AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

À la rencontre d'une légende. [Pv Hyûma Inuzuri]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions
MessageSujet: À la rencontre d'une légende. [Pv Hyûma Inuzuri] Mar 26 Avr - 22:14
À la rencontre d'une légende
   
L'ensemble de la direction du Seireitei devait faire l'effort de se maintenir à jour, en raison des quelques nouveautés auquel elle devait faire face. La première division était la moins épargnée face à ces différents changements et pour cause, l'activité de celle-ci monta en flèche. Les emplois du temps des membres qui la composaient, s'étaient vu modifier au bon vouloir de leur leader. La récente nomination du capitaine de la quatrième division et la préparation de la future réunion, ressemblant les hauts dirigeants du prestigieux Gotei 13 était au programme, sans compter les moult tâches quémandées par le capitaine-commandant et ceux en tout temps. Basara avait donc fort à faire, diriger tout ce beau monde demandait un certain niveau de leadership et un sang froid à toute épreuve, deux qualités qu'il s'efforçait à peaufiner au fil des jours. Savoir qui faisait quoi et quand, tout en s'occupant de son travail personnel n'était pas une chose aisée, mais la qualité et l'application dont faisaient preuve l'ensemble de ses subordonnés, lui donnait une certaine confiance quant à la suite des évènements. Alors qu'il s'attardait sur les nouveaux dossiers concernant la quatrième division et sa nouvelle organisation, le jeune vice-capitaine fut sans grand étonnement coupé dans son occupation, suite à une demande faite d'en haut. Les convocations faites par l'empereur étaient plus fréquentes qu'à l'accoutumé. Lui-même débordé par les responsabilités qui l'incombaient, se voyait souvent dans l'obligation de faire appel à son fidèle second, afin qu'il puisse agir en son nom en dehors de son périmètre d'action.

La quête qu'il avait confiée à celui que l'on considérait comme étant son ombre, consistait à remettre un document important, le tout en main propre au capitaine de la neuvième division. Un boulot qui pouvait certes paraître simpliste, mais nul doute que le contenu de se dit document était assez précieux, pour qu'il ne soit pas donné à n'importe qui. Le vice-capitaine se mit alors en route sans plus tarder, une fois les ordres donnés. Alors qu'il se déplaçait en direction de la neuvième section du Seireitei, Basara se remémora sa première rencontre avec le capitaine, dont l'ancienneté forçait le respect de ses confrères. Un gaillard à la carrure impressionnante, possédant une attitude quelque peu familière et un franc parler qui pouvait en dérouté plus d'un, mais dont les valeurs ne laissaient aucun doute, quant à sa position en tant que chef de sa division. Son effroyable balafre prouvait qu'il ne s'était pas tourné les pouces, loin de là.  Cet individu avait vu et vécu des choses, peut être même trop de choses, mais il était toujours présent parmi les dieux de la mort, debout sur ses jambes encore robustes, prêt à mettre un terme à n'importe quel conflit qu'importe son envergure. Les histoires qui gravitaient autour de lui étaient nombreuses, de quoi alimenter la curiosité du vice-capitaine qui ne le connaissait que par son supérieur, que ne manquait pas de lui conter mille et unes anecdotes à son propos.

Une fois arrivée, Basara se présenta de manière solennelle aux premiers membres de la neuvième, avec qui il entra en contact. Bien qu'il remplissait bon nombre de requêtes en faveur du capitaine-commandant, il était tout de même rare d'apercevoir son suivant en dehors de ses quartiers. Les regards intrigués ne manquaient donc pas, de quoi mettre légèrement mal à l'aise le vice-captaine converti en livreur pour l'occasion, mais jouer à l'attraction touristique n'était pas au programme. Il avança en direction de sa future destination, en compagnie d'une des personnes qui l'avait précédemment accueilli, celle-ci toqua à la porte du responsable de la sécurité du Seireitei, avant de se présenter avec sa nouvelle visite, qui tentait de cacher au maximum sa terrible impatience.

- Bien le bonjour Kyubantai Taicho, je viens de la part du Ichibantai Taicho pour vous remettre ce document en main propre.
.
(c) Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir:
Inventaire:
Vice-capitaine de la 1ère division
Vice-capitaine de la 1ère division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 15/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À la rencontre d'une légende. [Pv Hyûma Inuzuri] Ven 29 Avr - 17:49

           
Moi, une légende ?

- « Un document hein ? L’vioque sait pourtant que j’kiffe pas ça… »

J’étais apparu derrière la p’tite foule comme ça, de nulle part quoi. Plutôt que d’être à l’intérieur d’mon bureau que j’avais déserté depuis un bon bout d’temps maintenant, j’m’étais retranché dans un dojo pas trop loin pour effectuer un jinzen, histoire d’taper un brin d’causette avec l’esprit de mon trancheur d’âme. Papotage inutile puisqu’elle avait passé son temps à m’allumer comme la dernière des salopes. Pas mieux que les putains du Rukongai que j’avais l’habitude d’me farcir avec bon cœur. Sauf que niquer avec l’esprit de son zanpakutoh, ça m’tentait moyen quoi. Y’avait que les puceaux qui pouvaient faire des conneries pareilles et encore. M’enfin, là n’était pas le plus important. Le plus marrant, c’est que j’avais senti un réiatsu peu commun qui m’avait sorti d’ma torpeur et qui m’avait presque forcé à quitter le dojo que j’squattais pour voir un peu d’qui il s’agissait. Et quelle n’fut pas ma surprise d’voir ce gamin entouré de quelques-uns de mes hommes qui s’étaient retournés vers moi, étonnés de constater que j’étais à l’extérieur de mes quartiers. En même temps, la paperasse et moi, ça a jamais été une vraie histoire d’amour. J’étais pas fait pour. L’comble, c’est que ma flemmarde de vice-cap’ aussi. En plus d’être aveugle, cette vache à lait en foutait pas une !

- « Gamin… On t’a pas appris à venir avec une bouteille quand tu rends visite à plus vieux qu’toi ? »

Sans lui donner le temps d’se retourner, j’posai ma paluche droite sur son crane avant de l’ébouriffer avec plus ou moins d’force. En deux temps trois mouvements, j’avais déjà ruiné sa coiffure. Mais l’plus marrant survint lorsque j’le fis pivoter moi-même pour voir sa p’tite gueule d’ange. Et l’moins qu’on puisse dire, c’est qu’il était beau gosse. J’étais pas un pédé ou jaloux d’sa joliesse, mais j’devais reconnaitre qu’il était pas mal dans son genre. D’ailleurs, parmi les shinigamis qui l’avaient accompagné jusqu’à mon bureau, il y avait deux filles qui rougissaient à peine d’vue en l’matant, un peu comme des pucelles. Ce détail m’arracha alors un sourire plutôt mauvais ponctué par ma grosse blessure qui laissait voir une bonne partie d’ma dentition. C’est alors que là aussi, j’posai une paluche sur l’une de ses épaules que j’me mis à serrer comme si j’voulais la broyer, en plus d’avancer l’autre vers son visage : « P’être que j’devrais te foutre une grosse balafre comme la mienne, histoire de t’apprendre les bonnes manières… » Les doigts de ma main de libre passèrent alors sur une partie de sa joue gauche comme pour dessiner ma propre blessure, tandis que les membres de ma division se mirent à flipper à mesure que mon réiatsu se manifestait de façon bestiale.

- « J’déconne ! BWAHAHAHAHA ! Allez, rentre avec moi ! »

Ma pression spirituelle s’évanouit aussitôt et c’est sans plus de cérémonie que j’ouvris ma porte et le poussai dans mon bureau, avant que nous ne tombions sur un… gros foutoir inimaginable. Des livres renversés un peu partout, des meubles dévastés… Des cartons qui trainaient partout… Bref, les vestiges de mon pétage de câbles d’hier soir. La raison ? Trop de paperasse et presque plus d’combats. Ça me manquait vraiment et même que buter des hollows ou entrainer mes hommes ne me satisfaisaient plus vraiment. Aucun recoin n’avait vraiment échappé à ma colère et même qu’une grosse fissure était visible sur l’un des murs que j’avais manqué d’briser à l’aide d’un coup d’poing normal. Y m’fallait donc que je délocalise momentanément mon lieu d’travail. Bosser dans un bordel pareil m’dérangeait pas vraiment, mais c’était clairement pas l’idéal pour recevoir le capitaine-commandant par exemple. Encore qu’il s’était presque jamais déplacé pour venir me voir ici quand j’y pense… « Fais comme chez toi, gamin. T’as qu’à te faire une p’tite place et poser ton cul quelque part si tu veux. » Vu que j’avais brisé et les chaises, et la table qui allait avec, y’avait clairement plus moyen d’s’asseoir pépère. J’l’enverrai bien dans une autre salle. P’être celle d’mon inutile d’lieutenante…

- « Aaaaaah ! »

Dans un carton plus ou moins épargné, j’avais dégoté une bouteille de saké encore intact. Que j’balançai direct vers la gueule d’ange de la première division.

- « Honneur aux invités ! Fais-toi plaiz’. Ensuite, ouvre toi-même l’dossier et fais m’en une lecture. J’risque de péter une durite si j’touche cette paperasse. »

Refus ou pas ? On allait bien voir.


           

           
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Ten no Shito
Inventaire:
Capitaine de la 9ème division
Capitaine de la 9ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 01/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À la rencontre d'une légende. [Pv Hyûma Inuzuri] Mar 17 Mai - 0:58
À la rencontre d'une légende
 
Il avait beau avoir entendu parler maintes fois du destinataire de ce dossier, son comportement arriva tout de même à le surprendre. La familiarité dont il faisait preuve, ainsi que son imposante taille ne laissaient aucun doute quant à son identité. L'homme qu'il cherchait se trouvait à présent devant lui et il était loin d'imaginer ce qu'il l'attendrait par la suite. L'hostilité dégagée à travers le reiatsu du maître des lieux, n'était pas sans rappeler les nombreux résidants des derniers district du rukongai, à la différence qu'une forte bestialité se faisait ressentir, poussant le jeune vice-capitaine à rester sur ses gardes. Une légère goutte de sueur perlait le long de son visage à mesure que le doigt du capitaine de la neuvième effleurait sa joue. Il se sentait comme étouffé, se demandant continuellement s'il devait lui couper le bras ou bien attendre et espérer que cette comédie cesse, bien qu'il n'était pas certain que cela en était une.

Fort heureusement pour lui, cette situation pour le moins étrange fini par prendre fin, laissant place aux nombreux éclats de rire bien gras, de celui qui l'accueillait dorénavant d'une manière assez simpliste, mais non moins amicale. Une fois poussé par  la puissante main du vétéran, c'était avec stupeur qu'il découvrit l'environnement totalement bordélique dans lequel il évoluait, un signe servant à lui faire comprendre qu'un bon lot de surprises l'attendaient encore. Basara continuait de constater l'ampleur des dommages qui avaient été causés dans la pièce. Évaluer les dégâts matériels était une tâche appartenant aux autres divisions, celle-ci envoyaient ensuite un rapport à la première, qui se chargeait ensuite de fournir les fonds nécessaires servant aux réparations, mais puisqu'il était déjà sur place, autant s'occuper lui-même de la première étape. Pendant ce temps le capitaine fit la trouvaille d'une bouteille, qu'il s'empressa de balancer en direction de son visiteur, qui d'un simple geste l'attrapa d'une main tout en poursuivant son introspection. Se documenter sur le contenu du dossier à sa place ? Le roux devait probablement s'attendre à un refus, mais la curiosité du vice-capitaine lui donna envie de s'appliquer à la tâche, envie décuplée car ce document provenait de Tennô-sama en personne.

- Avec joie.

Basara lança la bouteille encore pleine en direction du capitaine, avant d'entamer la lecture de ce mystérieux dossier. Celui-ci contenait diverses des informations que partagea le vice-capitaine, avec celui qui s'était développé une allergie à la paperasse. Dans tout ça, une liste d'étudiants dont les qualités citées pouvaient servir plus tard la neuvième division, une autre offrant le nom d'une poignée de nobles à faire passer sous surveillance, mais la plus intéressante restait celle qui se trouvait dans une petite enveloppe et qui fit entrer le second de la première division dans un mutisme total durant sa lecture. Celle-ci s'avérait être une demande officielle visant à faire en sorte que Basara s'entraîne de ce pas avec son aîné, afin de peaufiner ses aptitudes au Zanjutsu. Une fois la nouvelle apprise, il avala sa salive à plusieurs reprises tout en répétant le même nombre de fois la lecture de ladite lettre. Quelques minutes lui suffirent pour bien digérer tout ça, il restait à voir la réaction de celui qui allait être son professeur durant cette journée. Les sourcils légèrement froncés, Basara prit un air sérieux avant de s'adresser au balafré, oubliant qu'il était toujours décoiffé, de quoi mettre un léger doute quant à sa crédibilité.

- Il semblerait qu'on ait du pain sur la planche, professeur.
(c) Never-Utopia



Nom, nom, nom...
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: I
Pouvoir:
Inventaire:
Vice-capitaine de la 1ère division
Vice-capitaine de la 1ère division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 41
Date d'inscription : 15/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: À la rencontre d'une légende. [Pv Hyûma Inuzuri]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
À la rencontre d'une légende. [Pv Hyûma Inuzuri]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: La Soul Society :: Seireitei :: Quartiers des divisions-
Sauter vers: