AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Tout lien social débute par une salutation [Pv: Himeko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: Le Hueco Mundo :: Las Noches :: Quartier des Espadas
MessageSujet: Tout lien social débute par une salutation [Pv: Himeko] Ven 20 Mai - 20:16

Une journée plaisante dans Las Noches. Thalos avait quitté ses appartements. Les mains dans le dos, il avançait dans les couloirs gigantesques du palais. Malgré sa cécité, il était aisé pour lui de se déplacer à vive allure sans heurter un seul obstacle. Les arrancars qui peuplaient Las Noches saluaient l’Espada. Les mouvements d’air que l’aveugle ressentait lui permettait d’affirmer que les hollows s’inclinaient respectueusement afin de le saluer. Il ne s’était toujours pas habitué à une telle courtoisie. Lui qui avait été craint des centaines d’années durant était devenu une étrange icône aux yeux de ses semblables.

Le nouveau-né se déplaça jusqu’à un hall immense où une de longues tables étaient disposées de part et d’autres. Une salle qui était sensée être synonyme de partage et de convivialité. La plupart des hollows jugeaient cette pièce comme étant inutile. L’arrancar avança d’un pas décidé et bifurqua à un moment donné. Sans arrêter sa marche, il arriva dans une pièce encore plus étrange. Cette dernière était remplie de livres. Œuvres qui étaient généralement rédigées par les humains. Les ouvrages étaient peu nombreux, mais il s’agissait-là du passe-temps favoris du segunda. Il posa sa main sur le comptoir, réveillant en sursaut le secrétaire qui avait préalablement placé un livre sur sa figure.

Secrétaire: Bonjour monsieur, que puis-je faire pour vous ?

Le monstre semblait perdu dans ses pensées, il répondit cependant à la question posée.

Thalos: Je prendrai le même livre qu’hier.

Secrétaire: Le voici…

Elle sortit d’un carton un ouvrage et le lui tendit.

Secrétaire: Puis-je faire quelque chose d’autre pour vous ?

Thalos: Ce sera tout.

Une main dans la poche, sa main libre vint attraper l’amas de papier. Il longea finalement le couloir et put atterrir dans le hall principal où il avait été de passage tantôt. Il se déplaça jusqu’au fond de la pièce. L’Espada put trouver un siège à son goût. Confortablement installé, il put ouvrir le livre à la page où il l’avait abandonné la veille. Il humidifia alors légèrement le bout de son index et il débuta sa séance de lecture habituelle. Son doigt glissait le long de ces petites « bosses ». Les hollows environnant n’osaient pas critiquer Thalos, pourtant l’envie ne manquait pas. Il pouvait distinctement entendre les battements de cœur, l’accélération de la respiration, la sueur. Il l’avait lu dans un de ces premiers ouvrages. L’identification de ces signes était la base de la communication. Dans cette salle, une seule personne semblait sortir du lot. Cette odeur était également synonyme de féminité. L’Espada hocha alors de la tête, il reconnaissait parfaitement ce personnage. Sans pour autant refermer l’ouvrage, il tourna légèrement sa tête en direction de la jeune femme avant de la saluer sur un ton calme.

Thalos: Bonjour, Nemausus-san.

Le côté taciturne de l’arrancar frappait une nouvelle fois. S’il y avait bien un domaine dans lequel le hollow avait des lacunes catastrophiques, c’était dans l’art oratoire.


"Segunda Espada... Thalos."


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir:
Inventaire:
Espada 2
Espada 2
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 10/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout lien social débute par une salutation [Pv: Himeko] Mer 25 Mai - 8:29

Désolée du retard ! J'espère que la tournure que j'ai pris te plaira ;w;

Welcome to the riot !

Voilà bien un bon moment que tu restais ici. Entourée de livres et plongée dans une histoire. Celle ci mettait en place une femme qui avait le pouvoir de tout brûler, rien qu'en regardant. Un jour, elle a été séparée de sa femme et de son fils. Elle a décidée de se mettre au service des USA (Une espèce de trucs immonde dirigé par des gros à cigare) pour les retrouver mais au final elle perd contrôle d'elle même et fait tout brûler. Seule dans les ruines du monde, elle pleure la mort de sa famille tandis que le monde se déchire à cause de son égoïsme. Tu as beau avoir lu ce livre des milliards de fois, tu ressentais toujours le même petit pincement au cœur.

Peut-être es ce de la tristesse ? De la nostalgie ? Du remords ? Quoi qu'il en est… Tu sais pas trop mais tu affectionnes particulièrement cette histoire et cette fin, pourtant si triste.  Tu ne comprenais pas trop pourquoi le rose était assimilé à des histoires +18 et surtout pourquoi Sosô les a ramenés. Enfin bref les voies du Maître sont impénétrables comme toujours. Tu sentais le regard interrogatifs sur toi et tu baissas un peu la tête.

Une espada rose, voilà une sordide idée ! Pourquoi pas un Espada qui parle en se dandinant les fesses ?! Soupirant tu repris un nouveau livre. Tu l'as jamais lu, lui. C'était sûrement une histoire un peu stupide. Le secrétaire te donne toujours des livres un peu stupide quand tu demandes une histoire au hasard. Peut-être que c'est une façon de te manifester son avis sur tes capacités intellectuelles. Tu pouffas un peu de rire, comme une dinde. Oui, tu te compares à une dinde. Une superbe dinde rose grasse.

Une main lasse sur ton visage et te voilà repartie dans le résumé de ce livre. Comme tu t'attendais, c'était une histoire un peu idiote. Un homme qui voulait conquérir le monde pour retrouver sa fille perdue mais qui devient aveuglée par son ambition et par les charmes sulfureux de sa secrétaire. Piquant un fard, tu claquas brusquement le livre sur la table, faisant sursauter toutes les personnes présentes.  Tu allais vraiment devoir dire un mot à la bibliothécaire parce que là c'était plus possible. Et pourquoi on avait ses livres ?! Attrapant un autre livre au hasard parmi la grosse pile à ta droite, tu l'ouvris sur le résumé. « Blabla...faune et flore du monde...blablabla dangerosité de la faune blablablabla »

Ca, au moins, ça pouvait te plaire ! Tu commença à lire dans un silence presque religieux. Page après page, tu avalas un chapitre, puis un autre et encore un autre comme une soif intarissable.  Tu entendis des pas, instinctivement tu te redressas pour jeter un coup d’œil à l'entrée de ta pièce de lecture. Bien sûr, tu n'étais pas la seule à squatter ici. Mais les autres filaient comme des ombres devant ton Reiastsu. C'était peu pratique pour développer des liens et cela te faisait toujours un peu marmonner. La solitude n'était clairement pas ce que tu aimais le plus. Mais la personne qui s'approchait était clairement différente de ce point de vue. Elle semblait assurée et droite. Comme un...ESPADA

C'est logique ! Tout le monde craint les Espada sauf les Espada eux même. Il n'avait pas du te sentir où alors pas prétée attention à toi. Au choix. Tu avais pas peur mais maintenant les Espada sans Yubel était comme une masse noire et grouillante. Tu ne savais pas quoi attendre et craindre d'eux. Surtout avec le n2. Il t'inquiétait et te fascinait en même temps. Loin du bruyant 3, de l'ironique 1 et de l'amusant  4. Aveugle et calme, Mystérieux et violent. Quel étrange Arracars.

Comme si le destin avait un penchant pour t'accorder toujours raison, tu vis le Segunda. Il semblait vouloir lire comme toi, voici bien le premier Espada que tu voyais là ! Prise de curiosité, tu le regardais simplement. Il était pas Vasto Lordes comme toi, ça se voyait il était clairement plus grand que toi. Ton potentiel brute aurait pu être égal au sien mais peut-être que  ton aspiration à la paix freine tes capacités ? Aucune idée !

Il s'assit près de toi et commença à lire d'une drôle de façon. Il suivait la courbe des mots sur le livre comme pour s'imprégner des mots. Bien sûr es tu bête ? Il est aveugle, c'est la seule façon pour lui de lire correctement. Brusquement il hocha la tête, avait il lu un passage intéressant dans ce livre ? Lui au moins on lui donnait pas toujours des histoires d'amour ridicules. Tandis que tu  commençais à retourner lentement à ton livre pour laisser à l'Espada la tranquillité qu'il méritait, n'osant pas parler étant du genre à se taire pour ne pas gêner le silence religieux de ce lieu, tu entendis un bonjour suivi de ce que tu avais choisi comme ton nom de famillle. Nemausus...Tellement de souvenirs. Un faible sourire s'étira sur tes lèvres closes. Alors avec douceur, tu lui répondis :

-Bien le bonjour Helltraydor-san. C'est toujours bien de voir un confrère lire un peu, je suis contente de vous voir dans ces lieux.

Tu te tus, tu avais plus grand-chose à dire. Toi comme lui étiez des silencieux. Tu aimais pas parler pour parler, pour toi le respect est une forme de silence que peu de personne peuvent comprendre ou/et partager. Le silence inspire la paix, le repos et le recueillement. Ca serait indiscret de le questionner sur ses lectures et ses passe temps, vous avez pas partagés l'assiette ensemble alors pas un mot de plus.

Avec un lèger toussotement, tu te remis droite en essayant de toucher le sol de tes pieds. Tu maudis les chaises trop hautes pour toi et ton mètre soixante. Foutu Arracars géant ! Au loin, tu entendis une dispute. Comme si 2 Arracars se crêpaient le chignon. Le ton montait croissant comme si ils avaient tentés de se contenir mais que ça ne pouvait plus.

Reposant ton livre, tu descendis de la chaise. Régler les disputes inutiles étaient une façon comme une autre d'être Espada après tout. Police de l'Hueco Mundo.

-Tais toi ! T'as juste une chiffre de plus que moi ! Alors feme la

-Ah ouais ? Tu rages juste d'être trop faible pour ne pas mériter ce superbe 34 monsieur le 35 !

-Baisse d'un ton Abruti arrête de te pavaner on sait tous que tu es aussi inutile que….


Un bruit de frappe retentit et tu ne pus t'empêcher de soupirer. Quel dispute idiote… Esperons simplement que Soso ne sera pas au courant de cette magnifique pacaille.



I love you so much Invité. Believe just in me and my peace.
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: H
Pouvoir: Sacrifice
Inventaire:
Espada 5
Espada 5
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 25/04/2016
Localisation : Là ou tu m'attends pas~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout lien social débute par une salutation [Pv: Himeko] Jeu 26 Mai - 11:29








You waste,
So proud, so pretentious...
Are you threatening me ?
You are not prepared...







La jeune arrancar ne tarda pas à répondre à son « collègue. »

Himeko:Bien le bonjour Helltraydor-san. C'est toujours bien de voir un confrère lire un peu, je suis contente de vous voir dans ces lieux. 


Le hollow hocha de la tête en signe de reconnaissance avant de se plonger de nouveau dans ses pages. L’ouïe de l’espada était probablement parmi les plus développées de Las Noches. Aussi entendait-il les battements de cœur qui s’accéléraient au fond de la pièce. La situation semblait devenir tendue. Une grimace apparut sur le visage de l’Espada. La bibliothèque et la salle de lecture était selon lui le seul et unique endroit où on pouvait rester dans le calme. Il ne devait être dérangé par quelques éléments que ce soit. Il voulut prendre patience dans un premier temps et poursuivit sa lecture.

Ses inquiétudes n’étaient pas vaines, car il ne fallut une poignée de seconde avant que la situation ne s’envenime de l’autre côté de la pièce. Le sens de la compétition était probablement la base du lien social qui poussait les hollows à se réunir, mais aussi à se défier les uns les autres. Avec la force, il s’agissait là de deux notions intrinsèquement liées que l’espada appréciait particulièrement. Pourtant, ce qu’il détestait était l’exhibition de ces pouvoirs uniquement pour se vanter de son propre fait. Ces monstres de bas étages qui se crêpaient le chignon étaient finalement bien plus aveugle que le numéro deux. Les derniers mots avaient été dit, le poing levé, le premier allait frappait le second sous l’impulsion de la colère. Instantanément, Helltraydor disparut de sa chaise, laissant une page de son ouvrage battante.

Arrancar 35 : Mais que ?..


Thalos: Laissez-moi vous faire une piqûre de rappel.

D’un simple geste, le bras qui était sensé porter un coup fut écarter. Le revers de la main du segunda vint percuter la glotte de l’arrancar. La victime cracha et se laissa tomber. Son genou n’avait pas encore touché le sol que le second arrancar subissait le même sort.  En une fraction de seconde, les hollows colériques étaient à terre, incapable de prononcer le moindre mot. Les quelques hollows qui étaient ici n’avaient pas eu le temps de voir ce qu’il avait bien pu faire. L’aveugle entendit sur sa droite quelques arrancars murmurer son nom. l’espada décida de reprendre la parole en direction de ces racailles qui lui faisaient face.

Thalos: Il est peut-être vrai que le numéro des Espadas désigne la force, ou du moins, notre capacité à tuer... ~ Il fit une courte pause ~ Mais rappelez-vous qu’au-delà du chiffre diez, cela ne signifie plus rien si ce n’est l’ordre de votre naissance. En d’autre termes… Si vous n’êtes ni un Espada, ni même un Privaron Espada, alors vous n’êtes que des déchets, de la racaille bonne à être envoyée sur les premières lignes du front.

Il fit un pas en avant, les deux hollows qui s’étaient assis sur les fesses étaient en train de reculer.

Thalos: Cet endroit est dédié à la lecture, ce qui est synonyme de calme et de silence. Il est inacceptable que ce silence soit perturbé par la racaille. Las Noches est assez grand, épargnez cette seule pièce.

L’arrancar libéra un peu de sa pression spirituelle afin de se faire d’autant plus menaçant à l’égard des derniers récalcitrants.

Thalos: C’était mon dernier avertissement. La prochaine fois, je ne serai pas aussi… Clément.

L’Espada leur tourna ainsi le dos avec la ferme intention de retourner à la lecture de son ouvrage, dans le calme. Un autre confrère aurait probablement procédé à une double exécution expéditive. Thalos n'était pas un partisan de la démonstration gratuite.




"Segunda Espada... Thalos."


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir:
Inventaire:
Espada 2
Espada 2
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 10/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tout lien social débute par une salutation [Pv: Himeko]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Tout lien social débute par une salutation [Pv: Himeko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» Nouveau contrat social
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: Le Hueco Mundo :: Las Noches :: Quartier des Espadas-
Sauter vers: