AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Paris] Omelette du fromaaage !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Europe :: France
MessageSujet: [Paris] Omelette du fromaaage ! Mar 19 Avr - 15:18
ft.
FUUIZUMI Setsu
« Bataille sur les toits de Paris ! »
Mission dans le Monde des Humains
Ah, mais non ! Non de non de non ! Je n'ai pas envie ! Au diable les traîtres ! Je n'ai vraiment pas envie d'aller dans le monde des humains ! C'est dégouttant, sale, insalubre, nauséabonde et dégouttant ! Quoi je l'ai déjà dit ? Et bien c'est parce que c'est vraiment très dégouttant !

Je sais bien qu'en tant que Vice-Capitaine j'avais quelques devoirs et responsabilités... Mais pourquoi ce n'était pas mon père qui y allait d'abord ? C'était lui le Capitaine après tout, pas moi. En tant que simple subordonné je pensais que seul les corvées de paperasses me seraient imposé. Bon c'était sans compter mon intégration dans l'Onmitsukidô qui m'octroyait aussi la charge de l'Unité de Patrouille. En fait maintenant que j'y pense davantage c'est très certainement ce grade-là qui m'obligeait à aller dans le monde humain...

Pour vous faire un rapide résumé, depuis déjà une semaine ne sont pas revenus de leur mission le 7ème et 8ème Siège de la 2ème Division. Je sais que ces deux-là n'avaient jamais été des gens très ponctuels et qu'ils avaient pour habitude de flâner un peu dans le monde des humains après leurs missions. Voilà peut-être une raison supplémentaire pour ne pas les apprécier, mon père était vraiment trop laxiste dans le choix de ses subordonnés... En tout cas c'était maintenant à moi d'allez chercher ses deux abrutis qui se pensaient encore en congé. C'était en cela ma mission officielle.

L'officieuse était tout autre, depuis déjà quelques mois l'Onmitsukidô avait émis des réserves quant aux aptitudes et à la loyauté du 7ème et 8ème Siège. On leur rapportait une attitude de plus en plus distante et suspicieuse. Il y a de cela 4 jours, ils avaient été vus tué un Shinigami du Rukongai sans aucun motif valable. Il n'avait alors plus qu'à attendre qu'ils soient nommés dans une mission loin du Seireitei et de la Soul Society afin de les faire parler sur les actions. Bien que l'Onmitsukidô avait couvert ce meurtre pour ne pas salir sa réputation, il ne laisserait en aucun cas le futur l'être davantage. Je n'avais pas pour ordre de les tuer ou de les ramener de force, juste de leur poser quelques questions, le choix final quant à leur sort m'appartenant totalement et finalement. Je devais faire ce qui serait jugé comme « au mieux » pour l'Onmitsukidô.

J'ajustais le badge de Vice-Capitaine autour de mon bras droit. Pour cette mission je n'étais pas seul. Étant donné que les "suspects" étaient deux, on m'autorisa à prendre avec moi la 10ème Siège de notre Division : Setsu. C'était une jeune fille plutôt sympathique et qui avait rejoint la 2ème Division avant moi. Elle avait eu quelques promotions avant d'être finalement nommé 10ème Siège. Je ne doutais pas que son ascension continuerai. Si seulement son niveau de Hakuda était un peu plus élevé elle pourrait demander ou voir s'attribuer une place de Vice-Capitaine ou de 3ème Siège... Quel gâchis...

Enfin bref. Cette jeune fille ne faisait pas parti de l'Onmitsukidô, mais uniquement de la 2ème Division donc je ne devais pas lui révéler la partie "officieuse" de notre mission et prendre cette dernière uniquement comme une simple tâche de routine et de recherche.

Je sortais du bâtiment de la 2ème Division. Comparé aux autres ce dernier était vraiment dans un sale état... Je ne doutais pas des goûts de mon père mais franchement... Il aurait pu faire un effort sur ce niveau-là. Mais bon, il ne fallait pas nous plaindre davantage. Peut-être qu'un jour, si j'arrivais à atteindre ce poste de Capitaine, je serais capable de faire changer les choses. Nous verrons bien !

- Allez Jinshiro, ce n'est pas le moment de rêver direction le Senkaimon !

Me motivant avec mes propres paroles je me dirigeais vers le Senkaimon de ma propre Famille. Chacune des Grandes Familles Nobles possédaient son propre Senkaimon et les Fuujima ne dérogeait pas à la règle. Il était d'usage lors des missions ayant lieu dans le monde des humains que la 2ème Division utilise celui-ci plutôt que celui tenu par le Corps des Nécromanciens. Une très grande rivalité existait entre l'Onmitsukidô et eux. D'autant plus que la mission d'aujourd'hui avait été commandité par l'Onmitsukidô, il valait mieux passer par la petite porte que la grande !

Une fois sur place, je regardais tout autour de moi, tentant d'apercevoir Setsu. Était-je arrivé à l'heure ou bien en retard ? Certainement pas à l'avance en tout cas, ha-ah !


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage ! Ven 22 Avr - 13:21
Deux Fuu de la Deuxième645 mots ▬ dialogue en #FF6699
Omelette du fromaaage


Tu ne sais pas comment prendre la mission que tu viens de recevoir. C'est assez perturbant. Pourquoi une dixième siège serait envoyée pour récupérer des fuyards avec le vice-capitaine ? Tu n'as aucun doute sur ton arrogance, mais elle n'est pas si élevée. Tu ne traînes pas une minute de plus, et tu te prépares pour aller rejoindre le Senkaimon le plus souvent utilisé par la deuxième division, le Senkaimon familial – tu en viendrais presque à croire que tous les membres de cette division sont une grande famille, mais tu ne te méprends pas, tu n'as pas le niveau pour en faire partie.

Tu ne perds pas ton temps et tu te diriges au lieu de rendez-vous. Heureusement pour toi, ton shunpo est bon pour ton grade, voire même très bon. Ainsi, tu peux faire en sorte de ne pas être en retard. Et lorsque tu arrives... Il n'y a personne. Tu pensais que tu y trouverais ton coéquipier du jour, mais rien n'y fait. Tu regardes autour de toi, rien. Au dessus, au cas où il te ferait une blague ? Rien. Remarquant un arbre non loin, tu t'installes sur une branche pour avoir un meilleur champ de vision. Cependant, toujours rien. Tu attends donc ici que ton vice-capitaine arrive – probablement les mains dans les poches au vu de la mission.

Lorsque tu le vois en contrebas, tu patientes un peu, histoire qu'il soit là « avant toi ». Ca ne sera que pendant quelques dizaines de secondes, et encore. Par principe, tu laisses le haut gradé s'occuper de ça. Quelques minutes plus tard, tu sautes de ta branche, pour arriver à sa hauteur. Sans t'incliner le moins du monde, tu lui dis tout naturellement :

« Vice-Capitaine Jinshiro-san, tu es prêt ? J'ai cru attendre des heures. On y va ? »

Sans plus attendre, tu passes dans le Senkaimon des Fuujima, précédée par ton Jigokuchō. Tu y avances tranquillement jusqu'à arriver de l'autre côté. Ce n'est qu'à ce moment là que tu te rends compte que ton interrogation est toujours présente, bien que le moyen de répondre soit, dès à présent, avec toi :

« Je me demandais, pourquoi envoyer un vice-capitaine pour récupérer les septième et huitième sièges ? Tout le monde sait qu'ils aiment prendre leur temps après leurs missions, ce n'est pas une fois de plus qui changera grand chose. »

Au moins, si jamais il devait t'arriver quelque chose, tu serais à l'abri. Peut-être. Au pire, tu fuirais, ça serait aussi simple que ça. Les deux sièges sont tout de même plus haut gradés que toi, et bien que tu ne doutes pas que tes capacités en kido sont meilleures que les leur, et que ton shunpo les rattrape presque, tu aurais bien voulu qu'on évite de d'envoyer là-bas. Si jamais ils se sont faits battre par un hollow, tu n'aurais vraiment pas beaucoup de chances de survie. Et, vu le caractère de celui qui t'accompagne ainsi que le slogan de ta division, tu avais, au contraire, de fortes chance d'y passer.

La porte s'ouvre sur la ville où les deux disparus ont été envoyés il y a quelques temps. Tu n'es jamais venue ici, et tu aurais bien voulu en profiter. Mais tu ne sais pas si on t'y autorisera. Au pire, tu devrais être en mesure de feinter quelque chose, si les heures te le permettent. Paris, vous voilà.

« Il y a des indices plus précis d'ailleurs ? On ne m'avait même pas indiqué la ville. »

Tu ne t'en étais pas rendue compte avant de le dire à voix haute, mais il est vrai que tu n'avais pas eu beaucoup de détails sur la mission. Et, pour cela, tu espères que celui qui te servira peut-être de bouclier un jour aies plus d'informations. Tu n'aimes pas chercher quelque chose à l'aveugle.



Don't worry, I'm just lying.

Mademoiselle Setsu parle en #FF6699
Merci à Shiro pour ce joli avatar ♥️
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Un ruban trop long
Inventaire:
Vice-capitaine de la 5ème division
Vice-capitaine de la 5ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 23
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage ! Dim 24 Avr - 15:21
ft.
FUUIZUMI Setsu
« Bataille sur les toits de Paris ! »
Mission dans le Monde des Humains
Je saluais Setsu un simple geste de la main, en toute amitié. Regardant l'ouverture du Senkaimon, je me précipitais dedans suivi d'un petit papillon noir que je suivais à la trace. Je n'avais pas de temps à perdre et je ne doutais pas que Setsu était déjà là depuis pas mal de temps elle aussi, son odeur était beaucoup trop présent dans les environs pour qu'elle ne soit que "juste" arrivé. Enfin, quand je parle de son odeur, plutôt de son Reiatsu en réalité, mais la différence reste minime.
Au moins elle n'avait pas utilisé le ton sarcastique que l'on pouvait parfois entendre sortir de sa bouche, dommage, cela me privait de pouvoir me jouer un peu d'elle. Nous verrons bien la prochaine fois.

Fiou, les transports entre plusieurs dimensions ce n'étaient vraiment pas mon truc... Cela me retournait l'estomac, mais d'une force ! Bon après le fait que j'ai avalé une dizaine de brioche fourré à la viande depuis le petit-déjeuner y jouait peut-être aussi pour quelque chose... Mais bon !
Nous utilisions tous les deux notre Shunpô afin de traverser rapidement cet endroit vide et clos. L'avantage des Senkaimons était que le temps de déplacement n'était jamais bien long, que ce soit pour aller à Paris ou à Tokyo, il ne fallait jamais plus de quelques dizaines de minutes pour arriver à destination.

- De ce que je sais, le 7ème Siège et 8ème Siège ne sont pas partis les mains vides, ils posséderaient entre autres des informations qu'ils sont "censé" remettre de toute urgence au Capitaine Akajin. Peut-être que l'attente a été jugé trop longue et que plutôt que de patienter, nous allons juste servir d'intermédiaire pour récupérer les informations afin de les retransmettre ensuite au Capitaine.

Bien sûr tout cela n'était en aucun cas la vérité. Mais je ne pouvais pas, pour l'instant du moins, prendre le risque de mettre Setsu dans la confidence. L'Onmitsukidô n'avait pas encore suffisamment confiance en elle et peut-être même pas en moi. Ils étaient encore une vieille bande d'arriéré que seul mon père arrivait à satisfaire pour le moment. Oh que j'ai hâte de leur montrer de quoi est capable le prochain Fuujima. Que j'ai hâte de virer tous ses petits culs fripés de l'Onmitsukidô.

Le temps de cette réflexion nous étions déjà dans la ville lumière, en début d'après-midi. Nous n'avions pas pris de Gigai afin que notre discrétion soit à son maximum. Maintenant il ne restait plus qu'à chercher des signes de "perturbations" dans le monde des humains. Quand je les regardais, en contrebas, les humains, ils avaient l'air encore plus ridicule que de ce qui s'en racontait à la Soul Society. Ils avaient vraiment la belle vie eux... Pas de Hollow à chasser ou de mission à effectuer, encore une partie du monde qui ne devait sa protection qu'à nous, les Shinigamis. Le pire était qu'ils n'avaient aucune forme de remerciement à notre égard étant donné qu'ils ignoraient notre existence... Pitoyable... Ce n'est pas demain la veille que j'allais aider un des leur en tout cas !

- Bien Setsu-Chan. Pour l'instant on recherche avant tous des indices sur ce qui pourrait avoir eu lieu d'anormal les jours précédents. On commence par les journaux, les gros titres, puis les bruits de comptoir et autres choses du même genre. Hum...

Je regardais la grosse pointe qui émergeait loin d'un parc dans cette ville prétentieuse.

- Disons, une heure ! On se rejoint dans une heure devant ce gros truc métallique un peu bizarre d'accord ? De là nous confronterons nos trouvailles afin d'estimer ce qu'il faudra approfondir en priorité. Et on ne traîne pas ! Je dois être rentré avant 19 heures !

Oui parce que Mission d'accord, mais ce n'était en aucun cas une excuse pour louper Top-Capitaine ! L'émission préférée de toute la Noblesse du Seireiei et qui voit s'affronter divers Shinigamis dans des épreuves culinaires les plus difficiles les unes que les autres. Et ce soir justement aurait lieu l'épreuve de Cuisine Française en Territoire Volcanique ! Une chose à n'absolument pas louper.


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage ! Dim 24 Avr - 17:34
Deux Fuu de la Deuxième760 mots ▬ dialogue en #FF6699
Omelette du fromaaage

Durant le trajet, tu as eu l'occasion d'écouter ton vice-capitaine. D'après ce qu'il te dit, il suffit juste de retrouver des gens en retard et de leur demander des informations importantes. Bien. Rien de bien compliqué tant que ça n'implique pas un hollow aimant les shinigamis – après tout, nous allons éviter de parler d'amour interracial, c'est quelque chose d'assez inconcevable, même pour toi. Et, une fois arrivés, la façon dont Jinshiro évoque le sujet avec toi, tout en omettant ta question, t'indique qu'il n'en sait pas plus que toi sur la localisation des deux affreux. Quelle plaie. Dire qu'on t'empêche de faire les boutiques ici juste pour ça – le manque de gigai est aussi un facteur à prendre en compte.

Alors que ton partenaire t'indique l'heure de rendez-vous, ainsi que l'endroit auquel vous devriez vous rejoindre, tu deviens particulièrement sceptique.

« Tu sauras te débrouiller seul j'espère... Avec une puissance scellée et dans le monde des humains, c'est pas quelque chose genre, ton pire cauchemar ? » Tu marques une légère pause. « Cette chose s'appelle la Tour Eiffel – ou la Dame de Fer – mais nous n'avons pas le temps de faire du tourisme. Alors je ne peux pas te faire visiter ni t'expliquer comment ne pas te perdre. Bon courage, Jinshiro-san ! »

Sur ces douces paroles, tu pars avec ton shunpo pour récolter de quoi satisfaire ta curiosité sur la cachette des septième et huitième sièges. Tu te balades un peu n'importe où, Paris étant une ville que tu connais peu, mais tu gardes la fameuse Tour Eiffel dans ton champ de vision. Il y a du monde, comme dans chaque grande ville, tu le supposes. Tu arrives à voir un des gros titres d'un journal, qui parle d'une exposition universelle dans la ville de Lyon, rendant le pays euphorique. Tu écartes cette piste. Tu ne penses pas qu'ils seraient allés aussi loin. Ça serait de la traîtrise, de partir ainsi sans en informer sa division.

D'un autre côté, tu entends des humains parler d'une future ligne de métro. Intriguée par le sujet, tu les suis – telle une stalkeuse, mais ils ne te voient pas, donc bon. Ils parlent de la popularité de ce transport en commun, qui n'existe pourtant, que depuis une dizaine d'années à peine en France. C'est un sujet intéressant. Quoi de bon pour un shinigami qui veut se mettre à l'abri que de s'échapper à l'abri des regards ? Surtout que, si les métros sont en bon état, c'est que des hollows ne sont pas passés par là. C'est une piste comme une autre, mais celle-ci te semble plus pertinente, malgré le fait qu'il y aura donc un long réseau souterrain à explorer. Tu entends également parler de la place Saint-Augustin, qui serait, il semblerait, assez fréquentée ces derniers temps – et il serait donc plus facile de se cacher dans la foule.

Tu décides de ne pas perdre trop de temps, et tu retournes progressivement vers l'emblème de la ville tout en regardant autour de toi. Rien de bien particulier. Chacun fait sa vie et travaille à son rythme, d'autres achètent. Tu en profites pour prendre une petite baguette sur un stand, que tu caches dans ton shihakusho pour ne pas trop perturber les gens, et tu manges doucement tout en marchant. Partir sans une seule piste t'agace vraiment. Surtout pour une mission de ce rang. Le vice-capitaine n'était pas obligé de t'accompagner, le cinquième siège aurait suffit.

En arrivant aux pieds de la Dame de Fer, tu t'installes par terre. Tous les bancs sont pris, et, si jamais tu en vois un se libérer, il y a fort à parier que quelqu'un vienne s'asseoir sur toi. Tu attends le retour de ton coéquipier avant de, directement, lui annoncer, ce à quoi tu as pu penser :

« J'ai rien trouvé de bien pertinent dans les journaux, mais les parisiens parlent d'une nouvelle station de métro, ça ferait un bon endroit pour se cacher. Oh, tu sais ce que c'est le métro ? C'est un transport souterrain assez récent et révolutionnaire apparemment. Sinon, j'ai entendu parlé d'une place assez fréquentée, mais rien de bien concret. Je suis d'ailleurs étonnée que tu aies réussi à me rejoindre. »

Là dessus, tu t'étires un peu en attendant de voir ce qu'il va te dire. Si ça se trouve, tu es la seule à avoir trouver quelque chose. Tu manges encore un bout du pain que tu as pris tout à l'heure. Paris est vraiment douée pour ce genre de cuisine.



Don't worry, I'm just lying.

Mademoiselle Setsu parle en #FF6699
Merci à Shiro pour ce joli avatar ♥️
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Un ruban trop long
Inventaire:
Vice-capitaine de la 5ème division
Vice-capitaine de la 5ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 23
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage ! Mer 27 Avr - 12:35
ft.
FUUIZUMI Setsu
« Bataille sur les toits de Paris ! »
Mission dans le Monde des Humains
Les rues de Paris, voilà quelque chose de bien étrange. On y trouve un mélange de beaucoup de trucs que je n'apprécie pas forcément. Des odeurs dérangeants, des personnes dérangeants et des bruits dérangeants. Beaucoup trop de choses étaient dérangeantes ici. Je n'avais vraiment qu'une seule hâte : finir cette mission afin de pouvoir rentrer mes jolies petites fesses au sein du Seireitei. Là où les humains ne sont pas.
Mais bon, là n'était pas non plus une raison pour effectuer cette mission avec fainéantise, surtout si cette dernière avait un quelconque intérêt pour l'Onmitsukidô.

Je regardais les quelques titres des journaux d'aujourd'hui et d'hier, rien d'anormal. La plupart des nouvelles concernaient uniquement les quelques hausses de température de ces derniers jours, rien de bien particulier. J'écoutais ensuite en laissant vagué mon oreille se dont parlaient les Parisiens : leurs vies, leurs ennuis, leurs emmerdes, là encore, rien d'intéressant. J'avais du mal à croire que 2 Shinigamis sans Gigai au sein de la capitale française depuis déjà quelques jours avaient réussi à autant dissimuler leurs présences. Je ne savais même pas si je devais être énervé ou fier d'eux étant donné qu'ils étaient quand même des membres de la 2ème Division, du moins pour l'instant.

Bien, continuons notre enquête. Je continuais de marcher au-dessus des rues de Paris. Qu'il était pratique de ne pas avoir à se mêler à ce flot ininterrompus d'individu lorsque l'on recherchait quelque chose de bien précis. Je remarquais que je commençais à utiliser beaucoup de fois l'expression "chose". Peut-être me faudrait-il un synonyme légèrement différent afin de nommer ces 2 Shinigamis dissidents. J'attendais d'eux au moins une explication cohérente sur la raison de leur silence radio. En espérant pour eux et ma patiente -toutefois très limité dans le monde humain- qu'elle serait être satisfaisante.
Bien, bien, bien, j'avais beau faire le tour des principaux quartier animé dans la ville, ma relative peu connaissance des lieux m'empêcher de faire quelques choses d'approfondis et de réellement efficace.

- Tentons plutôt autre chose.

Je fermais les yeux, prenant un peu de repos et de concentration. Voilà. C'était bon. Je n'avais plus qu'à chercher une quelconque trace de Reiatsu au sein de cette ville. Bien sûr celui de Setsu était le premier que j'arrivais clairement à distinguer, en faisant abstraction du mien. Il ne fallait pas que je me focalise trop longtemps sur un point précis sans quoi ma perception serait rapidement distraite.
Sans nous compter tous les deux, je ressentais parfois quelques faibles lueurs de Reiatsu, très certainement des humains possédant quelques petites facultés de percevoir et ressentir les esprits, mais rien qui ne pourrait nous inquiéter. Je ne ressentais pour le moment ni Shinigami, ni même Hollow. Ils avaient dû dissimuler ou dissiper leur Reiatsu.

- S'ils dissimulent leurs Reiatsu de façon volontaire c'est bien que quelque chose ne va pas...

Ré-ouvrant les yeux, je décidais de rejoindre mon "assistante" pour cette mission. Là voilà qui était tranquillement assise par terre comme de si de rien était. Enfin bon... J'espère qu'elle aura au moins quelques bonnes nouvelles pour moi. Je l'écoutais tout en hochant la tête avant de répondre :

- Dans ce cas- là allons y faire un tour. J'ai essayé en vain de ressentir leurs présences. Cela signifie très certainement qu'ils dissimulent leur Reiatsu de façon volontaire. Alors, au cas où, tiens toi prêt à engager le combat. Que ce soit contre eux ou non.


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage ! Jeu 28 Avr - 22:38
Deux Fuu de la Deuxième550 mots ▬ dialogue en #FF6699
Omelette du fromaaage

La dissimulation du reiatsu ? Tu n'y avais franchement pas pensé. Tu ne maîtrisais pas encore assez bien le tien pour être capable de le réduire de manière aussi considérable – être dixième siège ne veut pas dire qu'on sait faire ce genre de choses, mais qu'on en a d'autres à apprendre ! Si c'était vraiment ça, tout commençait à prendre sens. Ils se cachent dans les souterrains, tout en cachant leur présence. Te retrouver face à de potentiels traîtres, c'est bien ce que sous entend ton vice-capitaine lorsqu'il termine son discours. Et clairement, tu n'en as pas envie. Vu que tu ne te sens pas de cette famille qu'est la deuxième division, tu ne te sens pas non plus d'aller, éventuellement, appréhender de quelles que manières que ce soient, tes supérieurs.

« Allons-y alors. » Tu te lèves en même temps que tu prononces cette phrase, puis tu grignotes un bout du pain.

Également, tu profites d'être au pied de l'imposante tour afin de prendre un papier des plus importants : un plan de la ville. Tu arrives donc à repérer l'endroit où vous êtes, puisque ce lieu de rendez-vous est quelque chose de très facile à retrouver, même sur une feuille volante comme celle-ci. Les lignes de métro sont indiquées par des trais un peu plus épais, et le numéro correspondant est écrit sur toute la longueur, afin de ne pas se perdre sur « quelle ligne passe où ».

« Je pense que nous avons un heureux hasard, Jinshiro-san. Nous sommes juste à côté de l'endroit où il y a des travaux. On peut y remonter. J'ai du passer vraiment pas loin de ça tout à l'heure du coup et... »

Penser à haute voix te fait tilter. Ils t'ont peut-être repérée. D'un shunpo, tu pars immédiatement vers l'endroit en question. Tu sais que le Fuujima te suivra. Il a du penser la même chose que toi. Surtout que ces deux imbéciles connaissent aussi ton reiatsu. Bravo Setsu, félicitations, tu vas griller la mission qui vous a été confiée. Arrivant à l'entrée, tu n'hésites pas à progresser là où les travaux se dessinent, puisque les humains ne te voient pas. Tu ne veux pas les perdre de vue alors que tu étais passée à « ça » d'eux sans t'en rendre compte. Tu te serais faite avoir comme une bleue – et peut-être l'es-tu encore ?

Il faut croire que c'est le cas. Tu ne te rends compte que trop tard que ton impatience t'avait encore fait perdre en discrétion. Peut-être parce que tu es vraiment une bleue. Tu te retrouves, soudainement, une lame sous la gorge. La surprise, sur le coup, est que tu as l'impression d'être face à un amateur – il ne te bloque pas les bras, tu pourrais libérer ton shikai n'importe quand. Par précaution, tu ne fais pas de gestes brusques et tu attends que ton vice-capitaine agisse. Tu ne vois pas le visage de ton agresseur, tu ne sais pas s'il y en a plusieurs – et il vaut mieux rester calme dans ce genre de situation. Tu te sens un peu coupable, tout de même, mais ce n'est pas le moment d'en parler. Tu t'excuseras après.

Une seule chose est sûre. Ils avaient choisi un endroit parfait pour être enterrés.  



Don't worry, I'm just lying.

Mademoiselle Setsu parle en #FF6699
Merci à Shiro pour ce joli avatar ♥️
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Un ruban trop long
Inventaire:
Vice-capitaine de la 5ème division
Vice-capitaine de la 5ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 23
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage ! Ven 6 Mai - 15:15
ft.
FUUIZUMI Setsu
« Bataille sur les toits de Paris ! »
Mission dans le Monde des Humains
Le métro n'était pas quelque chose avec lequel j'étais très à l'aise, comme toutes les inventions humaines me direz-vous. Nous n'avions pas l'habitude, nous les Shinigamis, de tous ces moyens de transport qu'avaient les humains afin de se déplacer. Seul notre vitesse, notre Hohô, était suffisante. Peut-être que si les humains ne passaient pas autant de temps à s'empiffrer de mal bouffe et courait un peu plus souvent...
Enfin bon, laissons ses êtres primitifs de coté pour le moment, j'avais bien mieux à faire pour l'instant. La mission était toujours en cours.

Ma petite accompagnatrice dénicha un plan de la ville afin que l'on puisse se diriger sans trop de difficultés dans cette dernière. Elle y pointa immédiatement son doigt dessus avant de courir dans cette direction. Je ne fis que la suivre, un peu en retrait, à l'aide de mon Shunpô. Sans trop forcer pour autant sinon je serais bien capable de la dépasser ! Il fallait que je refrène mon avis de toujours dépasser les gens lorsque je voyais quelqu'un courir devant moi.

Et là ! Le choc ! L'impact ! Notre jolie jeune rose se retrouva avec la lame d'un de ce qui semblait être un Zanpakuto sous la gorge. Un homme chauve... Hum... C'était donc Tokuto, notre 8ème Siège. Ah. Même dans mon esprit cette phrase venait d'être prononcé au passé. Il fallait croire que désormais, j'avais écarté de 100% la possibilité que cet homme braquant son arme sous le cou de sa soeur d'arme puisse rentrer au Seireitei en un seul et unique morceau.

- Qu'est-ce-que tu me veux ? T'es pas la meuf là ! La 13ème Siège ou je sais plus trop quoi ! Je t'ai vu tout à l'heure, farfouiller un peu partout ! Fous-nous la paix putain !

Un autre homme arriva en entendant les bruits de son compère.

- Mais bordel qu'est'ce tu fais Tokuto ? Tu veux qu'on s'fasse repérer ou quoi p'tain ? Fallait l’assommer direct !

- Je sais bien Mohikan ! Mais peut-être elle est pas toute seule !

- En effet, si ça se trouve elle n'est pas toute seule ! Ha-ah !

D'un bref sourire je regardais Tokuto avant de le frapper violemment dans les côtes. Crachant un peu ses poumons et sa surprise, il relâcha Setsu que je collais contre moi. Mohikan me regarda avec un air tout autant dégoûté que surpris.

- Bah alors ! On fait une p'tite virée dans le monde des humains et on ne prévient pas son gentil Vice-Capitaine adoré ! Cela fait déjà beaucoup trop longtemps que vous y traînez les enfants. Les dirigeants veulent que vous rentriez. Maintenant.

Ma voix était sec et sans aucune émotion positive. J'avais intoné mes mots avec l'exact envie de leur montrer que ceci n'était ni une négociation, ni une recommandation, mais un ordre.

- Fuujima-Fukutaisho ! Ce n'est pas ce que vous croyez ! Ce n'est pas nous ! Enfin... On voulez pas à la base mais...

Son bras commença à luire d'une lueur étrange. Verdoyante. C'est maintenant que je comprenais mon erreur. Je n'avais pas fait attention, mais ces deux-là ne portait pas leurs uniformes de Shinigami. Mais plutôt des vêtements "humains". Bien qu'ils s'agissaitent d'esprit, il n'y avait là aucune raison de faire cela sauf ci...
D'un puissant coup de fouet, Mohikan me frappe et m'envoyer au sol, le choc était suffisamment violent pour qu'il commence à se fissurer à cause de l'impact.

- Je vois... Vous... Des Bakkôtô...

Reprenant mon souffle, et me redressant, j'adressais un regard à Setsu. L'heure était venue de se bastonner un petit peu très chère !


"Est-ce que les Shinigamis Roux n'ont pas d'âme eux aussi ? "


~ Parole en #ff9900 les p'tits n'amis ~
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: KUZURYU
Inventaire:
Capitaine de la 2ème division
Capitaine de la 2ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 68
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 23
Localisation : ~ Dans une boulangerie, patisserie ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage ! Ven 13 Mai - 10:52
Deux Fuu de la Deuxième707 mots ▬ dialogue en #FF6699
Omelette du fromaaage

Heureusement que ton vice-capitaine est avec toi. Il t'enlace en te sortant de situations pas vraiment à ton profit. On dirait un de ces livres romantiques que tu as eu l'occasion de lire récemment. Peut-être devrais-tu refaire ta vie et devenir écrivaine ? Enfin, tu te dis « heureusement », jusqu'à ce qu'il se fasse envoyer à terre. Vraiment, tu n'es pas assez discrète, c'est un fait, mais lui ne se méfie pas assez. Tu jettes un coup d’œil aux alentours. Le fait d'être sous le sol ne te plaît pas énormément, c'est dérangeant pour quelqu'un comme toi – les attaques à distance dans un espace restreint., ce n'est pas ta tasse de thé. Surtout que Jinshiro-san a dit un truc sur leurs armes. Tu ne sais pas ce que c'est, et tu t'en fiches – surtout que Tokuto-san commence à se redresser progressivement. Pour avoir attaqué son propre vice-capitaine, un shinigami ne mérite que la mort par celui-ci.

Non, tu ne vas pas laisser le Fuujima seul en partant en surface, ils préféreraient probablement s'en prendre à lui et te laisser partir. Il va falloir que tu dégages l'endroit par toi-même. Tu te rapproches de ton supérieur, en se mettant le plus à sa hauteur possible.

« Fais attention, tu peux te recevoir des rochers. »  Tu tournes aussi tes yeux vers les deux traîtres, pendant que tu pointes le plafond. « Hado no yon : Byakurai. »

Au même instant, tu ne fais plus attention à ce qu'ils font. Tu vois que le souterrain s'écroule, et tu te prépares à encaisser.

« Bakudo no hachi : Seki. »

A l'aide de tes petits poings – et surtout du bakudo utilisé en fait – tu parviens à repousser pas mal de roches. Tu évites surtout que ça tombe sur toi ou sur la tête de Jinshiro-san. Tu ne peux, malheureusement, pas couvrir les autres dégâts. Mais tu te dis qu'il a été assez résistant pour être encore éveillé après un choc qui fissure le sol. Qui fissure le sol. Tu te serais évanouie depuis longtemps.

Mais tu te sens mieux. A l'air libre. Et les deux siégés face à toi ont survécu – même si tu vois quelques égratignures. Tu te serais posée des questions sur la validité de leur grade s'ils étaient morts après si peu... Enfin, tu les vois un peu en train d'agoniser. Tu ne comprends pas pourquoi, mais pour toi, le message est clair. Il faut que tu les arrêtes assez vite, ou du moins que tu les retiennes, le temps que le vice-capitaine se remette de ses émotions. Un bakudo de bas niveau ne suffira pas. Tu n'en auras besoin que d'une fraction de seconde.

Le temps que tu réfléchisses à tout ton petit plan – qui s'annonce relativement bien, au final ! – Tokuto-san, ton ami de toujours qui t'a confondue avec un treizième siège, s'est élancé vers toi, prêt à en découdre apparemment. Tu n'as pas le temps d'utiliser un shunpo pour esquiver, il est déjà sur toi, et tu atterris un peu plus loin. Il n'y a pas à dire, ça fait mal. Mais sûrement moins mal que le coup que Mohikan-san envers Jinshiro-san. Tu ne peux pas t'occuper de deux personnes en même temps de toute façon, alors tu laisses le plus fort physiquement pour celui qui saura le mieux s'en occuper. Tu te réserves le plus rapide, même s'il a déjà été touché auparavant.. Étrangement. Alors que tu es encore au sol, il continue de donner des coups, qui deviennent de moins en moins précis mais de plus en plus forts. Tu n'as plus le temps, il va falloir que tu t'éloignes. Sinon, ton joli minois va y passer. Tu prends ton wakizashi en main, prenant donc des risques considérables au vu de la façon dont tu dois ne tenir pour l'éveiller.

« Enlace, Shouken no Erimaki. » Ce à quoi, tu répliques immédiatement : « Bakudo no ichi : Sai. »

Et tu profites des – supposément – deux secondes que tu as devant toi pour t'éloigner le plus possible. Le combat rapproché, ce n'est vraiment pas ton domaine. C'est celui de ton collègue haut gradé, qui a aussi du boulot de son côté...



Don't worry, I'm just lying.

Mademoiselle Setsu parle en #FF6699
Merci à Shiro pour ce joli avatar ♥️
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Un ruban trop long
Inventaire:
Vice-capitaine de la 5ème division
Vice-capitaine de la 5ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 350
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 23
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Paris] Omelette du fromaaage !
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
[Paris] Omelette du fromaaage !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)
» Notre Dame de Paris
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Europe :: France-
Sauter vers: