AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Sam 7 Mai - 19:35

         
Réunion des capitaines
- « Halala… Relève-toi gamin. Une courbette aurait suffi hein… T’es plus un gosse de l’académie. »

J’posai l’une de mes énormes paluches sur l’épaule du capitaine d’la onzième avant de l’aider ou plutôt d’le forcer à se hisser sur ses jambes. Reconnaitre ses torts, c’est p’être bien, mais avoir les couilles d’assumer ses conneries sans verser dans l’excès, c’est pas mal non plus. Parce que ouais, sur le coup, il avait un peu trop exagéré l’expression de ses regrets. On avait fait bien pire depuis le début de la réunion à mon sens. Pis même s’il avait tort, j’pouvais carrément pas capter qu’il se rabaisse autant surtout devant ce salopiaud d’aveugle qui arrêtait pas d'se foutre de sa gueule. Même l’humilité à ses limites. Ça m’attristait quand même. C’était con mais j’l’aimais bien ce gamin. Téméraire, enflammé, mais ce caractère lui allait bien ; même si j’arrivais toujours pas à capter la direction qu’il souhaitait faire prendre à sa division depuis qu’il était capitaine. Bah après, fallait de tout dans ce cercle fermé de combattants, sans quoi les réunions et les relations que nous avions auraient été bien chiantes. Par contre, certaines suggestions m’faisaient grincer des dents et pas qu’un peu. Autant j’captais bien le plaidoyer sur ceux qu’on appelait les vizards, autant j’y adhérais pas tellement. Si nous étions des potes avant, c’était plus le cas depuis perpet’…

- « Mon avis sera purement subjectif : Les vizards, j’les kiffe pas. Mais alors pas du tout. J’comprends la réaction du petit Aizawa du coup. J’entends bien qu’on m’demande pas ce que j’éprouve pour ces déchets, mais j’pense pas que ce soit une bonne idée. La raison est p’être d'votre côté sur l’moment : On est au pied du mur et on a besoin d’bras pour être optimaux sur tous les fronts. Mais si on d’mande à ces gars de protéger la Terre ce qui est NOTRE DEVOIR, ça sous-entend qu’on les fliquera plus pendant un moment et qu’il n’y aura pas de menace de traque pesant sur les têtes. C’est pas c’qu’on faisait dans les faits, mais quand même. S’ils acceptent l’deal, ils feront l’boulot avec bon cœur et ça nous soulagera certainement. Soit. Mais après ? Une fois que toute cette situation s’tasse, on fait quoi d’eux ? On les laisse s’balader tranquillement sur Terre comme si rien s’était passé il y a 200 piges ? On réintègre ces bombes à retardement dans notre armée ? On met fin au contrat provisoire et ils recommencent à s’planquer un peu partout sur Terre ? D’ailleurs, quand on y pense de façon très tordue, ces enfoirés si on leur demande de l'aide, peuvent s’dire que nos effectifs sont nazes ou trop réduits à l’heure actuelle. Ça vous parle, hein ? »

Ouais. Ces bâtards pourront se dire qu’ils ont une chance d’attaquer le seireitei. De l’affaiblir encore plus en venant faire le maximum de dégâts. Par pure vengeance quoi. D’un côté, ce serait intéressant. Avec un peu d’chance de mon côté, y’avait moyen que j’croise mon l’petit Nagisa. Mais une fois devant lui, que ferais-je ? Le tuer ? Le laisser filer ? V’la bien un dilemme qui m’faisait quand même chier. On avait beau dire que j’étais un putain d’chien enragé qui ne pensait qu’à la baston et au cul, que j’avais quand même des gens à qui j’tenais énormément. Lui en faisait partie. Pas une année sans que j’ai une p’tite pensée pour lui. A savoir s’il était en vie d’ailleurs. Quant au Kenpachi mentionné, j’me gaussais intérieurement. 200 piges, ça peut p’être te changer un homme, mais on parle d’un « Kenpachi » qui en plus d’sa force surpuissante avait en lui une bête toute aussi enragée. J’pouvais clairement pas m’targuer de connaitre l’homme comme j’connaissais Nagi, mais j’l’avais tout d’même côtoyé en tant que collègue. L’idée de l’imaginer « radouci » m’faisait bizarre. C’était comme de dire que j’étais plus accro au cul. C’était juste pas possible, mais il n’était pas la préoccupation du moment, donc j’allais pas du tout le mentionner.

- « J’estime qu’on a assez d’forces pour couvrir tous les fronts. Si deux capitaines s’occupent du Rukongai et deux autres d’la Terre avec leurs escouades, y’a moyen que tout s’passe bien. Si ça se trouve, on panique pour quedal. Pour ma part, j’vais rester bien sagement ici. Ça m’fait mal au cul d’ne pas partir m’amuser un peu aussi, mais vu que ma division s’occupe du Seireitei, j’vais être aux aguets et déployer mes gars un peu partout au cas où. J’ai assez d’hommes pour ça. Désolé Aizawa, mais ça va être sans moi pour l’coup, Bwahahahaha ! »

J’finis par retirer ma main de l’épaule du chef de la onzième division, avant d’fourrer la bouteille que m’avait balancé l’petit Akeshi dans mon uniforme. J’lui fis un sourire en guise de remerciements avant d’me la boucler. Mon intervention était terminée. Pas dénuée d’sens cela dit. Ici, il s’agissait pas trop d’annuler tout c’qu’avait pu dire c’petit enfoiré de Sanosuke et l’gamin de la huitième, mais d’mettre en évidence l’revers d’la médaille. Leurs interventions et rapports étaient pertinents. Aucun doute là d’ssus. Mais à mon sens, il fallait prendre l’cas des hybrides avec beaucoup moins d’optimisme et plus d’pincettes. Bêtes sauvages ou pas, ces vizards restaient pour moi des bombes à retardements. A moins qu’un scientifique de la douze n’vienne formellement nous déclarer qu’il y avait possibilité de dompter définitivement leur hollow intérieur, y’avait pas moyen pour ma part d’leur accorder ne serait-ce qu’un soupçon d’confiance. J’parlais aussi en connaissance d’cause parce que j’faisais partie de la génération de shinigamis « saufs » qui avaient massacré pas mal des leurs. Plus que de l’orgueil, c’était tout simplement de la méfiance. Après, la décision revenait au vieux. Dans un cas comme dans l’autre, j’allais le suivre aveuglement. Comme d’hab quoi.



Hrp : C'est pas faute d'avoir prévenu aussi par un HRP, mais j'vais faire gaffe à l'avenir. ^^

         

         
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Ten no Shito
Inventaire:
Capitaine de la 9ème division
Capitaine de la 9ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Sam 7 Mai - 21:49
ft.
FUUJIMA Shinjiro
« Réunion entre Collégiens Déchaînés »
Réunion entre les Capitaines du Gotei 13
Alalala... Nous avions ici un parfait exemple du pourquoi du comment les réunions entre Capitaines restaient quelque chose de très rare et d'exceptionnelle. Le chaos environnement ne faisait que grandir de plus en plus à chaque prise de parole de chaque individu. C'était comme des explosions qui ne faisaient que s'amplifier les unes à la suite des autres. Malgré la tentative d'Ichijô-Sama de ramener l'assemblée des Capitaines à la normale, c'était le Capitaine Kazushi qui avait relancé de l'huile sur un feu venant tout juste de s'éteindre.

Au moins, le Capitaine Commandant en Chef avait décidé de m'attribuer la surveillance du monde des humains avec le Capitaine Sagara. Voilà qui ne pouvait que me faire plaisir, travailler avec l'un de ceux que l'on dit de "l'époque d'Ichijô" pouvait être une expérience des plus enrichissantes. Même si Sanosuke-San était un peu "bruyant" je dois bien l'admettre il n'en restait pas moins l'un de ceux dont je ne doutais absolument pas la présence ici. En espérant que ce dernier soit tout autant coopératif que je pensais l'être avec lui, même si sa légère remarque à mon égard me fit penser que cela allait plutôt bien se passer.

S'en suivi alors une suite très très étrange d'évènement. Je n'osais dire mot, autant par déception que par rire. Hé bah ! Qu'il était beau le "Gotei 13" en ce moment même ! Le rassemblement de 13 corps d'armées avec à leur tête des Shinigamis que l'on disait être l'excellence et la perfection que la Soul Society est jamais connu. Dire que certains d'entre nous sont censé être des génies n'arrivant ici que tous les 500 ans ou alors des vétérans de légende ayant servi depuis des temps immémoriaux.
Et bien la réalité était toute autre. Ceci, était uniquement ce que l'on racontait, ce que l'on présentait et affirmait. Ce n'était pas du tout ce qui était vrai. Car la réalité était là, sous mes et vos yeux : nous étions des êtres vivants. Nous nous énervions lorsque l'on parlait d'individus autrefois considéré comme ami et frère et qui nous avaient trahi. Nous perdions notre calme lorsque l'on nous menaçait et divergeait de notre point de vue. Et plus que tout, nous nous excusions lorsque cela arrivait et était nécessaire.

Je n'avais pas du tout mal pris les remarques du Capitaine Yuugami, au contraire, je voyais là quelqu'un avec des émotions, des peurs et des erreurs. C'était peut-être là, au fond, ce qui nous différenciait des Hollows, nos émotions. Nous n'étions pas que pur instinct, nous. Cette simple et petite pensée me fit décrocher un léger sourire tout en croisant les bras de bonne humeur.
Puis vient au tour du Capitaine Inuzuri de rassurer le Capitaine Yuugami vis-à-vis de son petit écart de conduite. Personnellement, je le trouvais, Aizawa-San, que trop bien dans son rôle de Capitaine de la 11ème Division au jour d'aujourd'hui. Mais bon, en écoutant les paroles du Capitaine de la 9ème Division, je pris l'initiative de prendre la parole afin de le soutenir de vive voix :

- Je suis d'accord avec Hyuma-San, je pars du principe, que si ces anciens "Shinigamis" ont subi une altération d'une quelconque façon que ce soit, ce n'est pas pour rien. Peut-être s'agit-il d'un virus, d'une maladie ou que sais-je de pire encore. Je préférerais que la 12ème Divisions, et du coup la 8ème Division via leurs archives, tentent d'abord de bien définir ce que l'on nomme "Vizard". Je tiens à rappeler que nous parlons là d'individu du niveau de Capitaine et de Vice-Capitaine, si ces derniers se retournent, de leurs pleins gré ou non, contre nous, cela ne serait pas sans conséquence.

Décroisant les bras, je regardais mes camarades avant de reprendre :

- Je pense que nous sommes dans ce cas d'accord et d'avis commun d'envoyer au moins 2 de nos Capitaines et quelques-uns de leurs Officiers dans le Rukongai, cela sera à eux ensuite de juger si cela est nécessaire d'y faire du ménage ou de l'apprentissage. Quant à la surveillance du monde des humains, je peux d'or et déjà y envoyer l'Unité d'Espionnage de l'Onmitsukidô, mon 3ème Siège à sa charge est plus que parfaite pour ce genre de mission. Et je ne doute pas qu'avec l'aide de la 13ème Divisions nous n'avons pas besoin de déplacer des Capitaines personnellement dans le monde des humains. Du moins pour l'instant.

Voilà, je n'avais rien à ajouter de plus, du moins pour le moment. Je me tournais légèrement vers Rei-San qui n'avait pas encore dit pour le moment.


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Jeu 12 Mai - 18:18
Akeshi Rei
"Oui... Nous regardons tous en l’air, les yeux bien ouverts, pour pouvoir voler nos rêves, après tout."
Act 1 - La Tea Party des Capitaines

       


Tout le monde semblait être à cran, la moindre parole était interprétée comme attaque verbale poussant alors à la confrontation. Les Capitaines ne se voyaient pas très souvent. Tout dépendait de qui en fait… La plupart étant occupé dans leurs propres tâches ne faisaient que ça, pendant que d’autres laissaient le travail à leurs vice-capitaines et avaient le temps de faire copain-copain avec leurs collègues responsables de division. A l’heure actuelle, l’on pouvait compter plusieurs Capitaine qui semblaient s’entendre de manière assez correcte… Il y en avait quelques-uns qui sortaient du lot, non pas parce qu’ils ne s’entendaient avec personne, mais parce que leurs caractères les rendaient antisocial. En pensant ça Rei regardait le Capitaine de la 10ème Division, qu’il ne comprenait absolument et c’est pour cette même raison que la seconde d’après il regardait celui de 11ème qui venait de faire parler de lui une fois de plus. La raison de cet énervement était due aux paroles de Capitaine Kazushi… Apparemment, une ballade dans le monde des humains lui avaient permis de rencontrer l’ancien Capitaine de la 11ème Divison. Il venait donc de faire une erreur de débutant à savoir se laisser submerger par ses émotions, mais il avait certainement ses raisons mais  infliger à tout le monde ce spectacle ridicule, venait de discréditer une fois de la plus la 11ème Division. Et certainement pas qu’aux yeux du responsable de la 6ème Division, qui avait déjà préparé une barrière dans laquelle il méditerait pendant un temps avant de conduire à nouveau de la sorte. Après quoi les choses se calmèrent doucement et cela suite à l’intervention de plusieurs Capitaine, qui avaient même réussit à lui faire cracher des excuses… « Voilà ce qui se passe quand on agit sans réfléchir ! Cela dit, on apprend de nos erreurs… » Il n’y avait rien de pire que pour un Capitaine d’agir de la sorte.

Akeshi Rei écouta ce qui suivi étant tout de même perturbé par une chose essentiel, le comportement d’Aizawa. Pour être claire, il ne s’intéressait pas du tout à l’actuelle Capitaine de la 11ème mais à celui qui avait déserté il y a déjà 200 ans ! Il existe un tas de personne que Rei aimerait rencontrer et Kitakaze venait de se faire une place dans cette liste. Quelques secondes après il écoutait attentivement les paroles respectives d’Hyûma et Jinshiro qui soulevaient clairement le problème actuel des Vizards. Rei ne comprenait pas du tout pourquoi tout le monde avait cette discussion… Pour lui une question se posait et lorsque Jin se tourna légèrement vers lui pour lui laisser la parole Rei ne s’empêcha pas de dire ce qu’il pensait, même s’il devait se faire détester par tout le monde après ce qu’il allait sortir de sa bouche. C’est donc en prenant une légère inspiration que la seconde d’après il s’exprima calmement sur un ton neutre :

Rei : Plus qu’on parle d’individu disparut il y a 200ans, pourrais-je savoir… Ce qui nous permet de les identifier comme des ennemis ? Aux vus des interrogations et réactions de chacun, aujourd’hui encore nous ne savons pas réellement ce qui s’est passé au sujet de ces Shinigamis ! Oui, Shinigami car pour moi il s’agit là de camarade qui ont été jugé pour quelques chose dont ils n’étaient peut-être pas coupable ! Ce qui revient à dire que cette décision est Caduque… C’est pourquoi en tant que responsable, je demande à ré ouvrir une enquête concernant ces évènements survenus il y a 200 ans. Je suis tout à fait conscient de ce que je dis, c’est pourquoi j’aimerai dans un premier temps entrer en contact avec la chambre des 46, si cela n’est pas possible alors je me contenterai des archives de la 8ème Division, si le Capitaine Kazushi m’en donne l’accès. Si quelqu’un souhaite se joindre à moi pour ça, qu’il se manifeste. Ce sera bien plus rapide si des personnes tels que Hyûma-dono ou encore Tomafune-Taïsho pouvait y assister.

Il s’arrêta alors pendant une seconde à peine avant de poursuivre :

Rei : Je souhaiterai simplement revenir sur une chose… L’académie se charge déjà de ça non ? De plus, ce serait peut-être une mission plus apte pour le Kidoshu si cela venait à être validé non ?

Dit-il en s'adressant directement au Capitaine de la 8ème Division. Après quoi, il se remit doucement position ne laissant rien paraitre sur son visage. Seulement lui-même se disait qu’il venait certainement de remettre en cause le jugement de la Soul Society même, il devrait certainement donner des explications plus tard.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Tenbu Horin
Inventaire:
Capitaine de la 6ème division
Capitaine de la 6ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 47
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 28
Localisation : Soul Society
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 16 Mai - 14:19


Réunion des Capitaines

La discussion sembla reprendre un court plus calme suite aux remontrances acerbes du leader, qui commençait à perdre de sa patience. L’heure était grave et il avait besoin d’esprits vifs et concentrés, de capacités analytiques du premier ordre. Même s’il avait le pouvoir décisionnel dans cette pièce, cela ne l’empêchait pas de valoriser les initiatives de ses subordonnés. Après tout, si Tennô connaissait une chose, c’était la force de l’expérience de terrain. Il avait après tout bâti le Gotei 13 sur ce simple socle de béton armé : celui de l’expérience combinée de sa propre troupe. Le capitaine Kazushi fut le premier à reprendre la parole, et ses mots provoquèrent un véritable tourbillon dans la salle. Lorsqu’il entendit les mots « Vizard » et « Kitakaze Makka », le Capitaine-Commandant plissa les yeux et fronça les sourcils.

- Comment ?

Néanmoins, il n’eut guère le temps d’intervenir plus avant. L’actuel Shinigami officiant en tant que capitaine de la onzième division, Aizawa Yuugami, se laissa emporter par ses émotions dans un torrent de Reiatsu. Tournant lentement la tête vers ce dernier alors qu’il s’expliquait dans un discours vindicatif, l’ancien Empereur se préparait à le remettre à sa place d’une façon relativement expéditive lorsque finalement, la majorité des capitaines présents en vinrent à s’en mêler. Certains lui intimèrent de façon vénéneuse de conserver son calme et de retenir les chevaux, tandis que le capitaine Inuzuri, pour sa part, l’aida à se relever suite à des excuses qui se voulaient humbles. Elles eurent au moins effet d’apaiser le regard aussi acéré que milles lames qui dansaient dans les prunelles du grand chef. Néanmoins, cela ne changeait pas les faits.

- À partir de maintenant, capitaine Yuugami, il serait préférable pour vous de vous contrôler. Ou devrais-je penser que vous n’êtes guère plus fiable que ceux que nous traquons depuis deux siècles déjà ?

Cette phrase était lourde de sens. Les Vizards, au-delà de leur nature monstrueuse, avaient été chassés de la Soul Society car la partie de leur être qui tenait son existence du Hueco Mundo était totalement incontrôlable. Un homme qui pouvait aussi facilement perdre sa retenue, allant jusqu’à menacer quiconque se mettrait en travers de son chemin, ne valait pas mieux pour Tennô qu’un de ces traitres dont il avait personnellement dégrossi les rangs, prenant la responsabilité de la mort de subordonnés parfois des plus efficaces et prometteurs. Même si il ne subissait pas de sanction dans l’immédiat, le capitaine de la division de combat avait tout intérêt à se faire petit et surveiller ses manières en présence du Capitaine-Commandant.

- Quant à ces humains, nous n’avons aucune idée de qui ils sont. Le maintien de l’équilibre a toujours été notre devoir. Nous n’avons pas la moindre raison de mêler des vivants là-dedans. Aussi, tant que la décision n’en aura pas été prise, vous éviterez de les contacter.

Le Gotei était certes face à une menace inconnue et potentiellement d’un grand danger, mais il tenait encore sur ses pieds ! Aller chercher des alliés sans aucune matière à travailler en amont était du point de vue du prodige un acte déraisonné. Les humains n’avaient rien à faire dans leurs affaires, tout comme les Quincys avaient dû être éradiqués à cause de la menace qu’ils représentaient pour l’équilibre. Pour le leader, cette entente n’avait pas lieu d’être. Ce dernier se retourna vers les autres membres d’élite du Gotei, qui discutaient de ce sujet épineux avec, de chaque côté, une conviction qui était parfois étonnante. Même le capitaine Sagara semblait prêt à prendre la responsabilité d’une mission dont le danger refroidissait pourtant bien le Capitaine-Commandant. De nombreuses idées furent avancées, en faveur d’un contact comme en défaveur. Quant au cas du Rukongai, grossir les rangs du Gotei avec une recherche plus active des talents qui aurait pour effet de réduire la criminalité semblait être une manière appropriée de régler la problématique. Même le capitaine Arenzo, pourtant arrivé en retard et visiblement perdu dans ce premier meeting, ajoutait une note intéressante au débat.

- En ce qui concerne le Rukongai, vous m’avez convaincu. Capitaine Quan Shén, vous agirez de concert avec le capitaine Yuugami et le capitaine Kazushi afin d’assurer la protection des bordures externes du Rukongai tout en essayant d’y dénicher des talents à former. Le capitaine Inuzuri, comme il l’a souligné, restera au Seireitei afin d’en accroître la surveillance. En ce qui concerne l’unité du Kidôshu, il n’est pas pertinent de la déranger pour chaque élément prometteur que l’on pourrait trouver : seuls les plus doués dans l’utilisation de la nécromancie y trouverons une place.

Il marqua une pause et fixa l’assemblée un instant avant de prendre une courte inspiration. Le point sur lequel il allait réagir désormais était bien plus difficile à appréhender que le précédent. Si la surveillance du monde réel et la protection du Rukongai avaient été validées, tout ce qui concernait les hybrides était vu d’un mauvais œil par le Capitaine-Commandant. Si après deux siècles, certaines choses pouvaient avoir changées, d’autres également… il le savait, la rancœur était une émotion qui s’enracinait dans l’âge, telle un arbre centenaire qui devenait fort et vigoureux avec le temps passant.

- Concernant les Vizards… je ne veux pas prendre le risque d’un autre massacre, comme nous avons pu essuyer par le passé. Certes, de nombreux hybrides ont dû être mis à terre ce jour funeste, mais je vous rappelle qu’ils avaient eux-mêmes abattu de nombreux shinigamis. Kitakaze Makka fait partie de ceux qui ont laissé une trainée de corps en arrière.

Il voulait par-là souligner le fait que si le jugement rendu par sa main pouvait paraitre expéditif, il était surtout nécessaire : lors de leur transformation, ils s’en étaient pris à ceux qui étaient proches d’eux et avaient, pour une bonne partie, provoqué un carnage sans précédent au sein du Seireitei. Aussi, l’idée de les considérer comme des alliés potentiels était un pari dangereux, en plus de ne pas être nécessaire dans l’immédiat. Comme le capitaine Inuzuri, l’actuel dirigeant du Gotei 13 pensait avec conviction que leurs forces étaient suffisantes pour gérer la crise qui pouvait éventuellement s’annoncer, tant qu’ils s’y préparaient.

- Oui. Les choses ont peut-être été amenées à évoluer durant les deux derniers siècles. Mais rien ne nous assure que Kitakaze Makka n’ait pas agi pour assurer avant tout sa propre protection. Nous ne savons même pas si les exilés se sont regroupés sous une seule et même bannière. Dans un cas comme dans l’autre, nous encourons trop de risque à leur accorder notre confiance. Quelle que soit la cause de leur transformation, ils ont pu apprendre à la contrôler et pourraient l’utiliser contre nous. La vengeance reste un moteur de puissance, en plus de corrompre les âmes.

Il marqua une pause. Même si le plaidoyer du capitaine Kazushi n’ait pas dénué de sens, même s’ils avaient rencontré un renégat et que celui-ci n’avait entrepris aucune action agressive envers eux, faire confiance à des hybrides instables et potentiellement nourris d’une rancune coriace était impensable. Cependant, une possibilité avait été soulevée, une possibilité que le Capitaine-Commandant pouvait appuyer.

- Capitaine Akeshi. Je ne sais pas si vous allez trouver quoi que ce soit de plus instructif que ce qui a déjà été consigné. À vrai dire, j’en doute. Néanmoins, toutes les pistes sont bonnes à prendre. Tant que votre aide n’est pas requise ailleurs, vous avez mon autorisation d’enquêter avec les moyens que vous pourrez obtenir pour déterminer la cause des évènements d’il y a deux-cents ans. Si votre enquête se révèle fructueuse, alors nous reconsidérerons notre position concernant les renégats. Le capitaine Arenzo pourra vous assister dans ces recherches, si ses activités le lui permettent.

Il observa tour à tour les capitaines présents, avant de reprendre la parole. Ce qu’il disait était valable pour chacun d’eux, concernant toujours le point relativement difficile à traiter des Vizards dont l’avenir dévoilerait sans doute les réelles intentions et allégeances… mais si le Capitaine-Commandant abordait la question avec méfiance et précaution, la certitude de certains de ses subordonnés lui permettait de reconnaitre qu’ils n’étaient peut-être plus les monstres assoiffés de sang qui avaient quitté un Seireitei en proie à la tourmente.

- En attendant, je veux que chacune de leurs apparitions me soit signalées. N’engagez le combat que si forcés. Si l’avenir doit nous voir combattre sous la bannière d’une entente, nous devons adopter une posture moins vindicative. Si vous avez d'autres suggestions, vous pouvez les émettre. Sinon, vous pouvez disposer.




Avant dernier post pour Tennô.

Il réagit sur les points cités, dispute un peu Aizawa (et lui demande même de ne pas aller chercher l’aide des humains ou de les contacter, vu que ça n’a pas été décidé ou vu au préalable). Si l’on résume, donc :

- Aizawa, Ikuto et Shifu, vous êtes sur la partie Rukongai. Nettoyage de la criminalité + protection des zones frontalières + recrutement des talents.

- Sano et Jin, vous êtes en charge de la surveillance du monde réel / espionnage de tout évènement suspect ou apparition de Vizard, sans autorisation de les approcher dans une optique amicale. Vous devez adopter une posture neutre, en somme.

- Rei, tu peux rouvrir l’enquête (pas sûr que la chambre des 46 te l’accorde, mais tu peux tenter ça) et demander à Tobias de te filer un coup de main. Tobias, en parallèle, pour ta part tu fais comme d’hab, tu joues le Samu !

- Hyûma, tu gardes du coup ta tâche de surveillance du Seireitei !

- Pour les nouveaux capitaines n’ayant pas pu participer directement à la réu en tant que joueurs, considérez que vous êtes en Stand-by : vous remplissez votre tâche de division habituelle, mais en cas de nécessité à un endroit, vous serez dispatchés plus facilement que les autres.

Si vous avez d'autres suggestions, vous pouvez les poster. Sinon, faites juste un petit post de départ. Dans tous les cas, ça se finit au prochain post de Tennô !
avatar
Maître Jeu
Maître Jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 26/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Lun 16 Mai - 15:37
Conclusion & Départ.
Aizawa savait qu’il en avait échappé belle d’une punition bien méritée de la part du Commandant-Capitaine. Il avait agi de par sa nature de bête et d’animal, en fin de compte il n’était pas bien loin de l’image qu’il voulait faire oublier de la 11ème division. La proposition que le Capitaine Quan Shen avait émise, était acceptée.

« Si personne n’a rien à ajouter, je m’en vais me préparer avec mes hommes pour partir pour le Rukongai. Capitaine Kazushi & Capitaine Quan Shen, vous me contacterez pour savoir comment on se divise les 4 points cardinaux du Rukongai. »

Respirant un bon coup, une fois, Aizawa pensait alors aux autres groupes d’interventions mais aussi à la consigne du Commandant-Capitaine sur ce brave humain. Fixant le Capitaine de la 2ème division avec insistance, Aizawa souriait au coin de la bouche.

« Capitaine Fuujima, je compte sur vous de bien surveiller cette petite bourgade qu’est Karakura avec l’aide du Capitaine Sagara. Tachez de ne pas mourir si une escarmouche avec les Vizards venaient à éclater. »

C’était l’heure pour Aizawa de s’en aller de cette réunion, le samurai avait regagné une once de confiance en lui. Observant les Capitaines Arenzo & Akeshi, Aizawa leur dit alors :

« Si cela peut vous aider pour votre enquête, les archives de la 11ème division concernant le Kenpachi sont à vous. Je vous conseille aussi de passer par le bureau de développement technique de la 12ème division, ils peuvent sûrement vous aider à trouver comment ces shinigamis ont fait pour être réduits à l’état d’hybride. »

Se détachant des rangs, Aizawa se tourna vers le chef d’Armée et s’inclina humblement avant de dire ses mots :

« Je vous prie encore de m’excuser pour ce débordement, il n’y en aura plus. Je prends donc congé. Au plaisir de vous revoir tous ici présents, dans une meilleure situation. Au revoir »

Quittant la salle de réunion, Aizawa jeta un coup d’œil à son téléphone et vit qu’Hiroki l’avait appelé, il rangea le portable dans sa poche se disant que cela n’était pas si important. Respirant un bon coup, le Capitaine de la 11ème division s’en alla à l’aide d’un shunpo vers les quartiers de sa division. Une fois arrivé, sur place il convoqua les hauts gradés de celle-ci en leur disant :

« Nous avons une mission de la plus haute importance, je vous demande donc de vous préparer comme il faut, nous partons pour le Rukongai dès que vous serez tous prêts. »

Le Yuugami respira un bon coup avant de lui aussi se préparer…
.


Voilà du coup c'est fini pour moi !



Mes Mémoires

Quand j'attends ma punition de la part d'Ichijo
Spoiler:
 

avatar

Energie Spirituelle
Lettre: H
Pouvoir: Fujiwara no Genshin
Inventaire:
Capitaine de la 11ème division
Capitaine de la 11ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 198
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 27
Localisation : Rukongai
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Sam 21 Mai - 17:01





Réunion des Capitaines
feat. les pas marrants
Le couperet décisionnaire du commandant-capitaine venait tout juste de tomber sur le reste de la prestigieuse assemblée, donnant enfin le verdict à cette réunion plutôt hors-du-commun. Les débordements s'étaient effectués plus violemment qu'à l'accoutumée, les tensions semblaient s'êtres accrues temporairement, et tout cela ne plaisait qu'à moitié au capitaine de la huitième division. Celui-ci sentait bien l'anxiété croître chez quelques uns de ses compères, et la chose était toute naturelle : il s'agissait après tout d'une situation sans précédent, d'une recrudescence du nombre de hollows apparus ainsi que de leur agressivité. Ces monstres étaient de plus en plus audacieux et de plus en plus redoutables : il fallait donc prendre des décisions communes d'un coup d'un seul afin de les prendre de court et de les empêcher de gagner davantage en puissance encore. De facto, les rôles furent promptement distribués pour les gradés du Gotei 13 qui s'étaient le plus faits entendre : pendant que les capitaines Akeshi et Arenzo allaient avoir tout loisir de se pencher plus précisément sur le cas des vizards, Jinshiro allait pouvoir prêter main forte à Sanosuke durant les éreintantes tâches qui l'incombaient normalement. Hyûma allait pouvoir se concentrer seul sur la gestion du Seireitei, en tout cas d'un point de vue de la sécurité, tandis que les capitaines des divisions 10, 11 et 8 allaient se concentrer sur le rukongai. C'était donc un plan de travail sur plusieurs terrains que Tenno avait privilégié, au grand dam d'Ikuto qui aurait souhaité voir les ressources de Soul Society se regrouper davantage afin de prévenir de menaces plus importantes. Dans le même sens, l'expert en kido ne pouvait qu'être déçu de remarquer que les Vizards n'allaient pouvoir profiter de l'immunité qu'il espérait... L'intervention de Kitakaze n'avait finalement pas servi à grand chose, sinon à provoquer une ébullition temporaire au sein des quartiers de la première division. Restait à espérer que tout cela s'améliorerait à l'avenir, et que le brun ténébreux pourrait tôt ou tard prouver la bonne foi des masqués. Il demeurait certain que ceux-ci n'étaient pas les dangereuses et instables bestioles qu'on avait pu lui décrire des décennies durant... Après l'intervention d'Aizawa, qui remercia notamment leur chef à tous quant à sa mansuétude, le Kazushi se permit un léger soupir de soulagement. Tout ce sérieux allait enfin pouvoir s'évacuer, et il n'allait pas dire à une bibine ou deux... Malheureusement, il allait devoir cette fois-ci se contenter d'une dose d'alcool plus ou moins raisonnable ! Du travail l'attendait, et en quantité colossale... Et avec deux collègues aussi pointilleux et tatillon, il risquait fort de ne pas pouvoir se tourner les pouces avant un bon bout de temps. Il profita donc de cet brève interlude pour prononcer avec un sourire bienveillant à l'attention du capitaine de la sixième division quelques mots symbolisant son concours quant à l'enquête à laquelle allait se livrer Rei :

-Je vais vous ouvrir l'accès aux archives et aux bibliothèques privées, capitaine Akeshi. Consultez-les de tout votre saoul, et n'hésitez pas à demander de l'aide à mes subordonnés présents sur place. Ils auront l'ordre de vous épauler au mieux.


Il était important de prouver sa bonne foi dans cette affaire s'il comptait à l'avenir posséder une voix influente dans le domaine. Le maître en sortilèges n'était pas assez sot pour imaginer que les Vizards repartaient à nouveau pour deux bons siècles de mutisme... L'apparition de Kitakaze à Karakura ne faisait que mettre cet état de fait en évidence, les anciens gradés risquaient de réapparaître d'un instant à l'autre. Pourquoi, comment, où et quand ? Ces questions étaient encore à éclaircir, et c'était en partie pour cela qu'Ikuto tenait à être au centre de l'enquête même en étant écarté du Seireitei : il fallait qu'il soit mis au courant à chaque détail, à chaque information susceptible de les localiser pour se rendre sur place dans la foulée, si la situation l'exigeait. En fait, l'objectif imminent du capitaine de la huitième division était avant tout d'éviter une nouvelle escalade de violence entre les renégats et leurs successeurs... Une nouvelle crise armée risquait fort d'ébranler les rangs de Soul Society trop ardemment, et de complexifier leur renouveau. Se mettre intentionnellement du plomb dans l'aile n'était en aucun cas judicieux, et c'était d'ailleurs pour cela que le Kazushi était assez satisfait de savoir que les capitaines des deuxième et treizième divisions allaient probablement se charger de renouer des liens avec leurs prédécesseurs. Ils étaient plus raisonnés que d'autres, pourraient assurément faire fi de leur fierté afin de servir leur cause du mieux possible, contrairement à Aizawa qui n'aurait fait qu'aggraver les tensions.
Bref : suite à ces quelques mots destinés au capitaine de la sixième division, le brun ténébreux s'inclina respectueusement en direction du Prodige Éternel, saluant son supérieur bien bas avant de prendre la direction de ses quartiers personnels. Il lui fallait désormais informer les siens du rôle qui allait être le leur durant les mois à venir : ces tâches éprouvantes allaient sans nul doute solliciter un bon nombre de ses subordonnés, mais ils n'avaient guère le choix... Veiller à la retenue des soldats de la onzième et à la bonne collecte des talents risquait de susciter quelques querelles. Il n'y avait plus qu'à espérer que ses subordonnés aient bien retenu les cours rudimentaires de l'académie en matière de bakudo... Il le saurait bien assez vite !

© A-Lice


“Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.”


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Kako Teiretsu
Inventaire:
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachknk.forumactif.org
Messages : 426
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Soul Society.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Dim 22 Mai - 7:56

Suite à nos diverses interventions, tout était allé très vite. Il y avait eu ma proposition, qui n'eut pas l'accord de tout un chacun dans cette pièce. Mais je n'en avais que faire, je ne cherchais que l'approbation de Tenno-Sama. Je savais que cette décision était la bonne, puisque nous y avions tout à y gagner... D'une part, nous nettoyions la zone, offrant alors une meilleure vie aux habitants, de l'autre, nous y installions une surveillance pour le Seireitei et enfin, nous recruterions les meilleurs éléments, quel que soit le domaine, pour les offrir une nouvelle chance, et cela valait autant pour les délinquants que pour ceux qui subissaient. Absolument tout le monde avait à y gagner, en plus de sécuriser toute attaque surprise contre la Soul Society, nous offrions des chances à tout le monde, et le Capitaine Yuugami était totalement d'accord avec moi. Mais à côté, le nouveau capitaine quant à lui, celui de la quatrième division, n'était vraisemblablement pas d'accord, et avait même osé me dire que ma proposition était absurde. Si cela ne tenait qu'à moi, quelqu'un qui osait arriver en retard sans pour autant s'excuser et se présenter, n'avait pas son mot à apporter, mais ce n'était pas moi qui présider cette réunion, je me contentais alors d'être poli. Ainsi, je dirigeai mon regard vers le sien, et écoutai attentivement ce qu'il avait à apporter en plus de ma proposition. Mais malgré tout ce qu'il avait dit, je n'en avais retenu que l'insulte envers la dixième division. Était-il seulement capable de la diriger mieux que moi ? Y avait-il vécu pour dire que nous n'étions qu'une vulgaire bande de brute ? Dans tous ces mots qu'il avait déblatéré, tout ce qu'il avait apporté de constructif était d'apporter avec nous des experts en Kido, ce qui en soit n'était pas une mauvaise idée.

« Avez-vous seulement écouté ma proposition, Capitaine Arenzo ? Sécuriser les lieux, mettre en place une surveillance, sortir ces districts de l'ombre et recruter sur les lieux. Est-ce trop dur à comprendre pour vous ? Avez-vous aussi mieux à proposer qu'une escouade ? Il serait impensable d'y envoyer tout un contingent, mes lieutenants et moi sommes amplement suffisants pour y mettre de l'ordre. Pour y avoir vécu, je connais le 80e District Nord comme ma poche, je serai même capable de le nettoyer seul. Et enfin, qui êtes-vous pour vous permettre d'insulter cette division que je dirige, y avez-vous déjà seulement servi ? Nos effectifs regroupent absolument tout le monde, nous ne regroupons pas que des brutes, tout comme votre division ne regroupe pas que ceux qui doivent passer le balai, à ce que je sache ? »

Certaines fois, il n'y avait pas besoin de sortir l'épée quand les mots suffisaient... Et en parlant d'épée, parallèlement à ce débat, un autre s'était fait, et se portait sur les vizards que le Capitaine Kazushi avaient mentionnés. Bien que beaucoup les qualifient de traîtres, il n'en était rien pour moi. Après tout, Maeda-San, mon prédécesseur et ancien capitaine alors que je n'étais que siège, était l'une des personnes que je respectais le plus, un homme de valeur ! Je refusais de voir en lui un quelconque traître, quitte à me voiler la face. Il avait été condamné, banni puis déchu, alors que concrètement, personne ne savait ce qui s'était passé, et donc clairement le fin mot de l'histoire. Il avait une véritable bête en lui, un Hollow qui le rendait d'autant plus puissant, soit, et peut-être était-ce bel et bien une bête indomptable. Mais cela, personne ne pouvait véritablement savoir. Pour beaucoup d'entre nous ici, pour les plus anciens, ceux que l'on qualifiait comme Vizards aujourd'hui, avaient été des supérieurs, des proches, des compagnons... Les pointer du doigt en tant que parias était clairement trop insultant, et je ne tomberai pas dans ce piège, par respect. Mais tout était parti trop loin, avec cette simple mention de l'ancien Kenpachi, l'ancien capitaine qui officiait au rôle de dirigeant de la 11e Division et qui avait servi avant le capitaine Yuugami.

Et ce dernier partit totalement en cacahuète. À l'annonce de son prédécesseur, il se laissa emporter par ses passions. Ainsi, son reaitsu augmenta graduellement, avant qu'il n'aille jusqu'à carrément dégainer son épée. Très grosse erreur. En plus de Tenno-Sama, il y avait autour de lui assez de Capitaines pour le calmer avant qu'il ne puisse bouger si jamais il tentait une action trop intimidante. Avait-il seulement oublié que les armes étaient ici proscrites ? Cette réunion avait pour but d'organiser la défense et les diverses stratégies du Seireitei, par conséquent, l'ordre et la stabilité devaient y être absolue. Mais il ne s'était pas adressé à moi, je m'étais alors contenté de simplement lui lancer un regard très acéré, qui voulait clairement lui sommer de ranger immédiatement cette épée avant de le regretter, nous n'étions pas ici pour nous battre et il serait dommage d'en venir à sortir les armes pour si peu. Et je n'eus même pas à le faire puisque les mots du Capitaine Kazushi eurent pour effet de le remettre immédiatement à sa place. À tel point que Yuugami-san s'était immédiatement excusé, bien que toujours dans la démesure en exagérant les courbettes. Mais après, ce n'était pas pour le plus mal... Il avait tout de même osé augmenter son reiatsu, sortir son sabre, et menacer ouvertement tous ceux qui s'opposeraient à lui.

« N'oubliez tout de même pas que nous sommes ici pour régler tous problèmes inhérents à la Soul Society, mais pour nous lancer dans des batailles entre capitaines. Mais je garde quand même pour avis que les Vizards ont subi une transformation dont on ne sait toujours pas l'origine aujourd'hui. Les traiter de parias serait un peu trop hâtif à mon goût. Que l'on tienne loin du Seireitei de par la bête qui sommeille en eux, soit... Mais l'on ne peut clairement pas les juger sans avoir toutes les clés en main pour tout comprendre. Comme le dit le Capitaine Rei, ils ne sont coupables de rien, et ils restent tout de même des camarades à mieux, et ce, même s'ils venaient à nourrir une rancœur à notre égard. »

Le Capitaine-Commandant avait alors tranché et agit en tant que juge. Et en ce qui me concernait, il me donna le feu vert quant à ma proposition. Ainsi, les Capitaine Yuugami, Kazushi et moi avaient été affiliés aux bordures externes du Rukongai, la criminalité allait baisser de deux cent pour-cent. À côté, chaque capitaine avait eu leurs directives, et le sort des Vizards n'avaient même pas pu être discuté : ils n'auraient pas leur immunité. Quoi qu'il en fût, à la fin des ordres de Tenno-Sama, je me contentais de saluer bien bas le Capitaine-Commandant, puis d'adresser mes salutations distinguées à mes compères avant de disparaître de mon Shunpo. Bien évidemment, je m'étais assuré avant cela de dire au grand chef que nos missions seraient portées à bien. J'aurais dès lors beaucoup à faire avec mes principaux Lieutenants, mon Vice-Capitaine, le premier. Nous allions avoir droit à un petit séjour dans les pires districts du Rukongai.
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Nahagata Mitsutake
Inventaire:
Capitaine de la 10ème division
Capitaine de la 10ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 20
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Dim 22 Mai - 18:00

         
Réunion des capitaines

Tout était dit. Les cartes étaient redistribuées et la réunion était close. L’heure n’était désormais plus à la parlotte mais à l’action. Quoiqu’à mon niveau, de l’action, il n’allait pas y en avoir des masses. Surveiller le gotei et le Seireitei… C’était pas vraiment une mission en soi. Il était impensable que quelqu’un ou qu’une faction ennemie vienne nous attaquer. Avec mes hommes aux aguets -ou pas-, ils allaient lamentablement échouer. Même sans quelques capitaines sur place, il y avait un bon nombre d’hommes capables de mettre en déroute tous ceux qui oseraient s’attaquer au QG. Pour autant, il m’fallait faire mon job. Et il consistait entre les lignes, à surveiller les zones où se trouvaient les non combattants : Les nobles du seireitei entre autre. Non parce que demander à mes éléments de surveiller des casernes où il y avait d’autres combattants aguerris… Ça n’avait aucun putain d’sens. Du coup, les seules zones susceptibles d’être surveillées, c’était celles où s’entassaient la noblesse. Une noblesse parfois inutile d’ailleurs. Mais qu’importe…

- « A la revoyure les jeunes ! »

J’avais aucune remarque à faire, aucun mot de plus à ajouter. La seule chose sur laquelle j’aurai pu revenir, c’était la proposition du petit Rei, mais l’capichef avait déjà tranché. Tout le monde semblait vraiment vouloir revoir le cas des vizards… D’un côté, c’était p’être pas déconnant… D’autant plus que j’avais moi-même des gens à qui j’tenais dans ce groupe… Si on peut l’appeler groupe. Mais de l’autre, ouais, bof, non… J’étais pas du tout chaud à cette idée. Elle m’disait rien qui vaille. M’enfin bon… La seule perspective qui m’enchantait était de faire équipe avec cette vielle peau de Tamafune pour former un jury ou un truc du genre. D’ailleurs, où est-ce qu’elle trimballait son gros cul, celle-là ? Pour ne pas venir à une réunion aussi importante, elle devait sans doute faire quelque chose d’important… Ou pas. Puisque j’l’imaginai saoule, entrain de flirter avec un énième puceau qui en demandait pas tant. Une tarée. Une tarée que j’avais dans la peau, ceci dit. Même les nombreuses putains que j’voyais n’arrivaient pas à m’la retirer de la tête.

Chienne de vie !

Sans attendre, j’pris alors la route de la sortie. J’fis au passage un p’tit signe amical à Rei, puis j’suivis le capi’ de la dixième qui disparut de mon champ de vision quelques secondes après. Une fois dehors à mon tour, j’eus un soupir, puis j’fis sortir la p’tite bouteille que Rei m’avait insouciamment balancée. Le lieu n’avait pas été très adéquat pour, mais il m’arracha un sourire au moins. Après une bonne gorgée du breuvage qui n’était pas mal du tout -A se demander où il a été chercher ça !-, j’voulus tracer mon chemin quand une présence tout près attira mon attention. Lorsque j’tournai ma gueule vers ladite présence, j’eus un sourire gras : C’était la p’tite secrétaire du nouveau gars d’la quatrième. Drague ou pas ? Mwarf ! Pas maintenant. Pas tout d’suite. Malgré ma sale gueule, j’aurai sans doute l’temps de l’approcher et de la foutre dans mon pieu. Pour l’moment, il fallait travailler… Encore que travailler était un bien grand mot. Lorsque j’repris la route de ma division, mon objectif était plus que clair : Disperser mes hommes un peu partout dans le seireitei…

Et aller faire un bon p’tit somme dans mes quartiers.


         

         
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Ten no Shito
Inventaire:
Capitaine de la 9ème division
Capitaine de la 9ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines] Mer 25 Mai - 14:02
ft.
FUUJIMA Shinjiro
« Réunion entre Collégiens Déchaînés »
Réunion entre les Capitaines du Gotei 13

Voilà qui apportait la conclusion à notre formidable réunion. Chacun savait ce qu'il avait à faire et personne ici présent n'avait été mis de coté. Ichijô-San avait su parfaitement conduire les hommes que nous étions sur des chemins où nous n'aurons aucune difficulté à avancer. Pour l'instant, les "plans" que nous avions me convenaient parfaitement.

Pour ma part je me devais d'épauler la 13ème Division pour l'instant, chose qui ne me dérangeait guère. Comme je l'avais annoncé un peu plus tôt, je vais aller de ce pas informer ma 3ème Siège de sa prochaine mission qui aura lieu dans le Monde des Humains. Je n'étais pas encore prêt, décidé et d'humeur à bouger mes petites fesses en personne. Tant qu'elle et Sanosuke-San n'auront rien découvert de potentiellement intéressant je resterais en retrait dans le Seireitei.

- Sur ce messieurs, à la prochaine !

Partant joyeusement, je saluais mes collègues encore présent d'un petit geste de la main amicale, ainsi qu'un sourire un peu plus sincère envers Rei-San. Une fois en dehors du bâtiment je m'étirais lentement tout en me massant les épaules. Heureusement que ce genre de regroupement n'avait pas lié toutes les semaines, mon pauvre corps de feignant ne pourrait le supporter éternellement.
Encore une réunion bien animé tout de même, en espérant que la prochaine le soit tout autant. En y repensant la réaction d'Aizawa-San avait été des plus comiques, je n'avais pas manqué un seul instant de sa "rédemption" envers le sol. J'étais même presque déçu que sa petite crise de nerf n'aille plus loin. Histoire de voir quel Capitaine aurait réagi en premier face à son insubordination. Mais bon, la prochaine fois peut-être !

Une fois Sanosuke-San en dehors des quartiers de la 1ère Division lui aussi je me retournais vers lui :

- Sur ce Sanosuke-San, je vais de suite dépêcher ma 3ème Siège de rejoindre les Quartiers de la 13ème Division afin qu'elle voit avec vous la meilleure des méthodes d'approche pour la surveillance du Monde des Humains. Elle est encore assez jeune mais l'affection et l'admiration qu'elle a pour ce Monde la rend parfaite pour la mission qui nous a été confiée. Si jamais vous avez besoin de moi en personne sachez que je n'ai pas prévu de sortir du Seireitei avant un bon moment, donc n'hésitez pas. Voilà voilà !

Après un énième geste de salutation, que je trouvais au final assez inutile car mon interlocuteur étant aveugle je ne savais pas vraiment si ce dernier pouvait "percevoir" mon geste. Qui sait. Vu sa "puissance" j'imagine qu'il est capable d'utiliser son Reiatsu afin de remplacer la vue. C'est une technique assez avancé dont j'ai quelques fois entendu parlé au sein de l'Onmitsukidô. Il serait bon dans un futur proche de voir si cet homme serait capable de m'apprendre une telle chose si toutefois il la maitrisait.
Mais pour l'heure ! J'avais quelque chose de bien plus important à faire, hormis informer Hotaru-Chan de sa prochaine mission, j'avais aussi un épisode de Top-Capitaine en chef à regarder !

Pas de temps à perdre ! Protéger le Monde des Humains c'était bien, mais savoir quelle patisserie formidable allez arriver via ce même monde dans le notre c'était mieux !

Parole d'expert.


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Réunion des Capitaines. [Présent - PV les Capitaines]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions-
Sauter vers: