AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Comme d'habitude || Ft Akeshi [Flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions
MessageSujet: Comme d'habitude || Ft Akeshi [Flashback] Lun 25 Avr - 6:59

           
Comme d'habitude ft. Akeshi

- « Capitaine ? Il y a encore des doss- RGFRUNGRINR !!!! »

J’avais violemment aplati ma paluche gauche sur la gueule du gars à mes côtés qui allait m’sortir des conneries. Dossiers ? Il m’a bien regardé lui ? Il pouvait toujours compter sur mon vice-cap’ pour ce genre de conneries. En ce moment-là, j’avais pas la foi, ni l’envie. Tout c’que j’voulais, c’était m’amuser et il y avait un divertissement qui m’attendait pas très loin d’ici. Le type dont j’avais chopé le visage, obstruant ainsi sa respiration, se mit à étouffer puis à convulser. Faut dire que j’avais mis pas mal d’force dans ce geste à première vue anodin. J’finis donc par lâcher mon subordonné qui tomba à terre, qui se tint le cou -Alors que j’avais même pas touché cette partie- et qui se mit à toussoter comme un malade. Je haussai un sourcil avant d’finir par soupirer. Y’avait presque rien à tirer de cette nouvelle génération, j’vous jure. Ça devenait un peu désespérant. Les périodes de paix et l’idée de former une famille avait rendu le Gotei plus faible qu’avant. Les démons qui suivaient le vieux Tenno n’étaient plus. Tristesse. Si bien que j’songeais parfois à prendre ma retraite, carrément. Parfois j’ai bien dit. Parce qu’après, quand j’pensais aux combats qui pouvaient survenir et aux meufs que j’pouvais grader du fait d’mon grade, j’oubliais vite fait l’idée.

- « J’ai à faire gamin. Va voir le lieutenant. Ça concerne aussi l’quotidien non ? Vous pourrez vous en occuper ensemble. Passe-moi mon haori. »

L’homme à mes côtés s’inclina bien bas et alla chercher mon haori à l’autre bout de la pièce avec lequel il revint rapidos. J’posai tout simplement la cape sur mes épaules, avant d’ébouriffer les cheveux du gars à mes côtés, signe que j’étais un peu désolé. Ils le savaient tous, que j’étais pas un mauvais bougre avec eux. M’arrivait juste parfois de m’exprimer avec la force plutôt qu’avec les mots. C’était plus rapide et bien plus impactant comme méthode. Pis, ils le savaient tous, que j’avais fait partie de cette terrible génération de monstres assoiffés de sang. Du coup, fallait pas trop s’attendre à d’la tendresse avec moi. Les seules personnes que j’épargnais plus ou moins, c’était les femmes et les enfants. Encore que pour les femmes, m’arrivait bien souvent d’les peloter grassement surtout quand elles avaient un gros cul et des seins d’la taille de deux grosses pastèques. Mais trêve d’pensées inutiles. J’avais vraiment un truc à faire : « Si on y’a urgence, tu m’retrouves à la résidence du clan Akeshi. » Et suite à ces dires, j’sautai par la fenêtre, avant d’me réceptionner sur mes jambes deux étages plus bas. L’instant d’après, j’me mis à courir comme un dératé en direction de la sixième division. L’aprem risquait d’être plus que marrante !

Dix p’tites minutes plus tard, j’étais devant la gigantesque cour familiale des Akeshi. Une des plus grandes de la Soul Society. J’aurai pu rentrer comme un pur salaud, mais j’respectais bien trop Nagate pour foutre la merde dans sa piaule. Il avait été l’un des rares nobles qui m’avaient fait grande impression sur « le terrain » et pas qu’un peu. Un shinigami dans toute sa splendeur. Un frère d’armes avec qui il m’arrivait d’picoler et d’parler de choses et d’autres. Un type simple et sans façon à un tel point qu’on l’aurait confondu avec un manant tout droit sorti d’un pauvre district du fin fond du Rukongai. A cette pensée, j’eus un p’tit rire amusé. Ceci dit, son incapacité (Ou celle de sa femme, va savoir) à faire des gosses avaient fait couler beaucoup d’encre et de salive. Il avait dû se résoudre à adopter. Et l’adoption qu’il avait effectué, si elle m’avait laissé sur l’cul lors des tous premiers jours, avait fini par me faire rire et à consolider tout l’respect que j’avais pour cette homme. Fallait franchement être pourvu d’une grosse paire de couilles pour prendre un gosse du Rukongai sous son aile. Là encore, ça avait jasé, surtout dans sa propre famille, mais il avait tenu bon sans faillir ou regretter son choix ne serait-ce qu’une seule seconde. Un homme, un vrai !

- « Maitre Nagate n’est pas là, mais il nous a laissé des consignes. Vous pouvez ren- »

- « Ouais ouais, vas-y, bouge de là toi. Tu m’saoules déjà. »


Lorsque les portes s’étaient ouvertes et que l’un des serviteurs persos de Nagate voulut me raconter sa vie, j’l’avais poussé tranquillement sur le côté avant d’entrer dans le domaine. C’était un gigantesque endroit avec des cerisiers un peu partout, de vastes jardins, de p’tits lacs artificiels tout ça, mais surtout, un nombre fou de maisons et de dojos pour l’entrainement. Ça puait la richesse quoi. Si le chef de clan n’avait pas été mon pote, j’aurai jamais débarqué dans un coin comme ça. J’poussais pas l’vice jusqu’à dire que j’kiffais pas la richesse, mais un tel étalage, ça m’rendait presque nauséeux. J’imaginais que c’était sans doute le natif du Rukongai en moi qui détestait tout ça. Probable, vu que j’avais vécu dans la misère et la précarité des années durant. L’autre serviteur revint à la charge en m’disant qu’il n’avait pas vu l’héritier de toute la journée, mais j’en avais rien à foutre. J’savais qu’il était là, parce qu’il savait qu’il n’avait pas intérêt à sécher les cours que j’lui dispensais gratos en plus. « REEEEIIIIIIIIIIIII !!!! RAMENE TON CUL ICI TOUT DE SUITE ! » Ma voix puissante et grave avait résonné dans toute la cour et avait fait trembler les fondations des différentes temples parsemés çà et là. Au final, j’avais foutu la merde à ma manière, mais bon…

- « T’AS DIX SECONDES P’TIT ABRUTI ! BWAHAHAHAHAHAHA ! »

J’me retournai alors vers le serviteur de Nagate qui affichait une gueule de constipé devant mes manières de rustre.

- « On parie une bouteille de saké qu’il s’ramène avant les dix secondes, huhuhu ? »

Il avait grand intérêt à pas m’faire attendre en tout cas.

           

           
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Ten no Shito
Inventaire:
Capitaine de la 9ème division
Capitaine de la 9ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
Comme d'habitude || Ft Akeshi [Flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» [AIDE(comme d'habitude)] Format MPEG plus petit
» Comme d'habitude, il y a toujours des p'tits gamins louches qui trainent ici♪ [Pv Akira Saito]
» Les partiels, comme d'habitude.
» Un midi seul comme d'habitude?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions-
Sauter vers: