AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Quand y'en a pas y'a des appats !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Asie :: Japon :: Karakura
MessageSujet: Quand y'en a pas y'a des appats ! Sam 7 Mai - 12:18

 

Quand y'en a pas y'a des appats !

ft. Hiroki




Lloyd se reposait maintenant depuis plus jours dans l’église de la ville. Les derniers jours n’avaient pas été de tout repos : Nils, le Dieu qui l’accompagnait, n’en avait fait qu’à sa tête complètement paniqué dans cette ville où émanait une étrange énergie spirituelle. Dans tous les voyages qu’il avait pu faire, le prêtre avait pu éradiquer quelques menaces et c’était tout naturellement qu’il s’apprêtait à faire de même ici. Seulement voilà : la puissance des démons de ce monde était de loin supérieure à ceux qu’il avait pour habitude d’occire.  

- Mon père, vous rêvassez…

Les heures furent longues pour les pauvres passagers qui supportèrent des heures durant le souffle bruyant du prêtre. Partir de l’Europe jusqu’au Japon, ce n’était pas une mince affaire !

En fait, le religieux était simplement en train d’écouter toute l’agitation de Dieu à côté. Son ami imaginaire commença à trouver maintes et maintes raisons expliquant cette recrudescence de puissance alors que tous semblaient perdus devant cette réunion impromptue. Il était question de la prochaine messe et des évènements à venir : mariages, décès, baptêmes… il était question de planning dans une salle sobre. Une demi-douzaine de personnes attablée autour d’un simple verre d’eau.

« Je te dis que j’ai raison et que c’est louche ! Il faut agir mon fils ! Bouge-toi les miches, on va taper du Zoro masqué. »
- Moi j’veux bien mais…


Lloyd répondait à Nils cependant l’assemblée avait choisi pile ce moment pour demander qui était intéressé par la communion de la petite dernière de l’église, fille ô combien capricieuse et chiante. Tous regardèrent dès lors le saint soulagé du fait qu’il prenait ça en charge.

Au bout de plusieurs minutes d’incompréhension, Lloyd mit un terme à la réunion : il expliqua qu’une session d’exorcisme l’attendait sur ordre du divin et que cela ne pouvait plus attendre. L’ami imaginaire commençait d’ores et déjà à s’impatienter et repartait dans tout plein de théories fumeuses le temps du trajet.

S’étant changé en cours de route, Lloyd arborait la tenue d’un Quincy sans que celui-ci ne sache encore qu’il en était un. Le duo improbable s’installa sur un toit d’immeuble assez haut. De là il avait une vision dégagée de plusieurs quartiers : ainsi, il observait d’un côté un quartier résidentiel et de l’autre un quartier commercial. Les deux lieux semblaient de style totalement opposé, le premier étant plus d’ordre traditionnel alors que le second était plutôt design avec les devantures commerciales. Un peu plus loin encore un lycée en plein effervescence vu que midi vient de sonner.
Le vieillard imaginaire qui accompagnait notre prêtre national s’assit donc un instant et prit appui sur sa cane pour lui expliquer la marche à suivre.

« Prend la petite pilule. Bien. Maintenant ton pendentif, ouvre-le délicatement, et verse une toute petite goutte dessus… »

Perdu dans le vide, Lloyd obtempéra et sentit une dose concentrée d’énergie spirituelle se dégager de la petite pilule. Concentré lui-même sur ce qu’il faisait, il resta interdit un instant devant le rayonnement que cela produisait.

- Et maintenant, guidez moi Dieu…

Se retournant vers là où il était censé se trouver, Lloyd remarqua que ce dernier s’était endormi sur sa canne. Furibond, le saint explosa littéralement devant l’incompétence de Dieu, laissant malencontreusement s’échapper la pilule dans le vide…

Oups…

Soudainement, alors que la pilule s’était brisée, de nombreux cris horribles de Hollows percèrent. L’énergie spirituelle concentrée dans l’appât avait été accentuée par le liquide et plusieurs dizaines de démons masqués étaient apparus. Désespéré devant l’attitude de son ami imaginaire, Lloyd matérialisa son arc bleu et entama le massacre. Il n’y allait pas très fortement mais plutôt méthodiquement : de là où il était, il pouvait aisément toucher et vaincre la plupart des démons.

Cependant, l’appât n’en était qu’à son éclatement, et la puissance de ce dernier risquait de faire de venir des monstres bien plus inquiétants et de façon bien plus nombreuse. Au bout de quelques secondes, c’était plusieurs dizaines de Hollows qui se manifestaient et tout autant qui étaient anéantis par l’énergie de l’arc de Lloyd, au bout d’une minute il risquait d’y en avoir bien plus.




(c)LOKIA
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Sam 7 Mai - 20:17

Reliques d'un peuple (presque) perdu.
Lloyd


Hiroki se trouvait dans la rue en cette journée, avec tout ses potes du bureau, d'ailleurs... même si le terme était superflu. Il ne les voyait pas comme des potes, plus comme de simples collègues, et gardait une certaine distance avec eux, ne collaborant que lors de bonnes occasions ou lorsqu'il avait besoin d'argent et qu'ils en avaient dans leurs porte-feuilles.

Mais il avait décidé, pour cette fois, de les supporter et d'aller manger avec eux à Midi. En effet, il avait encore, malheureusement, oublié son sandwich, et s'était dit qu'il pourrait sans doute aller manger avec eux, du coup, sachant que ce serait sans doute ce débile d'Atsu qui allait s'occuper de la paye, le fait qu'ils étaient désireux de faire une "sortie alimentaire" (comme l'avait dit le petit chef, Metsu) tombait très bien, d'ailleurs.

Et c'est pour ça qu'il marchait dans les rues, valise en main, alors que les autres discutaient sur le restaurant qui allait les accueillir. Lui ? Il s'en fichait un peu, tant qu'il n'aura pas besoin d'aller aux toilettes après consommation de la nourriture, tout baignait.

Je te dis que ce restaurant, "Au bon sage", est parfait ! C'est proche des bureaux en plus !

Et je te répète que ce sont de gros fourbes qui vont nous foutre des maxi prix ! "L'antre du bon chef", ça, c'est un bon restaurant !

On pourrait essayer "Au Bon Couillu", non ?

Ignorant Setsu, Hiroki se contenta simplement de regarder un peu autour de lui. Quelques lycéens discutaient entre eux, observant des marchés, des hommes fumaient sur des balcons (et des adolescents crachaient en bas), quelques personnes faisaient des appels au téléphone, luttant contre la foule, un homme habillé en blanc sur un toit avec un objet rempli de reiatsu, des pigeons...

Hiroki leva la tête : oui, il y'avait un homme en dessus. Trop loin pour être proprement aperçu mais il avait des habits blancs et bien religieux, déjà, en plus d'obtenir un objet concentré de reiatsu. Un objet... bizarrement remarquable. Il sentait sa partie hollow s'enflammer, même s'il le dissimula bien.

Une idée du resto, Hiroki ? Je te conseille...

Chut.

L'item que tenait l'homme lui échappa alors des mains, alors qu'il se retourna pour observer une entité hors du champ de vue du fullbringer. L'artefact explosa ensuite. S'ensuivit LE son qu'Hiroki n'aurait jamais voulu entendre de sa vie, juste devant le son de son ordinateur qui bug : le cri de plusieurs hollows. Une légion de créatures masquées, affamées et invisibles, dans un endroit rempli d'humains.

Des explosions et autres chocs se firent rapidement entendre alors que les monstres, dont les impacts variés sur l'environnement, eux, étaient visibles, se mirent à attaquer sauvagement, la foule se dispersant rapidement, certains étant saisis par des présences invisibles et emportés dans les airs, luttant contre un ennemi invisible. En haut, l'homme s'était déjà équipé... d'un arc bleu ?

Oui, une masse de reiatsu pure. En forme d'arc, avec des flèches puissantes qui, simplement, déchiraient les hollows avec aise. Hiroki devait voir cet homme, mais avant tout, il devait disparaitre au bon moment.

QU'EST-CE QUI SE PASSE ?!

Le groupe fut rapidement séparé par le torrent de la foule ! Le fullbringer ne prit pas la peine de se battre contre cette dernière, ceci dit, profitant, en fait, de cette dernière pour disparaitre rapidement avec un Bringer's Light, se posant sur le toit d'une maison.

Il faudrait que je demande au capitaine Aizawa de me fournir une sorte d'outil pour devenir invisible. Ces prétextes deviennent insupportables.

Appellant son Fullbring, il entreprit de lui faire rapidement consommer des objets sur le toit : surtout des débris, en fait. Avant de les recracher sur les créatures, perçant ces dernières instantanément et leur ôtant la vie, Hiroki dégainant son téléphone pour le poser à son oreille.

Allô ? Ici Hiroki, il y'a une attaque massive d'Hollows dans un quartier, envoyez du monde rapidement.

Un gros hollow se posa devant lui, Hiroki esquivant facilement l'attaque de ce dernier alors que sa valise se dépêcha de transformer la créature en lambeaux. Rangeant son téléphone dans sa poche, il leva la tête : il fallait voir notre homme, maintenant.

Détruisant quelques autres hollows, Hiroki prit de l'élan et remarqua qu'un hollow avec des ailes allait descendre sur la foule, un sourire meurtrier sur son visage. D'un air nonchalant, le fullbringer bondit sur le dos de l'hollow, la valise déchirant le cou de la bête, puis se dépêcha de remonter en haut, apparaissant sur le toit, derrière l'homme.

Qui semblait bien âgé, par ailleurs. Et... humain, un autre fullbringer ?

Je crains que vous n'ayez déchainé une catastrophe, mon père.

avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Dim 8 Mai - 9:57

 

Quand y'en a pas y'a des appats !

ft. Hiroki




Dieu dormait toujours. Le pauvre devait certainement être très fatigué après les prières de la veille et la réunion bien trop matinale. Lloyd quant à lui tirait des flèches à ne plus savoir qu’en faire, décidément, il y avait de plus en plus de Zoros masqués et il devenait maintenant nécessaire d’augmenter la cadence, passant ainsi très vite à la dizaine de flèches quasi simultanée.

La vue du pauvre vieux n’était plus ce qu’elle était. Bien qu’il parvenait à manipuler ses projectiles aisément et à toucher sa cible sans trop de mal, il se rendait bien compte qu’il avait déchainé quelque chose qu’il contrôlait mal… ou pas du tout en fait. Si seulement le Dieu Nils pouvait se réveiller…

Concentré sur la purification du quartier, le vieux Quincy ne vit rien d’étrange. Bien qu’il remarqua quelques différences de Reiatsu, il ne s’attardait pas davantage. En hauteur, il pouvait aisément tirer où il le souhaitait. Malheureusement, un individu venait de le rejoindre sur le toit, lui-même possesseur d’un étrange reiatsu… différent au point qu’il n’appartenait pas aux différents démons qu’il avait pour habitude d’éradiquer : pas de masque, pas de tenue ancestrale en kimono. Non, il s’agissait d’un type lambda et étrangement, il pouvait lui aussi voir les démons… étrange… si seulement le vioque se réveillé, il aurait pu lui en dire plus : après tout il n’était pas Dieu pour rien.

Tandis qu’il continuait de tirer, le fait qu’un jeunot lui dise qu’il avait pu faire une bêtise rendit le pauvre Lloyd rouge comme une tomate. En fait, il n’avait pas fait exprès et avait tout plein d’excuses à sortir pour pouvoir se dédouaner mais c’était plus fort que lui. Ainsi, Lloyd dématérialisa son arc et s’agenouilla devant le nouvel arrivant. Les mains contre le sol, la tête basse, c’est tout naturellement que le vieux se confondit en excuses.

- Je suis désolé ! C’était pas fait exprès, Dieu voulait que nous éradiquions les démons mais en fait… et puis l’autre con s’est endormi, alors c’est tombé… mais en fait… je suis désolé.

On aurait presque dit que le prêtre était en pleine prière, n’arrêtant un instant que pour désigner Nils qui pionçait toujours assis sur le rebord et le regarder avec des yeux emplis de rage. Ce n’était pas souvent que Lloyd était mécontent de Dieu mais ce dernier venait de les foutre dans la mouise la plus totale. Bon… en même temps, personne ne pouvait le voir dans la mesure où c’était un personnage imaginaire dans l’esprit déjà tourmenté du pauvre Lloyd. Devenait-il fou ?

Non conscient de ce qu’il avait entrepris en s’excusant, il venait pourtant de laisser le champ de bataille sans intervention de sa part et tandis qu’il avait fort bien commencé à éradiquer les démons. Ainsi, ces derniers vinrent très vite à le remplir et de nombreux dégâts étaient déjà perpétrés. Le quartier résidentiel semblait balayé par une tornade invisible aux yeux des humains lambda et le quartier commercial voyait lui aussi plusieurs bâtisses s’effondrer. Plus loin, dans le lycée, une ombre planait, elle n’était pas encore passée à l’action mais ça ne serait tardé… il fallait réagir vite tandis que plus d’une centaine de Hollows étaient déjà dans la zone.

L’un d’entre s’apprêtait même à dévorer le pauvre Lloyd toujours agenouillé, fondant des cieux dans un cri d’appétit. Était-ce déjà la fin pour le pauvre prêtre ?





(c)LOKIA
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Dim 8 Mai - 17:07

Hiroki's Bizarre Adventure.
Lloyd


Le prêtre se retourna rapidement, et Hiroki regretta rapidement sa décision en se rendant compte que ce dernier avait cessé d'observer les hollows, laissant ces derniers libres à leur festin. Pour un peu, il aurait préféré attendre que le bordel soit fini avant de lui parler. Pas grave, ceci dit, son fullbring se dépêcha d'aspirer des objets avant de les recracher, sa précision n'était pas parfaite mais les hollows tombèrent assez pour qu'il puisse parler avec l'esprit en paix. Heureusement que c'était des faiblards.

Contre toute attente, l'homme de foi ne réagit pas avec colère, ou ne prit même pas la peine de vraiment défendre ses actions, en fait, il adopta une tactique de lycéenne en rougissant comme une tomate avant de présenter ses plus plates excuses, s'agenouillant d'ailleurs au sol, une chose étrange pour un si vieil homme, particulièrement si le vieil homme en question était en train de démolir des rangées de fantômes monstrueux avec un arc magique.

Qu'il avait... désactivé d'ailleurs, Hiroki constata d'ailleurs que l'arc... hé bien, disparaissait. Tout Fullbring se désactivant reprenait sa forme d'objet ordinaire mais l'arme du vieil homme s'était simplement volatilisée. Son reiatsu différent, de plus, indiquait que ce n'était vraiment pas un fullbringer unique... mais qu'était t-il donc ? A voir pour plus tard. Il n'était pas sûr que son interlocuteur pourrait lui offrir une réponse satisfaisante, d'ailleurs, vu qu'il foudroya du regard un... coin du toit, peu après avoir désigné un "autre con" qui lui aurait donné l'idée.

C'est là qu'il comprit.

Il était coincé sur le toit d'un building avec un prêtre magique schizophrénique et une horde de monstres invisibles volaient autour d'eux. Il espérait qu'Aizawa était déjà en route, car ils n'allaient pas faire l'ensemble. Surtout que les hollows se décuplaient !

D'ailleurs, en parlant des envahisseurs, l'un d'entre eux s'apprêtait à goûter du religieux, une bien triste idée qui fut interrompue quand la valise d'Hiroki bondit pour dévorer la bestiole en deux, le fullbringer s'emparant de la main de son allié d'infortune pour lui donner une tape dans le dos, avec son air habituel.

Allons, mon père, vous devez vous reprendre et pourfendre ces vils créatures. La situation ne se réglera pas avec des prières et des larmes, je le crains.

Les voies du seigneur sont impénétrables, dit la bible, et c'était pareil pour ses croyants on dirait. Ce prêtre était totalement cinglé, mais il allait devoir faire avec s'il voulait sauver ce quartier. Il n'avait pas le luxe d'avoir un capitaine shinigami à ses cotés, après tout. Hiroki pointa les hollows du ciel avec son doigt, l'air nonchalant, et espérant que personne ne les remarquent en bas.

Mon père, occupez vous donc des démons aériens. Je m'occupe de ceux plus bas, n'en laissez pas un passer. Prévenez moi si quelque chose se produit, et faites attention à ne pas vous faire embusquer. Bonne chance.

Levant son pouce, Hiroki entreprit de sauter de l'immeuble, se disant qu'il n'était pas assez récompensé pour ce genre d'acrobaties.

Sa valise se propulsa ensuite vers un hollow plus bas, ses crocs s'y agrippant et permettant au Fullbringer de se propulser vers un autre toit, où il se dépêcha de manipuler son fullbring pour attaquer tout hollow qui essayait d'attaquer la foule, ou que le religieux fou ne parvenait pas à pulvériser, alternant entre attaques a distances via débris ou crocs. De temps à autre, il aspirait même quelques hollows quand le fullbring prenait du poids, augmentant le poids de l'arme.

Observant bien ses alentours, il manipulait aussi les objets du coin pour frapper ou distraire les créatures, permettant à sun fullbring de porter un coup de grâce.

Ho. Il n'avait pas demandé de nom au prêtre d'ailleurs, dommage.



avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Lun 9 Mai - 12:19

 

Quand y'en a pas y'a des appats !

ft. Hiroki




C’était un humain ! Pour sûr ! Enfin de toute façon, Nils était encore en train de roupiller donc il ne pouvait pas savoir quoi faire avec ce nouvel individu pour le moment. C’est donc tout naturellement qu’il écouta avec attention ce qu’on pouvait lui dire. Sans compter que ce dernier avait l’air de savoir quoi faire : il ne lui tenait pas rigueur pour le moment du fait de son incompétence et c’est en se relevant que le vieux acquiesça du plan du jeune homme.

Reprenant un tantinet constance, il matérialisa de nouveau son arc bleu et commença à réciter quelques versets de la bible. En fait, bien que cela ne serve strictement à rien, ça lui permettait essentiellement de l’aider à se concentrer. Bandant son arc, il visait une masse de hollows : c’était maintenant près de deux cents hollows qui apparaissaient dans les airs tous avec l’intention d’attaquer et de se nourrir. Instantanément, c’est tout autant de flèches qui partirent exterminer ce dernier, rendant le ciel un peu plus calme. Lloyd pouvait maintenant réduire la quantité de flèches tirées et se concentrer sur les pauvres petits démons qui réduisaient à vue d’œil.

Soudainement, la bulle qui augmentait et diminuait dans le nez de l’ami imaginaire éclata. Le regard inquiet de Nils se figea en direction du lycée. Le nombre de hollows semblaient maitrisé mais une inquiétante quantité de Reiatsu émanait depuis la bâtisse. Il ne fallut que quelques secondes avant qu’un cri strident et qu’une explosion dantesque ne perce une partie de la bâtisse. Trois monstres aux formes animales venaient de faire leur apparition et commençaient déjà à se nourrir de lycéens fraichement tués.

Ne supportant pas l’idée qu’un drame arrive à de pauvres enfants, Lloyd désobéit à son compagnon d’infortune et quitta son toit dans l’objectif de rejoindre le lycée. Il lui fallut plusieurs secondes pour atteindre le toit. Dieu avait suivi son disciple et c’est l’air grave, en regardant les animaux démoniaque qu’il engueula le pauvre Lloyd.

« Tu vois ce que t’as fait ? »
- Je sais… mais c’est pas de ma faute, c’est toi et puis…
« Taratata ! Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin tu m’les brises ! »
- Mais vraiment si tu t’étais pas endo…
« Tu la vois celle-là ? »


Le vieillard mimait la fessée et Lloyd n’eut d’autre choix que de baisser la tête en bougonnant. Il ne fallait pourtant pas s’attarder de trop. Trois monstrueux animaux s’en prenaient à la population et il fallait vite agir pour protéger les enfants. Le premier ressemblait à un paresseux mais mesurait près de six mètres de haut avec des griffes longues de près de trente centimètres, il semblait de loin être le plus puissant. Cependant, il était également accompagné par deux autres Adjuchas : le premier ressemblait à un Puma et le second à une vouivre. Les trois bestioles étaient entièrement masquées et s’apprêtaient à s’en prendre à un groupe retranché dans une salle de classe.

Lloyd ne pouvait pas intervenir : il risquait de blesser les jeunes dans une quelconque action. Il fallait attirer les bestioles pour éviter tous les dommages collatéraux.

« Appâte les avec des plantes. Ce sont des bêtes, elles sont herbivores na ? »
- Pas sûr…
« Tu doutes de moi ? Trouve un arbre vite ! »
- Mais on est en ville…
« Bah creuse pour trouver de la terre ! »
- Mais c’est bien sûr !


Pourvu que quelqu’un fasse quelque chose, Lloyd semblait trop occupé avec une logique divine qui le dépassait de loin.





(c)LOKIA
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Lun 9 Mai - 22:20

Hiroki's Bizarre Adventure.
Lloyd


Il observait un peu le prêtre d'en bas, se demandant s'il était une bonne idée de laisser un homme avec de tels problèmes mentaux en charge de la bataille aérienne. La situation avait atteint un certain niveau de chaos, en général, vu comment son seul allié était un prêtre magique qui entendait des voix. Il s'en mordrait les doigts s'il n'était pas occupé à manipuler les objets environnants pour limiter les dégâts ou pour frapper les hollows de loin.

Hiroki lançait toujours quelques regards en haut, au cas où un hollow silencieux essayait de transformer le malheureux prêtre en steak. Ce dernier semblait bien se débrouiller, toutefois, semblant se concentrer. Le Fullbringer détourna un peu son attention pour aller pourfendre un autre hollow et entreprit de regarder de nouveau en haut, ne faisant vraiment pas confiance aux chances de ce type tout seul dans son coin.

Il avait tort.

En un seul instant, tout les hollows aériens étaient morts, ayant tous été défaits par le prêtre fou en un instant. La puissance, la vitesse d'attaque et la précision de ce dernier relevait de l'impossible ! Hallucinant, il en serait impressionné si jamais il n'était pas si distrait, particulièrement par l'explosion qui avait affectée le lycée !

Trois reiatsus en venaient, et de façon inquiétante, c'était... des Adjuchas ! Il pouvait les battre, bien sûr, mais il allait devoir utiliser une technique plus puissante que d'habitude, pas le genre qu'il comptait utiliser dans Karakura, il allait devoir compter sur son ami le prêtre pour cette occasion, et c'est avec un plan en tête que notre homme se tourna vers le sommet du toit : les hollows maintenant éliminés pour l'instant, il allait pouvoir lui parler sans être déran-

Une seconde... où était t-il ? Hiroki détourna le regard vers les toits et ses yeux sortirent presque de leurs orbites quand il remarqua que le prêtre accourait vers l'école, sans plan. Le connaissant, et vu que sa manière d'exterminer les démons semblait très... paradoxale. Hé bien, il ne donnait pas cher de l'état de l'école après ce qui s'était déroulé. Le fullbringer rejoignit rapidement son homologue humain, ce dernier étant occupé à converser avec son étrange ami invisible, et était occupé à creuser la terre pour une raison que seul son cerveau fracturé pouvait comprendre.

Comment est-ce que cet individu avait put atteindre un tel âge tout seul ?

Hiroki soupira, ne laissant pas l'agacement le saisir, et claqua des doigts devant son compagnon d'infortune pour attirer son attention.

Mon père, je pense qu'il serait préférable de les affaiblir. Ces hollows ne vous ignoreront pas si jamais vous les attaquez de loin. Utilisez cette technique de déplacement à grande vitesse que vous possédez pour leur échapper et continuer votre assaut, je reviens vite.

La tâche qu'il allait faire était compliquée mais pas nécessairement impossible. Ouvrant les petites armoires du lycée avec son pouvoir, Hiroki manipula le matériel a l'intérieur pour le faire voler sur les hollows. Les Adjuchas n'allaient pas mourir de ça, bien évidemment, mais ils furent toutefois confus par les hollows s'envolant autour d'eux et reculèrent, il leur faudrait bien peu de temps pour comprendre la nature fragile de l'obstacle, en revanche, ce n'était vraiment que pour les désorienter.

Bondissant à l'arrière de la salle, Hiroki enroula rapidement la corde qui le reliait à son fullbring autour des élèves retranchés, ces derniers essayèrent de se libérer, bien sûr, pensant sans doute avoir été attrapés, mais le fullbringer fut preste dans son action, et bondit dans les airs, traînant la classe entière avec lui dans une sorte de lasso. Sa vitesse restait modérée, ceci dit, pour éviter de les couper en deux.

Arrivant sur une rue plus sauve, il relâcha rapidement la classe, ces derniers se dépêchant de s'enfuir. L'homme d'affaire, un peu fatigué après toutes ses actions, prit un peu le temps de souffler. Manipuler autant d'objets était toujours un peu compliqué, surtout quand il devait manipuler son propre fullbring et utiliser le Bringer's Light.

Passant sa main sur son front, il ordonna à son fullbring de consommer des objets pour en augmenter le pouvoir puis revint rapidement dans l'action, espérant juste que Lloyd ne s'était pas fait mangé par un Adjuchas sous l'ordre de son ami imaginaire.



avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Lun 9 Mai - 23:18

 

Quand y'en a pas y'a des appats !

ft. Hiroki




Le pauvre Lloyd était redescendu pour s’affairer à creuser la terre. Il faut croire qu’il était assez malin pour avoir coupé la matérialisation de son arc : faut dire que c’était tout de même plus pratique et de cette façon et ça permettait également de ne pas se faire repérer par les Adjuchas envirronant bien trop occupés à s’affairer sur le lycée.

La dessus, son partenaire d’un jour, celui qui l’avait sermonné quelques minutes auparavant était revenu pour lui faire part d’un nouveau plan d’attaque et c’est qu’il était rudement malin ! Nils en resta d’ailleurs comme deux ronds de flan et s’empressa d’acquiescer. Cependant, l’ouïe du vieux prêtre n’était plus ce qu’elle était et il confondit les deux indications. Ainsi, chercher un arbre et attaquer à distance les ennemis s’était transformé en « prend de la terre en espérant qu’il y ait des graines dedans et va asperger les trois loustics ». C’était pourtant un plan ingénieux ! S’il les rassasiait suffisamment, ils n’auraient plus d’appétit pour s’attaquer aux autres.

Manipulant aisément le reiatsu alentour, Lloyd déploya une dose phénoménale d’énergie spirituelle pour se manifester. En fait, c’était Dieu qui lui avait dit de faire ça, le pauvre prêtre avait obtempéré sans vraiment comprendre à quoi ça les avancerait. Finalement c’était une superbe idée ! Les trois bestiaux délaissèrent totalement la scène pour se retrouver à encercler les deux comparses. Nils observait attentivement les bêtes tandis que Lloyd se avait relevé le haut de son vêtement pour s’en servir comme sac en guise de réserve de terre.

- Mais t’es sûr que y aura assez de graine ?
« Souviens-toi le dernier verset qui dit de rappeler à la terre les démons »
- il n’était pas question de les nourrir ?
« La terre sera plus efficace pour les occire ! »
- Tu as raison ! C’est parti !


D’un coup d’un seul, alors que les trois monstres tournaient autour de sa proie, Lloyd jeta toute la terre à part égale autour de lui tout en récitant le fameux verset ! Il était évident que ça marcherait après tout, si Dieu le disait ? Éberlués par cette action sans queue ni tête, les bestioles marquèrent un temps d’arrêt avant de fondre toutes ensemble sur Lloyd. D’un geste vif, il sortit un Seel Schneider de sous ses habits qu’il brandit vivement… malheureusement, peu habitué à se battre au corps à corps, l’objet vola bien vite. La première bête venait d’expédier le prêtre un peu plus loin pendant que le puma avait planté ses crocs dans le bras droit du saint, le rendant inapte à utiliser ce dernier. Pendant ce temps, Nils s’infligea un véritable facepalm, déçu des performances de son émissaire.

Le bras ballant, le vieillard s’agenouilla une nouvelle fois mais cette fois ci en direction de son ami imaginaire pour se confondre en excuse : il n’était pas à la hauteur de ses espérances et il le ressentait. Ce n’était pourtant pas le moment de faire ça et le mégathérium n’attendit pas que ce dernier ait fini sa prière pour tenter de l’achever d’un coup de griffe puissante. Décidément, le prêtre était dans une sale posture.




(c)LOKIA
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Mar 10 Mai - 20:59

Hiroki's Bizarre Adventure.
Lloyd


Hiroki franchissait avec aise la distance qui le séparait du prêtre. Il espérait que ce dernier était en train de mener une bataille acharnée d'ailleurs, il imaginait ce dernier, arc levé, bombarder les hollows depuis son toit, ces derniers reculant devant le fier assaut. Peut-être même avait t-il déjà vaincu un de ces hollows, terrorisant les autres au point que la fuite seule semblait être une bonne option pour eux. Et la ville retournerait au calme, faisant place à la mélancolie qui avait lieu lors d'une attaque sauvage et littéralement inhumaine sur une population qui-

Lloyd avait le bras en sang et était en train de prier à son ami imaginaire, en fait, de plus, un hollow semblait désireux de le gober une nouvelle fois. En dépit de la situation très précaire de son allié, Hiroki se contenta de rester là un instant, se mordant le poing intensément, imaginant que sa main était le crâne bien rond de Lloyd. Seigneur, il n'avait jamais été aussi énervé depuis que son magasin favori avait été à court de Duwang.

Bondissant, Hiroki glissa rapidement sous l'hollow, attirant l'attention de ce dernier... qui ne remarqua pas sa valise, aussi, cette dernière s'emparant de la gorge de la bête pour la sectionner avec ses dents. Blessé et surpris, l'Adjuchas eut ensuite sa tête et le reste du cou perforés par des objets remplis de reiatsu, achevant le redoutable Hollow qui s'évapora rapidement en fumée noire, vaincu. En dépit de son sauvetage, Hiroki grimaça, les mots de Nagisa lui revenant même après toutes ces années.

Il se pourrait qu’en tuant ce Hollow avec ta… valise, tu l’as complètement éradiqué.

Pendant qu'il était occupé à avoir des souvenirs, les Adjuchas, eux, entreprirent d'attaquer, frappant Hiroki d'un coup de queue dans le dos et le propulsant près de Lloyd. Ses pouvoirs le rendaient bien plus résistants qu'un humain normal aux blessures, oui, mais il allait quand même le sentir passer pour un moment. En attendant, il observa Lloyd : ce dernier était moins efficace désormais. Et il serait très peu efficace en tant qu'appât. Mais s'il voulait placer son attaque.

Mon père, êtes vous capable de vous déplacer ? Je vais essayer de les attirer vers moi, si vous pouvez placez une attaque, préparez la, je vous prie.

Hiroki prit de l'élan et bondit en avant, frappant les Hollows avec une attaque horizontale puis esquivant leurs coups avant de bondir sur le coté d'un immeuble, les deux créatures le suivant de près avec de grands sourires maniaques sur leurs visages. Le fullbringer, trop poursuivi pour faire une manoeuvre compliquée, se servit de son fullbring pour lancer un seul objet dans l'oeil d'un des Adjuchas, ce dernier reculant instinctivement... dans les airs, avant d'utiliser sa valise elle-même pour frapper l'autre créature au torse, lui donnant une bonne blessure.

Il se posa ensuite en haut du toit, les Adjuchas se remettant de ses attaques dans les airs. Si Lloyd avait un coup à faire...



avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Sam 14 Mai - 8:33

 

Quand y'en a pas y'a des appats !

ft. Hiroki




Le pauvre Lloyd semblait ne plus pouvoir utiliser son bras mais instinctivement, des fils de reishi vinrent entourer le membre endommagé. Dans une danse plutôt agréable à regarder, ces derniers se collèrent à lui et lui rendirent peu à peu le mouvement tandis qu’il continuait d’argumenter. Tiens ? Il semblerait que les bestiaux n’étaient plus après lui, mais où avaient-il bien pu passer ? En fait, bien trop absorbé par ses excuses et prières envers Dieu, sans compter son ouïe déficiente, il n’avait pas vraiment pu faire attention au sauvetage qu’avait exécuté son partenaire du jour.

Désespéré par l’attitude de son disciple, Nils effectua un facepalm avant de proposer au vieux débris d’achever les deux bestiaux. Lloyd n’était pas vraiment quelqu’un de faible et malheureusement pour les deux Adjuchas, de nombreuses années d’expérience les séparaient. Matérialisant encore une fois son arc bleu, il décocha une petite dizaine de flèches alors que les animaux étaient en l’air. La vélocité des flèches n’était pas extraordinaire et il aurait été aisé de les esquiver mais ces dernières semblaient avoir une conscience propre et atteindre leur cible quoiqu’il en coute. De toute façon… en l’air… y avait pas nécessairement besoin de diriger les flèches pour achever les bestiaux : les deux êtres démoniaques s’effacèrent tout simplement complètement au contact de l’énergie spirituelle dégagée par les projectiles.

« Ah bah enfin ! T’es p’t’être pas si désespérant que ça… »
- Je n’ai pas su utiliser la terre pour ramener ces démons… mais je saurai me rattraper Dieu ! C’est promis !
« Bel état d’esprit ! Reprenons donc notre leçon ! Tu vois le petit objet de tout à l’heure ? »
- Celui-là ?


Lloyd venait de sortir un nouvel appât et écoutait patiemment les instructions de Nils. Louchant sur l’objet, il l’observait sous toutes les coutures. Claquer un second appât était indubitablement une mauvaise idée mais l’insouciance du saint père était telle qu’il hochait vivement la tête. Soudain, l’appât lui échappa de nouveau des mains et c’est sur des noms assez fleuris de Dieu à son encontre qu’il le rattrapa in extremis. Est-ce qu’il était nécessaire de le sortir maintenant ? La leçon n’était pas terminée mais les dégâts étaient colossaux et il valait mieux ne pas éclater ce petit morceau.

S’asseyant en plein milieu de la cour et en tailleur, le vieux prêtre hochait la tête aux explications de l’ancêtre divine. L’appât dans la main droite, il risquait la bourde à tout moment… si jamais le vieux se faisait un facepalm… ce serait de nouveau la catastrophe. Ah au fait ! Il était passé où le jeunot fou à la valise ?




(c)LOKIA
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Sam 14 Mai - 20:56

Hiroki's Bizarre Adventure.
Lloyd


Hiroki observait les hollows depuis les toits, ces derniers se remettent des coups qu'il leur avait infligés. Il était dans une position où il pourrait les tuer mais sa plus puissante attaque, qui pourrait certainement les tuer, était large et bien visible. Les flèches du bonhomme ne risqueraient pas de causer des dégâts collatéraux, elles, étaient rapides, silencieuses et, avant tout, efficaces. Il était dommage que le combattant soit affublé d'un cerveau aussi... défaillant. Il aimerait bien l'avoir dans son équipe d'humains, pour être honnête.

Le problème étant qu'il avait besoin d'une tonne de psychiatres. Et si jamais il était efficace, comme il le prouva en allant promptement exterminer les deux créatures avec une simple volée de flèches, on ne pouvait pas dénier qu'il allait véritablement envie de mourir : en fait, sans Hiroki, il aurait fini dans l'estomac d'un hollow depuis un petit moment, même si le fullbringer ne comptait pas cracher sur le Quincy : le combat avait été rendu nettement plus facile par lui, après tout.

Le prêtre se remit à parler avec lui-même alors qu'Hiroki contempla sa situation : maintenant, quel était cet homme ? Pas un fullbringer, il n'avait pas d'objet et son reiatsu n'avait rien de Hollow ou de shinigamis, d'ailleurs. Il n'avait pas de Zanpakuto aussi. Rien qui ne l'associait donc aux races rencontrées auparavant. Ce mec était une énigme, et malheureusement pour l'homme d'affaire, son sens de la logique semblait être également une énigme étrange.

Où le mettre, avant tout ? Il ne voulait PAS cet homme dans son appartement, déjà car il aimait vivre seul, mais aussi parce qu'il pourrait jeter la machine à laver hors de la fenêtre parce que Dieu le lui avait dit ou autres bizarreries. Dur de le coller à un hotel aussi, et puis, il trouverait probablement un moyen de s'évader rapidement. L'idée d'achever simplement le prêtre lui vint en tête pour quelques secondes mais il refusa rapidement. Hiroki était cynique, oui, mais ce n'était pas un simple tueur. Il voulait aider son prochain, pas le zigouiller.

L'hôpital était la meilleure option pour le moment, donc, mieux valait l'y conduire. Hiroki désactiva son fullbring et s'avança donc vers la porte qui menait à l'escalier, s'emparant de l'âme de l'objet pour l'ouvrir, et... bah, descendit l'escalier, rencontrant souvent des civils ahuris, au passage. Il se pressa, ceci dit, le vieil homme pouvait déjà s'être faufilé hors de la rue avec son propre "mouvement à grande vitesse". Le fullbringer se permit donc de soupirer quand il vit ce dernier, blessé mais bien vivant et présent (avec d'étranges fils de reiatsu purs sur le bras, étrange)... et avec un objet dans sa main.

Ho non.

Hiroki s'avança lentement mais sûrement, ne voulant pas que Lloyd lâche l'artefact au mauvais moment. Sa connaissance des habitudes de l'humain, ceci dit, et le contexte, lui indiquait que ce dernier pourrait lâcher l'appât pour une raison aussi bête que, disons, une mouche sur ses lunettes, ou de la musique un peu trop bruyante.

Vous avez fait du bon boulot, mon père, hum, donnez moi ça, je vous prie.

Lentement, mais sûrement, le fullbringer s'appropria l'étrange item, se dépêchant de le ranger dans sa poche. Il allait devoir trouver un moyen de s'en occuper, ou de trouver un moyen de s'en servir... pour soi-même. Invoquer une horde de hollows sur quelqu'un était une idée tentante, mais trop chaotique pour la ville. Et puis, il n'avait personne comme ennemi, vraiment, sauf si le capitaine Aizawa subissait... un changement d'humeur malheureux, par accident.

Mon ami, il n'est pas encore l'heure pour vous de rejoindre votre seigneur. Laissez moi vous conduire a l'hôpital. Déclara Hiroki, se demandant si sa voiture était dans le coin, et si elle avait même survécue à l'affaire. C'était pareil pour ses employés de bureaux, d'ailleurs, ou même... tout le monde dans le quartier. S'assurer que l'homme de foi ne provoque pas un autre accident prenait la priorité, ceci dit.

Pouvez vous m'expliquer la nature de vos pouvoirs ? Je suis curieux.

Il entreprit d'avancer vers l'endroit où se trouvait son véhicule, signalant a notre homme de le suivre. Il pourrait bien aller simplement le donner à une ambulance, bien sûr, vu qu'elles étaient partout pour le moment, mais il n'aurait probablement pas l'explication qu'il cherche. Et puis, laisser le prêtre schizophrénique supernaturel hors de sa vue était une idée... regrettable.



Hors rp:
 


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Dim 15 Mai - 23:24

 

Quand y'en a pas y'a des appats !

ft. Hiroki




Voilà que l’acolyte du jour était du genre chapardeur ! Bon en même temps, c’était bien mérité vu que l’ancêtre était capable du pire avec de tels objets dans les mains. Il s’agissait d’un simple appât et non renforcé avec le reishi pur. Il ne risquait donc pas d’attirer des adjuchas comme ça avait pu être le cas quelques minutes auparavant. Le vieux ne réalisa pas tout de suite que son partenaire l’avait rejoint ni même qu’il lui avait pris l’objet des mains et il ne s’en formalisa pas pour autant non plus d’autant plus qu’on lui proposait de l’emmener à l’hôpital : sans doute pour lui faire réaliser les pertes d’une telle action maladroite du prêtre. Voilà que le pauvre Lloyd virait maintenant au rouge avant de nouveau s’étaler face contre terre pour se confondre en excuse… il accepta néanmoins la proposition et suivit donc le jeune homme au bout de quelques secondes accompagné de Nils qui ne pipait mot, bien trop concentré à se faire des facepalms devant la crédulité de son disciple.

La conversation arriva bien vite sur les pouvoirs du Quincy et Nils sembla dès lors se réveiller. Il froncait les sourcils en insistant à ce que le vieux prêtre reste évasif : après tout, il ne pouvait pas vraiment avoir confiance en un individu qui venait de les voler ! Cependant, Lloyd argumenta du contraire et une longue discussion eut lieu entre les deux protagonistes. Ce fut finalement le vieillard qui l’emporta avec une fourberie digne de Scapin.

« De toute façon tu ne sais rien alors bon… »

Et c’était la pure vérité. Le prêtre n’avait aucune idée des pouvoirs qui l’habitaient. Il était simplement né avec aussi loin qu’il s’en souvienne et s’était perfectionné sous la direction de Dieu. C’était lui qui lui avait tout appris et il était donc normal que ses pouvoirs provenaient de sa relation avec le tout puissant.

- Mes pouvoirs viennent de Dieu lui-même pardi ! Tout comme toi je présume…

En fait, il n’en savait rien et pouvait difficilement en dire plus : d’une part parce que son Dieu imaginaire commençait à lui jeter de sombres regards mais également parce qu’en cette simple phrase, il avait tout dit.





(c)LOKIA


Spoiler:
 
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Lun 16 Mai - 22:26

Hiroki's Bizarre Adventure.
Lloyd


Hiroki posa ses deux doigts sur la zone entre ses deux yeux alors que l'homme de foi reprit ses excuses de collégienne. Un homme moins patient l'aurait déjà jeté quelque part, perdu, mais le fullbringer savait que.. hé bien, notre homme ne pouvait simplement pas le laisser libre, pour des raisons développées auparavant.

Mais la question restait importante : que faire de cet individu ? L'option la moins encombrante serait de lui payer un avion pour, disons, le Vatican, et voilà. En espérant qu'il ne brise pas un de ces objets devant le pape pour l'impressionner. Hiroki pourrait reprendre donc sa vie normale, enfin, jusque à sa prochaine rencontre avec une des créatures étranges du monde des morts. Enfin, il l'aurait fait avant... mais, il devait avouer, il avait des projets.

Cet homme était puissant : la mort des Adjuchas, en un éclair, indiquait clairement qu'il n'était pas faible. Il serait utile pour essayer de former l'équipe d'humains à pouvoirs que voulait composer Hiroki, et puis, sans doute facile à convaincre aussi. La petite cité était remplie d'Hollows, et l'exorciste serait sans doute satisfait quand a l'idée d'occire les démons. Le problème restait sa personnalité volatile, il faudrait un allié à ses cotés tout le temps.

Hiroki, repérant finalement le véhicule (remplis de poussières), soupira alors que l'homme de foi entreprit de démontrer, de nouveau, son état mental douteux. Il avait l'impression de tourner en rond avec cette affaire ! D'un côté, il avait un humain à pouvoir, et puissant, qui apparait quasiment devant lui, et qui pourrait facilement joindre sa quête aussi. Il fallait juste que l'humain en question entende des voix, en plus d'être assez naïf pour s'agenouiller en combat.

Hiroki tourna un regard vers la rue : beaucoup d'ambulances et de voitures de polices étaient présentes, avec, naturellement, des émissions de télé. Le fullbringer écarquilla un peu ses yeux et se contenta simplement d'ouvrir une porte de sa voiture. Pour le spectateur lambda, et peut-être même pour un Lloyd distrait, l'on aurait dit qu'il avait simplement utilisé sa clé pour, mais la vérité était un brin plus surnaturelle : ayant puisé dans l'âme des objets, il avait ouvert la porte, tout simplement. Un désir à ce que l'évènement ne soit pas remarqué, en revanche, l'avait incité à agir comme si tout était normal.

Le geste n'était pas là que pour être cool en fait : Hiroki voulait se dépêcher, au cas où quelques caméras l'auraient vu lui et son compagnon d'infortune. Il entra donc rapidement dans la voiture, répondant aux paroles de son homologue de façon preste.

Hum... Oui, je crois.

Hiroki débuta la traversée vers l'hôpital, donc. Il y'avait, bien évidemment, du monde dans les rues, mais il connaissait assez bien la ville pour prendre quelques détours, et autres coins similaires. Le Fullbringer ne prit guère la parole pour le voyage, se demandant plutôt ce qu'il allait faire de cet étrange individu. D'ailleurs...

Excusez moi, je n'ai pas demandé votre nom au cours de l'affaire. Je me nomme Hiroki Hashika, je travaille dans les affaires. Et vous ?

L'hôpital finalement en vue, il se gara rapidement vers une place...





avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats ! Ven 20 Mai - 20:12

 

Quand y'en a pas y'a des appats !

ft. Hiroki




Lloyd était entré dans la voiture sans trop de préambule alors que Nils partait déjà dans un monologue sans fin. En fait, il retraçait l'ensemble des évènements récents avec ce qu'aurait véritablement dû faire le prêtre. Le saint écouta attentivement les dires de son ami imaginaire et ne fut tiré de sa contemplation que par son acolyte du jour.

- Père Lloyd.

Il disait sobrement son nom avant de finalement sombrer dans l'inconscience. Le monologue l'avait épuisé et la blessure qu'il avait eu au bras était finalement un peu plus dangereuse que prévue. Les fils de Reishi se dissipèrent alors. Il ne restait plus qu'à espérer que les médecins sauraient faire de leur mieux.




(c)LOKIA


Spoiler:
 
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Archerie
Inventaire:
Quincy
Quincy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Quand y'en a pas y'a des appats !
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand y'en a pas y'a des appats !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Asie :: Japon :: Karakura-
Sauter vers: