AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'élève et le maitre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: Le Hueco Mundo :: Forêt aux Menos
MessageSujet: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 14:09





Coopération


Décidément, le Hueco Mondo était un monde bien trop envié pour toutes les races. Alors qu'il était déjà foulé par une foule d'hollow tous affamé, voilà que maintenant se joignait quelques fois des shinigamis. Pire encore, désormais, ce furent des humains insignifiants qui avaient mit les pieds dans la forêt aux Menos et qui ne songeaient clairement pas à partir. Pire, ils venaient même bousiller l'écosystème naturel de cette jungle en venant influer sur ses habitants. Tuants alors les malheureux Gillians n'ayant pas la force de lutter face à deux êtres bien plus intelligents qu'eux.

Yubel se fichait bien des Gillians, ils étaient des abrutis inaptes à faire quoi que ce soit. Elle avait le même vis à vis avec les adjuchas, cette mission pour elle n'avait de sens qu'à travers la baston qui allait s'en dégager. Le grand Manitou n'était pas du même avis, il se préoccupait fortement de la prochaine génération d'adjuchas pour remplir ses rangs d'Arrancar. Son potentiel de guerre dépendait donc grandement de ses Gillians.

Pour Yubel qui avait des centaines de générations se défiler, c'était moins évident à comprendre son attachement pour les adjuchas. Mais bon, elle devait obéir aux ordres après tout. Il lui offrait du sang et elle un travail accomplit.

Cela aurait pu être simple néanmoins, alors que ses pieds foulaient le Hueco Mondo en direction de la forêt. Il se situait à coté d'elle la fraccion du dieu du bas monde. Celui-ci avait chargé Yubel de faire une démonstration, pour lui apprendre les rudiments du métier d'Espada. Elle était plutôt frêle d'apparence, très petite et dépourvue de quelconque forme généreuse.

Elle devait probablement être complexée à ce sujet. Enfin, cela n'était que des suppositions d'une folle enragée mais qui n'en était pas moins une dame. Elle n'avait aucune animosité envers cette fraccion, elle avait su se démarquer malgré sa faiblesse apparente. Il ne lui restait plus que quelques siècles avant de pouvoir prétendre à la place qu'occupe les numéros.

Elle s'était arrancarisée un poil trop tôt, n'ayant pas connu la joie d'être Vasto Lorde tandis que Yubel avait vécu 1400 ans de sa vie ainsi. Enfin, cela ne tenait pas à elle de discuter les choix du boss. Avant de s'engouffrer dans la forêt en quête des deux malotrus, elle glissa quelques mots aux oreilles de la jeune fille :

- Je vais me battre, toi aussi probablement. Je refuse que tu restes là à m'observer comme l'aurait voulu le numéro 0. Si tu veux devenir une Espada il faut s'entrainer pour ça ! Couvre mes arrières et je couvre les tiens.


Aujourd'hui, Yubel était étonnamment sympathique bien à l'opposée de ce qu'elle avait pu faire auparavant. Lorsqu'elle n'épprouvait aucune animosité avec une personne, elle pouvait se retrouver alors très agréable à vivre. Ricardo en était le plus grand témoin et peut être même le seul avant Shiro. Peut être que le genre féminin de Shiro l'aidait aussi grandement à se faire accepter par la matrone qu'était Yubel.

- Allons y.











avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir:
Inventaire:
Fraichement Arrivé(e)
Fraichement Arrivé(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 14:46
L'élève et le maitre
J'observais silencieusement la noiraude que je suivais, silencieuse comme toujours, et pu enfin apercevoir l'entrée de la forêt aux menos. Cette situation n'avait pas lieu d'être si ces fichus humains étaient restés chez eux. Franchement, on ne les embête pas, ou du moins pas encore, alors pourquoi viennent-ils dans notre monde ? A vrai dire la secondo n'avait pas l'air bien intéressée par la mission elle-même. D'après ce que je savais, Yubel Kroma avait pour aspect de la mort la rage. Et pourtant, elle n'avait pas l'air bien méchante, ou agaçante. En tout cas, elle l'était moins que Kiba. Cet espada est sans doute celui que je préfère le moins, en particulier pour son arrogance. Bref, je m'éloigne du sujet.

Nous avions franchi l'entrée alors que l'espada avait glissé des avertissements à mon oreille. D'un côté, j'étais légèrement flemmarde à l'idée de devoir bouger mes fesses pour tuer ces microbes, ce que Yubel pourrait faire en un clin d'oeil. Mais de l'autre, il serait intéressant pour moi de combattre aux côtés de la secondo qui ne manque pas en puissance.

J'hochais silencieusement la tête alors que j’essayais déjà de repérer les pressions spirituelles des vermines qui se baladaient dans le coin. Les vermines... C'est ainsi que je nommais les humains. Même si je n'étais pas du genre à sous-estimer l'ennemi, les humains étaient réellement des êtres faibles, ne méritant pas qu'on fasse attention à eux. L'écho de mes pas rejoignait celui de Yubel, ce qui ne m'empêchait pas de me concentrer un minimum. Le seigneur n'avait pas précisé combien d'humains avaient atteint le Hueco Mundo, mais cela n'avait aucune importance puisqu'ils allaient mourir.

« Ils sont deux. Difficile de les repérer avec une si petite... » Je soupirai puis continuai d'un ton neutre « ...pression spirituelle. ». Suite à cela, je sentis les âmes approcher lentement. J'arrêtai de marcher en observant la forêt d'un silence plombant, et pu enfin apercevoir deux silhouettes au loin qui s'étaient arrêtés en nous voyant. Peut-être ont-ils peur ? Je les regardais s'approcher lentement, en position de défense. Des hommes. A vue d’œil, l'un avait la taille de Yubel, et le deuxième faisait seulement une tête de plus que moi. C'était assez amusant de voir quelqu'un de si petit (en m'oubliant, bien sûr). Mis à part moi, il n'y avait jamais eu quelqu'un de cette taille dans le Hueco Mundo depuis bien trop longtemps. J'observai les humains rapidement puis me tournai vers l'espada qui se tenait à mes côté « Si je dois combattre, je prend celui-ci. » Je pointais du doigt celui que j'égalisais presque en taille.
Code de Pride Epicode
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Puissance Physique
Inventaire:
Fraccion de l'Espada 0
Fraccion de l'Espada 0
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 17
Localisation : Las Noches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 15:11





Coopération


La traversée fut au final assez courte, Yubel était bien plus concentrée à tenter de contenir son énergie pour ne pas étouffer sa petite partenaire du moment. Un excès de zèle et à la vue de la proximité, Shiro aurait subit quelques séquelles. Et il n'y avait pas besoin de préciser à quel point c'était dur pour l'Espada de canaliser son énergie et ses pensées dans un but très calme.

Ainsi, de son air dissipé, ce fut Shiro qui remarqua en première les deux individus non loin d'eux. Deux hommes apparemment, probablement des fullbringers aux capacités assez étranges. Qu'importe leurs pouvoirs, ils ne pouvaient faire face à la brutalité des deux Arrancar. Yubel savait d'autant plus que Shiro était connue pour sa force imposante malgré sa taille infime.

Lorsqu'ils furent à porté de vue, le choix de qui allait affronter qui se faisait presque de lui même. La carrure des deux hommes étaient presque identiques à ceux des deux filles. A la différence que les ennemis humains devaient probablement être des jumeaux à la vue de leurs similarités presque troublantes. Enfin, jumeaux ou pas, cela n'allait changer en rien à la souffrance qu'ils allaient subir.

Les deux avaient fini par remarquer la présence des Arrancars, étonnamment ils ne fuyaient pas. Jugeant peut être avec erreur qu'ils étaient capable d'affronter l'Espada et la fraccion. Ils étaient bien loin de savoir que Yubel faisait tout pour maintenir une aura la plus faible possible.

A la grande surprise général, ce fut même eux qui engagèrent le combat sans piper mot. Yubel fut assaillit par le plus grand tandis que Shiro s'occupait du petit morveux de son gabarit. Étonnamment, ils se battaient avec une épée tantôt bleu pour l'adversaire de Yubel tantôt rouge pour celui de Shiro.

Dégainant son zanpakuto pour faire arme égal, elle n'aimait devoir se battre de la sorte mais se faire blesser par l'arme de son adversaire n'était pas une option qu'elle avait envie de tester. Quelque chose n'allait pas avec, quelque chose qui ne répondait ni au domaine des dieux de la mort ni à celui des démons.

Lâchant un regards vers Shiro pour certifier qu'elle allait bien, elle commença alors ses multiples assauts sur son adversaire tout en faisant gaffe de se tenir hors d'atteinte par le tranchant de sa lame mystérieuse.







avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir:
Inventaire:
Fraichement Arrivé(e)
Fraichement Arrivé(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 16:04
L'élève et le maitre
Les deux humains avaient l'air plus ou moins faibles. Après tout, ils étaient de simples humains qui possédaient des dons. Mais lesquels ? J'avais déjà entendu parler d'une race qui se faisait entendre dans le monde des humains ces derniers temps. Une race regroupant des insectes aux dons propres à chacun. Ah, oui, les Fullbringers. Je crois que ce sont bien les êtres que je méprise le plus.

Mon regard dérivait vers Yubel alors que je lui indiquais lequel des deux je prenais pour le combat à venir. N'ayant pas de réponse, je me tournais vers les hommes avant de les voir courir à vive allure pour nous attaquer sans un mot. Alors que mon adversaire lançait un premier poing minable vers ma figure, je fis un petit saut pour repousser son bras d'un coup de pied, et lui en donner un deuxième plus violent à la figure. On peut dire que je ne l'avais pas raté. Sitôt il reçu le coup, l'humain fut projeté dans le décor. Mais il sortit un sabre étrange et le planta dans le sol pour stopper son roulement. Je n'attendis pas plus longtemps avant de me lancer vers lui en m'aidant de mon sonido. Celui-ci étant rapide, je courus vers le jeune homme en dégainant serpiente, les yeux plissés. Tandis que l'autre se relevait et frappa son arme de la mienne. Les lames s'entrechoquaient à chaque coup, et je pus observer la posture de l'ennemi au reiatsu si faible.

Alors que l'humain repoussait mon zampakuto d'une force minable, je le laissai faire et jetai un rapide coup d'oeil vers ses pieds. Ceux-ci n'étaient pas assez ancré au sol, ce qui était un bon point pour moi. D'un coup, d'une violence démesurée sans doute pour l'humain, je donnai un coup de pied aux chevilles de l'adversaire, le balayant du sol de manière facile. L'humain tomba lourdement et évita la lame de mon zampakuto en roulant au sol.

« Tu es beaucoup trop lent...» Je m'avançais vers lui tandis qu'il reculait en me regardant d'un air paniqué. Même si je n’exerçais pas sur lui une quelconque pression spirituelle, il avait bien du remarquer notre différence de force. Il était minable, et trop lent dans ses mouvements. Je balançais mon pied d'arrière en avant pour lui donner un coup au ventre, et le fis rouler sur le dos. Puis, je me mis à donner des coups sur son torse, alors qu'il suffoquait. Le cœur. J'avais oublié que les humains vivaient grâce à lui. Peut-être devrais-je le lui arracher ? Je pris presque plaisir à remarquer combien la race humaine était faible. La vermine gémissait sous mes coups, et cracha même du sang au bout de quelques instants.

En entendant du vacarme de l'autre côté, je tournais machinalement la tête en observant Yubel s'occuper de l'autre. Bien évidemment, il était plus faible qu'elle. Sa pression spirituelle le confirmait. Alors que je fis quelques instants déconcentrée par le combat que m'offrait les plus grands, le minus attrapa son arme et l'agita dangereusement près de mes chevilles, ce qui m'obligea à utiliser mon sonido pour reculer.

Cependant, quand bien même j'avais pu être rapide, l'humain l'avait été aussi ; il avait réussi à me faire une légère coupure à la cheville. Le sang coulait peu, mais quelque chose de désagréable traversait mon corps entier. Comme s'il changeait. Je rentrais la tête dans mes épaules et tenais mon arme fermement, comme si j'allais la faire tomber. J'avais l'impression de grandir, mais, légèrement. Juste d'un ou deux centimètres. De plus, je sentais combien mes formes s'accentuaient en dessous de mon trou de hollow, et sous ma queue de serpent (qui était mon masque). Cette sensation étrange ne dura qu'un instant.

En rouvrant les yeux, je vis l'humain se jeter sur moi en hurlant de rage. Je l'arrêta de mon zampakuto et lâcha un soupir léger. Le fullbringer semblait sourire, comme s'il se moquait de moi. Alors que nos armes s'entrechoquaient plusieurs fois, il prononça des mots qui me mirent immédiatement la puce à l'oreille : « Alors, on a subit un petit changement ma p'tite ? » Je ne répondis pas immédiatement, et observai sa lame de plusieurs coups d’œil avant de répondre d'une voix assurée : « Est-ce dû au coup donnée par ton arme à ma cheville ?» Je n'eus qu'un sourire pour réponse, ce qui m'irritait légèrement. Je reculai alors de plusieurs sonido, ce qui ne laissa pas le temps à l'humain de me suivre. Je rejoignis Yubel en la voyant à une distance raisonnable de son adversaire, ce qui me laissais le temps de l'en informer de ma découverte, sans penser qu'elle était déjà peut-être au courant... « Le pouvoir de ces humains est étrange, surtout celui de mon adversaire... Je crois qu'on subi des changements en touchant la lame de ces armes.» Dos à Yubel, j'observais mon ennemi en le dévisageant, essayant de trouver réponse à ma question : Quel est son réel pouvoir ?
Code de Pride Epicode
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Puissance Physique
Inventaire:
Fraccion de l'Espada 0
Fraccion de l'Espada 0
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 17
Localisation : Las Noches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 16:41





Coopération


Le combat était presque à sens unique à l'inverse de celui de la fraccion et de son ennemi. Yubel parait ses attaques avec aisance, sans faire subir trop d'effort à son corps. Elle avait plus d'expérience dans le combat et arrivait à rapidement s'adapter aux mouvements régulier de son adversaire. Il était probablement un escrimeur aussi médiocre qu'elle néanmoins, elle avait bataillé bien plus de fois que lui.

Ainsi, elle lui portait quelques coups rapides lorsque sa garde se brisait. Pas suffisant pour l’assommer mais bien assez pour lui faire regretter chacune de ses erreurs. La force de Yubel était néanmoins contenue, si elle se laissait à la ferveur du combat, nul doute que la forêt allait subir des lourdes séquelles.

Cela aurait été regrettable de faire du mal à ces Gillians alors qu'elles étaient là justement pour les préserver. Elle manqua plus d'une fois de mettre hors d'état son adversaire à cause de sa simple retenue. D'autant plus que son épée miroitante d'une aura bien lugubre faisait douter Yubel quand à ses capacités. Ces humains pouvaient s'avérer avoir des ressources sans aucune logique. Même celle qui symbolisait l'illogisme le plus total trouvait cela dérangeant.

D'autant plus qu'une part de son attention était focalisée sur le combat qui se déroulait à coté d'elle. L'Espada 0 n'allait jamais lui pardonner si elle ne lui ramener pas sa fraccion en bon état. Et mine de rien, elle avait apprécié ces quelques secondes avec la gamine.

Reculant alors quelque peu pour analyser le meilleur moyen d’ôter sa conscience à son ennemi, elle fut très vite rejoins par Shiro. Shiro ? Elle l'a prit pour une autre personne au début, non pas que les changements étaient flagrants mais elle avait une impression de différent. Son rapport de taille s'était chamboulé de quelques centimètres. Suffisant pour embêter Yubel à ce sujet.

« Le pouvoir de ces humains est étrange, surtout celui de mon adversaire... Je crois qu'on subi des changements en touchant la lame de ces armes.»


Intéressant, cela expliquait clairement ceci. Sa blessure à la cheville était légère mais présente. Les deux devaient probablement être frères, nul doute que l'ennemi de Yubel possédait les mêmes capacités que celui de Shiro.

Grommelant légèrement, cela posait un problème de plus. Yubel voulait couper court et se débarrasser une bonne fois pour toute de ses adversaires gênants. Retournant auprès du sien, elle croisa le fer de nouveau.

Se servant de sa propre arme pour bloquer celle de son ennemi, celui-ci malgré la pause s'était rapidement épuisé. Ses ouvertures désormais plus larges et nombreuses, l'assaut de Yubel fut de plus en plus condensé. L'écart de niveau était tel qu'il ne pouvait rien faire dans cette situation. Elle était la plus puissante et expérimentée des quatre.

Alors qu'elle le fit trébucher tout en se préservant de sa perfide lame. Elle s'en allait planter sa lame dans sa gorge avant qu'elle entendit à coté d'elle gémir Shiro. Retournant sa tête pour la fixer, elle vit sa compagnon d'arme s'être fait enlacer le bras par l'épée de son adversaire qui avait prit la forme d'un fouet aiguisé. Son bras lacéré, elle commençait alors à changer d'une manière très flagrante.

Yubel un peu surprise par le phénomène qui se passait devant elle baissa à son tour sa garde et se fit avoir de la même façon au mollet par son adversaire. La douleur de lacération était présente mais c'était ce qui en découlait qui fut le plus effroyable.

Sa vision du monde se voyait déformer, peu à peu celui-ci était bien plus grand. Ses courbes disparaissaient dans une chaleur d'innocence et ses vêtements se modelait à sa peau et à ses formes désormais inexistantes. Tombant même à la renverse, la confusion fut telle qu'elle se dissociant ses pensées du monde l'espace de quelques instants.

Très rapidement, elle avait prit la forme d'une enfant, moins grande qu'aurait pu l'être Shiro juste avant. Tout avait disparu et elle se retrouvait à terre totalement déboussolée par les évènement. Quant à Shiro le résultat fut l’extrême opposée. Voilà qu'elle paraissait avoir la trentaine d'un point de vue purement physique.

Profitant de la situation et malgré leurs attaques simultanés. Les ennemis avaient confiance qu'ils n'avaient influer en rien à leurs puissances respectives. Ainsi, ils préférèrent s'enfuir laissant les deux femmes dans leurs états lamentables.

- Qu'est-ce que...

Même sa voix sonnait vachement plus aiguë et fluette. Une véritable honte pour un personnage aussi vieux qu'elle.






avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir:
Inventaire:
Fraichement Arrivé(e)
Fraichement Arrivé(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 17:12
L'élève et le maitre
Alors que Yubel avait grommelé en croisant à nouveau le fer avec le plus grand, je vis mon adversaire se jeter sur moi d'une manière pitoyable, je fis surprise de voir que nous avions la même taille lorsqu'il fit face à moi. Choquée de voir à quel point ma taille avait changé, j'ouvris grand les yeux. Puis je repris conscience et utilisai rapidement un sonido pour l'éviter et passer derrière lui. En lui donnant un coup de pied violent à la tête, qui l'envoya dans le décor, je sentis un certain poids s'exercer sur mon arrière-train, ce qui me fit grimacer. En posant pieds au sol, je me rendis compte combien mes bras semblait long, et en jetant un coup d'oeil vers mes fesses, je remarquai combien celles-ci semblaient avoir pris un certain volume.

En tournant la tête à nouveau vers mon ennemi, je le vis se jeter vers moi en un bond rapide. Je lâchai un soupir et passa Serpiente dans ma main gauche, attrapant l'abruti par la droite. Main posée sur sa tête, je le poussai vers le sol jusqu'à ce que sa tête se fit écraser par le sable de la forêt. Puis je pris mes distances pour l'observer se remettre avec difficulté en posture de combat. Un filtre de sang coulait le long de son menton, et de son front. « J'avais presque oublié...combien les humains mettaient du temps à guérir de simples blessures... » Murmurant cette remarque pour moi-même, j'entendis l'ennemi répliquer d'un ton agacé : « Je vais te faire regretter de t'être moquée de moi ! » En un clin d’œil, l'arme du jeune homme fut transformée en fouet étrangement aiguisé sur les bords. Il fit claquer l'arme au sol deux fois avant de l'envoyer dans ma direction. Par réflexe, je ne fis qu'un simple bond en observant l'arme passer sous mes pieds. Alors que je reposais les pieds aux sol, je courus vers mon adversaire qui fit revenir son arme sans que je n'eus le temps d'agir. Le fouet vint alors me lacérer le bras de manière ferme. Mon sang se mit alors à couler sur le sol froid des lieux. Je gémissais en sentant les lames s'enfoncer dans ma peau, ce qui me fit grimacer. Alors que j'essayais de me défaire, ce qui n'était pas bien compliqué, je commençais à voir trouble. Comme si le sol s'éloignait de moi. Lorsque l'ennemi fit relâcher l'étreinte que son arme avait sur moi, mes jambes se mirent à trembler et je tombai à genoux, mains posées au sol.

En rouvrant les yeux, je n'entendis qu'un simple silence. Cela ne faisait que quelques secondes que les deux étaient partis en fuyant. En me relevant, je sentis un poids énorme peser au niveau de mon torse, ce qui me fit chavirer en arrière. « Raah ! Mon dos ! » Je posai une main sur mon dos en le sentant me faire terriblement mal. « J'ai l'impression de porter quelque chose de terriblement... lourd !» En relevant la tête, j'aperçue une petite silhouette non loin de là. Je m'approchai alors, mes habits me menaçant de se déchirer à chaque mouvement, et reconnu aussitôt Yubel qui était... beaucoup plus petite que moi. « Yubel ? Qu'est ce qui t'es arrivé ? »

En baissant légèrement mes yeux, j'aperçue deux formes rondes pulpeuses, qui désignaient ma poitrine, que je n'avais jamais vu auparavant sur mon corps. En poussant un cri de surprise, je compris enfin : « Je crois que... j'ai compris. Mon corps a vieilli, et le tien a... » En observant Yubel, je soufflai mes dernières paroles « ... rajeuni... »

Je pris un certain temps avant de comprendre la situation. Les auteurs de cet enfer : les deux humains de tout à l'heure. En observant les lieux, je me rendis compte qu'ils n'étaient plus là. « Ils ont détalé. Il faut qu'on les retrouve ! »
Code de Pride Epicode
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Puissance Physique
Inventaire:
Fraccion de l'Espada 0
Fraccion de l'Espada 0
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 17
Localisation : Las Noches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 17:28





Coopération


Son sang bouillonnait littéralement au fond d'elle. Cette situation plus qu’embarrassante avait le don d'enrager de plus en plus la Hollow qui commençait à réellement avoir du mal à se contenir. Sa confusion s'était au final balayée pour ne laisser placer qu'à une colère oppressante. Dans ces moments là, il valait mieux ne pas se situer près d'elle, ami ou ennemi. Sa fureur allait être telle qu'elle allait tout dévaster à des kilomètres à la ronde.

Néanmoins, sa jeunesse relative l’empêchait de perdre le contrôle. Au fond d'elle, une petite voix lui rappelait sans cesse que si elle s'énervait maintenant, il n'y avait aucune pour elle de rattraper ses ennemis. Si elle perdait pied, plus jamais elle n'allait retrouver son apparence d'origine. Et clairement, ce n'était pas une chose qu'elle voulait. Alors malgré, la haine, malgré la cécité que cela lui procurait, elle souffla non sans haine et récupéra tant bien que mal ses esprits.

Elle ne pouvait pas compter sur la nouvelle adulte à ses cotés. Elle avait beau être désormais la plus mature d'apparence, elle restait trop faible pour s'occuper des deux sans se faire piéger de nouveau. Yubel devait donc encore mener cette mission malgré sa taille rivalisant à peine avec le mètre.

- J'arrive à encore les sentir, ils ne s'enfuiront pas si on les suit maintenant.


Elle marcha quelque pas avant de trébucher, son équilibre rompu par ses jambes si petites. Pouvait-elle vraiment se battre dans cet état ? Elle allait devoir s'adapter à un corps bien moins malléable pour le combat. Shiro avait eu un sort bien plus préférable à elle. Non seulement que désormais, elle paraissait davantage être l'Espada dans le duo.

- Je vais les tuer...

Sa pression spirituelle n'avait eu de cesse de s'épaissir davantage. M'enfin, respirant un bon coup, elle fit ce qui était le plus logique à faire. Faisant un léger bond difficilement maitrisée, elle vint s'installer sur les épaules de l'Arrancar âgée de la trentaine.

- Je ne peux pas courir efficacement dans cet état, tu me porteras jusqu'à ce qu'on les retrouve pour ne pas que je ralentisse notre progression. Ça ne devrait pas te poser de soucis à la vue de notre nouvelle différence de gabarit.

Cela permettait ainsi à Yubel à pleinement se concentrer pour garder son calme. Un dérapage et c'était la fin. Shiro elle, ne demanda pas à préciser un retour quant aux ordres de la numéro petite numéro 2. Elle avança donc vers les deux malotrus qui avaient creusé la distance le temps que les deux se remettent de leurs esprits.







avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir:
Inventaire:
Fraichement Arrivé(e)
Fraichement Arrivé(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 17:48
L'élève et le maitre
Les humains avaient détalé si rapidement que je ne les avais pas vu fuir. Sans doute s'étaient-ils rendus compte combien leurs forces spirituelles étaient pitoyables face à celle des arrancars ? Quand bien même Yubel et moi avions été changé, nous devions retrouver ces ordures. Il est hors de question que je reste ainsi jusqu'à ma mort. D'ailleurs, Yubel devait sans doute penser la même chose.

Même si la noiraude semblait avoir une haine démesurée qui bouillait en elle, Yubel garda son sang-froid et se retrouva rapidement sur mes épaules, tandis que je relevai la tête pour la regarder d'un air entendu. Je fermai les yeux quelques secondes pour repérer la faible énergie spirituelle des humains, et les rouvris avant d'engager la marche. J'utilisais mon sonido pour me déplacer et grimaçai en sentant les deux ballons plantés à ma poitrine rebondir lourdement sous le tissu de ma robe qui m'empêchait de faire de brusques mouvements. « Je déteste cette foutue poitrine ! » Les mots étaient sortis seuls de ma bouche.

En quelques instants, je vis les silhouettes de ces humains à qui je voulais définitivement foutre une raclée. Cependant, si je les tuais, aurais-je à nouveau retrouvé ma forme originel ? En continuant de m'approcher, je fis la remarque à Yubel « On devrait les capturer. Après tout, il n'est pas certain que nous retrouverons notre forme à la suite de leurs morts. »

Une fois assez proche, j'utilisai mon sonido pour tourner autour des humains qui s'étaient immobilisés de frayeur. Ma rapidité fit un semblant de clones de moi; et Yubel sur mes épaules, qui tournait autour de ces vermines. « Rendez-nous nos apparences. » L'adversaire que Yubel avait combattu tantôt se mit à rire à gorge déployée. « Tu peux toujours courir ! J'préfèrais crever que d'obéir à des arrancars comme vous ! »

Je m'arrêtai d'un coup sec, et déposai Yubel par terre délicatement. Après tout, je ne voulais pas me faire disputer par la secondo qui n'avait sans doute pas perdu en force spirituelle. « Je m'occupe de celui-ci, il a l'air d'avoir ma taille désormais. » Je me tournai ensuite vers le plus grand et utilisa mon sonido pour me retrouver face à lui. Sans mentir, j'avais bien senti que j'avais perdu en rapidité. Après tout, j'avais beaucoup de mal à m'adapté à ce fichu nouveau corps. « Si gentiment demandé ». En attrapant la tête du jeune homme, je la fis claquer au sol et posai mon pied sur le haut de son crâne pour frotter la semelle sur lui, de manière douloureuse pour l'arrogant.

Une fois relevé, le jeune homme posa une main sur son sabre rangé dans son fourreau. Il a sans doute dû le ranger en fuyant. Mauvaise idée. Malgré la dégaine rapide de l'arme de l'ennemi, je réussis à le contrer en me baissant. Puis je sortis à nouveau Serpiente et fit un coupure profonde au-dessous du genoux du fullbringer qui hurlait de douleur. Je pris une grande inspiration et me reculai pour prendre une certaine distance, quand bien même il arrivait à me suivre de ses yeux haineux. Je jetais un coup d'oeil vers Yubel histoire de voir si elle s'en sortait. Même si elle avait encore son pouvoir, j'avais une certaine crainte par rapport à sa taille.
Code de Pride Epicode
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Puissance Physique
Inventaire:
Fraccion de l'Espada 0
Fraccion de l'Espada 0
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 17
Localisation : Las Noches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 18:18





Coopération


Rejoignant de nouveau le sol, celui bien plus près d'elle qu'auparavant, elle craqua ses petits poings en signe de frustration. Elle était une virtuose du combat, une génie se distinguant parmi des millions d'âmes. Ce n'était pas un manque d'allonge et d'équilibre qui allaient bouleverser le rapport des forces. Elle avait d'ailleurs bien senti le malaise qu'éprouvait la fraccion du numéro 0. La gamine n'arrivait pas à se faire à son corps voluptueux mais, elle allait bien se débrouiller.

Yubel se chargea donc du plus petit désormais. Plus proche de sa taille, cela balayait son malus qu'elle s'était vu octroyée suite à la dernière attaque. Elle ne savait pas si se faire toucher de nouveau par la lame qui avait vieillit Shiro allait lui redonner son apparence. C'était un risque à ne pas prendre tant qu'ils ne les avaient pas mis hors d'état de nuire. D'abord la castagne et la vengeance et ensuite les remèdes aux problèmes.

D'ailleurs, Yubel abandonna l'idée de manier son zanpakuto désormais bien trop imposant en longueur pour elle. Elle ne laissa pas son ennemi le temps de dégainer son fullbring et lui asséna un violent coup au niveau de la glotte. Sa respiration fut totalement coupée, sa trachée compressée par l'attaque éclair de la petite Yubel.

Laissant un peu trop exploser sa force, elle vint ramener son ennemi au sol pour lui asséner un autre coup au visage. Bien qu'il eu le réflexe de se décaler au dernier moment, le poing venant s'entrechoquer avec le sol provoquant une grosse secousse faisant craquer la terre à son point d'impact. Quelques arbres d'ailleurs n'avaient pas tenus le choc violent et s'étaient déracinés avant de tomber durement.

Yubel était partie dans une longue descente de la rage. Et plus le temps allait passer, plus les dégâts qu'elle allait perpétrer aux alentours allaient être irréversibles.

Choppant le petit par la gorge, elle vint violemment le propulser contre un arbre qui encaissa difficilement la projection. Elle se mit d'ailleurs à charger un cero monstrueux bien qu'imprécis vers lui. Trop décalé pour faire véritablement mouche, il vint néanmoins blesser son ennemi qui n'arrivait pas à suivre les attaques toujours plus fréquentes de la petite Espada.

Elle avait beau avoir une carrure bien différente, sa capacité d'adaptation était plus qu’impressionnante. Elle ne voulait pas encore se servir de sa ressurecion tant qu'elle ne savait pas ce que cela allait provoquer mélangé avec son changement physique. De toute manière, elle dominait clairement, et elle était entrain de clairement faire comprendre qu'on ne vient pas dans l'Hueco Mondo sans en payer le prix fort.

Elle l'avait mit hors d'état, sa respiration sifflait dans une sorte de bruit douloureux. Bien décidée à lui arracher la tête, elle s'avançait calmement face au corps endolori de son ennemi. Sa main bien préparée à faire mouche, elle n'était concentrée sur rien d'autre que sa rage qui allait être apaisée.

Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle vint se faire écorcher le dos par le second frère que Shiro n'avait pas su contenir. Celui-ci préoccupé par le destin de son jumeau s'était jeté sur Yubel sans préavis. N'ayant rien remarqué, elle subit de nouveau le sort dont elle avait déjà gouté.

Cette fois-ci les conséquences fut plus dramatiques. Ses doigts se boudinèrent et elle trainait au sol dans un corps qui ne pouvait même pas se soulever sur ses deux jambes. Son pouvoir agissait sur l'apparence physique et rien d'autre, elle avait beau être agée de plusieurs millénaires, elle ressemblait désormais à un vulgaire bébé.

Même ses mots semblaient être mâchés dans une étrange mixture dont sont experts les enfants en très bas âge. Nul besoin de dire qu'elle n'était clairement plus en course pour fracasser la tête de celui qui lui avait fait subir ça.

La était la force d'un fullbringer qui se montrait bien plus dans sa subtilité que dans sa puissance écrasante.






avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir:
Inventaire:
Fraichement Arrivé(e)
Fraichement Arrivé(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 18:44
L'élève et le maitre
Yubel semblait perdre son sang-froid, ce qui me paniquais légèrement. Je ne voudrais pas qu'elle détruise la forêt alors que notre but est de, justement, la protéger. Mon regard avait dévié vers mon adversaire qui avait disparu. Zut. J'aurais du rester concentrer, mais la pression spirituelle de la secondo m'avait déstabilisé. Mon regard retrouva celui de mon adversaire qui avait écorché le dos de ma compagnon d'arme. Quelle misère. Celle-ci se retrouva bloquée dans l'apparence d'un simple bambin. Ne trouvant pas la situation drôle du tout, j'utilisai mon sonido pour attraper Yubel dans mes bras, qui semblaient très grands comparé à Yubel elle-même. Je redressai la tête vers l'ennemi qui avait levé son fouet. Au moment où celui-ci allait claquer, je disparu à nouveau et réapparu derrière un arbre non loin des deux hommes. Je déposai Yubel par terre et la fixai de mes yeux oranges, troublée par ce changement corporel « Restes ici, je m'en occupe. Je ne serais pas longue. » En fait, je savais que Yubel n'allait pas vraiment bouger, ou du moins à peine. Elle semblait ne pas pouvoir marcher, alors la perdre serait une chose difficile.

Mon sonido rapide me fit regagner le terrain de combat sur lequel je vis le plus jeune des deux au sol, suffoquant. Malgré tout, il ne pourra plus combattre, ou du moins, il sera trop faible pour pouvoir me toucher. Je me concentrai sur le plus grand et serrai Serpiente dans ma main, yeux remplis de haine. Même si j'étais de nature calme, le fait de me retrouver dans un autre corps me dérangeais. « Approches, hollow ! »

Ne lui laissant pas le temps de répliquer une deuxième phrase, j'utilisai mon sonido pour arriver derrière lui et lui donner un coup à la tête. Il fut immédiatement projeté dans les airs. J'avais failli oublié la force physique que j'avais gagné tantôt, suite à la coupure que je lui avais infligé au genou. Mon regard se porta sur l'humain qui se releva d'un pas assuré. Malgré ses blessures, il était un homme robuste. Il se jeta vers moi et fit claquer son fouet au sol avant de le balancer vers la droite, puis en ma direction. Je fis claquer ma langue, lèvres scellées, et lançai mon arme vers le haut. Puis, je fis un bond assuré, et attrapai Serpiente (la lame en direction du sol). Quand le fouet passa sous mes pieds, je concentrai une infime quantité d'énergie spirituelle dans ma lame et me lança vers l'ennemi.

D'un sonido, rapide, j'arrivai derrière lui. « Mordedura de la Serpiente. » Mes paroles n'étaient que murmures, mais je savais qu'il m'avait entendu. La lame de Serpiente rejetait l'énergie spirituelle restant en elle sous forme de flammes oranges qui disparurent lorsque je fis un geste brusque du bras, pointant mon ennemi. Ce dernier venait de cracher du sang, l'épaule entaillée d'une profonde blessure que je venais de lui faire.

En voyant les deux hommes au sol, le premier par Yubel, je rangeai Serpiente dans son fourreau et retournai chercher la secondo, la gardant dans mes bras lorsque je rejoignis les deux ennemis, vaincus. Ma force physique retrouva sa "normalité" et je pus formuler cette phrase d'une voix ferme, autoritaire et froide : « Vous ne faisiez pas le poids. Maintenant rendez-nous notre apparence. A moins que vous voudriez que je vous donner à manger aux adjuchas. »

Le plus jeune me regardait d'un regard remplit de haine, mais il restait silencieux. Et le deuxième gémissait de douleur en tenant son épaule. « Bon et bien, puisque c'est comme ça... »

Je gardai Yubel dans mes bras alors que mon adversaire (d'il y a quelques secondes) se prit mon pied en plein ventre. Il se fit projeter vers l'arbre derrière lui et retomba au sol de manière pitoyable. N'entendant que gémissements, et non pas une solution au problème que Yubel et moi subissions, je lui donnai à nouveau des coups, mais cette fois-ci en pleine tête. L'abruti était si faible qu'il s'évanouissait au bout de trois coups, son sang tâchant le sol immaculé de sable blanc. J'allais lui en donner un dernier, histoire de l'achever, mais je me fis arrêter par le plus jeune qui me tint la cheville en gémissant : « Ok ok ! Je vais... Je vais vous rendre votre apparence ! » A ce moment-là, je ne pus m'empêcher de regarder Yubel en souriant.
Code de Pride Epicode
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir: Puissance Physique
Inventaire:
Fraccion de l'Espada 0
Fraccion de l'Espada 0
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 67
Date d'inscription : 09/04/2016
Age : 17
Localisation : Las Noches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre Dim 24 Avr - 19:03





Coopération


Yubel se retrouvait à ne rien faire, à contempler le combat seulement par la lecture des diverses pressions spirituelles qui fluctuaient. Incapable de faire quoi que ce soit, sa puissance ne demandait pourtant qu'à exploser pour pulvériser tout ce qui se situait autour d'elle. Son sang bouillonnait littéralement mais, elle était totalement inoffensive pour le moment.

Heureusement pour elle, Shiro pouvait se débarrasser aisément de son adversaire. Yubel avait déjà mis le plus petit chaos et le plus grand avait déjà subit un assaut acharné de sa part. Elle avait suffisamment mâché le travail pour que la fraccion le termine proprement. Elle espérait juste qu'elle puisse régler le soucie épineux afin que Yubel puisse véritablement se défouler.

Le combat ne prit que quelques minutes, affaiblit, l'homme ne pouvait rien faire face à la femme pulpeuse qu'était Shiro. Il tressaillit et fut inapte à continuer tout combat.

L'Espada dans les bras de l'Arrancar, Shiro commença alors à demander à ce qu'on leur redonne leurs apparences d'origines. Yubel était clairement dans un plus miteux état que Shiro mais là n'était pas la question.

Le second décida au final de craquer et d'arranger la situation une bonne fois pour toute. Il ne fallut que quelques instants avant que les deux comparses redeviennent normalement constitués. Les deux humains quant à eux étaient dans des états lamentables, au bord de l'évanouissement.

Yubel mit quelques secondes de repos. Elle regarde sa main, la bougeant et la pliant dans tous les sens afin de s'assurer que plus rien n'était différent. Ayant récupéré sa carrure de brute, elle fixa les deux énergumènes avec un regard qui vira rapidement au rouge.

Si la frayeur pouvait se lire sur les deux fullbringers, c'était la haine qui se lisait sur l'Espada. Sa pression spirituelle ne conaissait désormais plus les limites qu'elle avait dosé durant tout son combat. Venant alors emplir la forêt, chaque hollow y habitant pouvait se retrouver à fuir l’extrême courroux de la demoiselle.

S'approchant durement vers les deux pitoyables, elle leur broya les mains à chacun afin que plus jamais ils ne puissent user de leurs satanés épées. S'en suivit alors un déchainement de coup fracassant, davantage comparable à une boucherie qu'un simple règlement de compte.

Elle s'assura néanmoins qu'ils ne trépassaient pas. Elle voulait encore les faire souffrir bien longuement et la mort était un sort bien trop généreux pour ses deux malandrins. Les chopant alors par les cheveux, elle les traina au sol en repartant vers la direction de Las Noches, sans dire aucun mot à sa partenaire.

Elle n'avait plus rien de sa sympathie, seulement une rage effroyable transpirant un air plus que démoniaque.







avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir:
Inventaire:
Fraichement Arrivé(e)
Fraichement Arrivé(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'élève et le maitre
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'élève et le maitre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [FB 1623] L'élève et le maitre [Pv Alheïri]
» Quand l'élève dépasse le maître
» Quand l'élève dépasse le maître.
» Il n'y a pas de maître qui ne puisse être élève. [Apprentissage Seki Nako]
» Magister, maitre des sangraves [Pris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: Le Hueco Mundo :: Forêt aux Menos-
Sauter vers: