AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: La Soul Society :: Rukongai
MessageSujet: Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto] Lun 30 Mai - 19:45
La réunion des Capitaines était terminée, et nous avions maintenant chacun nos directives et nos affectations. Alors que certains s'occupaient du monde réel, et que d'autres avaient pour le rôle la surveillance pleine et entière du Seireitei, j'avais, pour ma part et en association avec les Capitaines Yuugami et Kazushi, eu la garde des districts les plus éloignés du Rukongai. Nous allions avoir du pain sur la planche ! En effet, en plus de devoir sécuriser les zones les plus dangereuses de la Soul Society, nos rôles seraient aussi de réduire la criminalité, et de recruter sur le tas. Il allait sans dire que j'aurais enfin le bénéfice de me défouler. J'allais clairement laisser parler mes poings : pour avoir vécu dans l'un des quartiers où la vie était la plus dure, je savais que ces zones de non-droit pouvaient aussi être des champs de bataille, presque. Ainsi, je n'allais sans doute pas me retentir pour mater ces délinquants. Dire qu'il y avait déjà des centaines d'années, j'avais garni leurs troupes, j'avais réussi à m'imposer parmi eux... Et maintenant, c'était moi qui allais les faire revenir à l'ordre. Pour imposer la discipline, il fallait de l'ordre, et pour faire respecter l'ordre, il fallait s'imposer devant tous. La loi du plus fort. Ils allaient aujourd'hui voir ce que valait un capitaine. Depuis trop longtemps, ces districts avaient échappé à l'autorité du Seireitei. Ce temps était désormais terminé. La situation risquait de très vite dégénérer, et ce, à tout moment. Nous ne pouvions alors rien laisser au hasard. Avec nos divisions, même des couvents seraient trop bordélique en comparaison de ce qu'allait devenir ces quartiers.

La route depuis le centre de commandement jusqu'à la Dixième Division ne fut pas bien longue, tant j'étais plongé dans mes pensées. Je savais déjà comment j'allais gérer ma division pour ce nettoyage de printemps. L'organisation serait parfaite, et notre mission serait propre. Au moment même où j'atteignis les portes de la Division, j'arrêtais le premier soldat qui passa sous ma main, pour l'ordonner d'aller chercher le Vice-Capitaine Hiirashi tout de suite, pour que je lui explique toute la situation, avant de lui dire de réunir tous les soldats disponibles, sur le terrain d'entraînement. Mes subordonnés me connaissaient, et connaissaient tous mes visages, autant celui de l'homme sûr de lui, ou du capitaine amical et amoureux de la bagarre. Mais rarement avaient-ils vu un visage aussi sérieux que celui que j'affichais à l'instant même en traversant d'un pas assuré la division pour rejoindre Cal. Il savait que j'avais horreur des retards, et j'espérais bien qu'il était resté disponible alors que j'assistais à la réunion. D'autant plus qu'aujourd'hui, je n'étais pas nécessairement d'humeur à rigoler, bien encore moins que d'habitude. Les troupes allaient devoir travailler, en mettant franchement la main à la patte, tout comme lui d'ailleurs. Il s'agissait de mon fidèle Vice-Capitaine, certes, mais il était aussi évidemment mon meilleur soldat, j'allais avoir besoin de lui sur le terrain... Surtout pour me rappeler à la raison si je commençais à faire trop de dommages collatéraux.

« On a du nouveau. On ne s'occupe plus d'uniquement les renseignements stratégiques. Maintenant, on va aussi mettre de l'ordre dans les quartiers les plus dangereux du Rukongai. On doit sécuriser les districts les plus lointains, nettoyer la criminalité de manière à ce que ça ne soit plus une zone de non-droit, et ce, en collaboration avec la onzième division, et la Huitième. J'ai fait réunir les soldats pour leur expliquer la situation, je te brieferai sur tout ce qui a été dit lors de la Réunion plus tard. Nous avons du pain sur la planche. »

J'avais été bref, très bref, mais j'avais au moins eu le mérite d'être clair. Je n'avais pas le temps de tergiverser ou de faire des digressions, je devais aller droit au but, tout en restant clair et concis. Après tout, j'allais devoir aussi expliquer la situation aux troupes, tout en organisant les divers groupes. Leurs affectations propres ne seraient données qu'une fois au Rukongai, pour pouvoir agir de manière parfaitement coordonnée avec les autres divisions, mais je pouvais aussi les organiser maintenant pour être plus efficace. Ainsi, d'un shunpo, je disparus de la vue de Cal pour me retrouver sur le terrain d'entraînement, devant mes subordonnés. J'avais préféré attendre un instant, pour permettre aux retardataires de joindre les rangs et ainsi permettre à tout le monde d'entendre mes explications.

« Bonjours à tous. Si je vous ai fait réunir, c'est pour vous faire part de notre nouvelle mission, qui se portera sur le Rukongai. En coopération avec la onzième et la huitième division, nous allons devoir sécuriser les districts les plus dangereux, pour ensuite permettre une surveillance permanente, comme les autres quartiers, et enfin pouvoir recruter les éléments les plus prometteurs sur le tas. Le principal objectif restera tout de même de faire baisser la criminalité, et je veux que la racaille disparaisse des lieux, et je compte sur vous. Chacune des équipes sera dirigée par l'un des meilleurs Sièges, et deux resteront ici, à la caserne. Nous effectuerons des roulements pour remplacer les équipes sur place. Les équipes 5 et 6 resteront ici pour ce premier roulement, et vous aurez des informations plus précises directement sur le terrain, que nous puissions nous coordonner avec les autres divisions sur place. Vous avez une heure pour vous préparer, vous vous regrouperez alors au 70e District Nord. Je compte sur vous que vous ayez un travail des plus efficaces, maintenant, rompez. »

Pour ma part, je n'avais pas besoin d'avoir tout une équipe derrière moi. À la limite peut-être mon Vice-Capitaine, mais pour l'instant, les diverses escouades allaient travailler en autonomie, bien qu'ils soient en liaison directe avec Cal ou moins. Mais le ton avait tout de même été donné et je n'allais pour ma part pas traîner. J'avais ainsi rejoint mon bureau, pour simplement y laisser mon Haori blanc. Je n'allais pas le prendre avec moi aujourd'hui, bien qu'il me fût cher. En effet, nous allions déplacer nos troupes en territoire hostile, et si je devais me battre, ce haori n'allait pas être très propice à l'utilisation du Hakuda, puisqu'il était clair que je n'allais utiliser ma lame qu'en dernier recours. De plus, la plupart des brigands de ces districts vouaient une haine viscérale aux Shinigamis... Comment réagirait-il si un capitaine, visible parmi tous avec son vêtement d'un blanc immaculé, débarquait pour faire la loi chez eux ? Je ne pensais pas qu'ils apprécient. Laissant donc Cal se préparer, à moins qu'il ne veuille me suivre tout de suite, j'avais directement pris la route du 70e District, qui était relativement éloigné. J'utilisai alors mon Shunpo pour me mouvoir avec rapidité et aisance, tel un courant d'air. Il était mieux pour moi d'y aller de suite, pour pouvoir rencontrer les capitaines avant que les troupes ne se réunissent à nouveau pour qu'ils aient leurs affectations.
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Nahagata Mitsutake
Inventaire:
Capitaine de la 10ème division
Capitaine de la 10ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto] Sam 4 Juin - 18:56
Nettoyons le Rukongai !
Les troupes étaient enfin prêtes. La 11ème allait partir pour nettoyer le Rukongai, Aizawa avait pris ses précautions avec ses hommes chacun d’eux avait été trié sur le volet pour être au meilleur à son poste. Regardant l’heure, Aizawa était fin prêt et attendait de se rendre dans un endroit stratégique pour réunir les forces des Capitaines en un seul endroit. Un Jigokucho venait de la 10ème, Shifu se dirigeait donc vers le 70ème district Nord. Aizawa réunissait donc la moitié des gradés disponibles.  Se tournant vers deux d’entre eux  afin de leur donner leurs ordres.


« 17ème siège Asune & 12ème siège Reifuku, je compte sur vous deux de garder les locaux de la 11ème en bon état et propre.
- Oui Capitaine !, dirent-ils en cœur. »


Se tournant alors vers les 8 autres, Aizawa savait exactement comment ils allaient les séparer. Une formation de 4 équipes composées de 1 Lieutenant et de 10 officiers, cela pourrait très bien faire l’affaire.


« Chacun d’entre vous devra m’accompagner au 70ème district Nord du Rukongai, nous nous organiserons là-bas avec les forces de la 8ème & 10ème division. L’objectif de la mission est simple, nettoyer le Rukongai, sécuriser les zones ainsi que de dénicher de nouvelles recrues. La mission de chaque petit groupe formé de 1 Lieutenant ici présents ainsi que de 10 officiers. Je compte sur vous pour choisir de bons combattants. Un dernier ordre avant de partir, je veux le moins de morts possibles parmi nos adversaires et parmi nos troupes, n’hésitez surtout pas à reculer si nécessaire lors des batailles. L’objectif n’est pas de régler vos comptes mais de sauver des vies avant toute chose. Sur ce, je vous laisse une quarantaine de minutes pour vous préparer.»


Aizawa se leva alors de son siège et sorti de la petite salle de réunion de la 11ème division. Direction le 70ème district Nord, avant de s’y rendre Aizawa tenait à faire un détour par lui-même par les locaux de la 8ème division. Il était évident que Shifu avait déjà prévenu Ikuto des décisions mais Aizawa avait envie d’y aller pour quoi ? Discuter avec le Capitaine Kazushi plus en détail de la nouvelle force ou du moins des nouvelles du Kenpachi.


« Ikuto !! »  , cria-t-il aux portes du bâtiment principal de la 8ème division.


Aizawa attendait une réponse, même si celle-ci pouvait prendre du temps quand on connaissait le Capitaine de la 8ème division. Aizawa pouvait attendre, ses hommes connaissaient déjà les directives de toute façons.
.



Mes Mémoires

Quand j'attends ma punition de la part d'Ichijo
Spoiler:
 

avatar

Energie Spirituelle
Lettre: H
Pouvoir: Fujiwara no Genshin
Inventaire:
Capitaine de la 11ème division
Capitaine de la 11ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 198
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 26
Localisation : Rukongai
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto] Dim 12 Juin - 6:24
Cela fait quelques heures que le Capitaine s’est rendu à la réunion, ne me laissant heureusement pas de travail supplémentaire, autre que celui qui me revient habituellement en tant que Vice-Capitaine. S’il avait été ne serait-ce qu’un peu désordonné, avec la quantité de travail qu’il abat actuellement, je vivrais un enfer. D’ailleurs, en parlant d’enfer, une autre de ces horripilantes bestioles arrive, portant bien évidemment un nouveau compte-rendu qu’il me faut consigner, puis compiler avec les précédents afin d’en faire un rapport succinct à Shifu.

Si j’avais su qu’être Vice-Capitaine de la dixième division consistait essentiellement à recevoir des rapports, sans discontinuité, portés par ces papillons, j’aurais alors refusé avec véhémence ce poste, et ce afin de ne pas risquer la "crise cardiaque" dix-huit fois par jour. Pourtant, il s’agit de la responsabilité due à mon grade, il est donc hors de question pour moi de la déléguer, même au troisième siège.

Je viens de terminer de consigner ce dernier rapport lorsqu’un shinigami se présente devant mon bureau.

"Kiyoichi-kun ?"
"Vice-Capitaine, le Capitaine Shifu vous demande en vitesse, il a fini sa réunion."
"Retourne avec les autres, j’y vais."

Je prends juste le temps de ranger les documents avant de sortir rapidement. Si le capitaine me demande de cette manière, c’est qu’il y a un ordre à exécuter dans l’instant, et qu’il s’agit de l’un de ces ordres hautement prioritaires dont on espère toujours qu’ils ne seront pas pour nous. C’est donc sans perdre un seul instant que je le rejoins pour qu’il me briefe.

Ainsi, nous ne sommes plus uniquement en charge de l’organisation stratégique du gotei 13, mais aussi de la pacification des pires quartiers du rukongai, et ce en collaboration avec les 8ème et 11ème divisions. J’encaisse la nouvelle, puis acquiesce afin qu’il sache que j’ai bien intégré l’ordre. Il disparaît ensuite de ma vue par un shunpo, tandis que je me rends au point de rassemblement à pieds, afin de rappeler à l’ordre tous les retardataires.

Une fois la division rassemblée, je me tiens légèrement en retrait de capitaine lors de son allocution et ses ordres. Je me dirige ensuite vers les équipes 5 et 6, afin de leur donner mes instructions pendant le temps de préparation.

"Ce n’est pas parce que vous restez ici que vous vous tournerez les pouces, loin de là. Vous vous débrouillerez comme vous le voudrez, mais je veux pouvoir avoir un contact quasi permanent avec chacune des équipes présentes, ainsi qu’avec le gotei 13, dans le cas où ils voudraient nous contacter, le Capitaine ou moi. De plus, lors des roulements, vous ferez passer cet ordre à l’équipe qui vous remplacera."

Après avoir donné mon ordre, je vais me préparer, puis je me rends au District du point de rendez-vous avec un petit groupes de shinigamis prêts aussi rapidement que moi. Il semble que nous ayons tous décidé sans concertation de nous y rendre en groupe, pour être plus en sécurité lors du voyage. En arrivant, je remarque que, à l’exception du capitaine, nous sommes le premier groupe de la 10 à être arrivés. Shifu semblait déjà occupé, alors j’attendis patiemment de pouvoir lui rendre compte de mon arrivée.


#Swagdesrôlistes Cool

Hashtag ©Hotaru
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: J
Pouvoir: Rarakuri
Inventaire:
Vice-capitaine de la 10ème division
Vice-capitaine de la 10ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 24
Date d'inscription : 14/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto] Lun 20 Juin - 20:33





Un ouvrage disparu
feat. Yeri Kyoshi
Un sifflotement incessant, aussi interminable qu'enjoué et bondé d'engouement, ne cessait de suinter à travers les murs des appartements du capitaine de la huitième division. Les gardes en faction les plus proches, ceux qui avaient pour ordre et mission capitale celle de veiller au bien être de leur plus haut supérieur hiérarchique, avaient généralement tendance à ce moment précis de la journée de délaisser leurs fonctions pour aller prendre un verre non loin de là... Après tout, ce n'était pas tous les jours que les membres les plus éminentes du Gotei 13 étaient menacés de mort, de par un attentat suicide comme de par une attaque infiltrée hors du commun, et les proverbes jouaient d'ailleurs globalement en la faveur d'Ikuto. Les meilleurs partaient les premiers, les tenaces étaient fréquemment les plus fatigants et les plus éprouvants à affronter... C'était ce genre d'adage qui vantait assurément l'extraordinaire longévité dont le maître en sortilège allait faire preuve, même pour un shinigami. Après tout, bon nombre de ses subordonnés disaient de lui qu'il était le plus énervant d'entre tous les capitaines... Bref, les racontars n'avaient aucune espèce d'importance, en ce jour ensoleillé et frais comme on les aimait. Ce qui importait, c'était de profiter un peu des dernières heures de calme avant de devoir se mettre sérieusement au travail... Et cela commençait toujours nécessairement par une bonne douche ! Dès lors qu'il était rentré à ses quartiers de la réunion des capitaines, le magicien n'avait eu de cesse de s'y reposer, de s'y prélasser avidement, cherchant au creux des gouttes ruisselantes sur son corps svelte et savamment sculpté un réconfort quelconque que Yeri ne semblait pas disposée à lui offrir. La poésie en moins, le constat demeurait inchangé : le prétendu jeune homme se touchait.

Il aurait bien pu demander à l'une de ses innombrables séduisantes subordonnées de se charger de cette tâche harassante, sinon carrément la déléguer à une quelconque catin du Rukongai, mais il n'en avait pour l'occasion pas le temps. Bah oui, il allait devoir se mettre au travail, justement ! D'ailleurs, un bien funeste présage vint l'interrompre dans sa relaxation improvisée : une voix émergea de l'autre côté de la cloison, hésitante et maladroite, mais malheureusement masculine :

-Capitaine Kazushi ? Le capitaine Yuugami est devant la porte... Il demande une entrevue...
-Bordel de... Fais-le patienter !
-... Pardon ?
-Démerde-toi, j'suis là dans un quart d'heure !

Il n'allait quand même pas s'interrompre pour le boss des dégénérés, si ?
Ce fut donc une petite vingtaine de minutes plus tard, comme convenu, que le brun ténébreux quitta enfin sa douche. Il enfila rapidement le bas de son shihakusho, le pantalon noir et ample traditionnel, plaça son Zanpakuto à sa ceinture et entreprit de se sécher les cheveux grâce à une serviette d'une blancheur indéniable tout en se dirigeant vers la fenêtre la plus proche, qu'il ouvrit à la volée avant de s'y pencher, laissant apparaître son torse nu et encore couvert de quelques gouttes :

-Capitaine Yuugami ! Je ne vous attendais pas, c'est étonnant !

Bon, dans l'état des choses, il y avait fort à parier pour que le capitaine de la onzième ne se mette à lui adresser quelques remontrances quant à sa disponibilité et à sa réactivité... Mais il n'en avait pas grand chose à faire, à vrai dire. D'autant plus que le pauvre Aizawa n'en était pas encore au bout de ses peines : pour l'heure, le capitaine de la huitième n'avait pas véhiculé au moindre de ses subordonnés la mission qui allait être la leur durant les mois à venir. Il fallait le comprendre, en même temps : il n'avait jamais été très euphorique à l'idée d'aller s'embourber dans quelques querelles avec les groupuscules hors-la-loi qui sévissaient au rukongai, et il considérait par ailleurs que quelques heures n'allaient pas agraver la situation. D'autant plus que plus les soldats des deux autres divisions patientaient, plus ils avaient de chance de s'empater... Ce qui signifiait l'un dans l'autre plus de chances de survie pour les pauvres brigands qui allaient se trouver sur leur route. Comme l'avait autrefois dit un bon philosophe français, la justice sans la force était aussi impuissante que la force sans la justice ne pouvait s'avérer tyrannique. En allant là-bas avec la ferme idée de tabasser quelques malandrins et malheureux badauds, ses deux collègues faisaient déjà tristement fausse route. Il lui fallait prier, de tout son saoul et de toute son âme, pour qu'un tant soit peu de raison et de demie-mesure ne viennent emplir leurs esprits creux dans les plus brefs délais... Et dire que le bon vieux Tenno avait donné cette mission précaire aux dixièmes et onzièmes divisions ! Il n'avait pas dû réfléchir plus de quelques secondes aux conséquences qui pouvaient en découler... Enfin, il n'en avait pas vraiment eu le temps, et c'était d'ailleurs ce pourquoi Ikuto ne l'en blâmait pas totalement. Il fallait prendre une décision dans l'urgence afin d'essayer d'empêcher la situation d'échapper à tout contrôle. Il avait tout simplement malheureusement pris la mauvaise.
Loin de se démonter pour si peu, le maître des kidos adressa quelques cordiaux signes de la main à son comparse à venir et lui fit quelques propositions bienveillantes, toujours du haut de sa fenêtre :

-Vous prendrez bien du saké ! De la bière, peut-être ? Montez, montez, on sera mieux !


© A-Lice


C'est enfin posté, sorry pour le temps de réponse, le topic m'avait échappé ><


“Mieux vaut combattre sans espoir que de vivre sans désirs.”


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Kako Teiretsu
Inventaire:
Capitaine de la 8ème division
Capitaine de la 8ème division
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachknk.forumactif.org
Messages : 426
Date d'inscription : 08/02/2014
Localisation : Soul Society.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto] Lun 15 Aoû - 16:00

Avec l'aide d'un Shunpo soutenu, la route jusqu'au point de rendez-vous ne fut pas trop longue. Une petite balade de santé, tout au plus. Aucun de mes subordonnés ne m'avait suivi, même si, à vrai dire, rare étaient ceux capables de tenir le rythme. Et, étant donné que chacun d'eux devait être frais pour cette opération militaire, il avait été mieux que j'y aille seul. Et puis, cela me laisserait le temps de bien planifier tout cela, sans gêne aucune. Après tout, il s'agissait d'une opération d'ampleur, où, à renfort de trois divisions, nous allions devoir nettoyer les zones les plus dangereuses du Rukongai. Pendant trop longtemps, ces régions avaient été dominées par la crainte du plus fort face au plus faible. Pendant trop longtemps, la loi du plus fort avait régné. Pendant trop longtemps, la survie avait été nécessaire, là où les premiers quartiers vivaient dans une opulence à en faire vomir plus d'un. Moi-même, ma renaissance en tant qu'âme s'était faite dans le pire de tous ces districts, et, à partir d'aujourd'hui, je me faisais un devoir d'y rétablir la paix. Un avenir parmi ceux qui étaient nés dans les quartiers les plus éloignés du Seireitei était plus que rare, nous allions changer cela. Les enfants nés ici n'auraient dès lors plus à craindre pour leur survie. S'il le fallait, nous utiliserions les méthodes les plus fortes pour réduire la racaille au silence, j'étais prêt à le faire, et Aizawa-san le serait aussi très probablement. Il fallait vaincre le feu, par le feu.

Pendant une bonne partie de mon trajet, des souvenirs de mes premières décennies en la Soul Society me revinrent à l'esprit, me donnant par la même d'autant plus de motivation pour accomplir ma tâche. Chaque jour dans cet enfer avait été un combat, parfois même littéralement. Rares étaient les jours qui se faisaient sans blessure, quoi qu'elles fussent seulement minimes parfois. J'avais peut-être justement été parmi ceux qui avaient su survivre, en se battant pour se faire un nom, mais l'on pouvait appeler cela un cas isolé. Des gens mourraient ici, et cela devait cesser. Je sortis enfin de ma torpeur après un long moment à courir de toits en toits, me rapprochant toujours plus. Néanmoins, à peine étais-je arrivé au 70e district Nord que je me permis un petit arrêt, voyant alors une scène se profiler devant moi depuis l'un des toits où je me situais. Une scène classique à vrai dire : une agression, alors que personne ne réagissait ou ne cherchait à réagir. Aux yeux et aux nez de tous, ce genre de scène était devenu presque habituel, et, devant des hommes armés, personne n'osait bouger le petit doigt, par peur de subir le même sort. En voyant cela, une idée vicieuse germa dans mon esprit. Quitte à vouloir pacifier la zone, autant profiter de cette situation-là. Utilisant mon Shunpo me transportait après de l'adolescent qui allait probablement se faire tabasser jusqu'au sang, avant de l'attraper, et de l'emmener plus loin, alors que les quatre voyous ne comprenaient pas du tout ce qu'il se passait, jusqu'au moment où je les avais interpellés pour qu'il comprenne que j'étais la source de leur déplaisir.

« Pas assez rapides les gars... »

M'occuper deux dans le silence le plus total aurait été plaisant, d'autant plus qu'il ne me faudrait certainement que quelque seconde pour briser la moitié des os de leurs corps, mais il fallait doubler le rendement. Les provoquer assez, c'était provoqué les gangs parmi lesquels ils étaient associés... Tout ne marchait qu'en gang ici. Les provoquer serait directement déclaré la guerre aux gangs, pour peu d'y aller assez fort... Et ainsi, avoir plus de faciliter à les anéantir une fois les troupes arrivées. Vicieux ? Certainement. Et puis, c'était aussi en partie pour cette raison que je n'avais pas mis mon Haori. Pour eux, je n'étais qu'un Shinigami qu'ils croiraient pouvoir réduire facilement au silence, mais il en était tout autre. J'avais pu me dresser en figure éminente des rues du 80e District Est, ce n'était pas eux qui me feraient peur, surtout maintenant que j'étais l'un des treize Dieu de la Mort les plus craints du Seireitei. Leurs regards en disaient d'ailleurs long, tout comme le mien. Je leur avais privé de leur proie, qui n'avait soit dit en passant pas demander son reste avant de s'enfuir loin de ces rapaces. Et eux commençaient justement à s'avancer vers moi comme du vulgaire gibier qui se jetait dans la gueule grande ouverte du loup... Ils croyaient avoir à faire à simple Shinigami, qui n'avait rien à faire sur leur territoire. Sauf qu'il ne comprenait pas que ce territoire était le nôtre, il l'avait toujours été, et aujourd'hui, nous étions venus le réclamer. Ils n'étaient que quatre, que croyaient-ils pouvoir faire contre un Shinigami expert en Hakuda, en Zanjutsu, et qui plus est qui s'élevait au rang de Capitaine ? Sauf qu'eux ne savaient rien de tout ça.

Fulminant de rage et après avoir lancé à tout-va de nombreux noms d'oiseaux pour avoir sali leur orgueil, ils n'avaient rien trouvé de mieux à faire de se jeter sur moi avec leurs armes minables. Un sourire sadique apparut instantanément sur mon visage. Ils allaient souffrir, ils allaient crier, et ils le regretteraient. Et comme je détestais faire les choses à moitié, ils testeraient toute la puissance de mon Hakuda. Le premier m'attaqua avec sa batte clouté, arme des plus archaïque qui soit, mais je n'eus aucun mal à le désarmer pour ensuite utiliser sa propre batte pour frapper sa rotule à toute puissance avec. Son hurlement de douleur fut absolument magnifique à entendre, et assez efficace pour augmenter la rage de ses acolytes... Sauf que la rage rendait aveugle. Avant même qu'il ne tombe à genoux, je fus assez vif pour lui mettre un puissant coup de paume dans la cage thoracique, assez pour lui couper le souffle, lui briser quelques côtes, en plus de le projeter vers l'arrière pour le laisser souffrir. Le second enchaîna sans perte de temps avec son sabre qu'il savait à peine tenir. Un seul pas vers l'arrière fut suffisant pour esquivant le piètre coup, avant de saisir son bras pour lui faire une clé de bras et laisser son épaule se luxer, si ce n'était même se briser. J'utilisais tout de suite après un coup de pied au niveau du crâne pour le sonner et l'envoyer paître au sol. Les deux derniers furent plus intelligents et m'attaquèrent simultanément... Toujours en vain. Quelques coups plus tard, il y en avait un assommé au sol, et l'autre qui tentait de s'enfuir. Tout ce que j'attendais ! Il fallait les faire peur, et pour cela, il fallait bien s'y prendre. Ainsi, j'utilisai ma pression spirituelle pour clouer les trois au sol, et faire plier le genou à celui qui prenait la poudre d'escampette, l'empêchant ainsi d'aller plus loin. J'avais bien entendu veillé à faire attention à tous les badauds qui nous regardaient d'un œil apeuré et craintif, ceux-là n'étaient pas soumis à mon intense Reaitsu. Ce dernier n'était pas assez puissant pour faire tomber le fuyard dans les vapes, mais assez pour le plaquer au sol. M'approchant lentement, mais sûrement de lui, je ne pus m'empêcher de marcher sur la rotule déjà en partie éclatée du tout premier avant de m'accroupir prêt de celui qui avait tenté de s'enfuir.

« J'ai pas pris une minute pour vous éclater tous les trois. J'aurais pu prendre bien moins de temps. Et maintenant que tu sais ce dont je suis capable, je vais te laisser partir, mais à une seule condition. Retourne voir ton gang... Ou mieux ! Va voir tous les gangs que tu connais. Dis-leur qu'un détachement des forces du Gotei 13 est spécialement venu pour reprendre les districts les plus éloignés et les pacifier. Soumettez-vous, ou croupissez dans nos cellules. À partir de maintenant, vous ne faites plus la loi ici. Et explique bien à tes potes ce que j'ai fait subir aux trois qui étaient avec toi, précise aussi qu'ils ont crié. Fort. »

Et pour allier le geste à la parole, j'avais sorti ma lame pour la poser non loin de son visage, pour lui faire clairement comprendre qu'il allait devoir me prendre au sérieux. Mais hormis cette intimidation, je n'avais strictement rien tenté pour attenter à sa vie. Je m'étais contenté de me relever avec un regard des plus menaçants à son encontre, avant de me lever, et de m'éloigner de lui. Ma lame regagna son fourreau, et ce ne fut que lorsqu'elle fut totalement rangée que j'annulais mon Reiatsu, permettant alors au couard de s'effilocher en prenant la poudre d'escampette. Cal et son groupe arriva juste après la petite altercation, et il arriva au bon moment pour me voir prendre la parole devant les habitants du Quartier. J'avais pu prévenir les gangs de la menace qui planait dès lors sur eux, mais il était aussi de mon devoir de prévenir les habitants que le Seireitei répondait enfin présent pour leur sécurité, en dépit de leur éloignement avec la Cité Shinigami. Et puis, après avoir réagi aussi violemment avec ces voyous, je ne pouvais m'en aller sans aucune explication.

« Pendant trop longtemps, le Seireitei vous a oublié et a laissé la situation des districts les plus éloignés se dégrader, sous prétexte d'un important éloignement, qui obligeait les troupes à se diviser, donc à s'affaiblir. À partir d'aujourd'hui, tout cela change. Ces trois brutes ne sont que les premières d'une longue liste avant de pouvoir pacifier ces quartiers dans lesquels vous vivez. Le Commandement du Gotei 13 a mis à disposition un contingent de Shinigami suffisant pour rétablir paix, quiétude et sécurité. Derrière moi se trouve quelques soldats, les premiers arrivés, mais très bientôt, dans à peine quelques heures, nous serons assez nombreux pour vous rapporter la sérénité. Aucun crime, aucune violence ne restera impunie. Les premiers quartiers vous envieront bientôt l'ordre que nous allons ramener dans vos rues. »

Je me retournais alors vers Cal, avant d'inviter la petite troupe à gagner le point de ralliement. « Venez, on a beaucoup de travail devant nous. »
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: G
Pouvoir: Nahagata Mitsutake
Inventaire:
Capitaine de la 10ème division
Capitaine de la 10ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Ground Zero [Présent - Aizawa, Cal, Ikuto]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Underneath the ground ∞ 05/02 - 16:43
» Test de Haunting Ground ! Par Jane Aden
» AIRBORNE-COMMAND 1943
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Deck Legacy Madrid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: La Soul Society :: Rukongai-
Sauter vers: