daichi Tenyō » plusieurs objets autour de lui se soulevèrent simplement très dans le ciel. A l’aide de cette technique, il venait simplement de tout faire voler au-dessus de sa tête, mais rapidement tous les objets envoyé en l’air, retombaient aussi vite qu’ils avaient été jeté. Rei leva alors sa main vers le ciel et prononça encore une fois calmement « Raikōhō ». De sa main tel un canon, jaillit un énorme coup d’éclair qui s’abattit sur tout  ce qu’il venait de jeter dans les airs… Le passage du Raikōhō balaya tous les objets qui venaient de se désintégrer et terminaient leurs chutes en poussière sur toute la zone où il se trouvait. Il ouvra alors doucement les yeux et se dirigea alors vers les personnes qui se trouvaient non loin de lui. Adoptant un comportement sérieux, il s’exprima alors sur les évènements précédents.

Rei : C’est la dernière fois que je vous aperçois en train de lire ce genre de magasine… Est-ce clair ?

C’est la tête baissé et couvert de honte que les trois subordonnées qui avaient été pris en train de lire des magazines pour adulte, se levèrent s’excusant pour la 10ème fois devant leur Capitaine puis prirent la direction de leurs propres quartiers. Autour d’eux les autres laissèrent sortir des rires moqueurs prenant le dessus sur le sérieux qui venait de disparaitre, mais ils venaient simplement de se faire remarquer par le Capitaine qui se tourna ensuite dans leur direction, ne laissant paraitre aucun sourire comme à son habitude. D’un simple regard, les deux autres membres de la 6ème Division savaient déjà qu’ils venaient de commettre l’irréparable. Le Capitaine se rapprocha alors d’eux et leur montra la direction du coin du mur un peu plus loin avant de prendre la parole :

Rei : Qu’est-ce que je vous avais demandé de faire ?
Shinigami : De nettoyer lorsqu’on utilise la salle commune pour faire à manger…
Rei : Donnez-moi ces cookies… Et restez en équilibre jusqu’à ce que je vous dise d’arrêter. En même temps, je vous poserai des questions sur l’histoire du Seireitei… Le premier qui répond mal aura une surprise de ma part !

Le responsable de cette Division attrapa alors la boite dans laquelle se trouvait une énorme fournée de cookies fait par les membres qu’il allait punir à l’instant. Seulement alors qu’il s’apprêtait à commencer à poser des questions, il reçut alors un message qui le conviait à une réunion avec tous les capitaines. Le messager disparut tout juste après avoir transmis son message. Il ne lui fallut donc pas longtemps pour se rendre aux portes de la 1ère Division avec son Haori sur le dos ainsi qu’une boite contenant des cookies… Lorsqu’il se rendait aux réunions de ce genre, il prenait toujours la peine de ne pas parmi les premiers, simplement pour éviter d’attendre et surtout de devoir dire « Bonjour » à chaque arrivant. Il gratifia alors l’assemblé d’un « Bonjour » collectif tout en se dirigeant vers la place qui lui était réservé. Il ne put tout de même s’empêcher d’analyser qui se trouvait déjà là… Son œil se stoppa sur Jinshiro qui se trouvait alors à côté de lui pour l’instant et c’est ensuite sur Ikuto qu’il s’arrêta. Se positionnant alors à sa place prédéfinie, il ouvra sans dire un mot la boite de cookie qu’il tendit à tour de rôle aux deux personnages cités auparavant. En se tournant vers Jinshiro, il s’exprima discrètement et calmement.

Rei : Tu auras le temps de me raconter l’épisode de la semaine dernière ? Je n’ai pas eu le temps de le voir…

Suite à quoi, il se mit en position et ne bougea alors plus attendant maintenant que le Capitaine-Commandant prenne la parole.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Tenbu Horin
Inventaire:
Capitaine de la 6ème division
Capitaine de la 6ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 27
Localisation : Soul Society
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Mar 19 Avr - 21:32


Réunion des Capitaines

Lentement, les différents capitaines de cette grande puissance qu'était le Gotei 13 entraient dans la salle, rejoignant leurs places respectives. Même si ils piaillaient entre collègues et perdaient, aux yeux du Capitaine-Commandant, un temps précieux en âneries de toutes sortes, il était impossible de leur retirer ce qui faisaient d'eux l'élite des treize divisions. Aussi, en période de crise et de troubles, ils étaient conviés à se joindre les uns aux autres afin d'établir un plan de contre mesures efficaces. En fond de salle, faisant face aux deux rangées qui se mettaient en place devant lui et qui se faisaient face, le prodige éternel attendait avec patience. Rigide, droit et sérieux, celui qui avait su instaurer et guider une telle force armée se contentait donc de rester silencieux en attendant que tous soient arrivés et prêts à commencer la réunion.

Bientôt, le capitaine de la huitième division se tourna vers lui afin de lui faire part de certains éléments dont il devait discuter en urgence, en plus de son rapport. Chacun allait faire un rapport de ce qu'il savait sur l'activité des Hollow ces derniers temps. Chacun, à son niveau, allait amener une pierre à l'édifice toujours plus solide et, paradoxalement, menacé du Gotei 13. La défense de la Soul Society ainsi que l'équilibre des âmes étaient en jeu. Même si Go-Ichijō Tennō était bien plus puissant que ses subordonnés, il n'en appréciait pas moins leur valeur : c'était selon lui ce qui différenciait les leurs des Hollow anarchiques ou encore des Quincys désormais épars. L'union entre les individus.

- Très bien.

Il était en effet mieux d'attendre la fin de la réunion pour toucher aux sujets critiques : dans un débat de cette ampleur, perdre du temps n'était pas permis. Les convocations de ce genre étaient rares et à raison. Chaque seconde passée par l'élite du Gotei dans cette pièce était une seconde qui n'était pas profitable au Seireitei. Une seconde passée à étudier le possible, l'éventualité... une seconde nécessaire mais bien coûteuse pour le Capitaine-Commandant taillé dans le marbre. Il sentait d'autres membres de l'assemblée s'avancer. Ils seraient bientôt là... il ne lui resta plus qu'à attendre quelque peu avant de prendre la parole. Sa voix, calme et puissante, inspirait un respect bien avisé. Il alla à l'essentiel.

- Comme vous le savez, l'activité du Hueco Mundo est devenue pour le moins perturbante ces derniers temps. La recrudescence des attaques ainsi que l'expansion des Hollow dans le monde des vivants ne sont sans doute que des signes avant-coureurs. Il est sage de penser que quelque chose se prépare. C'est pour cela que je vous ai convoqués aujourd'hui.

Il marqua une pause avant de balayer les différents protagonistes de cette réunion de son regard de fer. Il était temps de commencer.

- Quelles sont les nouvelles ?




Voilà ! Le Capitaine-Commandant, après avoir attendu quelque peu les retardataires, lance les hostilités.

Vous avez une semaine pour les réponses ! Cela afin de laisser le temps aux nouveaux venus de la capitainerie de se manifester si ils le désirent ! Vous pouvez rejoindre par la suite dans la mesure du possible, dans tous les cas je reposte dans une semaine.
avatar
Maître Jeu
Maître Jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 26/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Mer 20 Avr - 17:35
- Tobias?! Réveille toi Tobias!

- Gné?

je sortais de ma torpeur, les cheveux en bataille. Guettant le soleil à travers la porte de papier pour essayer de juger de l'heure de la journée. Mes yeux se portaient sur ma secrétaire, à ma droite.

- Qu'est-ce qu'il y a Mashiro?

-On vous a envoyé un papillon de l'enfer.

S'envolant de l'épaule de l’intéressée, la bestiole aux ailes noires vint se placer devant mon nez.

- Chouette! Ma première convocation! Laisse moi dix secondes que je remettes mes cheveux en place et on y va.

- On a pas le temps capitaine! Vous êtes déjà en retard!

Et puis zut! J'attrape mon miroir de poche, ma cape pour faire bonne impression, et nous y allons en courant, même si ma vitesse de course laisse bien à désirer.
Je vais enfin rencontrer mes confrères capitaine, j'aimerai autant éviter de devoir expliquer comment j'ai pris cette place mais je suppose que ceux que ça intéresserait ont déjà eu vent de mon accession à ce poste. Une petite minute devant le miroir pour remettre mon bandeau en place, j'enfile ma cape.

- Humm... Tobias?

- Je suis capitaine maintenant mashiro, j'apprécierai autant que tu...

- Les capitaines doivent porter leur Haoris lors de la réunion.

- C'est pas vrai?

Rhooo.... je devrais porter quelque chose d'aussi laid alors que je dois faire bonne impression? Hors de question! Mais je ne tiens pas non plus à être qualifié d'insubordination dès ma première rencontre avec mes pairs.

- Alors quoi? On fait demi tour?

- Je l'ai apporté.

Et zut...

- Et mes cadeaux pour les autres capitaines?

- j'ai envoyé quelqu'un les chercher.

Bon... espérons ne pas être trop en retard.
Nous arrivons devant la porte de la salle de réunion, je la pousse tandis que ma secrétaire pose mollement le vêtement sur mes épaules. Je jette un regard à mes confrères et au capitaine général, je suis en retard, essoufflé et en plus mon haori n'est pas attaché, en voilà une rencontre qui en jette...

- Bonjour...

Je suis sensé me présenter? C'est dur de savoir quoi faire dans une situation aussi embarrassante. Mes yeux se perdent dans la salle... Je suis sensé me tenir où? Je n'ose pas vraiment poser la question.

Pssst!

Un bras passe le seuil pour m'indiquer ma place... merci Mashiro, mais pour la discrétion, il faudra repasser. Je regarde à ma droite et ma gauche... Au moins il y a des cookies, mais je n'ose même pas en demander.
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: J
Pouvoir: Unmei no okō
Inventaire:
Capitaine de la 4ème division
Capitaine de la 4ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Date d'inscription : 13/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Jeu 21 Avr - 12:34

           
Réunion des capitaines
- « Mate-moi c’cul d’génisse… »

La dénommée Mashiro qui aiguillait son cap’tain sursauta à l’ouïe de ma voix rauque et se retourna lentement. Lorsqu’elle me vit, son visage se décomposa de terreur. Pour ma part, j’eus un rictus amusé en grattant sans gêne une partie d’mon torse poilu. Elle avait une belle gueule, mais c’était surtout son popotin qui m’arrachait un sourire plus qu’intéressé. J’m’avançai vers elle et passai une main sur son menton pour bien relever sa tête et admirer son beau minois. Tirée à quatre épingles également. Bah pas mal… Pourrait facilement passer dans mon lit, la petiote. Pour peu que son supérieur s’mettait pas déjà bien avec elle. Mais c’était jouable, parce qu’on a pas idée d’passer à côté d’une beauté pareille. La gamine s’était mise à trembler à mesure que mes yeux perçants la fixaient avec cette lueur si perverse. J’en aurai presque oublié cette putain d’réunion qui m’avait justement interrompu alors que j’m’amusai bien dans mes quartiers avec une p’tite folle que j’avais repêchée la veille au Rukongai. Elles étaient toutes des bonasses au Rukongai. Pas comme toutes ces nobles sans un pet de chair qui fanfaronnaient un peu partout au seireitei. V’la bien un truc auquel je m’habituais toujours pas : Ces gens de la haute qui vivaient au Seireitei mais qui ne faisaient pas partie du Gotei 13. Une belle brochette d’branleurs, ouais…

- « Eh bien poupée, on s’est perdu… ? »

- « Heu… Non… C’est-à-dire que… mon capitaine a été récemment promu… »

- « Oooooh ! »


En un clin d’œil, la gamine avait perdu de l’intérêt à mes yeux. Nouveau capitaine ? La quatrième ? Ouais. J’en avais entendu parler. Habituellement, j’faisais partie des capitaines « examinateurs » qui jaugeaient les p’tits nouveaux du fait d’mon ancienneté, mais là, j’avais raté un épisode. Fallait que j’me mette au jus rapidos. De ce fait, j’lâchai la secrétaire bien foutue, avant d’rentrer à mon tour en poussant la porte, à la limite même d’l’arracher complètement. Et c’est là que j’vis le newbie devant moi. Un p’tit gringalet, encore. Bah après, j’étais pas con. J’savais bien que le physique ici n’reflétait pas le réel niveau des combattants présents. L’élite du Gotei. C’qui se fait de mieux ! J’m’avançai alors vers le nouveau avant d’lui assener une grosse baffe dans l’dos histoire de l’décoincer un peu, le tout sous un rire tonitruant. Même de derrière, on sentait la tension qui l’clouait presque sur place : « BIENVENUE PARMI NOUS GAMIN, BWAHAHAHAHA ! » Sur cet accueil des plus chaleureux, j’me mis à l’ébouriffer comme s’il s’agissait carrément d’mon gosse -Devait pas être trop âgé de toute façon-, pis j’passai un bras autour d’ses épaules comme si nous étions potes depuis perpet’. J’approchai ma gueule d’la sienne et j’le jaugeai du regard pendant une bonne poignée de secondes. Il avait pas l’air du tout terrible. Mais on allait bien voir…

- « J’suppose que la p’tite qui t’aidait derrière est ta vice-capitaine ? Non ? C’est quoi son nom ? Elle m’plait bien. Elle a un gros cul. Mais on en reparle hein ? Hein ? Sinon qu’elle a dû t’le dire, mais j’suis gentil, j’t’aiguille encore plus : Ta place c’est là-bas ! » Que lui disais-je en pointant le p’tit espace entre les capitaines de la deuxième et de la sixième. « Tu vois l’petit puceau qui bouffe comme s’il s’croyait chez sa mère et l’petit merdeux de rouquin qui copie mon style capillaire ? Ben voilà. Va prendre place entre eux. N’aie pas peur. Y t’mordront pas, bwahahahaha ! »

N’empêche qu’il m’faisait marrer le p’tit gars de la deuxième. Comme moi, il était roux. Comme moi, il s’foutait une longue tresse tranquille, sans se faire chier avec des coiffures trop recherchées. La première fois que j’l’avais vu, j’ai été carrément plié d’rire. Les roux c’est l’bien. Il avait de l’avenir. Pis, malgré son visage qu’on croirait amical, devait s’cacher un p’tit être sournois et bien malin. J’avais l’œil pour repérer les enflures d’son genre. C’était de toute façon pas plus mal. Les guimauves duraient jamais ici en tant que capitaines. Sous un rire encore plus amusé par mes p’tites réflexions, j’lâchai enfin le pauvre dirigeant de la quatrième pour me diriger vers le rang « impair » des capitaines ; et quelle n’fut pas ma surprise d’voir celui de la treize avec une bouteille en main. Décidément, c’était une cour de récré ici ! Un qui bouffe des cookies, l’autre qui s’saoule la gueule tranquille. Mais qu’est-ce que c’était fendaaard ! « SANOSUKE ! TROU DU CUL ! OU QU’TU T’CROIS ?! » On aurait pu croire que j’allais lui faire la morale avec la gueulante que j’poussais, mais lorsque j’me pointai devant lui et que j’le surplombai de mon immense taille –Il était quand même grand aussi, l’enfoiré-, j’chipai sa bouteille avant d’la boire au goulot, cul sec, sans pression. Une fois le contenu vidé, j’eus un rot bruyant, les joues un peu rosies et un sourire plus que béat.

- « Sale bâtard ! T’as de bonnes bouteilles et t’es incapable d’inviter tes ainés. Tssss ! »

J’eus un rire sec, avant d’lui rendre sa bouteille vide, yolo, d’le dépasser lui et le Kenpachi avant de prendre ma place à côté de ce dernier, puis j’tournai ma sale gueule vers le capitaine de la dix. De tous ici présents, c’était sans doute celui que j’avais envie d’affronter le plus dans un combat singulier. Va savoir pourquoi. J’foutais pas non plus aux oubliettes les autres, mais ouais, c’gars d’un calme presque olympien, j’avais envie d’le tester. J’le matai du regard pendant quelques secondes, sans rien dire pour une fois, avant de tourner et de regarder droit devant moi. Là, se trouvait l’petit gusse de la huit. Décidément, en voyant toute cette génération, j’avais parfois la salle impression d’être trop vieux. Rattrapé. Dépassé même. Ma seule consolation, c’est que j’avais la durée d’vie la plus longue après cette de notre commandant suprême. D’ailleurs, je finis par tourner ma caboche vers lui. Avec l’coït interrompu que j’me suis essuyé, j’vous avoue que j’ai pas bien pris l’temps d’saisir le message du papillon qui s’était approché d’moi. « Alors Tennō-jii, qui est la cible cette fois ? » Que j’avais demandé avec un air sadique, prêt à foncer sur l’champ de bataille si nécessaire. J’avais toujours été sur les premières lignes après tout. Vizards, Quincys, racailles du Rukongai… Un cycle perpétuel qui se répétait mais qui continuait toujours de m’amuser autant.

La retraite, c’était pas pour tout d’suite.


Hrp : J'vous connais pas encore c'est vrai, mais j'espère que ces familiarités avec certains ne choqueront pas trop. Si c'est le cas, n'hésitez pas à me mp, histoire que je modifie les parties qui vous concernent. ^^

           

           
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Ten no Shito
Inventaire:
Capitaine de la 9ème division
Capitaine de la 9ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Dim 24 Avr - 8:53
Des Questions qui fâchent !

Chacun des Capitaines arrivaient de plus en plus. Ceux qui se tenaient dans la salle n’étaient d’autres que les autres capitaines. Certains faisaient Aizawa vomir par leur attitude et leur comportement. On pouvait compter parmi ceux-là, les très jeunes Fuujima, Akeshi & Arenzo. Chacun d’eux avaient une attitude qui énervait Aizawa.


Commençons par Fuujima, ne voulant pas apprendre à connaître ce noble roux, Aizawa avait toujours trouvé ce capitaine responsable de la 2ème division, un peu irresponsable à vrai dire. Il portait pourtant sur lui, l’une des divisions les plus importantes du Gotei 13 pourtant il ne pensait que brioche. Et puis un shinigami roux quoi, les roux n’ont pas d’âmes c’est bien connu… Aizawa répondit brièvement aux salutations de celui-ci comme ceci :

« Mes Honneurs Jinshiro-san. »


Cet Akeshi Rei…. Encore un noble premier de la classe. Le problème avec les jeunes nommés Capitaine c’est qu’ils n’ont pas beaucoup de respect pour leurs aînés. Héritier du Clan Akeshi, encore quelqu’un qui a mangé avec une cuillère d’argent dans sa bouche. Des cookies dans une réunion de cette importance, aucun respect pour les assemblées. Aizawa le salua aussi avec un peu d’hypocrisie, il fallait quand même garder une certaine tenue devant le Commandant.


Enfin le dernier arrivé, Arenzo Tobias. Encore un débile né, il n’avait jamais assisté à une réunion des Capitaines. Faut dire que les Capitaines de la 4ème division, bien que nécessaire à la survie des troupes eux et leurs divisions étaient comment dire…. De vraies plaies ? C’était bel et bien le mot qu’il fallait donner à ce genre de personnes. Aizawa méprisa du regard le retardataire mais savait qu’il en allait encore avoir d’autres cette réunion n’était pas prête à commencer. Franchement comment un idiot pareil peut être capitaine… La 11ème n’est pas réputé pour recruter des lumières mais Tobias Arenzo avait l’air d’être un abruti fini, cela rendait Aizawa très triste de voir qu’il y avait toujours des idiots du 80ème district qui ne pouvait pas être sauvé. Aizawa prit alors la parole :


« Visiblement nous ne pouvons pas discuter sérieusement, il manque toujours quelque retardataires ou incapables. Quel manque de respect envers notre institution d’arriver en retard à une réunion de cette importance. Mais bon on va ne pas en tenir rigueur, certains sont des débutants incapables de bien porter un haori en espérant qu’ils sauront donner des solutions lors de cette réunion. »


Aizawa regardait alors ces autres collègues, ceux qu’ils appréciaient sans pour autant les connaître plus que ça malgré leur ancienneté. Faut dire qu’Aizawa n’était pas du genre à se reposer, s’entraîner pendant 200 ans pour toujours être au top niveau du Zanjutsu. Ikuto, Sanosuke et Shifu, ces hommes-là avaient de l’expérience à revendre. Cela faisait plaisir de voir que ces personnes étaient toujours aussi charmantes. Celui qu’Aizawa respectait le plus malgré cela était encore Hyuma Inuzuri, cet homme avait l’air d’être la personne ayant le plus d’expérience. C’était une bombe de vulgarité qui explosait aux moindres détours visiblement, sûrement l’âge.

Aizawa pris alors les devants et la parole :


« Etant donné l’activité de nos ennemis, les hollows en ce moment. Je propose que nous réfléchissions plus en détail à la gestion de ce cas préoccupant. Peut-être que nous sommes à l’aube d’une crise ou que nous nous inquiétions pour rien. Dans tous les cas, j’aimerais savoir quels sont les nouvelles du monde des humains. J’ai aussi envie de poser une question essentielle à cette assemblée malgré qu’elle soit incomplète. Si nous voulons connaître l’origine de cette recrudescence des Hollows ne devrions-nous pas comprendre le mal à son origine ? Je pense quand même que notre priorité serait de protéger le monde des humains pour éviter les pertes d’âmes, mais une éventualité de passer par le Hueco Mundo pour comprendre ce qui s’y passe ne serait pas du tout de refus si nous voulons enrayer cette expansion tant qu’elle est mineure. »


Après avoir énoncé, cette longue tirade, Aizawa reprenait un peu son souffle. Il avait réussi à placer au début de la réunion ce qu’il avait en tête sur le problème du jour. Il n’avait plus qu’à attendre les réactions des autres membres de cette réunion.
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: H
Pouvoir: Fujiwara no Genshin
Inventaire:
Capitaine de la 11ème division
Capitaine de la 11ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 198
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 26
Localisation : Rukongai
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Dim 24 Avr - 14:34





Réunion des Capitaines
feat. les pas marrants
-Aaah, l'ambiance tête brûlée de la onzième division m'avait presque manquée !

Les multiples arrivées qui avaient suivi la sienne quelques secondes plus tôt n'avaient fait que rajouter un tant soit peu de brouhaha et d'ambiance à la salle de réunion qui n'en manquait déjà pas. Les choses sérieuses ne s'imposaient pas d'elles mêmes, et ce malgré les veines tentatives du capitaine de la 11ème pour ramener ses collègues à la raison et à leur sens des responsabilités. Mordant machinalement dans l'un des pains au chocolat qu'il avait ramené, Ikuto prit une mine pensive en scrutant tour-à-tour les deux joyeux lurons qui venaient tout juste de se frayer un chemin jusqu'à leur propres places. Le premier, le capitaine de la 4ème division, Tobias Arenzo, avait été très récemment promu. C'était son premier événement officiel, en témoignait la négligence de sa tenue et son côté un peu étourderie : il n'avait pas l'air de savoir vraiment où aller, et manquait étonnamment d'assurance pour un rang de cette prestance. Pourtant, il avait un quelque chose de sympathique, qui plaisait au maître des kidos... De dernier scruta d'ailleurs Hyûma, un vieux de la vieille comme on n'en faisait plus, prêter main forte au nouvel arrivant en lui indiquant sa place à grand renfort de rires gutturaux et de gestes prétendument déplacés, que le brun ténébreux assimilait plutôt à son extraversion absolument assumée. Dans tous les cas, ces quelques événements hors du commun n'allaient pas les faire avancer dans leurs affaires et étonnamment, le Kazushi se sentait ce jour-ci l'âme travailleuse. Pourquoi ? Tout simplement car le bon Sanosuke avait promis de lui filer quelques verres après cette étape indispensable et déjà pénible : une bonne cuite en prévision, probablement en compagnie de quelques charmantes âmes égarées du Rukongai... Si Yeri lui tombait dessus par hasard, elle risquait fort de lui faire regretter son comportement frivole, mais l'expert en sortilège ne s'en faisait pas trop. Sa vice-capitaine avait du travail et n'était pas du genre à fréquenter les tavernes des premiers districts, fort heureusement pour sa liberté de consommation !

-Aller dans le Hueco Mundo demanderait une quantité colossale de précautions. Il nous faudrait créer une armée conséquente, mettre en place un soutien logistique fort, envisager une retraite tactique subite si l'équipe envoyée tombe sur un os... C'est du suicide, surtout si les seuls ennemis que nous craignons sont une poignée d'adjuchas trop téméraires.

Car les déchets que Sanosuke et lui-même avaient nettoyé à Karakura n'étaient en aucun cas une menace tangible en eux-mêmes : certes, une apparition aussi groupée et numériquement importante avait de quoi interpeller, mais leur rôle était avant toute autre chose la protection des humains... Pas l'éradication des monstres à masque blanc. Cela étant, finalement, Aizawa retransmettait très bien le mode de pensée de sa propre division et de ses subordonnés. Frapper avant d'être frappé... C'était probablement en partie pour cela qu'Ikuto n'avait pas eu sa place dans une telle institution. La précaution et la réflexion valaient toujours nettement plus que la précipitation, notamment d'un point de vue sécuritaire. Se précipiter n'amènerait rien de bon, tout au contraire... D'une main absente, le prestigieux expert en kido tendit donc un pain au chocolat au capitaine sur sa gauche, Akeshi Rei, qui avait lui-même amené quelques friandises : l'échange, c'était la base de la sociabilité.

© A-Lice


P'tit poste précipité pour dire que je suis vivant, et mettre mon grain de sel !


“Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.”


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Kako Teiretsu
Inventaire:
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachknk.forumactif.org
Messages : 426
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Soul Society.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Dim 24 Avr - 19:11
« Hey mon gars ! Hein ? Ouais bon, ma fille, on s’en fout, faudrait voir à boire plus de lait pour que ça pousse, ma planche à pain a plus de formes que toi. Bref, j’en étais où ? Ah, ouais, ça te dit de boire un coup ? Meuh non, commence pas à chier dans ton froc, il n’va rien dire le capitaine, c’est un gars cool. Comment j’le sais ? Bah c’est moi, couillon ! Hein ? Ah ouais, c’est vrai, couillonne. Bon alors, tu vas me laisser picoler tout seul ou bien ? »
Réunion des Capitaines


Même si le capitaine n’était pas fan de ces interminables réunions qui lui faisaient généralement rater sa sieste et les repas qui la précédaient, il devait avouer que parfois ces petits rassemblés arrivaient à l’amuser suffisamment pour que cela éclipse son ennui. La plupart de ses camarades n’étaient qu’une bande de rigolos qui se prenaient bien trop au sérieux depuis que leur haori leur avait été remis, ils se voyaient come des guides et des parangons d’une vertu qui n’avait plus lieu d’être de nos jours, ils regardaient Sanosuke d’un œil accusateur parce qu’il était celui qui semblait prendre le moins au sérieux sa tâche…Et peut-être était-ce en partie vrai. Mais parmi ces douze guignols en haori se trouvaient certains individus dignes de l’attention et l’amusement de l’aveugle. En plus de son partenaire, il y n’y avait pas plus de deux ou trois autres capitaines qui parvenaient à faire sourire le jeune aveugle autrement que par pure moquerie, certains étaient de bons vivants au  même titre que lui qui savaient manger et boire.
Le premier qui réussissait à faire sourire le jeune aveugle était le capitaine de la seconde division, ce dernier n’était pas un mauvais bougre et il passait son temps à dormir ou à manger des pâtisseries ce qui provoquait toujours l’amusement de Sano. Ce dernier afficha un sourire moqueur quand le jeune capitaine s’adressa à lui en pointant du doigt son caractère bruyant et expansif. S’approchant du capitaine et l’ébouriffant légèrement les cheveux en passant sa main libre sur sa tête, il lâcha :

« Bah alors, poil de carotte, qu’est-ce qui t’arrive ? Faut penser à dormir la nuit, t’as vu ta tête ? »

Sur cette dernière phrase qui se voulait moqueuse, mettant une fois de plus en lumière son incapacité à voir les visages comme n’importe qui en serait capable, Sanosuke ne put s’empêcher de rire à sa propre blague, mais ce fut avant que le bourrin de service n’arrive et n’accueille l’aveugle en gueulant comme un damné. L’handicapé n’eut aucun mal à reconnaître le détenteur de cette voix rauque et puissante, celle du capitaine de la neuvième division à qui il lança un :

« Chez ta mère ! D’ailleurs ça tombe bien, elle m’attend après la reunion. C’est qu’elle est gourmande la coquine !   »

Rien de mieux qu’une blague sur les mamans pour entretenir de bonnes relations de travail avec ses collègues, surtout avec un mastodonte qui faisait au moins une tête de plus que lui. Mais le bougre, en plus d’avoir le toupet d’accueillir Sanosuke en gueulant, tenta de lui piquer sa boisson ce qui ce soldat par un cuisant échec. L’aveugle était rapide, très rapide, aussi n’eut-il aucun mal à pivoter pour esquiver le larcin avant de lui asséner un coup de pied visant à le repousser.

« Touche à ton cul, gros lard ! S’tu veux une bouteille, va-t’en acheter une comme tout l’monde !   »

Alors que le capitaine reprenait une rasade de son  divin breuvage, sans aucune intention de partage avec qui que ce soit, son oreille capta le discours du capitaine de la onzième division qui critiquait les retardataires. Soupirant devant le formalisme du discours de ce capitaine qui se prenait bien trop au sérieux, c’est sur un ton faussement las que l’aveugle lâcha :

« Ouais, ouais, c’est ça, on leur dira. T’oublieras pas de déloger le manche à balai qui est resté coincé dans ton cul, ça doit être douloureux d’avoir l’air aussi coincé tout le temps. »

Dire que dans une autre vie le jeune shinigami aurait pu être sous les ordres de ce capitaine, cette perspective lui faisait remonter des frissons tout le long du dos. Écoutant les paroles du coincé ainsi que la réponse de son camarade qui ne se fit pas attendre, Sanosuke se décida enfin à lâcher sa première remarque constructive de la journée :

« Bon même si ça m’emmerde de devoir l’admettre, j’suis d’accord avec mister coincé. J’avoue que je ne serais pas contre aller faire un tour chez la concurrence, ne serait-ce que pour leur botter le cul. Mais avant ça j’aimerais savoir ce qui les attire dans cette ville paumée du Japon, j’aimerais savoir pourquoi ils se réveillent seulement maintenant. ‘Faudrait voir à renforcer notre présence dans le monde des humains, histoire d’être préparés s’ils se sortent enfin les doigts du cul. »

Ceux qui avaient eu le rapport des deux capitaines savaient qu’ils avaient rencontré un nombre anormalement grand de hollows dans cette petite ville paumée de Karakura, la présence du vizard n’était pas forcément mentionnée dans le rapport car elle n’était pas d’une importance cruciale aux yeux des deux capitaines. Que fallait-il faire ? Foncer tête baissée ou se préparer ? Même si l’aveugla aurait adoré opter pour la première, car c’était celle qui lui procurerait le plus d’amusement, il savait que la seconde était la plus sage.

Le mot de la fin revenait au grand patron.




Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Soujuu
Inventaire:
Capitaine de la 13ème division
Capitaine de la 13ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 09/02/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 25 Avr - 7:48



Il y avait réuni ici la crème de la crème, l'élite et la fierté du Seireitei. Nous étions le dernier rempart de protection de cette merveilleuse organisation militaire, mais nous étions aussi les premiers piliers qui l'empêchaient de tomber en désuétude. Nous formions les chefs militaires du Gotei 13, et nous étions la parfaite représentation de l'Ordre. Sans nous, le monde des esprits ne serait que chaos et anarchie, nous étions les garants de l'ordre, de la sécurité et du bon déroulement de la Soul Society, nous, les plus puissants guerriers du Seireitei. Mais nous étions surtout une belle bande de guignol... Cela me désolait à chaque réunion, au fond, chacune se ressemblaient un peu. Tous ici avait une personnalité propre, des personnalités qui empêchaient une cohésion totale et parfaite. Quiconque se trouverait ici se demanderait dans quelle foire il avait bien pu tomber, en effet, alors que j'étais arrivé dans les premiers, peu après le Capitaine Fuujima, les autres avaient commencé à arriver un à un, me poussant toujours plus à bout... J'allais finir par péter un câble un jour. Mais je ne pouvais pas. Un Capitaine de ma trempe n'avait pas le droit de se laisser emporter par ses passions, il devait rester droit et ne pouvait pas plier... Mais avec tout ce bordel, il s'agissait de quelque chose de très difficile. C'était même à se demander comment ces soldats faisaient pour rester crédible dans leur appellation d'élite.

Ainsi, était arrivé l'éternel soûlard, à savoir le Capitaine Sanosuke et ses entrées en scène toujours aussi fracassantes... J'avais simplement envie de lui prendre sa bouteille et de la lui enfoncer dans la gorge. Ce type ne connaissait pas le respect, il était là à représenter la Treizième Division, dans la formation la plus solennelle du Seireitei : la Réunion des Treize Capitaine du Gotei 13, et y débarquait comme s'il s'agissait d'un moulin, ou pire d'un bordel. Pourtant, malgré son handicap, il s'agissait d'un soldat terriblement efficace une fois sur le champ de bataille, ne pouvait-il vraiment pas faire honneur à sa distinction ? D'ailleurs, son intervention avait eu le mérite de légèrement faire gonfler la veine sur mon front, trahissant ainsi mon calme olympien. Les gouttes d'eau qui firent déborder le vase furent probablement le Capitaine Fuujima, le Capitaine Kazushi et le Capitaine Rei, qui s'étaient carrément ramenés avec leurs en-cas. Alors que le premier avait pris ses brioches (ce qui devait sois dit en passant remplacer son cerveau) et que le dernier avait ramené des cookies, le Capitaine de la Huitième Division, quant à lui, m'avait carrément proposé des pains au chocolat ! Très belle attention de sa part, mais cela ne changeait pas pour autant grand chose... Ainsi, par principe, même si ceux-ci me tentaient, j'avais poliment refusé avec un simple « Non merci », avant de rajouter un « ou peut-être après la réunion » pour clairement montrer que je voulais tout de même garder un certain respect vis-à-vis du Capitaine-Commandant et de mes confrères. Je n'avais malgré tout pas pu me retenir et je m'étais emporté à ma façon, de manière ferme, mais quoi que toujours posée.

« Pourrait-on m'expliquer pourquoi le Capitaine Sanosuke garde son poste de Capitaine avec une attitude aussi déplorable et pathétique ? Et vous, n'avez-vous pas une seule once de respect pour manger de la sorte en pleine Réunion ? Pour de sois-disant nobles, je trouve vos manières très rudes. » Avais-je alors lancé en tenant un regard froid dans la direction des Capitaines de la seconde et cinquième divisions.

Le Capitaine-Commandant avait alors pris la parole, malgré les absents, pour nous exposer la situation. Ainsi, l'activité du Hueco Mundo foisonnait et les attaques de Hollow se faisaient de plus en plus nombreuses, ce qui se faisait inquiétant pour la Soul Society. La preuve, un Adjuchas avait frappé le Rukongai il y avait peu. Une pure négligence de la part de ceux qui avaient été chargés de nettoyer le terrain, si ces Hollows ne s'étaient pas retranchés dans une forêt, cette partie du Rukongai aurait pu être en danger. Et malgré toutes les conneries que certains pouvaient débiter ici, j'avais fini par me concentrer sur le plus important après avoir rendu son regard de défi au Capitaine Inuzuri... Un vieux loup, un capitaine très émérite malgré sa grande gueule et son comportement à la limite de tout. Il s'agissait probablement de l'un de ceux que je pourrais ouvertement blâmer, non pas pour un léchage de botte apparent, mais pour une certaine forme de respect, entre autres. Cet homme était là depuis bien plus longtemps que moi, une sorte de Sempai en somme, si je n'étais là que depuis quatre siècles, lui s'approchait sans problème du millénaire. De plus, malgré sa joie de vivre (appelons cela par cette expression), il gardait ainsi un sens des priorités, pas comme d'autres ici. Cela me faisait penser d'ailleurs, depuis tout ce temps, je n'avais pas encore croisé le fer avec lui, ne serait-ce que pour la détente ou pour l'entraînement... Chose à faire.

Alors que j'allais prendre la parole, je m'étais retourné stoïquement vers Tobias Arenzo, Capitaine de la Quatrième Division qui pourtant ne méritait pas d'être appelé par son titre. Je ne savais pas qui s'était chargé de tester ce gamin, mais à peine arrivé qu'il me tapait déjà sur les nerfs... Et pourtant, je ne le connaissais pas ! En plus d'arriver en retard, et d'être relativement paumé pour rejoindre sa place, il avait même osé oublier les politesses... Un simple bonjour... Etait-il seulement sérieux ? N'était-il pas censé se présenter, ou faire un truc autre qu'un simple foutu bonjour ?!

« Et comment on est censé savoir qui est le nouveau ? Je veux dire, vous avez bien un nom, non ? Ou comment ça se passe ? Si vous pouviez bien vous dépêcher de rejoindre votre place, il en serait encore plus merveilleux...»

J'avais ensuite pris la peine de répondre au Capitaine-commandant en y ajoutant mon grain de sel. J'avais d'ailleurs fait fi de tous les commentaires inutiles pour ne retenir que le plus important, à savoir l'intervention des capitaines de l'Onzième, Huitième et Treizième division. Et ce, même si cela me faisait très mal de l'avouer pour ce dernier. Attaquer le problème à sa source était une très bonne idée en soit, et un raid sur le Hueco Mundo était une plaisante idée à l'oreille, mais aussi une idée totalement suicidaire. Au fond, si menace, il y avait véritablement, nous ne pouvions nous jeter chez l'ennemi sans savoir à quoi s'attendre.

« Il s'agit effectivement d'une idée très alléchante, mais quand bien même elle ferait rêver certains, elle est tout autant suicidaire. Quelques hollows, Gillians ou Adjuchas ne seraient pas véritablement une menace, certes, mais s'il ne s'agit bel et bien que de signes avant-coureurs, alors nous ne savons pas ce qui se passe réellement au Hueco Mundo. Ainsi, le problème est véritablement à prendre à l'envers Capitaine Yuugami. Il faut prendre aussi en compte les mots du Capitaine Kazushi. Menacer l'intégrité de tout un contingent pour simplement connaître ce qu'il se passe réellement ? Très peu pour moi, un groupe d'éclaireurs émérites tout au plus, je ne discuterai pas, mais risquer plus que cela... D'autant plus que le Capitaine Fuujima a d'ailleurs été assez négligent dans sa gestion de la menace de cet Adjuchas. Que ces hollows se retranchent dans une forêt n'a été que de la chance, il aurait pu faire de très gros dégâts dans le 53e district s'il ne s'était pas retranché d'emblée. Une nouvelle négligence de notre part pourrait maintenant nous coûter gros. » 

Je m'étais peut-être attardé, mais j'avais au moins pu tout mettre au clair et ainsi participer à redonner du sérieux à cette réunion qui s'apparentait de plus en plus à une basse-cour plus qu'autre chose...
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Nahagata Mitsutake
Inventaire:
Capitaine de la 10ème division
Capitaine de la 10ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 25 Avr - 17:58
Akeshi Rei
"Oui... Nous regardons tous en l’air, les yeux bien ouverts, pour pouvoir voler nos rêves, après tout."
Act 1 - La Tea Party des Capitaines

       


La réunion n’avait pas déjà commencé qu’on pouvait sentir l’humeur fracassante de tout le monde. Chacun avait sa manière d’entrée en scène et de se faire remarquer, mais pour certain cela était moins respectable que de ne rien dire et de suivre les règles à la lettre. En soit, ils n’avaient pas tort de réagir de cette façon-là et en tant que membre du Gotei 13, ils se devaient tous de servir d’exemple… Il y avait une règle que Reï suivait toujours qui jusqu’à maintenant, lui avait permis de gravir les échelons et se retrouver à cette réunion et non loin du Capitaine-Commandant qui insiste sur ça ! Nagate son propre père lui aussi insistait sur ça, en expliquant clairement qu’il n’avait pas le choix. La raison ? Il ne voulait pas que ses supérieurs pensent qu’il perdait du temps dans les batailles contre l’ennemi…

« Les anciens et les adultes sont vraiment obsédés par leur honneur, tout sauf perdre la face. »

Reï qui avait proposé à ses compères un encas avant de débuter la réunion. Réunion qui semble-t-il allait durer un certain bout de temps au vu des personnalités différentes qui se positionnaient en face à face ou côte à côte. Il ne fallait pas être devin pour savoir dans cette pièce comment était réparti les affinités, malgré le fait qu’ils se trouvaient tous en face du Capitaine-Commandant… C’était également le meilleur endroit pour faire éclater un règlement de compte entre Capitaine et dire ce qu’on aime ou non chez l’un ou chez l’autre. Et ça Reï l’avait tout de suite remarqué suite aux regards qui lui étaient destinés. Il ignora simplement cela en continuant clairement ce qu’il faisait et attendant doucement que tout le monde soit présent. C’est l’arrivée tardive du Capitaine de la 4ème division suivit du Capitaine de la 9ème qui eut pour effet de modifier le centre d’intérêt du chef des Akeshi. Son air changea rapidement passant du neutre à un visage souriant montrant son appréciation pour les nouveaux arrivant. Il aida alors rapidement le nouveau capitaine en s’éloignant d’un pas sur le côté, de ce fait le rapprochant donc d’Ikuto responsable de la 8ème Division. Pendant ce temps, Hyûma qu’il connaissait bien était en train d’hurler pour une bouteille d’alcool ce qui n’était pas surprenant puisqu’il était souvent dans sa demeure pour les mêmes raisons et accompagné de « Père » c’est également la raison pour laquelle, le jeune Akeshi sorti de dessous son Haori une bouteille de Saké qu’il lança en direction d’Hyûma laissant sortir de sa bouche de léger mot « Hyûma Oji-dono ! ». Ce que personne mis à part Jinshiro ne comprendrait vraiment… Certain Capitaines présents critiquent nos manières, mais finalement c’est parce qu’ils ne savent rien qu’ils peuvent se le permettre.

Après l’introduction du Capitaine-Commandant, la réunion fût officiellement lancée et le premier qui se fit entendre fût le Capitaine de la 11ème Division, qui prit les devant… Reï écouta attentivement tout ce qui se disait actuellement et attendait de prendre la parole calmement. Le sujet énoncé était l’activité Hollow qui se voyait augmenté depuis un certain temps, du coup ça semblait mettre les gens à cran tout en sachant que les Hollows sont en majorité les choses que les Shinigamis combattent. Le Capitaine Aizawa commandant la 11ème Division soulevait un fait et là on reconnaissait bien la façon d’agir de sa Division… Il n’y avait rien de plus à rajouter sur cette pensé, mis à part le fait qu’on était en train de s’éloigner de la question posé par le Capitaine-Commandant. Ce qu’il n’apprécia pas du tout c’était la réaction du Capitaine de la 10ème Division, dans un premier temps il s’attaqua verbalement à trois capitaines en parlant de respect… Pourtant il s’agissait là d’un manque de respect de s’adresser de la sorte à des personnes. Reï ignora donc cette première agression, mais ce qui suivi fût de trop. Il s’attaqua au capitaine promu récemment… Encore des mots qu’il laissa dans un coin pour certainement s’en servir plus tard. Et l’occasion s’y prêta quand ce même Capitaine prit alors la parole pour donner son avis. La réaction de Reï fût simple « Hmpf… » Puis il prit tout de suite la parole après que celui-ci ce soit enfin tût :

Intéressant…  Capitaine Quan Shen, selon vous Fuujima-san a été négligent n’est-ce pas ? Si je peux me permettre, la 10ème Division est chargée de l’organisation militaire du Seireitei. Où étiez-vous pendant qu’un autre faisait votre travail ? Cela dit vous signalez une chose encore plus intéressante, n’est-ce pas ce qu’on toujours fait les Shinigamis ? Eliminer les Hollows… En quoi cela serait-il différent d’aller dans le Hueco Monde et d’attaquer à la source ? Effectivement ce serait suicidaire comme manœuvre, je ne suis donc pas d’avis d’appliquer les manières de la 11ème Division. Le problème en soit est de savoir ce qui se passe, donc le mieux serait d’enquêter avec précision dans le monde des humains mais aussi dans le Rukongai. Pour ce qui concerne le Hueco Mondo, de simple éclaireur ne serait pas utile… Employer les grands moyens dès le début serait tout aussi bien efficace, ça permettrait d’être rapidement fixé. La 2ème Division est qualifié en espionnage si je ne me trompe pas et si la 11ème le désire tant, elle pourrait y prendre part également et d’autres volontaires mais il ne faut surtout pas oublier des personnes capable de se faire discrète. Seulement, nous n’en sommes pas encore là ! Hyûma-Oji-Taisho-Dono qu’en pensez-vous ? Termina-t-il avec un sourire moqueur

Rei venait de prendre la parole en proposant plusieurs options, tout en essayant de suivre l’avis des autres capitaines. Après quoi il utilisa un nom à rallonge pour déranger le Capitaine de la 9ème Division qui n’est pas du genre à aimer ce genre de nom à rallonge. Ne manquant pas d’audace, il prit une dernière fois la parole afin de clarifier les choses une bonne fois pour toute :

Quan Shen-Taisho, évitez de parler au nom de tout le monde… En disant « Une nouvelle négligence de notre part pourrait maintenant nous coûter gros. » En tant que capitaine, nous avons chacun une tâche à accomplir donc cessez vos plaintes et vos râles ridicules. Dit-il avec un ton neutre… Tout comme le fait que je sois Noble ne m’empêche en aucun cas de manger !

Sur ces derniers mots, il se tût puis se tourna calmement légèrement vers le capitaine de la 8ème Division auquel, il accepta volontiers l’échange de pâtisserie.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Tenbu Horin
Inventaire:
Capitaine de la 6ème division
Capitaine de la 6ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 27
Localisation : Soul Society
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 25 Avr - 20:22
ft.
FUUJIMA Shinjiro
« Réunion entre Collégiens Déchaînés »
Réunion entre les Capitaines du Gotei 13
Hum... Qui était cette étrange personnage ? Un nouveau venu ? Avec un haori sur les épaules c'était dans tous les cas un Capitaine. Peut-être que Ichijô-Sama nous avait réuni aujourd'hui afin de faire son introduction ? Nous verrons bien. Ou alors j'avais peut-être bien loupé un mémo à ce sujet ou un truc du genre.

Dans tous les cas je rendais un franc sourire au Capitaine de la 8ème Division et de la 6ème Division. Pour Ikuto-San c'était surtout en tant que défenseur des pâtisseries et des viennoiseries en tout genre. La Soul Society sous-estimait beaucoup trop l'importance que pouvait avoir ses petites douceurs sur le morale des troupes. Brandissant ma brioche fièrement, je la mangeais tout en laissant Rei prendre place à coté de moi. Et pour Rei-San, le Capitaine de la 6ème Division, c'était avant tout parce qu'il était lui aussi le Chef d'une Noble Famille. Bien que les relations entre les Akeshi et les Fuujima furent toujours amicales, elles ne l'étaient que d'autant plus depuis que leurs deux chefs respectifs étaient devenus de très bons amis au sein du Gotei 13. Surtout depuis que les deux s'étaient découverts un intérêt commun pour Top-Capitaine en Cuisine !

- Bien entendu Rei-San !

Ce fût ensuite au tour d'Ichijô-Sama de nous remettre en tête notre rôle en tant que Capitaine du Gotei 13. Ces paroles étaient simples, claires et précises. Nous étions encore là une fois de plus au sujet des Hollows. Ce que ces petites créatures pouvaient être énervantes... Alors déjà que les "pauvres" du Rukongaï m'énervaient à toujours devoir demander notre aide, à nous les Shinigamis, pour les chasser... Si maintenant c'est Ichijô-Sama qui s'y met aussi... Bon, je pense qu'après l'on y peut rien. C'est à nous, la race supérieure, de supprimer ce que les esprits incompétents deviennent. Et puis dans le fond cela ne me déplaisait pas tant que ça. Les Hollows faisaient de merveilleux sac de frappe et de très bonne excuse pour essayer de nouvelles techniques et façon de tuer.

Hyûma-San avait ensuite pris la parole afin de rajouter un peu de "joie" dans cette légère tension. Il était le plus vieux d'entre nous en tant que Capitaine si l'on excluait Ichijô-Sama. Je riais légèrement à sa remarque, entre roux, nous n'avions pas vraiment le même sens de l'humour que les autres. Il n'était vraiment pas loin de l'archétype du Capitaine un peu paternel et gras sur les bords avec les autres et c'était l'une des choses que j'appréciai beaucoup chez lui. Ou alors j'avais tout faux et était le seul à le voir ainsi.
J'avais aussi eu l'honneur d'une salutation par Aizawa-San, le seul et l'unique. Franchement, un jour, je jure devant le Roi des Esprits que j'arriverai à lui faire perdre son calme pour le voir utiliser son Zanpakuto. Je sais que monsieur trouve cela indigne de lui, mais je trouverais cela tellement hilarant de le voir dans une situation où il ne peut s'en sortir qu'avec son Shikai et son Bankai. On dirait bien que son idée d'aller dans le Hueco Mundo va dans le sens de mes envies de le voir se battre avec tout son sérieux. Bien ça !

Enfin, en soit et pour l'instant, c'était vraiment du « chacun pour soit » ici. Sa crie, gueule, rouspète, mais ne semble pas avoir l'envie de faire avancer les choses.

- Hum... Je pense que l'idée du Capitaine Aizawa n'est pas si mauvaise que cela. Si nous étions capables, à l'instar des Hollows, de pouvoir ouvrir un passage entre ici et le Hueco Mundo, quelques missions de reconnaissances ne seraient pas impossibles. Je pense que si la 12ème Division s'associe avec le Kidoshû, ce n'est peut être pas chose impossible. N'en reste pas moins que là n'est notre soucis majeur. Il est que nous ne savons que peu de choses sur les Hollows et leurs réelles capacités désormais. Nous avons considéré comme acquis et obligatoire ce qui nous as été dit il y a de cela des centaines d'années sur les Hollows. Mais imaginez que ces derniers viennent à changer ? A évoluer ? Serions-nous prêt contre cela ?

Durant mon bref discours, mes yeux se baladaient sur les Capitaines en face de moi. Nous savions tous qu'un jour où l'autre les Hollows décideraient de passer à l'étape supérieurs. Qu'un jour ils deviendraient de plus en plus proche de nous. Tout comme nous avions de la haine pour nous, ils en avaient pour nous. Nous n'étions rien de plus que les deux facettes d'une même espèce luttant pour la suprématie. Et je comptais bien faire en sorte que les Shinigamis finissent vainqueur dans cette épreuve de force. J'avançais légèrement afin de me positionner juste devant Ichijo-Sama :

- Concernant mon altercation avec l'Adjuchas du District 53-Est, j'ai uniquement fait ce que Ichijô-Sama m'a demandé de faire, y aller, le trouver et le tuer. Rien de plus, rien de moins. Cependant j'en suis venu à penser que nous devrions revoir la sécurité de la Soul Society dans sa globalité. Peut-être le Central du 46 se sent-il en sécurité dans les murs du Seireitei, mais ce n'est pas le cas des habitants du Rukongaï. Cela me fait mal de l'avouer, mais je pense que nos devrions envoyer des petits détachements de chaque Division dans tous les District du Rukongaï en plus d'investir les moyens nécessaires pour une éventuelle approche du Hueco Mundo. Après tout, rien ne nous empêche de jouer autant sur la défensive que l'offensive. Les hommes que j'ai en face de moi n'ont ils pas été nommés justement pour leurs capacités à s'adapter parfaitement à ce genre de situation ?

Après un bref mouvement d'inclinaison envers le Capitaine-Commandant en Chef je retournais à ma place. Il ne me semblait pas avoir omis quelque chose. J'avais surtout là l'envie de prévenir nos plus anciens Capitaines, tout comme les petits nouveaux, qu'il y allait bientôt y avoir de l'action. En espérant que tous étaient suffisamment bien préparé pour cela, moi compris.
Une nouvelle brioche de la bouche, je laissais mon sérieux se relâcher un peu. Arborant un radieux sourire à chacun des Capitaines ici présents je n'étais pour l'instant convaincu que d'une seule chose. Si la les Hollows comptaient se battre contre les Shinigamis alors ils n'auraient pas moins de 13 problèmes majeurs sur le dos avant de voir la Soul Society tombé. Pas un de moins.


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Mar 3 Mai - 15:15


Réunion des Capitaines

Malgré le sérieux qui était de mise pour un évènement de la sorte, le calme semblait définitivement absent de la liste des invités à la réunion. Alors que le Capitaine-Commandant attendait avec un flegme dont il avait le secret, les réponses à sa question se firent chaotiques. Entrecoupées de chamailleries mesquines et inutiles, de partage de nourriture qui n'avait guère lieu d'être maintenant qu'il voulait entrer dans le vif du sujet, ou même d'alcool ! Il resta ainsi silencieux un premier temps, écoutant les différentes réactions. Il constata également l'arrivée maladroite du nouveau capitaine de la quatrième division du Gotei. Tobias Arenzo semblait avoir oublié jusqu'aux règles de politesses les plus élémentaires en présence de son supérieur, en plus de ne pas être vêtu de façon convenable. Le prodige éternel se contenta de plisser les yeux, son regard acéré comme la plus puissante des lames fixant le nouveau venu.

Se concentrer sur les éléments importants relevait du défi si l'on prenait en compte la propension des capitaines présents à se tacler entre eux. Si le leader était habitué aux comportements de la plupart, force lui était admettre qu'ils ne parvenaient pas réellement à s'entendre sur des questions de fond comme de forme. Ainsi, le débat dévia à nouveau sur des conflits triviaux entre différentes idéologies. Mais ce n'était pas ce qu'il attendait d'eux. Il attendait d'eux des réponses et des propositions, un axe d'action sur lequel avancer. Il attendait d'eux d'être ces éclats de lumière qui repousseraient les ténèbres insidieuses et protégeraient le monde des vivants comme le monde des esprits. Ils attendaient d'eux d'agir en tant que capitaines du Gotei 13 et pas comme une bande de gamins en pleine querelle. Aussi laissa-t-il le silence planer suite aux différentes suggestions, avant de reprendre la parole.

- Une seule et unique chose vous permet d'être présents dans cette salle aujourd'hui, et il s'agit de votre grade. Je suggère donc que pour commencer, vous vous en montriez dignes.

Son regard perçant scruta chacun des protagonistes de ce grand débat, un regard pesant qui signifiait clairement qu'à partir de maintenant, il ne tolérerait pas plus de comportement dissident. Sa voix reprit, sur une note plus vindicative cette fois, indiquant son agacement.

- Si vous considérez avoir le temps de manger, de boire, de vous quereller ou même d'arriver en retard, alors je vous suggère de sortir de cette pièce. En ce qui me concerne, je ne le tolérerai pas. C'est inacceptable !

Ce petit rappel à l'ordre, espérait-il, suffirait à refroidir les esprits un peut trop échaudés des différents shinigami devant lui. L'actuel dirigeant du Gotei 13 était quelqu'un qu'il ne valait mieux pas sous-estimer lorsqu'il proférait ce genre de paroles. Il n'avait pas jugé nécessaire de rappeler l'assemblée à l'ordre avec son propre reiatsu, considérant cela comme une véritable honte pour un rassemblement de tel poids. Il était désormais temps de retourner, plus sereinement et intelligemment, à la vraie problématique.

- Cela dit... certaines de vos remarques sont pertinentes. Nous affrontons nos ennemis ancestraux depuis si longtemps qu'il est facile d'oublier la possibilité qu'ils aient pu évoluer. Même si ce n'est pas le scénario le plus probable, cela reste un élément sur lequel nous n'avons pas le contrôle. Sans contrôle, nous ne pouvons limiter les risques. Aussi, je refuse d'envoyer des troupes au Hueco Mundo.

Comme les capitaines de la huitième division et de la dixième division l'avaient souligné, un voyage au Hueco Mundo aurait non seulement nécessité une préparation en amont coûteuse en ressources, pour des résultats incertains, mais aurait également fragilisé la structure principale. Diviser pour mieux régner... le Capitaine-Commandant n'y était guère étranger. Aussi, il ne tomberait guère dans ce piège.

- Néanmoins, il y a certains éléments sur lesquels nous pouvons jouer. Tout d'abord, enquêter dans le monde des hommes. Si des lieux semblent attirer les Hollow de façon anormale, il est de notre devoir de savoir de quoi il retourne. Capitaine Fuujima, capitaine Sagara, mettre vos ressources en commun pourrait nous être d'une grande aide.

En utilisant la seconde division, qui n'avait actuellement aucune opération à mener derrière les lignes ennemies, le Capitaine-Commandant s'assurait des rapports d'observation fiables. Ce qui était critique face à un niveau de menace encore difficile à jauger. En utilisant le savoir de la treizième division, qui surveillait le monde réel, les hommes du chef actuel du clan Fuujima obtiendraient une base sûre d'informations sur laquelle approfondir, secrètement, leurs recherches.

- Si nos ennemis sont plus intelligents que ce que l'on peut percevoir, alors ces investigations doivent rester secrètes. En ce qui concerne le Rukongai, l'idée de dispatcher des hommes pour y renforcer la sécurité est honorable, hélas bien difficile à mettre en place sans subir les contre-coups d'une telle dispersion. Vous savez tout comme moi que les districts les plus éloignés ne sont pas surveillés pour une raison...

Différentes idées étaient lancées. Pour l'heure, le leader considérait qu'un voyage au Hueco Mundo à l'aveuglette était bien trop risqué. Une surveillance accrue du monde réel était cependant de mise, afin d'y trouver des indices. Pour le Rukongai, la question restait en suspend... qu'en serait-il des autres capitaines ?



Alors !

Le patron vous rappelle à l'ordre, car là c'est un peu le bordel. Faites un peu gaffe avec ça d'ailleurs, j'entend bien que vos personnages aient des traits originaux et puissent avoir un aspect détendu, mais pas vraiment ici, une fois que la réunion commence ! Si certains d'entre vous sont définis dès la présentations comme bourrus ou dissidents sur les bords, d'autres ne le sont pas, et ça casse un peu la cohérence. Vous êtes devant le Yama-jii du fofo, hein !

Faites attention aussi à ne pas trop revenir sur des actions précédentes dans vos posts, car si je les savais plus tôt, la réaction de Tenno serait différente (cf : le lancer de bouteille de Rei vers Hyûma, ça mérite une paire de baffe, on est en réunion avec le patron hé !). Comme je dois reprendre tous vos posts, ça m'embrouille plus qu'autre chose !

Ensuite, il refuse d'aller au Hueco Mundo sans plus d'informations sur la menace qui plane. Il propose à Sanosuke et Jinshiro de mettre en commun leurs forces pour à la fois surveiller et enquêter secrètement dans le monde réel (Karakura ou autre ville sujette à suspicion). Pour le Rukongai, il n'a pas tranché mais rappelle que les districts les plus lointains ne sont pas abandonnés pour rien. Effectivement, les ressources du Gotei 13 ne sont pas infinies !

Vous avez une semaine !

PS : Hyûma, attention à la petite liberté avec Sanosuke sur sa bouteille, comme tu as pu le constater il était plus que capable de protéger son précieux Razz
avatar
Maître Jeu
Maître Jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 26/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Mar 3 Mai - 21:17





Réunion des Capitaines
feat. les pas marrants
Comme attendu, le rassemblement de têtes d'affiches aussi différentes, originales et hétéroclites ne pouvait que mener à quelques débats musclées et disputes puériles, durant lesquelles quelques uns des hauts-gradés se livrèrent à une joute verbale du plus bel effet. Le noiraud, debout à sa place et toujours le paquet de pains au chocolat entre les mains, avait pris la parole avec un objectif, un souhait précis : celui de faire avancer cette petite réunion autant que faire se peut. Malgré son manque de sérieux certain, que lui reprochait d'ailleurs sans cesse cette pauvre Yeri, le jeune vieux faisait donc partie de ceux qui faisaient avancer les choses, ou tout du moins qui essayaient de le faire... Ce qui n'était pas forcément le cas de tous ses compères. Profitant de sa position privilégiée d'ancêtre bien implanté dans ses fonctions pour observer ses camarades durant leurs diverses rixes, Ikuto nota en son for intérieur la réaction de Sanosuke à ses dires, qui tenta de le contredire à sa manière. Le fait qu'ils soient grands amis ne les poussait pas forcément à approuver inlassablement les dires de l'autre, tout au contraire : en l'occurrence, l'aveugle possédait bien malgré lui les compétences et le mental d'acier d'un membre de la onzième. Il était un combattant invétéré, au sang chaud et au cœur fort : aussi voyait-il cette escapade comme un génocide en bonne et due forme, là où le capitaine de la huitième, plus posé et peut-être légèrement plus perspicace, n'y voyait que source d'ennui et de désolation. C'était probablement leur manière de se compléter et de s'apprécier, au final : ils étaient tels le soleil et la lune, l'un resplendissant et ardent, l'autre plus placide et réfléchi. De fait, lorsque son compère eut terminé sa prise de parole, le maître en kido se contenta de hausser les épaules, à moitié satisfait, avant de profiter d'une nouvelle bouchée de la viennoiserie qu'il venait de sortir de son emballage. De toute manière, le maître mot ne leur revenait pas : ils donnaient leurs avis, et c'était au commandant-capitaine de trancher. D'aussi loin qu'il puisse s'en souvenir, autrement dit depuis son entrée en fonction, le Kazushi avait toujours assisté à cette manière de faire pour le moins rigide et constante... Cela n'allait certainement pas changer avec l'arrivée d'un capitaine plus étourdi que la moyenne, oh que non !

Et d'ailleurs, tout lassé qu'il était par les pitreries de ses confrères et subordonnés, le capitaine de la première division, l'autorité ultime de la Soul Society, ne tarda guère à réagir puissamment, comme le laissait sous-entendre sa fonction prestigieuse. Il rabroua les capitaines présents d'un coup d'un seul, d'une fermeté dont lui seul avait le secret... Comprenant que son esprit s'était échauffé étrangement promptement, cette fois-ci, considérant que l'urgence de la situation n'aidait pas forcément, Ikuto plaça sa main droite exactement sous le sachet de pains au chocolat et murmura un simple mot :

-Hado no 54 : Haien.

Ses compétences en kido n'étaient plus à prouver : il fut en mesure, et ce relativement discrètement, d'user du 54ème hado rien qu'en en prononçant le nom, calcinant définitivement les pauvres pains au chocolat, que plus personne ne pourrait savourer, avant de s'excuser auprès de Shifu d'une simple moue malheureuse. L'échange sympathique et bon enfant autour d'une pâtisserie ravissante, ce serait pour plus tard... Tenno imposa ensuite ses dires fermement, répondant aux divers échanges que les capitaines avaient entretenu jusque-là. Il était d'accord avec les capitaines de la 8ème et de la 10ème quant à l’excursion jusqu'au Hueco Mundo : il ne souhaitait pas prendre de risques inconsidérés en se basant simplement sur de vastes hypothèses et sur des comptes rendus trop nébuleux pour être interprétés efficacement. Le Kazushi, mécaniquement, monta sa main gauche jusqu'à son menton, qu'il caressa doucement en songeant à la suite des dires du commandant-capitaine. Il était peut-être temps de l'évoquer... Il se racla donc simplement la gorge, attirant indéniablement l'attention de ses camarades sur lui :

-Je comptais l'évoquer plus tard, mais il semble que la discussion ne puisse pas se faire sans en parler... La présence des hollows dans cette petite ville japonaise, Karakura, est quasiment naturelle. Elle a lieu parce que les bêtes sont attirées par l'énergie spirituelle forte en ces lieux...

Le ténébreux poussa un court soupir, profitant de cette brève entracte pour s'humecter les lèvres, fixant Tenno avec un faciès nettement plus sérieux et direct qu'il ne pouvait l'être à l'accoutumée.

-Ce n'est encore qu'une théorie, évidemment, mais je pense que ces créatures n'attaquent cette Karakura qu'à cause de sa forte densité en particules spirituelles. Et... Il y a un point que nous avons volontairement omis dans nos rapports, Sanosuke et moi-même. Sur place, j'ai croisé le fer avec l'un des renégats, l'un des Vizards. L'ancien capitaine de la onzième division, Kitakaze Makka.

C'était lâché, restait à voir comment ses collègues allaient réagir à cette révélation, et s'ils allaient arriver aux mêmes conclusions que lui...

© A-Lice


“Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.”


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Kako Teiretsu
Inventaire:
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachknk.forumactif.org
Messages : 426
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Soul Society.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Mar 3 Mai - 23:03
Le calme allait enfin se faire imposer. Il y avait ici trop de capitaines qui ne faisaient pas honneur à leur rang et qui avaient fait preuve de trop de frivolités pour une telle réunion. Et le Capitaine-Commandant l'avait clairement fait comprendre, montrant alors qu'il ne tenait pas son rang pour rien. Il s'était imposé à nous montrant une nouvelle à quel point ce dirigeant militaire pouvait être strict et se faire respecter qu'importait la situation. Ainsi, un silence glaçant se fit après nos querelles avant que Tenno-sama n'intervienne pour remettre tous ces insolents à leur place, et ce, bien plus violemment que je ne l'avais moi-même fait. Tout en augmenter sa pression spirituelle de manière significative, il était venu nous rappeler à tous pourquoi nous étions dans cette salle, quel était notre grade, et ce pourquoi nous devions y faire honneur. J'étais tout à fait d'accord avec lui, ce n'était pas parce que ces impolis se comportaient de la sorte dans leur division qu'il devait en être de même ici, là où tout le Seireitei, si ce n'était le monde des esprits lui-même, était commandé.

Le Capitain-Commandant nous avait rappelé à l'ordre et le calme était revenu. Il n'avait pas utilisé de moyens plus extrêmes pour faire retrouver aux quelques dissidents la voie du respect, et au fond et selon mon point de vue, peut-être aurait-il été préférable qu'il agisse très légèrement plus violemment. Une hausse significative du Reiatsu pouvait parfois faire des miracles. Et bien que cela ne soit pas comparable entre gérer une division et une réunion de capitaines, il s'agissait d'une méthode que je me plaisais à utiliser pour moi-même ramener mes subalternes à l'Ordre. L'obéissance était la seule méthode pour maîtriser, contrôler et gérer les troupes, et par cela, il fallait savoir se faire obéir. C'était ainsi qu'au moment où un soldat de ma division ne faisait pas preuve d'une politesse et d'un respect suffisant à mon égard, je n'hésitais nullement à l'écraser avec ma pression spirituelle : les mots n'étaient pas nécessaires. Certes, une telle méthode n'aurait peut-être pas été adéquate pour l'ensemble des treize Capitaines du Gotei 13, mais au fond, les méthodes les plus violentes étaient toujours les meilleurs pour imposer de sa personne. Cela aurait d'ailleurs été suffisant pour faire fléchir quelques-uns et les ramener à la réalité de leur rang. J'avais à l'esprit notamment le tout nouveau Capitaine. De tous les capitaines ici présents, il était celui que je dédaignais le plus. Pour être entré ici sans se présenter, sans montrer de respect à ses camarades, voire même au Capitaine-Commandant lui-même, et même sans se vêtir comme il l'aurait fallu, il était celui qui méritait le plus de se prendre des coups de pied au derche. Il n'avait pourtant pas encore fait ses preuves que je m'opposais déjà intérieurement à sa présence ici. Je l'avais d'ailleurs clairement fait remarquer avec un regard froid et cinglant dans sa direction.

La posture parfaitement droite, la tête haute et les bras croisés devant moi, j'écoutai attentivement les mots de Tenno-sama. Il alla dans la même direction que le Capitaine Kazushi et moi-même et refusa simplement d'envoyer des troupes au Hueco Mundo. Le faire relevait d'une folie, dans la mesure où nous ne savions pas ce qui se passait au-delà de nos frontières, là où l'influence du Gotei 13 ne prenait pas effet, là où nous n'avions aucun contrôle. Et comme il le disait lui-même, le contrôle apportait la maîtrise totale qui elle-même permettait de minimiser les dégâts. Il en profita alors pour attribuer la surveillance terrestre aux capitaines de la Seconde et la Treizième division, qui ensemble feraient sans conteste du bon travail. Le huitième capitaine renchérit alors en mentionnant la ville de Karakura, qui m'intriguait du plus haut point, même si je ne m'intéressais pas à outrance du monde d'en bas. Une seule chose vint attirer mon attention : il avait croisé le fer avec un Vizard. Bien que ces êtres, exacts opposés des arrancars, soient fermement condamnés par les autorités de la Soul Society, je ne leur vouais pas cette même haine que j'avais à l'égard des Hollows. Tout au plus s'agissait-il pour moi d'excellents adversaires, ayant accès à un bonus exponentiel de puissance par l'intermédiaire de leurs masques de Hollow. Mon prédécesseur lui-même en était devenu un... Le seul problème qui était ici posé, était la raison de la présence de ce Vizard à Karakura : si sa présence n'était pas due à un total hasard, alors cette ville, dont les enjeux s'avéraient déjà véritablement stratégiques, obtiendrait un véritable gain d'importance. En effet, en plus d'attirer l'attention du Seireitei et d'être le lieu d'apparition d'un trop grand nombre de Hollow, il y avait des chances que ces Vizard jettent aussi leurs dévolus sur la fameuse ville. Ainsi, même si j'étais plus favorable à une alliance avec ces Shinigamis déchus plutôt qu'à une simple chasse aux sorcières, ils deviendraient un potentiel danger.

« Un Vizard dites-vous ? Que viendrait faire l'un de ces Shinigamis déchus dans cette ville ? Karakura fait l'objet de la convoitise de bien trop de factions... Avez-vous pu lui soutirez quelconques informations utiles ? Bien que cette question puisse être naïve... Que cette ville attire les Hollows, au vu de sa concentration d'énergie spirituelle est, somme toute, normal, mais en quoi les Vizards en seraient intéressés, si toutefois était-il là dans un but précis ? »

La conversation alla de bon train, jusqu'à ce que le Capitaine-commandant expose le cas du Rukongai, et notamment les districts les plus éloignés, et les plus dangereux. Le danger ne faisait-il pas partie de la vie ? Il ne fallait pas penser au contre-coup, juste y aller et y réaffirmer l'autorité des forces du Seireitei : pour y avoir vécu, c'était parce que le Seireitei y avait peu à peu lâché son emprise que ces quartiers étaient devenus des zones de non-droit. Il suffirait juste d'y revenir mettre l'ordre, sans pour autant y dépêcher tout un contingent de soldat... Une petite escouade était amplement nécessaire, et j'avais déjà mon idée toute faite derrière la tête.

« Si je puis me permettre, les districts les plus éloignés sont devenus des zones de non droit justement parce que nous y avons petit à petit desserré notre emprise. Il faudrait que nous y réaffirmions notre autorité pour à la fois sécuriser les lieux, mais aussi y garder un œil. Étant responsable de la tactique du Seireitei, je demande à pouvoir étendre cette influence sur une partie du Rukongai, celle qui échappe en partie à notre autorité. Si vous êtes d'accord Capitaine-Commandant, et s'il est tout autant d'accord, je propose de joindre les forces de ma division avec la Onzième. Je ne crois pas me tromper en affirmant que la grande majorité des soldats de la Division du Capitaine Yuugami proviennent de ces quartiers ? Il ne suffirait pas de toute un contingent, une simple escouade triée par mes soins ferait l'affaire. Cela nous permettrait de régler plusieurs situations, nous y remettrions alors de l'ordre pour qu'il ne s'agisse plus d'une zone de non-droit et pour réduire le taux de criminalité, en plus d'avoir une surveillance permanente. Nous pourrions même en profiter pour donner une nouvelle chance aux éléments les plus talentueux de ces quartiers défavorisés et ainsi leur permettre d'entrer à l'Académie Shin'o pour garnir nos rangs. Si vous me le permettez, je prendrai l'entière responsabilité de ma décision. »
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Nahagata Mitsutake
Inventaire:
Capitaine de la 10ème division
Capitaine de la 10ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Mer 4 Mai - 23:59
« Hey mon gars ! Hein ? Ouais bon, ma fille, on s’en fout, faudrait voir à boire plus de lait pour que ça pousse, ma planche à pain a plus de formes que toi. Bref, j’en étais où ? Ah, ouais, ça te dit de boire un coup ? Meuh non, commence pas à chier dans ton froc, il n’va rien dire le capitaine, c’est un gars cool. Comment j’le sais ? Bah c’est moi, couillon ! Hein ? Ah ouais, c’est vrai, couillonne. Bon alors, tu vas me laisser picoler tout seul ou bien ? »
Réunion des Capitaines


Sanosuke avait appris depuis longtemps qu’il n’avait pas besoin d’être apprécié de ses collègues pour bien faire son travail, bien entendu  une telle sympathie ne pouvait que faciliter les choses mais dans sa prime jeunesse il n’avait pas été connu pour choisir la voie de la facilité. Serait-il arrivé à ce poste si ça avait été le cas ? Sans doute que non. Il était apprécié et respecté par la majorité de ses subordonnés ce qui était très largement suffisant à son goût, pour le reste il  était arrive à se faire des amis parmi les autres capitaines et ces rares élus suffisaient largement à égayer ces barbantes et interminables reunions.

Discipline militaire oblige la plupart des hommes portant ce fameux et illustre haori étaient des individus assez fermés et carrés aussi bien physiquement que mentalement, ils n’étaient que le triste reflet de leur fonction, Sanosuke le fut également quelques siècles plus tôt mais il avait appris à lever le pied de temps en temps. Chose que ses collègues ne semblaient même pas connaître.
Mais qu’en avait-il à faire finalement ? Il entendait d’une oreille l’autre capitaine demander pourquoi il était encore capitaine alors qu’il ne montrait pas la rigueur qui inhérente à ce poste, chose qui ne fit qu’agrandir le sourire sur le visage de l’handicapé qui ne put retenir un petit rire amuse. Qu’en avait-il à faire de cette balance à l’esprit étriqué et aux valeurs d’un autre temps? Le jeune aveugle connaissait ses compétences martiales et de leadership, tout comme ses rares amis et le capitaine en chef qui trônait à l’autre bout de la salle, il connaissait sa valeur et n’avait pas besoin de l’opinion des autres pour savoir s’il était digne ou non d’être capitaine. Même si le grand patron ne l’appréciait pas énormément, soupirant en silence à chaque fois que l’aveugle faisait des vagues ou se faisait remarquer, il n’aurait pas hésité un seul instant à mettre un individu plus capable à sa place s’il y en avait eu un.

Personne ne l’avait remplacé, le débat était donc clos.

Comme à son habitude, le Shinigami dénué de lumière avait prepare une réponse cinglante qu’il n’eut malheureusement pas le temps d’envoyer à l’autre pleureuse. En effet le grand patron reprit la parole pour recadrer la reunion qui partait un peu en sucette, notamment grâce à l’illustre handicapé.

À l’évocation du concept de dignité qui devait régir la vie de ces 12 capitaines, le dernier d’entre eux ne put s’empêcher de sourire de plus belle car la dignité était un concept assez changeant d’une personne à l’autre. Mais allait-il lancer le début sur ce sujet alors que le grand patron n’était pas d’une très bonne humeur ? Bien sûr que non, il était taquin mais pas stupide ni insolent. Bien entendu les habituels sermons du chef rentraient par une oreille et sortaient par l’autre, comme d’habitude, mais cela n’empêchait pas le capitaine de la 13ème division de focaliser son attention sur la raison de sa presence ici.

S’amuser était une chose, mais il  avait aussi un temps pour faire son devoir.

Le grand chef reprit donc la parole pour remettre la situation en ordre et, comme de bien entend, commença à donner les nouvelles directives et la première d’entre elle concernait directement l’aveugle. En effet ce dernier allait s’allier au capitaine de la seconde division pour enquêter dans le monde reel sur la raison de cet accroissement d’activité des hollows. Surpris mais amuse, le capitaine ne manqua pas de répondre:

« Faire équipe avec poil de carotte ? Ça peut être marrant ! »

Lorsque son camarade capitaine dévoila à l’assemblée la rencontre faite quelques heures plus tôt, la chouineuse de tout à l’heure de manqua pas de demander ce que ces guerriers masqués pouvaient bien faire dans cette petite ville anonyme. Sérieusement ? Était-ce si difficile à comprendre ? Sanosuke ne put se retenir et répondit :

« À ton avis, Ching Chong, un pic-nic ? Ils ont trouvé un coin tranquille où s’installer et n’ont pas fait de vague pour qu’on leur foute la paix. Il fallait bien qu’ils se posent quelque part. Ce qui me turlupine plus, en revanche,  c’est pourquoi les hollows ne s’agitent seulement que maintenant alors que, pour ce qu’on en sait, cela fait peut-être plus de deux siècles que les vizards sont terrés dans le coin. »

Pourquoi maintenant ? Cette question était ancrée dans la tête du Guerrier dépourvu de lumière et rien ne semblait pouvoir l’en faire sortir. Aussi, écoutant la chouineuse enchaîner concernant l’intervention au rukongai, Sanosuke intervint une nouvelle fois avec – pour changer – la volonté de ne pas simplement se moquer.

« Fais gaffe, nos ressources ne sont pas illimitées. Rien ne garantit que l’activité des hollows ne continue pas de croître de manière exponentielle, on va avoir besoin de tous les bras disponibles pour surveiller le monde réel et le notre.   »




Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Soujuu
Inventaire:
Capitaine de la 13ème division
Capitaine de la 13ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 09/02/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Jeu 5 Mai - 9:50
Révélation ? La Réunion prend une tournure intéressante.

Aizawa avait vu que cette réunion était parti bien loin. Aucun Capitaine ne respectait son rang, malgré quelques remontées de bretelles de la part de Shifu-san, les capitaines avaient obligés Ichijo-sama à faire une intervention pour ramener l’ordre et le calme. Après l’intervention du cher commandant, le Capitaine Kazushi prit la parole. Aizawa ne s’attendait à entendre parler de lui d’aussi tôt…

«  Kenpachi Kitakaze….. »

Aizawa était à la fois pris entre la colère de ne pas avoir été au courant plus tôt mais aussi l’excitation du combat l’habitait secrètement. Il se sentait comme observer, tout le monde attendait que la bombe à retardement qu’il était, explose de rage de colère. Il avait pu entendre quelques réactions sur les Vizards mais aussi sur le Rukongai. Respirant un bon coup, Aizawa se laissa un peu prendre par ses émotions. Sa reiatsu augmentait graduellement, il donnait à celle-ci à la fois un caractère qui pouvait définir la puissance qu’il avait acquise pendant ses 2 siècles mais aussi un caractère apaisé pour montrer qu’il se contrôlait parfaitement. Il dégaina de manière violente, son Katana et le plaça devant son visage avant de prononcer ces mots :

« - Les Vizards sont des traîtes, mi-hollow mi-shinigami. Ils se sont excilés et n’ont pas répondu de leur acte. Chacun d’eux possèdent une puissance incomparable et sont des combattants expérimentés. Je jure devant la lame que je tiens entre mes mains de ramener ces renégats à la Colline du Sokyouku quel que soit le prix. Ils devront répondre de leur acte. »

Plantant son katana dans le sol, Aizawa redonna à son reiatsu, un écoulement simple et calme. Il l’entendait à l’intérieur de lui, Fujiwara no Genshin était toute excitée à l’idée de se battre contre des adversaires aussi puissants que les Vizards. Après cela, il soupira un moment avant de prononcer ses mots :

« - Les Vizards sont certes pour certains d’entre vous des alliés de choix ou des bons vieux amis. C’est pour cela que je préviens tous ceux se mettant en travers de mon chemin auront affaire à mon Zanpakuto. »

Il regardait avec insistance dans la direction du Capitaine Kazushi. Tout en gardant son légendaire sérieux, Aizawa pouvait maintenant réagir sur la proposition émise par le capitaine Quan Shen :

« Je suis parfaitement en accord avec le projet du Capitaine Quan Shen, je souhaite moi aussi partir défendre les districts éloignés du Rukongai, des attaques extérieures ou intérieures à ces districts. Je demande donc aussi le soutien de la 9ème division. Je pense que la coopération entre le Capitaine Quan Shen, Inuzuri & moi serait parfaite pour non seulement réduire la violence de ces districts mais aussi pour les sécuriser assez d’une éventuelle attaque Hollow. Concernant le cas de Karakura, cette ville japonaise rassemble beaucoup d’énergie spirituelle et a besoin d’être surveillé n’est-ce pas ? C’est pour cela que j’ai pris les devants il y a quelques temps, je me suis engagé à trouver ses humains si spécial nommé les Fullbringers après une attaque d’Hollow là-bas, j’ai rencontré l’un d’entre eux qui m’avait l’air bien expérimenté. S’il s’agit de sécuriser un maximum, cette ville je vous laisserais contacter cet homme. Je crois en nos ressources actuelles et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour les augmenter avec des hommes quel que soit leur origine. »

Après avoir dit cela, il n’avait plus qu’à attendre les réactions des intéressés. Après tout recruter des jeunes voyous dans les quartiers difficiles du Rukongai ce n’est pas le bon vieux temps ? Les Vizards et Kenpachi Kitakaze passeront après, les priorités d’Aizawa étaient avant tout de rester fidèle à son poste de Capitaine de la 11ème division. Il ne lui fallait pas relancer sa chasse à cette vieille branche qui devait encore avoir progressé. Un beau combat en perspective…



HRP : En gros Aizawa est pas super content et fait péter sa reiatsu histoire de montrer qu'il peut aisément défoncer Kitakaze.
Il mettra en contact Hiroki, le fullbringer qu'il a rencontré y'a quelques mois à disposition de la 2ème & la 13ème.
Réponse courte mais efficace !



Mes Mémoires

Quand j'attends ma punition de la part d'Ichijo
Spoiler:
 

avatar

Energie Spirituelle
Lettre: H
Pouvoir: Fujiwara no Genshin
Inventaire:
Capitaine de la 11ème division
Capitaine de la 11ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 198
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 26
Localisation : Rukongai
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Ven 6 Mai - 1:44
La concurrence était rude...
Bien satisfaits de mon retard, mes aînés se laissaient aller un a un à leurs taquineries et autres rabaissements. Tout d'abord le capitaine Hyûma ne s'était pas gêné pour reluquer mon amie, m'en faire part, et me mettre une bonne dose de pression, et je me contentais de rejoindre ma place en silence, considérant cette réunion comme beaucoup trop importante pour y engager une quelconque forme de réelle conversation. Puis vint le tour du capitaine de la dixième; ce certain Quan Shen ne se gêna pas pour faire savoir ses doutes.

« Et comment on est censé savoir qui est le nouveau ? Je veux dire, vous avez bien un nom, non ? Ou comment ça se passe ? Si vous pouviez bien vous dépêcher de rejoindre votre place, il en serait encore plus merveilleux...»

Me prenant visiblement de haut, je laissais passer cette réplique incisive pour me concentrer sur le capitaine-général au regard plus tranchant encore. La salle était en ébullition, d'un côté les nobles, de l'autres les basses-naissances, ceux qui reprochent le laxisme de ceux qui haïssent leur sérieux. Pour être honnête, je ne comptais pas et n'allais pas choisir de camp, je n'étais pas là pour rabaisser les autres mais pour prouver mes propres talents, qu'ils ne comptent alors pas sur moi pour jouer à leur jeux malsain. Seul problème, la prison n'étant pas le meilleur lieux pour obtenir l'information... je n'en pipais pas un mot de leur discussion! non mais sérieux! je ne demandais pas un véritable briefing mais ils n'en avaient véritablement rien à carrer de celui qui était arrivé en cours de route!
Et on voulait que j'ai de bonnes idées avec ça? Que je puisse savoir si ça valait le coup de faire une descente gratuite au Hueco Mundo en risquant la vie de nombreux hommes? Non merci, ça ce n'était pas pour moi. Je me passais donc d'exprimer mon avis sur le sujet, mais je développais peu-à-peu une certaine aversion pour le personnage de Quan Shen, qui non content de m'avoir moi même rabaissé ne s'était pas gêné pour démonter la proposition de nos confrères tout en n'en livrant aucune, et de faire des reproches au capitaine de la seconde division sur un sujet qui, d'après le capitaine Akeshi, était de ses propres responsabilités. Il n'était pas méchant à proprement parler mais son nombrilisme et sa suffisance constituait tout ce que je peux détester chez un homme de rang. Le capitaine de la onzième avait au moins fait l'effort de proposer quelque chose, et Hyûma ne cherchait pas l'offense, son côté lourd faisait juste partie de son caractère.
Au final, les disputes éclatèrent de part et d'autres, parfois à mon propos sans que j'y accorde un quelconque intérêt, plus occupé à observer le capitaine-commandant bouillir intérieurement face aux querelles de ses subordonnés. Ce dernier ne se fit pas attendre et calma le jeux rapidement de quelques phrases bien tournées qui me firent quand même redoubler d'attention, et c'est le capitaine de la huitième division, un type qui s'était fait relativement discret depuis mon arrivée, qui reprit la discussion.
Paraîtrait-il qu'il aurait rencontré un des anciens capitaines, un vizard, Un shinigami déchu? Qu'est-ce que c'est que ces histoires? Pour être honnête, je ne sais pas et je m'en contreballance, je ne suis pas apte à juger d'une situation que je ne connais pas. En revanche, la dernière proposition de Quan Shen ne manqua pas de me faire tiquer.

« Si je puis me permettre, les districts les plus éloignés sont devenus des zones de non droit justement parce que nous y avons petit à petit desserré notre emprise. Il faudrait que nous y réaffirmions notre autorité pour à la fois sécuriser les lieux, mais aussi y garder un œil. Étant responsable de la tactique du Seireitei, je demande à pouvoir étendre cette influence sur une partie du Rukongai, celle qui échappe en partie à notre autorité. Si vous êtes d'accord Capitaine-Commandant, et s'il est tout autant d'accord, je propose de joindre les forces de ma division avec la Onzième. Je ne crois pas me tromper en affirmant que la grande majorité des soldats de la Division du Capitaine Yuugami proviennent de ces quartiers ? Il ne suffirait pas de toute un contingent, une simple escouade triée par mes soins ferait l'affaire. Cela nous permettrait de régler plusieurs situations, nous y remettrions alors de l'ordre pour qu'il ne s'agisse plus d'une zone de non-droit et pour réduire le taux de criminalité, en plus d'avoir une surveillance permanente. Nous pourrions même en profiter pour donner une nouvelle chance aux éléments les plus talentueux de ces quartiers défavorisés et ainsi leur permettre d'entrer à l'Académie Shin'o pour garnir nos rangs. Si vous me le permettez, je prendrai l'entière responsabilité de ma décision. »

QUOI? Pourquoi le seireitei en aurait quelque chose à battre du rukongai? Les habitants de ses quartiers se sont débrouillés sans eux pendant des siècles, et ce capitaine voudrait y imposer ses lois? Les gens de la onzième proviennent de ces quartiers et ils faudrait donc les y envoyer? Une escouade triée par ses soins? QUOI?
J'avais laissé deux autres capitaines donner leurs avis le temps de pouvoir formuler correctement le niveaux d'absurdité qu'atteignait ce plan, mais il fallait bien que je finisse par prendre la parole.

- C'est absurde.

- Capitaine Quan Shen, ceux aillant cherché à savoir qui est le nouveaux pourront sûrement vous dire que je viens du Rukongai, que j'y ai peut-être contrairement à vous laissé mes bonnes manières et que je sais que le nombre et la superficie des districts belligérants sont beaucoup trop grands pour que l'on y envoie une simple escouade. Par ailleurs, aillant moi même failli faire l'expérience du zèle de la onzième division, et devinant en vous regardant que la dixième n'est pas plus prône aux arts de l'esprit, j'aimerai, si ce plan vient à être accepté qu'on y envoie également des spécialistes de ces derniers, afin de reconnaître de potentiels bon kidoïstes parmi cette population. Si ils s'avèrent ne pas venir des bas-quartiers, ça pourrait aussi éviter d'avoir affaire à des règlements de compte entre anciennes connaissances.

Le deuxième sujet était plus épineux, je n'en savais pas assez sur les vizards pour y énoncer un réel avis, et le puissant reiatsu du capitaine Aizawa me laissait savoir que ce n'était pas un sujet à prendre à la légère. J'agissais comme je le fais presque toujours, avec tempérance.

- Pour ce qui est du Vizard, je n'en sais pas assez pour juger ce qu'il serait bon de faire, mais si j'ai bien compris, il s'agit des shinigamis de haut rang qui ont quitté la soul society voilà maintenant deux siècles. Je comprends que l'on souhaite leur mort du fait de leur état, mais si la menace réelle se fait plus forte celle que l'on pourrait être en train de s'inventer, peut-être faudra-t-il revoir notre jugement.
Après tout, ces hommes étaient autre fois membre de nos armés, certains occupaient même nos postes, peut-être pourront nous nous en faire des alliés, ou a défaut de tous, de l'un d'eux? Un espion pourrait peut-être nous apprendre leurs raisons, leurs intentions, tout ce qu'il faudrait savoir sur eux en somme.


La messe était dite, j'avais su me faire cassant histoire de montrer que je n'étais pas qu'une pièce décorative, restait à voir si un des capitaines partagerait ma vision des choses.
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: J
Pouvoir: Unmei no okō
Inventaire:
Capitaine de la 4ème division
Capitaine de la 4ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Date d'inscription : 13/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Ven 6 Mai - 12:44





Réunion des Capitaines
feat. les pas marrants
-Oula... Ne me menacez pas aussi directement, capitaine Yuugami, je risque de mourir de peur.

Quand son homologue capitaine avait tiré son Zanpakuto de son fourreau, Ikuto avait précautionneusement posé sa propre main gauche sur le pommeau du sien, histoire de le tenir en respect. Il n'y avait que peu de chances pour que la réunion ne dégénère davantage et pour que quelques capitaines ne se livrent à des conflits directs, a fortiori en présence du commandant-capitaine qu'ils estimaient et respectaient tous beaucoup trop, mais ça n'était pas non plus une raison, pour le maître en kido, de se laisser marcher sur les pieds par une grande gueule trop entreprenante. En vérité, le capitaine de la 8ème division risquait même de dévoiler son véritable visage dès à présent : celui d'un orateur brillant doublé d'un calculateur froid et vif, le tout afin de faire passer ses intérêts et ses opinions pour ceux de la majorité. Avec un sourire chaleureux destiné au capitaine récemment promu de la 4ème division, dont il avait beaucoup apprécié le court speetch, le maître en sortilège enchaîna directement, sans même laisser le temps au commandant-capitaine de le couper dans son élan. Bon nombre de shinigamis auraient considéré cela comme étant un grossier manque de respect à l'égard de son supérieur, mais le Kazushi voyait avant toute autre chose cela comme un moyen de gagner en efficacité. On risquait fort de lui demander des détails tôt ou tard, de toute façon, alors autant les amener sur la table directement...

-Si vous voulez mon avis, et comme l'a justement soulevé le capitaine Arenzo, seuls ceux qui étaient les collègues des vizards à l'époque de leur présumée trahison pourraient prétendre intelligemment vouloir prendre leur tête. Les autres ne sont que de stupides soldats, trop peu pourvu d'intellect pour assumer leurs compétences avec justesse : de bons combattants, assurément, de bons leaders, nettement moins.

Son regard direct et acerbe s'était naturellement posé sur le capitaine de la 11ème division, comme pour lui rappeler qu'il n'avait pas à nourrir un tel mépris à l'encontre des vizards. Tout comme Ikuto, il n'était à l'époque qu'un 3ème siège : ils avaient tous les deux été en sécurité et en sûreté durant cette terrible crise qui avait touché tous leurs supérieurs, et en avaient même profité d'une certaine manière puisque cela leur avait permis de gravir les échelons encore plus fermement. Autrement dit, aux yeux du brun ténébreux, seuls les capitaines qui avaient combattu durablement aux côtés de Kitakaze et des autres pouvaient prétendre être leurs ennemis : les autres ne faisaient que suivre les mouvements, et n'avaient pas besoin de plus de considérations. Toujours la main gauche sur le pommeau de Kako Teiretsu, le brillant sorcier renchérit alors, fixant désormais le commandant-capitaine :

-Le simple fait que nous soyons encore vivants à l'heure qu'il est, Sanosuke et moi, prouve qu'ils ne sont pas, ou en tout cas plus les bêtes assoiffées de sang que l'on nous dépeignait à l'époque. S'il avait vraiment voulu nous combattre, Kitakaze Makka nous aurait détruit sans la moindre difficulté, considérant les limites qui étaient alors apposées sur nos corps... Sauf qu'il a tout simplement pris la poudre d'escampette. Il a évité le combat, n'a même pas pris la peine de nous blesser.

Le Kazushi s'humecta promptement les lèvres, coupant brièvement son monologue pour se remémorer les dires de Kitakaze à son égard lors de leur précédente rencontre. Celle-ci avait été courte, mais particulièrement intéressante : le capitaine de la 8ème savait désormais pertinemment que les Vizards n'étaient pas une menace, et qu'ils pouvaient même être de précieux alliés si leurs connaissances du monde terrestre, où ils avaient élu résidence depuis deux siècles, étaient mises à profit. C'était précisément pour cela que le maître en kido ne pouvait pas laisser la situation échapper à tout contrôle : ils devaient demeurer les gouverneurs de ce monde et des autres, et veiller en priorité au bien être des humains plutôt qu'à l'établissement de leur pitoyable vengeance.

-Ne souffrons pas du péché d'orgueil ! Notre place n'est en rien une garantie éternelle, et même si notre force armée est assurément la plus importante d'entre toutes, nous dresser contre trop de menaces à la fois ne serait guère plus qu'un suicide sur le long terme. Les Vizards sont un groupuscule composé des meilleurs éléments du Gotei 13, qui ont formé un bon nombre d'entre nous d'ailleurs... Le Rukongai est pourri par la vermine depuis des siècles, et celle-ci continue de subsister malgré nos efforts fréquents en la matière... Et pour finir, les hollows se montrent justement de plus en plus dangereux, de plus en plus nombreux, de plus en plus audacieux. Et vous voudriez que l'on remette cette traque stupide et futile sur le tapis ? Notre honneur passe après la survie des êtres humains, il en va de l'essence même du Gotei 13 !

Il était virulent et acerbe, probablement plus que son grade n'aurait dû le lui permettre, mais il souhaitait avant toute autre chose mettre les choses au clair et forcer ses collègues à user de leurs matières grises. Ils ne devaient ni ne pouvaient se permettre de foncer dans le tas, et de réfléchir après : s'étaler sur plusieurs champ de bataille reviendraient à se planter des aiguilles dans le pied. A ce stade-là, l'attaque au Hueco Mundo n'était pas plus audacieuse que d'engager un conflit direct avec les Vizards et les racailles du Rukongai... Ikuto passa une main distraite dans sa chevelure avant de terminer sa tirade, balayant l'assistance d'un regard sincère et honnête :

-Si nous mettons de côté notre ressentiment à l'égard des Vizards, nous pouvons leur donner temporairement le rôle de veiller à la protection des humains. Cela nous permettra de frapper le Rukongai violemment et directement, et de calmer une bonne fois pour toute la criminalité qui y demeure. Comme l'a également souligné le capitaine Arenzo, nous pourrions en profiter pour sortir de la misère les éléments qui pourraient devenir, d'ici quelques années, les futurs gradés de nos treize divisions... Et c'est pour cela que je suis moi-même prêt à mettre les mains à la pâte. Si vous me le permettez, j'utiliserai mes compétences en kido pour trouver les âmes puissantes, et leur enseigner les bases des arts de combat shinigami grâce à mes capacités de professeur. Le rôle qui incombe à la 8ème division en temps normal, la protection et l'entretien des archives et bibliothèques, n'est pas du genre très prenant : je pourrai parfaitement assumer ces deux rôles si vous me le permettez.

Il avait terminé sa tirade en regardant à nouveau le commandant-capitaine, s'en remettant à lui pour les décisions qu'il pourrait tirer, espérant sincèrement que la crise de nerfs d'Aizawa ne le pousse pas à prendre une décisions extrémiste et irréfléchie.

© A-Lice


EDIT : Du coup, notre bon MJ m'a autorisé à reposter pour approfondir ma première prise de parole, je le fais donc !


“Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.”


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Kako Teiretsu
Inventaire:
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachknk.forumactif.org
Messages : 426
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Soul Society.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Ven 6 Mai - 22:23
« Hey mon gars ! Hein ? Ouais bon, ma fille, on s’en fout, faudrait voir à boire plus de lait pour que ça pousse, ma planche à pain a plus de formes que toi. Bref, j’en étais où ? Ah, ouais, ça te dit de boire un coup ? Meuh non, commence pas à chier dans ton froc, il n’va rien dire le capitaine, c’est un gars cool. Comment j’le sais ? Bah c’est moi, couillon ! Hein ? Ah ouais, c’est vrai, couillonne. Bon alors, tu vas me laisser picoler tout seul ou bien ? »
Réunion des Capitaines



Contrairement à bon nombre de ses collègues le Shinigami aveugle n’était pas un individu consume par le ressentiment et la haine envers ceux qui lui manquaient de respect ou qui ne voyaient en lui qu’un fanfaron qui avait gagné son haori à un concours de circonstances, la vie était trop belle à ses yeux pour qu’il perde son temps à se morfondre sur sa situation ou à haïr ceux qui ne l’appréciaient pas. Que pourrait-il bien gagner de bon dans tout ça ? Il ne faut pas parler aux cons, ça les instruit, telle était sa façon de voir les choses quand il se trouvait dans la même pièce qu’autant de coincés du cul vêtus de leurs haoris blancs.

Alors oui le capitaine n’était pas le plus grand fan des coincés du cul qui n’avait que les mots honneur et devoir à la bouche, cela lui rappelait son ancien capitaine et ses instructeurs à l’académie, mais la plupart de ces capitaines faisaient correctement leur travail et laisser le capitaine Sagara tranquille pour peu que celui-ci ne vienne pas trop les titiller. Ce n’était pas le grand amour entre eux mais il y avait une forme de tolérance passive, les uns tâchaient de ne pas embêter les autres et la vie à la Soul Society suivait tranquillement son cours sans drame. Mais il y en avaient d’autres qui- par leur simple présence – faisaient hérisser tous les poils du corps de ce shinigami, même en faisant tous les efforts du monde il ne pouvait tout simplement pas apprécier certains des capitaines présents dans cette pièce et celui qui se donna en spectacle était l’un d’eux.

Dans une autre vie le jeune capitaine aurait pu être une brute décérébrée comme tous ceux de la onzième division, ceux qui n’avaient pour eux rien d’autre que l’amour du combat et un gout prononcé pour la violence gratuite ainsi qu’un evident manqué de subtilité. Mais aujourd’hui, tout stupide qu’était ce capitaine, il perdit pied et dégaina son sabre tout en menaçant quiconque se dresserait devant lui.

En l’espace d’un instant l’habituel sourire narquois disparut du visage du Shinigami privé de lumière alors que sa main gauche resserra son emprise sur son sabre, son pouce commençant à pousser la lame hors de son fourreau. Bien sûr que Sanosuke n’était pas le plus discipline des capitaines mais il n’appréciait guère qu’un individu perturbe la tranquillité de cet endroit et le menace de la sorte, il y avait un temps pour rire mais aussi un temps pour recadrer les grandes gueules.
Pivotant sur la droite pour faire face au capitaine de la 11ème juste à côté de lui, ce fut sur un ton dénué de toute moquerie qu’il lâcha finalement :

« Range ton cure-dent, gamin, tu vas te blesser. Laisse les adultes parler.   »

L’aveugle n’avait que de l’indifférence à offrir aux collègues qu’il ne portait pas dans son cœur mais au moins eux étaient disciplinés et savaient se contrôler, ils savaient contrôler leurs émotions pour ne pas en être les esclaves, chose que cette pathétique parodie de capitaine semblait avoir oubliée. D’une oreille attentive le capitaine écouta ce que son camarade avait à dire et il ne put être plus d’accord que cela, rares étaient les capitaines qui avaient connus les vizards à l’époque où ils étaient encore des membres respectables de la Soul Society, encore plus  rares étaient ceux suffisamment sûrs de leurs capacités pour penser pouvoir faire face à l’un de ces guerriers masqués et le vaincre sans problème. L’assurance était une chose, mais la stupidité la suivait de très près.

« Ce ne sont pas des bêtes assoiffées de sang et dirigées par leur aspect hollow, Kitakaze l’a montré en nous épargnant. Je lui reconnais au moins ça.   »

Puis, retombant dans un silence immuable, le capitaine écouta les paroles de son compagnon de longue date qui ne manqua pas de l’inspirer, il était dévoué à former la nouvelle génération et Sanosuke allait également ajouter sa pierre à l’édifice. Succédant au speech de son camarade, il avança d’un pas dans la file et, inhabituellement, se tourna vers le grand patron pour lâcher sa première demande depuis des lustres.

« Je soutiens Toto sur ce coup-là et j’ai une requête à faire, grand chef. Ma division est chargée de surveiller le monde réel, laisse-moi descendre et prendre contact avec eux. Si Toto et moi avons raison ils pourront nous aider à surveiller et defendre le monde reel, et si j’ai tort alors peut-être qu’une place de capitaine se libèrera, c’est Ching Chong qui sera content.   »

Bien sûr que le capitaine ne prenait aucun risqué car il était quasiment certain que les vizards n’attenteraient pas à sa vie, le patron le savait aussi car Sanosuke n’était pas du genre à parler aussi légèrement de l’éventualité de mourir. Une fois son speech terminé il retourna à sa place en attendant la réponse du chef.






Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Soujuu
Inventaire:
Capitaine de la 13ème division
Capitaine de la 13ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 30
Date d'inscription : 09/02/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Ven 6 Mai - 23:23
Prise de Conscience.
Que s’était-il passé ? Aizawa le reconnaissait, il était l’un des capitaines avec un grand honneur, son passé de Bandit, d’imbécile refaisait surface ? L’homme qu’il avait été il y a déjà des centaines d’années. Une bête de violence & manquant de respect aux autorités. Son maître Musashi Miyamoto crierait au désespoir en le voyant dans un tel état. Il avait manqué de respect à ses collègues mais aussi à son chef, son Empereur, son commandant. Aizawa entendait cette voix au fond de lui ce n’était pas Fujiwara no Genshin qui lui adressait la parole mais ces valeurs, ces valeurs d’ancien élève de Musashi Miyamoto. Il avait déjà manqué à protéger son maître et était arrivé ici à cause d’un hollow peut être que son instinct lui disait qu’il fallait se méfier de ces anciens camarades ?

C’était la manifestation de sa rage, de sa frustation de n’avoir jamais pu croiser le fer avec Kitakaze Kenpachi ? Cet homme si respectueux qu’il avait suivi pendant plus de 100 ans, ce sentiment était resté à jamais gravé dans sa mémoire. Toujours dans l’ombre du vieux Kitakaze Kenpachi, il faisait un homme bien ridicule il faut l’avouer. Cet accès de rage qu’il avait eu ne faisait que de renforcer, l’image qu’il voulait effacer de la 11ème division, des décérébrés dénoués de toute intelligence et violents de nature. Après avoir écouté, les Capitaines Arenzo Kazushi & Sagara, Aizawa reprit son katana avec la main gauche et le rangea dans son étui. Il prit alors la parole larme à œil :

« Je le reconnais, j’ai agis par un accès de rage infini et complètement à l’émotion. Mon calme et mon sérieux ont été troublés par les mots de Kitakaze Makka. Je le reconnais, ma rage vient du fait que je n’ai toujours pas pu remercier ce capitaine de ses bons et loyaux services comme il se le doit dans la 11ème division. »

Aizawa tourna alors la tête vers le Commandant en chef.

« Sachez Empereur, que mes actes sont d’une extrême gravité et je suis prêt à recevoir les conséquences. Quel que soit votre décision de punition je l’accepterais. J’ai bafoué mes propres principes en faisant un acte aussi peu réfléchi et je me suis laissé guider par mes émotions. Je suis indigne de combattre sous vos ordres et en votre nom. »

Se tournant après cela vers ses collègues Capitaines, Aizawa ne savait pas réellement quoi dire. Il était sous le choc que son orgueil des bacs à sable a failli crée un bain de sang au beau milieu de cette réunion.

« Sachez Capitaines Ikuto & Sagara, que c’est un plaisir de travailler en votre compagnie. Si vous jugez bon ainsi que notre Commandant juge bon de s’allier à ces Shinigamis déchus que sont les Vizards, c’est qu’il y a bel et bien une raison. Je n’ai à vrai jamais pensé à la paix avec ces gens qui ont été des collègues ou des supérieurs, tout simplement car un vieil orgueil d’Homme qui pense ne pas mériter ce titre qu’est celui de capitaine de la 11ème division. »

Respirant un bon coup de nouveau, avant de reprendre :

« Sachez Capitaine Arenzo, que la 11ème division fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger tout les districts les plus dangereux du Rukongai. Pas parce que nous aimons la violence ou la joie du combat mais parce qu’il en est de notre devoir d’ex-habitant de ces endroits de leur donner une seconde chance comme nous l’avons eu auparavant ! J’en fais donc la demande officielle devant cette assemblée ! »

Aizawa se mit à genoux avant de prononcer ces paroles :

« Plantons les graines d’un nouvel arbre qui prendra racine ici dans la Soul Society, un arbre qui lorsqu’il fleurira donnera les plus belles fleurs existantes sur cette terre. »

Aizawa espérait que les autres avaient compris cette métaphore, il pouvait attendre son jugement pour ce manque de respect.



Mes Mémoires

Quand j'attends ma punition de la part d'Ichijo
Spoiler:
 

avatar

Energie Spirituelle
Lettre: H
Pouvoir: Fujiwara no Genshin
Inventaire:
Capitaine de la 11ème division
Capitaine de la 11ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 198
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 26
Localisation : Rukongai
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions-
Sauter vers: