AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

★ The Perfect Soul Reaper ★
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: La Soul Society :: Rukongai
MessageSujet: ★ The Perfect Soul Reaper ★ Jeu 5 Mai - 14:57
★ The Perfect Soul Reaper ★ Partie 1
Non du joueur 1
Sazawashi Noah
« Je deviendrai un grand Shinigami »
Nom du joueur 2
Nobody
« ... »
Aujourd'hui, il s'agissait d'un grand jour pour moi en tant qu'Apprenti Shinigami. Cela faisait désormais un peu plus d'un an que j'étudiais à l'Académie, m'entrainant sans relâche dans l'optique de pouvoir un jour, devenir le plus grand des Shinigamis existants. Évidemment, cet objectif en disait long. Pour l'atteindre, je devrais prouver mes capacités, atteindre les plus hautes fonctions du Gotei 13 et pouvoir un jour peut-être, affronter le Capitaine-Commandant. Certains pourraient penser que je n'étais qu'une jeune âme naïve qui ne connaissait rien de la réalité, et ils auraient sans doute raison. Mais pour moi, un homme se forgeait part la valeur de ses ambitions. Sans rêves, sans idéal, comment pouvait-on s'accrocher à notre existence ?

Nos professeurs à l'académie nous avaient parlés d'une sorte de tournoi qui était organisé dans certains Rukongai, dans le but d'évaluer nos capacités actuelles, mais également de nous améliorer physiquement et spirituellement. C'était avec un enthousiasme camouflé que j'avais décidé d'y prendre part. Je faisais toujours attention à ne pas trop dévoiler mes sentiments. Bien qu'il était important de savoir se montrer expressif, trop l'être pouvait rapidement me porter préjudice. Si je m'en fiais à ce que nous avait dis nos instructeurs, le tournoi prenait la forme d'un parcours du combattant. Ce parcours nous forceraient à faire usage de toutes les capacités essentielles dont avait besoin un Shinigami, les bases en somme.  C'était donc non sans une certaine appréhension que je m'étais rendu au point de rendez-vous fixé par les organisateurs. Je devais m'en douter, mais je n'étais pas le seul à m'être présenté.

   - Tiens tiens... Mais ne serait-ce pas notre génie de service ?  

Ce provocateur de Zanshi était également là. Il prenait un malin plaisir à essayer de me pourrir la vie, si seulement il tentait de s'y prendre un mieux. Préférant ignorer tout bonnement ce qu'il me dit, je me contentais de me diriger vers un endroit où m'asseoir. Une tente avait été dressé spécialement pour l'occasion. Tous les participants semblaient patienter, sans doute attendaient-ils leur tour. C'est à ce moment-là qu'une jeune fille passa près de moi, me lançant un discret sourire avant de continuer son chemin. Si je ne me trompais, cette jeune Apprentie se prénommait Kassidy. Je pense n'avoir jamais entendu sa voix, mais sa longue chevelure rougeoyante passait difficilement inaperçu. Il semblerait que bon nombre de mes camarades étaient également venus se tester sur ce parcours, cela promettait de rendre la chose plus intéressante que prévu.

   - Mr Sazawashi, c'est un plaisir de vous voir ici. Vous sentez-vous préparé pour le défi qui vous attend ?

Cette voix... L'homme qui venait de s'adresser à moi se nommait Karui Maho, il était mon professeur de Kidô. D'une imposante stature, bon nombre d'élèves n'osaient même pas soutenir son regard, tant il était dur et froid. Mais j'avais appris à surmonter son attitude, ce qui me permettait de le fixer sans broncher.

   - Eh bien... J'espère pouvoir donner le meilleur de moi-même.

Le colosse me fixa longuement, avant d'esquisser un semblant de sourire. Alors qu'il me tournait le dos, il prit tout de même le soin de prendre de nouveau la parole.

   - Vous devrez user de toutes vos capacités en Bakudô durant ce parcours. Ne négliger surtout pas cet aspect.

Poussant un bref soupir de lassitude, je me contentais de fermer les yeux, me plongeant dans mes pensées. Nous nous étions tous préalablement inscrit à l'Académie avant de nous rendre ici, nous étions donc tous au courant de quand nous passions. Je m'amusais à jauger les différentes personnes qui se présentait devant la ligne de départ. Certains semblaient sûrs d'eux, d'autres beaucoup moins. Gérer le stress et la pression, c'était la première épreuve à surmonter. Lorsqu'une armée de Hollow affamées envahiront la Soul Society, la pression vous empêchera t-elle d'empoigner votre Zanpakutô ? Une vingtaine de minutes s'écoula alors, jusqu'au grand moment : Mon passage. Me levant nonchalamment de ma place, je commençais à m'avancer vers la ligne de départ, le regard déterminé.

Serrant fermement la garde de mon Zanpakutô, je fronçais les sourcils, le regard droit devant moi. Le parcours avait déjà été tracée, il n'y avait donc aucun risque de se perdre. La véritable difficulté, était que nous n'avions aucune connaissance des épreuves que nous attendait, il nous fallait donc avoir un temps d'adaptation hors-normes. Il était intéressant de souligner toutes les capacités qui étaient requises, en dehors des épreuves officielles. Alors que le signal de départ parvenu à mes oreilles, je m'élançais alors à pleine vitesse devant moi. Maintenant que le parcours avait débuté, je ne pouvais plus me permettre aucun égarement. Toute ma concentration devait être rassemblé afin de réaliser les épreuves le plus efficacement possibles. Le parcours me mena alors sur un espace à ciel ouvert, étrangement grand, en plein milieu d'une forêt. Des bruits se firent alors entendre tout autour de moi. Je pressentais déjà ce qui allait se passer.

Une horde d'individus, katana à la main, jaillirent alors devant moi et se postèrent de sorte à me bloquer le chemin. Mon premier défi :  Franchir ce mur vivant. Dégainant mon Zanpakutô, je pris une grande inspiration, sur mes appuis. Je fermais lentement les paupières, rassemblant tout le reiatsu que je possédais autour de moi. Je devais être rapide, et efficace. Je rouvrais alors subitement les yeux, m'élançant sur mes adversaires. La route pour devenir le Parfait Shingami ne faisait que commencer !



Noah s'exprime en #9932CC
✠ The Hope's Spark ✠
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: Y
Pouvoir: Tenbatsu Raitei
Inventaire:
Apprenti Shinigami
Apprenti Shinigami
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 18
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ★ The Perfect Soul Reaper ★ Lun 16 Mai - 14:52
★ The Perfect Soul Reaper ★ Partie 2
Non du joueur 1
Sazawashi Noah
« Je deviendrai un grand Shinigami »
Nom du joueur 2
Nobody
« ... »
Alors que ma première épreuve venait tout juste de débuter, les ennuis commençaient déjà à se présenter. Plusieurs problèmes se confrontaient à moi. En premier lieu, le nombre d'adversaires qui jouaient en ma défaveur. Au nombre de cinq, ils m'attaquaient tous de manière imprévisible, ce qui rendait la gestion de toutes leurs offensives extrêmement difficile. A cela, se rajoutait le fait que leur niveau semblait être égal au mien. Enchaînant les agressions au Zanpakutô, je me rendis vite compte que je commençais à être de plus en plus désavantagé. La fatigue commençait à prendre le pas sur moi, ce qui n'était bon signe, compte tenu du fait qu'il ne s'agissait que du début de mon parcours. C'est alors que je me rendis compte d'une chose.

La mission de ces individus n'était-elle pas de me faire perdre le plus de temps possible ? Dans ce cas-là, pourquoi n'usaient-elles pas de Bakudô afin de me priver tous mouvements, et ainsi m'empêcher d'avancer ? La réponse à cette question était simple. Je me rappelais alors les paroles de mon instructeur. Je devrais déployer toutes mes connaissances en terme de Bakudô. D'un geste, je levais alors le majeur et l'index, avant de lancer le sort "Sai", bloquant ainsi les bras de mes ennemis derrière leur dos. Ceci fait, je commençais déjà à me précipiter vers la suite du parcours, je n'avais pas de temps à perdre. N'empêche, j'avais été bien idiot pour le coup. Il était évident que je ne pouvais pas venir à bout d'autant d'adversaires avec mon simple Zanpakutô.  

Les rues du Rukongai étaient parfois très étroites, ce qui rendaient mes déplacements assez difficiles. Mais cela faisait également partie du parcours de savoir se déplacer, qu'importe le lieu. Et pour un Apprenti aussi ambitieux que moi, se plaindre ne pouvait même pas être envisagée ! Alors que mes pas m'amenèrent à l'intérieur d'un bâtiment immense, je m'arrêtais au milieu d'une pièce dénués de tout ameublement, avec pour seul présence, un homme qui se tenait assis devant moi. Lorsqu'il me vit arriver, la personne se leva. Je me rendis alors compte que la personne en question était en réalité une femme. A quoi devais-je m'attendre désormais ? Visiblement, elle ne semblait pas être armée. Mais son regard et l'aura qu'elle dégageait présumait qu'elle ne devait pas être sans défense.

  - Je suis Hanjo. Cette épreuve se déroulera sans ton Zanpakutô. Montre-moi tes capacités en Hakuda, shônen.  

Du Hakuda, hein ? D'un sourire, je posais mon Zanpakutô au sol, m'avançant calmement vers mon adversaire. Bien que physiquement, elle semblait moins solidement constituée que moi, la sous-estimer serait probablement la pire erreur que je puisse faire. Alors que je me trouvais désormais à quelques mètres seulement de mon opposante, cette dernière n'attendit pas une seconde, et commença l'offensive d'un coup en plein torse. Ayant à peine put porté mes bras en crois dans le but de bloquer le coup, je fus projeter plusieurs mètres au loin, m'écrasant lourdement au sol. Pris d'un soudain mal de dos, je me relevais péniblement, encore surpris de la violence de son attaque.

C'est bien ce que je pensais, cette femme possédait une grande force physique malgré son apparence. Une fois sur pieds, je me mis en garde, patientant jusqu'à sa prochaine offensive, qui ne se fit pas attendre. S'élançant de nouveau vers moi, Hanjo un prodigieux swing du droit, que j'anticipais assez aisément. Tournoyant sur moi-même, je me plaçais dos à elle, lui agrippant alors le bras droit. Ceci fait, j'élançais mon pied en arrière afin de lui faire perdre l'équilibre, avant de la projeter en avant, la faisant s'écraser sur le dos. Me remettant alors en garde, j'attendais qu'elle se relève avant de continuer. Mais ce que j'espérais n'arriva jamais. Au lieu de se relever, la jeune femme pris appui sur ses mains et me porta un uppercut du pied qui me fit reculer de plusieurs pas.  

Profitant de mon moment de surprise pour se relever, elle en profita pour s'accroupir et tenter de me faire trébucher d'un coup de pied retourné. Heureusement, je pus réagir à temps, et interrompit ma chut en m'appuyant sur mes mains, me relevant instantanément. De nouveau face à face, nous enchainâmes des échanges de coups pendant quelques minutes encore. Parant la plupart de ses coups de poings et pieds, je devais cependant reconnaître qu'elle se montrait bien plus agressive que moi, m'empêchant d'agir comme je le voudrais. Mon objectif était de l'immobiliser au sol. Sans cela, il serait impossible pour moi de continuer.  

Alors qu'elle amorçait un coup de poing du droit une nouvelle fois, je fis mine de lever les bras dans le but de me protéger le visage. Alors que son poing approchait dangereusement de moi, j'attendis le dernier moment avant de l'agripper, puis de lui porter un coup de coude bien placé aux côtes, la courbant alors en deux. Tandis qu'elle tentait de reprendre son souffle, j'en profitais pour placer mon pied gauche entre les siens, avant de violemment la balayer, ce qui la fit chuter en arrière. Cependant, Hanjo eut le réflexe de m'agripper le kimono, m'entrainant avec elle dans sa chute. J'en profitais alors pour lui bloquer ses deux bras, l'empêchant de contre-attaquer. Totalement privée de ses mouvements, je restais au-dessus d'elle, attendant la fin de l'épreuve.

  - … Tu t'en es bien sortis, shonen. Tu peux continuer vers ta dernière épreuve.

Ne pouvant m'empêcher de lâcher un soupir de soulagement, je me relevais alors, la remerciant pour ce combat, avant d'aller chercher mon Zanpakutô, puis de continuer mon parcours. Cet affrontement m'avait énormément épuisé, je ne savais même pas si j'arriverais à passer la prochaine étape. Je ne pouvais cependant pas me permettre de me reposer. Le temps était crucial pour ce parcours, il ne m'était pas permis de le gaspiller. La prochaine épreuve avait lieu en extérieure. Quittant l'atmosphère rurale du Rukongai, je me retrouvais en pleine nature, au beau milieu d'un espace qui semblait avoir été aménagé spécialement pour cette journée. Contrairement à ma première épreuve, aucun buisson ne se trouvait autour de moi, seuls d'immenses arbres venaient délimiter l'espace de la zone.  

C'est alors que, sans prévenir, un arbre s'effondra juste devant moi. Empoignant sans attendre mon arme, je vis un homme apparaitre au milieu de la fumée qu'avait provoquée la chute de l'arbre. Un sourire carnassier sur le visage, l'individu pointa son immense épée devant moi.

  - Moi, Bakugô, jugeras de ta performance. Il est bien beau de posséder un Zanpakutô, mais encore faut-il savoir s'en servir.

N'attendant même pas que je dégaine ma lame, le dénommé Bakugô abattis son arme d'un geste, provoquant une bourrasque d'air qui me projeta contre un arbre derrière moi. Sa force n'avait rien à voir avec celle d'Hanjo. J'avais affaire à un véritable monstre de puissance cette fois-ci. Tandis que je me relevais une nouvelle fois de l'attaque, j'eus à peine le temps d'ouvrir les yeux, que Bakugô se trouvait déjà au-dessus de moi, prêt à abattre son arme une nouvelle fois. Effectuant une roula de sur le côté, je pus esquiver son coup in extremis. J'en profitais alors pour dégainer mon Zanpakutô, et tenta de lui porter un coup au niveau de l'abdomen. Malheureusement, il fut plus rapide que moi. Plaçant son arme entre lui et moi, mon coup fut totalement paré, et je n'eus d'autre choix que de reculer avant de recevoir une contre-attaque fatale.

Je ne pouvais pas l'attaquer à distance au vu de l'épreuve, mais l'attaquer de front était aussi impossible pour moi. Il me fallait donc faire preuve d'intelligence, et d'user de mon arme le plus efficacement possible. Mais alors que je réfléchissais à une stratégie, Bakugô s'élança vers moi, tentant une nouvelle attaque, bien plus violente que les précédentes. Me protégeant à peine du coup grâce à ma lame, je fus de nouveau projeter en arrière, telle une vieille poupée de chiffon. Projeter... C'est à ce moment-là qu'une idée me vint à l'esprit. Me relevant alors, non sans difficulté, je commençais alors à courir  autour de mon adversaire, prenant de plus en plus de vitesse. Après avoir atteint une vitesse suffisante, je sautais vers un tronc d'arbre, prenant appui dessus, avant de m'élancer de toutes mes forces vers Bakugô. Nos lames s'entrechoquèrent alors.

C'est la que tout allait se jouer. Lâchant subitement mon Zanpakutô, je pris appui sur le sol, laissant Bakugô se remettre de la surprise de mon action, avant d'agripper de nouveau mon arme et de lui porter un violent coup aux côtes, le faisant alors trébucher. Un tel coup n'aurait jamais pus être placé si je n'avais pas pus lâcher mon arme pendant cette fraction de seconde. Alors que je m'attendais à ce que Bakugô se relève, il restait au sol, étrangement souriant.

  - Ton parcours est terminé. Tu peux retourner au camp, tes scores te seront transmis là-bas.

nterloqué par son annonce, je me contenta d'hocher, en rangeant mon Zanpakutô. L'épreuve était terminé ? J'étais tellement absorbé par les épreuves que j'avais dû surmonter, que le temps était passé à une vitesse folle pour moi. Alors que je rentrais au camp, je pus voir de nombreux autres Apprenti, blessés à de multiples endroits. Visiblement, peu d'entre eux étaient parvenus à sortir indemne du parcours. Mais il fallait avouer que j'étais moi-même quelque peu amoché par toutes les fois où l'on m'avait envoyé valser d'un endroit à l'autre. Une fois de retour au camp, je pus voir ce bon vieux Zanshi couvert de bandages. Au vu de son attitude, je présumais qu'il n'avait pas dû réussir son parcours. Mon regard se portait alors vers Kassidy, toujours aussi mystérieuse que d'habitude. A ma grande surprise, elle ne possédait aucune égratignure, et était tranquillement assise à une chaise.

L'un des organisateurs vint alors à ma rencontre, et me fit un compte-rendu de la journée.

- Sazawashi Noah, je suis impressionné par le parcours que vous avez effectué. Réussir à triompher de Hanjo-sensei était déjà un exploit en soi, mais laissez-moi vous dire que peu d'entrevous ont eu le privilège de se confronter à Bakugô. Toutes mes félicitations. Vos résultats vous seront communiqués par votre professeur principal, une fois de retour à l'Académie.  

Lui serrant la main, je le remerciais à mon tour avant de m'éloigner. Je me sentais étrange. J'avais l'impression que cette journée m'avait permis d'apprendre bien plus que durant toutes les heures de cours que j'avais effectués depuis mon entrée à l'Académie. J'espérais avoir l'occasion de recommencer cet évènement une prochaine fois. Après tout, Hanjô ne s'était pas donné à fond contre moi, je le savais. Et je devais acquérir assez de force pour me confronter à Bakugô sans avoir recours à des stratagèmes. Mais en attendant, une bonne journée de repos amplement méritée m'attendait !

[/color]


Noah s'exprime en #9932CC
✠ The Hope's Spark ✠
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: Y
Pouvoir: Tenbatsu Raitei
Inventaire:
Apprenti Shinigami
Apprenti Shinigami
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 18
Revenir en haut Aller en bas
★ The Perfect Soul Reaper ★
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» picture perfect memories - nolà
» Perfect World
» Perfect night ♪
» Mathis ♠ « I'm the master of my fate, I'm the captain of my soul. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: La Soul Society :: Rukongai-
Sauter vers: