AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le jeu de la mort !! [PV : Graham et Lloyd]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Asie :: Japon :: Karakura
MessageSujet: Le jeu de la mort !! [PV : Graham et Lloyd] Dim 17 Avr - 13:29





Homerun !!







Je rentrai paisiblement dans cette maison tout à fait charmante. Pour gagner mon pain quotidien, j'exerçai un métier des plus singuliers : un espèce d'enquêteur du paranormal. Et autant dire qu'autour de Tokyo, le boulot ne se faisait pas avare. Ces derniers temps, les Hollows avaient renforcés leur présence, ce qui avait attiré de nombreux shinigamis également. Les choses allaient empirer. Ce jour-là j'avais rendez-vous dans une petite ville de la banlieue de la capitale nippone : Karakura. C'était dans ce secteur que les choses allaient de mal en pis. Et les instructions du grand hiérarque, Neil Hackman, chef incontesté des Fullbringers étaient claires : mettre à mal les Hollows, faire de nous une concurrence solide face aux shinigamis, et les forcer à ralentir leurs activités. Ces derniers se faisaient de plus en plus envahissants en vérité. Il y avait deux jours, j'avais reçu l'appel de détresse d'une mère au foyer, qui trouvait le comportement de son fils étrange. Une attitude très suspecte d'après ses dires, suite au décès de son mari. L'affaire avait suscité mon attention.

Une fois entré dans l'humble demeure, la femme, dont les cernes et la fatigue sur son visage en disaient long, m'invita à prendre place à une table. Elle me servit du thé. Pendant la préparation, je sentais clairement une mauvaise présence. Comme une pression importante. Mais ce n'étaient que des résidus d'énergie spirituelle malfaisante. Celle d'un Hollow. Au moins, ce sale monstre n'était plus dans les environs. La pauvre mère, nommée Igumi, prit place devant moi et me remplit le contenu de ma tasse. Puis elle commença à parler :

« Comment ça se passe ? »

« Parlez sans détour, j'écouterai attentivement votre récit. Puis nous j'irai dans la chambre de votre fils afin de l'inspecter. »

« Bon … Heu. Mon fils est âgé de 12 ans, et il a perdu son père la semaine dernière. Ca a été très dur pour nous deux. Mais davantage pour lui que pour moi. Je ne reconnaissais plus mon enfant. Il s'était enfermé sur lui-même, il ne me parlait plus. Saut que récemment, il a commencé à devenir violent. Lorsque j'ai tenté de le raisonner, il m'a repoussé avec une force incroyable … Voyez-vous, je l'ai vu détruire une pomme rien qu'avec la force de sa main. A seulement douze ans. Il ne se nourrit plus, je ne pense pas qu'il boive non plus … Et maintenant il ne rentre que très rarement. Des fois au milieu de la nuit, dieu sait où il passe ses journées. Puis il hurle dans sa chambre pendant des heures avant de repartir aussitôt. J'ai appelé la police, mais rien n'y fait. La journée il demeure introuvable, et il ne se montre pas quand ils sont à la maison. Je ne savais plus quoi faire alors je vous ai appelé, M. Zankrieg. »

« Pas de problème. Puis-je jeter un œil à sa chambre ? »

C'était un cas auquel je n'avais jamais eu affaire. Pendant que nous montions les escaliers et que la femme me menait à la chambre du petit, elle me raconta les détails sordides de sa nouvelle vie avec ce gamin qui avait tant changé. Une fois dans la piaule du bambin, les choses parurent claires comme de l'eau de roche. Un Hollow était derrière tout ça. Et pour cause : je sentais ces résidus d'énergie spirituelle si caractéristiques absolument partout. Et puis l'intérieur de cette chambre était complètement dévasté. Le matelas éventré, les commodes renversées, les cadres brisés, des objets de tout types qui jonchaient le sol … Pourquoi l'enfant manifestait-il autant de violence ? Je pris le temps de réfléchir un peu et m'allumai une cigarette. Igumi tenta de m'interdire de fumer à l'intérieur de la maison, mais elle se ravisa aussitôt. J'étais concentré et ce n'était pas le moment de me troubler dans mon raisonnement. Je devais chercher des indices. Machinalement, je caressai mon téléphone portable dans ma poche. Puis je me penchai pour ramasser une photo qui traînait par terre. L'enfant et son père, en tenue de base-ball.

« Oh, ils faisaient du base-ball ensemble, ils adoraient ça. Mon mari était l'entraîneur de son club au collège. Tous les week-ends c'était le rendez-vous indispensable entre père et fils. »

« Je vois. C'est donc le lien. »

Je parcourus des yeux une fois de plus. Le lien si fort entre ce père et son fils était cristallisé à travers le base-ball. Et en y regardant de plus près ce capharnaüm, on constatait aisément que l'enfant était un passionné de base-ball. Gants, battes, balles, maillots des plus grands joueurs américains. C'était un vrai passionné. C'était donc par là que je devais commencer mes recherches. Le père, bien trop attaché à son fils était devenu un Hollow. Et il était clair que ce lien devait se manifester à travers le bae-ball. C'était ce qui les unissait. Peut-être ce fantôme tourmentait-il son fils ? Je me devais de le découvrir. Je pris la photo, elle allait être utile dans mes recherches. Je fis mes adieux à la pauvre Igumi en lui promettant de lui ramener son fils dans son état normal. Elle insista pour des explications, mais se tut lorsque je lui crachai un « non » ferme et définitif en plein visage. Je n'avais montré aucune compassion pour cette femme, même si son histoire était tragique. En tout cas, j'avais un gamin en pleine nature à retrouver.

Je fis le tour des différents terrains de base-ball de Karakura en montrant le cliché à différentes personnes. Beaucoup de monde courrait les rues et les parcs, nous étions vendredi après-midi, et le soleil brillait de mille feux. Un temps printanier. Hélas, aucun terrain libre, aucun gymnase, aucune cour n'avait accueilli le jeune garçon. Où pouvait-il bien être ? En me rendant à son collège, j'appris auprès du proviseur que le vendredi après-midi était le pile poile le jour d'entraînement des joueurs de base-ball. Je décidai donc d'aller rendre visite à ses petits camarades. En arrivant sur le terrain de l'établissement, je fus étonné de voir à quel point l'effectif de l'équipe était réduit. A peine six gamins et un entraîneur. J'allai m'adresser à ce dernier tout en me présentant.

« Je suis Gogô Zankrieg. Détective privé, pourrait-on dire. J'aimerais des informations sur le petit Masuda. Le fils de Tetsuya. »

« Je n'ai aucune information à vous donner, qui que vous soyez. J'ai déjà tout dit à la police. Depuis la mort de Tetsuya, les gamins ne viennent plus aux entraînements. Je ne sais pas où ils vont errer, mais ce qui est sûr, c'est que le chef de bande c'est Masuda. Il n'y a nul doute là-dessus. »

« Pourquoi dites-vous cela ? »

« Quelques mois après la mort de mon prédécesseur, Masuda s'est pointé. Il a juste demandé à ses camarades de venir avec lui, et ils ont obéi. Comme des zombies. Je n'avais jamais vu ça en vérité. Je croyais halluciner véritablement. Et depuis chaque vendredi, ils doivent se retrouver je ne sais où à faire des idioties probablement. »

C'était bien suffisant pour moi. J'en savais un peu plus. Peut-être même que selon les dires de cet entraîneur, Masuda était avec toute une bande de gosses. L'aubaine était trop grande, et il allait être plus facile de les retrouver comme cela. Je parcourus donc toute la cité en voiture, à la recherche de cette bande de gosses pré-pubères. Et il y avait un endroit où je n'avais pas encore cherché : les quartiers les moins fréquentables. Là où s'amassaient les individus les plus dangereux. Je devais fouiller chaque parc, terrain vague, tout lieu capable d'être utilisé comme terrain de baseball. Sur mon chemin, je croisai  une petit groupe de jeunes, ayant la vingtaine. En échange d'argent, ils acceptèrent de me donner des informations. Et chaque vendredi, tout une horde de collégiens habillés en tenue de sport se retrouvaient un peu plus au nord, dans une ancienne carrière, pour jouer au base-ball. D'après lui, ils avaient même réussi à virer un gang qui squattait déjà là-bas. L'un d'eux avait même fini à l'hôpital. Je souris avant de partir en direction de cette ancienne carrière. Ainsi étaient les règles dans ce district. Les territoires se disputaient à coups de bâtons et de canifs. Je garai ma voiture dans un endroit sûr et dissimulé parmi les arbres. Puis je sortis mon portable de ma poche. Où plutôt devrais-je dire mon Fullbringer, au cas où les choses se passeraient mal.
 Je sentais clairement la présence maléfique d'un Hollow. Mais comme si elle était éparse. C'était très étrange, je n'avais jamais ressenti cela auparavant. D'une démarche un peu pataude, je me dirigeai vers ce terrain cabossé, fait de sable, de terre, de bouts de verres, de briques et d'un peu de tout. Comme je m'en doutai, tout la bande de petits joueurs de base-ball étaient là. Et ils étaient en pleine partie visiblement. Je m'approchai d'eux, lorsque d'un coup, le lanceur lança à une vitesse ahurissante la balle en ma direction. Je réagis aussitôt en effectuant une roulade en avant. Le projectile poursuivit sa course et s'enfonça dans une portière de fourgonnette. Celle-ci se renversa, et la portière fut complètement bousillée. Autant dire que le lancé avait été d'une puissance inimaginable. Et celle qui venait de le faire n'était qu'une fille de 13 ans ! Que pouvait-il bien se passer. Je me relevai, et continuai ma marche. Les gamins, tous en tenue de base-ball, s'étaient figés et me fixaient d'un regard noir. Je les comptais. Onze. Puis je me positionnai à bonne distance d'eux.


« A quoi rime tout ceci ? Je sens une forte énergie spirituelle de Hollow, mais elle émane de chacun de vous ! Qu'est-ce qu'il se passe ? »

« Joue avec nous et on te le dira. »

« Oui joue avec nous ! »

« Rien qu'une partie ... »

« Une partie à mort ! »

Une vraie cacophonie. Comme si le Hollow parlait à travers eux. Se pouvait-il que … Bien sûr ! Le Hollow devait certainement envoûter l'esprit de son fils. Et à travers lui il exerçait encore son activité d'entraîneur. Tout devenait limpide. Et puis il avait sans doute envoûté les autres gamins. Ce qui expliquait leurs formidables capacités surhumaines. Mais le Hollow devait se cacher quelque part. Et il n'y avait pas réellement de moyen de le localiser précisément. Je n'avais qu'une seule solution : jouer au base-ball avec ces monstres de foire. Et la chose n'allait pas être aisée fut la situation. Un des enfants s'avança vers moi, je le reconnus immédiatement : c'était Masuda. Il avait cruellement maigri par rapport à la photo.

« Tu n'es pas un shinigami … Comment tu as su où j'étais ? »

« Les shinigamis n'ont pas le monopole de l'excellence. Tu apprendras à tes dépends, que les Hollows ne sont que des proies pour nous, les humains. »

« Je vois … Tu es un Quincy ... »

« Perdu. Un Fullbringer. J'accepte ton défi. Une partie de base-ball. Même si je sais très bien que vu la puissance de frappe que tu as donné à tes petites marionnettes, une seule balle dans la tête pour moi et c'est la mort assurée. »

Je n'avais pas d'autres options, en vérité. J'étais complètement pris au piège. Si je tentais la fuite, ces vermines en profiteraient pour me lancer leurs balles meurtrières en pleine poire, et ce serait la mort assurée. Si je me contentais d'attaquer sommairement ces gosses avec mon Fullbring, j'allais les blesser. Et il fallait tout faire pour que ceci n'arrive pas. La seule solution était donc de me livrer à ce petit jeu meurtrier. Et à un contre onze, mes chances allaient être difficiles. Surtout qu'il n'y avait pas d'arbitre. Le Hollow était donc le seul maître des règles, et allait juger de ce qui allait être accepté ou non dans sa partie. Je devais donc me préparer à être sérieusement blessé. La partie n'était pas encore commencée que mon coeur battait déjà la chamade. Un des gosses lança une pièce dans les airs. Le résultat fut sans équivoque : les gamins allaient jouer en offensif, autrement dit, à la batte. J'étais dans de sales draps, et c'était le moins qu'on pût dire ...


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: World of Sounds
Inventaire:
Bras-droit des Fullbringers
Bras-droit des Fullbringers
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 13/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le jeu de la mort !! [PV : Graham et Lloyd] Dim 17 Avr - 14:32

 

Le jeu de la mort !

ft. Graham & Gogô




Après avoir voyage aux quatre coins du monde et ainsi recueilli diverses informations sur les démons. Lloyd et son Dieu imaginaire partait en direction de Karakura, réputé pour être un « nid à démon » comme aimait à le dire le vieux rabougri qui lui servait de Dieu. Dans l’avion, il avait pris deux places : beaucoup s’étaient demandés pourquoi en voyant un siège vide mais Lloyd expliquait que Nils était à côté et qu’il aurait râlé s’il s’était retrouvé sur les genoux de quelqu’un d’autre. C’était mieux ainsi : il fallait au moins un siège vide entre le fou qui discutait à son Dieu imaginaire et le reste des passagers.

« En fait, faut continuer de souffler ! Sinon l’appareil risque de s’effondrer ! C’est ta foi qui fait avancer le bignou ! »
- Oui Dieu ! Je m’efforcerai de souffler aussi fort que possible !


Les heures furent longues pour les pauvres passagers qui supportèrent des heures durant le souffle bruyant du prêtre. Partir de l’Europe jusqu’au Japon, ce n’était pas une mince affaire !

A son arrivé, le prêtre put sentir de très nombreuses odeurs. Habitué à ressentir les ondes spirituelles en tant que Quincy, il fit part à Nils de la puanteur grandissante de cette ville qui semblait emplie de Zoros en tout genre. Après quelques psaumes pour se donner du courage, le duo improbable entama sa quête de purification. Ils passèrent ainsi dans un temple pour saluer quelques confrères qui lui demandèrent quelques bénédictions afin de les prévenir du mal. Ce temple semblait plutôt sobre et était situé dans des rues à la réputation plutôt mal famée : Lloyd récita ainsi quelques prières avant de ressentir une forte présence « démoniaque ». Bien qu’il ne sache absolument rien des différentes factions qui régnaient sur le monde spirituel ni même le fait qu’il était un Quincy, l’ami imaginaire qui lui servait de Dieu le poussa à prendre congé pour occire le mal.

Ne se servant que de son odorat, Lloyd se dirigea ainsi vers l’odeur de plus en plus forte et découvrit un terrain de jeu fabuleux. De jeunes enfants étaient en train de jouer au Base-Ball et avec une force démentielle ! Ces japonais étaient vraiment des bêtes en sport ! Même Nils n’en revint pas et contenta de s’installer en hauteur, assis à regarder le spectacle. Lloyd imita son comparse en prenant soin de cacher son énergie. Non pas qu’il y faisait attention mais avec ce qui trainait dans les parages, il ne tenait pas à être repéré, il avait cependant placé sa croix de quincy au poignet : la puanteur était omniprésente.

Assis tous deux, ils entamèrent une conversation sur les règles de ce sport. De l’extérieur, on voyait donc simplement un prêtre parler seul et tenir une conversation des plus étranges sur le phallus que représentait la batte, la balle ne devenant ainsi que l’ovule de la femme.

- En fait, ces petits enfants sont en train d’expier leurs péchés ?
« Tu as tout compris ! Un Zoro semble pas être loin, peut-être sont-ils en train de jouer l’expiation du démon qui est en eux. »
- La jeunesse est forte ! Ils doivent réussir ! Je vais les encourager du coup !
« Oui ! Prie pour leur salut ! »


Commençant ses récitations, le prêtre ne perçut que tardivement qu’une autre personne avait rejoint le jeu.

- Même les adultes participent du coup ? C’est beau l’entraide pour la jeunesse, ne trouvez-vous pas ?
« Concentre-toi ! Tu vas perdre le fil de tes psaumes ! »
- Oui Dieu, je ferai comme bon vous semblera.


L’attitude du prêtre pouvait sembler réellement suspecte, tout un chacun pouvait se demander ce que pouvait faire un énergumène pareil même si aux yeux de tous, il semblait n’être qu’un humain lambda.

Le coup d’envoi allait être lancé et Lloyd ne put contenir son excitation : véritablement ému devant cette jeunesse désireuse de combattre le mal : il se leva d’un coup au plein milieu d’un Psaume le point en avant.

- Allez les bleus !

Le Dieu Nils se contenta d’un facepalm avant d’enguirlander son disciple qui avait visiblement dérangé la concentration des équipes…

- Mais au fait pourquoi c’est un seul contre tous ?
« Pour équilibrer voyons ! L’adulte a plus de péchés en lui, il est donc plus fort ! »
- Mais oui ! Mais c’est bien sûr !


Lloyd ne semblait pas avoir perçu toute l'intensité de l'énergie spirituelle que dégageait le Hollow et encore moins le Fullbringer étant trop absorbé par le match qui démarrait. Nils quant à lui semblait plus inquiet, comme s'il savait que tout ça allait mal finir...



(c)LOKIA
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
Le jeu de la mort !! [PV : Graham et Lloyd]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La mort n'est que la mort ; on ne signifie rien par sa mort mais on la subit. [PV Graham]
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Asie :: Japon :: Karakura-
Sauter vers: