AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sans accros (pV Akira)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Asie :: Japon :: Karakura
MessageSujet: Sans accros (pV Akira) Mar 19 Avr - 21:53

Sans accros
Kira


Hiroki avait les yeux rivés sur l'écran de son ordinateur, une main posée près de la souris, l'autre sur son menton. Les centaines de données et autres mots en anglais affichés sur l'écran pourraient en déstabiliser plus d'un, mais pour lui, et tout le monde dans la pièce vraiment, c'était aussi élémentaire que de lire l'alphabet.

La main de l'homme d'affaire se détacha de son menton alors qu'il entreprit d'appuyer sur quelques touches de son clavier, affichant une autre page, puis une autre après quelques autres touches supplémentaires. Sa main se posa de nouveau sur son menton alors qu'il entreprit d'analyser les mots qui se trouvaient devant lui, à nouveau.

Tout ça, c'était son travail, résumé en deux paragraphes. Ce n'était pas vraiment excitant, évidemment, mais il l'appréciait. Simplement parce que ça lui rapport de l'argent, et c'était vraiment tout ce qui comptait pour notre homme; Il était de nature patiente de toute façon, il pouvait supporter ces quelques heures sans problème.

Les yeux de l'homme d'affaire se posèrent un moment sur le toit d'une petite maison. Un bâtiment bancal, bien entendu, pour pratiquement tout le monde dans l'immeuble. Toutefois, il pouvait distinguer la présence d'un invité surprise au sein de la maison en question : une âme errante, tranquillement assise sur le toit, semblant contempler le ciel. Ou perdue dans ses pensées, pour être honnête, il avait mieux à faire que d'y penser.

Quelques minutes supplémentaires s'écoulèrent, et les yeux de notre homme purent remarquer que certains de ses collègues étaient en train de se lever, prenant leurs affaires en main. Le fullbringer posa prestement ses yeux sur l'horloge de son ordinateur : Midi.

Ses yeux bleus se détournèrent une nouvelle fois de son écran, afin d'observer la valise qui gisait aux pieds de notre homme. C'était un objet très important pour lui sur deux plans. Premièrement, c'était un objet qui était le dernier cadeau de ses parents avant qu'il ne vole de ses propres ailes, et qui l'accompagnait depuis qu'il était devenu un homme. C'était une valise grande et efficace pour son boulot, ajoutant le pratique à l'ensemble.

Le second plan, c'était le fait que cette valise, a l'air ordinaire, est actuellement son arme : d'une seule pensée, il peut la transformer en un redoutable carnivore, capable d'aspirer les objets à elle pour les déchiqueter brutalement ou les avaler, parmi d'autres capacités bizarres. Cette créature étrangement semblable à un hollow tenait de l'esprit protecteur. Mais il n'avait pas besoin d'elle pour le moment, mais bien du sac qu'il y'avait.

Pensiez vous qu'il prenait des pauses ? Non. Notre homme n'a guère besoin que d'un sandwich et d'une thermos pour se nourrir le matin. Il allait juste perdre quelques secondes à ramasser le sac et...

Hum ?

Ses mains avaient beau chercher, elles ne trouvaient pas le sac en question. Le fullbring cessa tout mouvement pendant quelques secondes, son expression faciale figée sur sa poker face d'habitude, ses yeux essayant de se rappeler des instants passés avant qu'il n'aille au travail. Il en conclut rapidement que ce n'était qu'un simple oubli, le genre qui arrive forcément à n'importe qui.

C'était... étrange pour lui. Il était très précautionneux et faisait attention à ce que tout les détails de son quotidien soient clairs. Cet oubli mineur le dérangeait, bien plus que ça ne le devrait. Pas grave, il allait juste devoir... modifier ses plans.

Enregistrant ses données avant de désactiver l'ordinateur, Hiroki se releva, refit un peu sa cravate et entreprit de se diriger vers l'ascenseur, sa valise en main. Une fois à l'intérieur, il entreprit d'appuyer sur un bouton puis attendit un moment, essayant de ne pas faire attention aux grognements de ventre des autres personnes dans l'appareil.

Une fois la descente terminée, et les précautions de sortie remplies, notre homme entreprit de quitter le building. Karakura était honnêtement une belle petite bourgade. Il y était allé parce qu'il y'avait beaucoup moins de stress que dans Tokyo, et aussi à cause de la présence de plus de fantômes dans le coin. Il ne regrettait pas son choix, d'ailleurs.

Sa sélection de restaurants fut rapide : le café le plus proche, tout simplement. Il ne voulait pas un super repas avec une addition à 4 chiffres, il voulait juste assez de nourriture pour continuer la journée dans des conditions optimales, et puis, la perte de tant d'argent finirait par lui donner une attaque cardiaque.

Ouvrant la porte de l'établissement, il balaya rapidement l'endroit des yeux avant de tomber sur une table vide. Aussi preste qu'un homme d'affaire pouvait l'être, il entreprit de prendre le siège, posant la valise à ses pieds. Le choix de la nourriture fut tout aussi rapide, d'ailleurs.

Maintenant, plus qu'a attendre, pour pas trop longtemps, il espérait.

avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sans accros (pV Akira) Ven 6 Mai - 17:28




















SANS ACCROS
Hiroki Hashika & Miyazaki Akira




Les portes du restaurant ne cessaient de s'ouvrir depuis quelques minutes déjà. L'heure du repas de midi en attirait bien plus d'un et rapidement, nous nous retrouvions au moment de la journée que je détestais le plus. De ma chaise, j'observais l'aiguille rouge de l'horloge murale se déplacer au fil des secondes, me rapprochant peu à peu de la fin de ma pause et sans doute de ma patience. J'avais très peu de sang froid face à tous ses hommes désespérés qui ne venaient que pour l'uniforme et ce, quotidiennement.

Sans grande surprise, je pouvais apercevoir de la pièce dans laquelle je me trouvais quelques tables où s'étaient déjà assis une partie de notre plus fidèle clientèle et je reconnaissais sans mal les visages devenus maintenant bien familier. Je soupirai d'exaspération en voyant les regards amplis d'une perversité malsaine pour la petite nouvelle, alors que celle-ci ne s'était toujours pas habituée à toute cette attention plutôt dérangeante et s'en retrouvait donc bien maladroite de par sa gêne. Ce n'était certainement pas toujours facile de travailler ici, mais l'emploi payait bien, alors j'évitais de me plaindre, même si mon calme n'était pas des plus légendaires et que j'avais bien souvent fait part de mon mécontentement aux clients trop embêtants.

Je me levai finalement de mon siège lorsque mon temps de paix fut entièrement écoulé, puis me força à retourner à l'avant un sourire aux lèvres. Avec le temps, j'avais appris à en faire de ces faux pourtant si vraisemblable qu'on les trouvait bien aimable, de ceux que l'on s'attend lorsque l'on se fait servir. Pourtant, il ne suffisait que d'un petit changement, si minime qu'il en serait presque imperceptible, pour faire régner une terreur chez les clients qui ne savaient se tenir. J'avais bien vite compris que je ne pouvais pas me permettre de les remettre à leur place à l'aide d'un bon coup de poing sans risquer de perdre mon travail et j'avais donc appris à faire cela autrement. De toutes façons, à bien regarder ces pervers, les châtiments corporels ne les dérangeraient sans doute même pas.

À peine sortie de cette douce zone de tranquillité, mon attention se tourna vers une personne que je ne reconnaissais pas. Il fallait dire qu'il ressortait aisément du lot de par son apparence et j'étais bien certaine de ne jamais l'avoir vue. On pourrait se dire qu'avec plus de quatre siècles à mon actif, j'en oubliais sans doute les nombreux visages que je croisais tous les jours, mais ces deux-cent années d'exile et de fuite m'avaient appris à me méfier de tous et à observer chacun dans les moindres détails en seulement quelques instants. Ma vie était depuis si longtemps en jeu que tout cela en était devenu un automatisme bien encré et ce visage, je pouvais dire avec certitude que je ne l'avais jamais croisé avant aujourd'hui.

Comme toujours, la moindre présence spirituelle supérieure à la moyenne suffisait à réveiller ma méfiance habituelle, mais je n'en démontrais aucun signe. Cela ne serait en rien subtil et discret si j'en venais chaque fois à réagir ouvertement. Qui plus est, il ne s'agissait pas d'un shinigami, mais d'un Fullbringer, alors je n'avais pas à craindre de me faire reconnaître et je n'hésitai donc pas à avancer vers sa table, un doux sourire sur le visage par politesse, afin de prendre sa commande. Ce n'était certainement pas le premier et encore moins le dernier humain aux pouvoirs mystérieux que je rencontrerais et cela était devenu anormalement normal au fil du temps. Ils ne devraient pas être si nombreux et pourtant, les habitants de Karakura semblaient ne pas manquer de ces paires bien différents des autres vivants. Je ne m'inquiétais cependant pas de ses pouvoirs ; dans ce Gigai dont la création n'avait pour but qu'empêcher la Soul Society de nous repérer, il ne pouvait sentir mon énergie spirituelle.

« Bonjour à vous. Puis-je prendre votre commande ? »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Jigoku Gen'kotsu
Inventaire:
Ancienne capitaine de la 5ème division
Ancienne capitaine de la 5ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sans accros (pV Akira) Dim 8 Mai - 18:42

Sans accros
Kira


Il observa de nouveau la carte, au cas où. Il avait déjà eu des... problèmes à cause de nourritures douteuses dans des villes comme Tokyo ou dans d'autres pays, et il ne voulait pas sauter son travail à cause d'un steak mal cuit par un cuisiner dépressif. Il y'avait surtout de la viande, ce qui ne le gênait pas trop, ceci dit, au contraire, il aimait bien le choix alimentaire de l'endroit qu'il avait choisi comme antre : plus de nutriments pour l'après-midi.

Vu que personne ne venait encore pour lui, il prit la peine d'aller examiner ses environs : ses collègues qui marchaient vers un autre restaurant (il était sûr qu'ils allaient l'inviter à venir manger, un de ces quatre), quelques lycéens qui fréquentaient les rues, cherchant eux aussi des restaurants et autres signes qui ne l'intéressaient pas tant que ça en fin de compte.

Il n'accordait pas vraiment d'intérêt aux gens depuis la découverte de l'outre-monde, surtout car il savait que tout lien qu'il pourrait former avec quelqu'un n'aurait, finalement, aucun vrai effet : pas d'union dans la mort, on devient un Plus, un Hollow, on est purifiés, ou pire. Qu'était une simple vie humaine devant l'éternité ?

C'est pour ça qu'il était devenu passif avec sa lutte contre les hollows : elle était inutile, avec la découverte que toutes les âmes dévorées disparaissaient avec la créature, cette quête s'était aussi révélée comme destructrice. Il tuait toujours des hollows, oui, mais quand ces derniers attaquaient des innocents.

Il fut sorti de sa rêverie par une serveuse, jetant un coup d'oeil à cette dernière sans tourner sa tête. Blonde et bien faite, elle était sûre d'attirer l'attention de la partie moins sympathique du restaurant. Il s'en fichait, toutefois, se contentant d'observer un peu la carte, ayant oublié de refaire sa vérification vu qu'il s'était jeté à corps perdu dans une contemplation de son existence.

Un Duwang, s'il vous plaît. déclara t-il, observant le menu spécial du restaurant.

Puis, il observa de nouveau ses environs et remarqua un détail précis : un plus, solitaire, au dessus du toit, observant ses alentours. Espérant qu'un Hollow ne se ramène pas (et ne ruine son repas), Hiroki fit sa seconde commande.

Ho, et de l'eau plate, je vous prie.

Il n'allait pas ingérer de l'alcool avant de travailler, non ?
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sans accros (pV Akira) Lun 9 Mai - 17:47




















SANS ACCROS
Hiroki Hashika & Miyazaki Akira




L'attention de l'humain, sans doute un Fullbringer, ne m'était pas entièrement donnée, ce qui ne me dérangeait aucunement. Je préférais encore cela plutôt que de voir le dessous de ma jupe en recevoir une surdose. Cet homme ne me semblait pas comme la plupart qui venait ici et j'en fus presque soulagée. Autant dire que cela était rare de ne pas avoir envie de mettre mon poing au visage du premier idiot qui passait les portes de l'établissement. Je n'étais sans doute pas fait pour le service à la clientèle, mas que vouliez-vous, il me fallait bien rapporter un peu d'argent, même dans le monde des vivants.

« Un Duwang, s'il vous plaît. »

Je notai sur mon calepin le numéro de la table, ainsi que la très simple commande, puis relevai la tête afin de lui demander s'il désirait autre chose. Son regard, cependant, ne se portait plus sur moi, ni même sur le menu, mais sur l'esprit qui reposait sur le toit voisin, dont on voyait la chaîne brisée pendre sur son torse. Je ne l'avais jamais vue avant aujourd'hui et l’absence de corrosion sur les mailles m'indiquaient que sa mort était assez récente. Je reposai rapidement mon regard sur le visage de mon client, avant qu'il n'ait le temps de remarquer que je pouvais voir les esprits, moi aussi. J'espérais seulement qu'aucun shinigami ne vieille s'occuper du Plus durant mes heures de travail ou que, tout du moins, aucun ne m'ayant connu du temps où j'étais encore à la Soul Society. Je n'avais aucunement envie de me faire reconnaître par mes anciens pairs, faute de quoi je serais dans l'obligation de me cacher un temps avec les autres Vizards.

« Ho, et de l'eau plate, je vous prie. »

S'assurant qu'il ne souhaitait rien de plus, je continuai mon travail et ne revint qu'un peu plus tard à sa table, lorsque son repas fut prêt. Je lui apportai donc sa commande, toujours avec un sourire aux lèvres et je dus m'efforcer de garder celui-ci malgré la situation qui semblait vouloir se dégénérer. Dans le ciel, une énorme déchirure indiquait à quiconque pouvant la voir qu'un hollow s'était décidé à nous faire une petite visite et j'espérai de tout cœur qu'il ne choisirait pas le Plus devant le restaurant comme prochain repas. Sérieusement, nous servions de la nourriture pour les vivants, ici, ce n'était pas un buffet servant des esprits pour les hollows !

Voyant le déchirement s'ouvrir et la tête énorme en sortir, je priai pour qu'il choisisse une autre destination, déposant doucement le plats et l'eau sur la table.

« Voilà votre commande. Avez-vous besoin d'autre chose ? »



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Jigoku Gen'kotsu
Inventaire:
Ancienne capitaine de la 5ème division
Ancienne capitaine de la 5ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sans accros (pV Akira) Lun 16 Mai - 18:34

Sans accros
Kira


La serveuse entreprit de disparaitre dans les méandres de la cuisine. Il se contenta d'hausser les épaules : au moins, elle n'allait pas essayer de lui faire la discussion. Hiroki comprenait que leur travail n'était toujours pas agréable, surtout quand la clientèle était particulièrement remontée, mais... bah, il n'avait simplement pas envie de taper la discussion avec une inconnue. Il voulait sortir de cet établissement en moins de dix minutes, les conversations avec d'autres personnes, il en fera au bureau, pas dans un restaurant.

En attendant, Hiroki entreprit de sortir un carnet de sa poche. Il gardait des objets dans sa valise, oui, mais sachant que le pouvoir principal de cette dernière était, avant tout, de recracher des objets avec violence, il ne voudrait pas trop mettre d'affaires importantes là dedans. Dieu sait comment il craignait les pick-pockets maintenant qu'il mettait ses objets dans ses poches, désormais, mais au moins, il ne risquait pas de retrouver ses documents importants en miettes, ou, plus dramatiques, son porte-feuille à l'autre bout de la rue.

Donc, oui, il sortit un carnet et un stylo, et entreprit d'écrire, de façon rapide, quelques rdv importants, ses contacts et d'autres opportunités. Il n'avait rien à faire, après tout, alors autant essayer de transformer ces quelques minutes d'inactivités en profit. D'abord, il y'avait ce rendez-vous a Tokyo, dès demain. L'autre avait insisté pour que le rendez-vous se déroule dans la ville, qui tenait plus d'une sorte de gigantesque bazar, et le fullbring allait donc devoir affronter les grandes foules de la ville. Il espérait que l'occasion était bonne.

D'autres cas se ramenèrent, et prenaient, heureusement, place dans le bureau, ou des endroits plus posés que sa ville natale. L'homme d'affaire, s'il était du genre grincheux, avouait qu'il était agréable de travailler dans un coin relativement tranquille. Ou du moins, les plus bavards du coin restaient dans leurs coins, accompagnés d'une télévision et d'un bon verre.

Et bien naturellement, les troubles se ramenèrent rapidement, juste au moment où la serveuse apportait le plat, en plus ! Il allait sans aucun doute dévorer le Plus, c'était triste, mais Hiroki n'avait pas beaucoup d'autorité sur l'affaire : c'était le boulot d'un shinigami de sauver les esprits innocents. Lui, il se contentait de vivre sa vie d'humain, tuant l'hollow qui se mettait sur son chemin au passage ou autres. Enfin, le Duwang vint, et l'homme d'affaire s'empara des couverts.

Merci.

Il lança un autre coup d'oeil dehors, prétendant observer la foule de gens. L'Hollow observait tout le monde avec un air interrogateur, semblant bien confus. Après quelques minutes, ses yeux rouges se posèrent sur le fullbring, alors que ce dernier dégustait le Duwang, et son visage... s'ouvrit en deux, révélant un autre visage derrière, sans yeux, et avec une énorme mâchoire souriante.

L'autre masque de la bête, qui ressemblait à un humanoide inexpressif, se referma alors que la créature entreprit de s'extraire de la déchirure. On aurait dit une espèce d'énorme fourmi, avec de grandes ailes de papillon. La bête n'était pas si forte que ça, en dépit de son apparence, mais le problème était de la défaire sans mettre la rue en danger, de manière discrète, donc, et ce avant qu'elle ne puisse commencer sa dégustation.

Le fullbringer se retourna pour observer la salle alors que le Hollow était encore en train de sortir de son trou. La télé trônait donc dans la pièce, des ivrognes contemplaient leurs verres de bières, quelques serveuses se faisaient reluquer par les clients plus sobres et il y'avait la blonde, aussi. Il reposa toutefois rapidement ses yeux sur son plat et entreprit de déguster de nouveau... avant de lever un seul doigt.

La télé fut entouré d'une énergie ésotérique pour quelques instants, de la neige apparaissent sur la télé. Ennuyé par les statiques en noir et blanc, ou confus, le personnel et les clients levèrent la tête vers l'objet (enfin, il estimait : peut-être que, par exemple, la serveuse blonde ou le personnel de la cuisine n'avait pas remarqué) permettant a Hiroki de s'emparer de quelques couverts proches. Il aimerait dire qu'il regrettait devoir se battre avec de tels objets, mais pour être honnête, il s'en fichait un peu.

Il dévisagea la bête : sa peau serait sûrement percée s'il pouvait se servir de son reaitsu pour réveiller l'âme de l'objet en faire une arme vraiment tranchante. Le problème serait : il faudrait qu'il puisse bien en lancer un, et sa distraction ne risque pas de durer longtemps. Aussi, honnêtement, se faire voir comme un vulgaire voleur de couverts, par une personne qui n'est pas distraite, serait une humiliation totale.


avatar

Energie Spirituelle
Lettre: K
Pouvoir: A kind of magic
Inventaire:
Fullbringer
Fullbringer
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 46
Date d'inscription : 17/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sans accros (pV Akira) Lun 11 Juil - 22:40




















SANS ACCROS
Hiroki Hashika & Miyazaki Akira




J'ignorai rapidement la créature qui venait de rejoindre notre dimension, me concentrant sur mon travail avant toutes choses. Ce n'était plus à moi de m'occuper des hollows et aussi triste que cela pouvait sembler, ou plutôt égoïste, je ne me préoccupais plus vraiment de ce qui pouvait se passer pour les autres. Intervenir serait un risque pour tous les Vizards et entre un inconnu et mes compagnons, je n'hésitais même pas dans mon choix. Pourtant, je n'avais pas toujours été comme cela. Avant, j'aurais donné ma vie pour venir en aide à ces humains et à ces âmes qui n'avaient personne pour les protéger, mais aujourd'hui, les choses avaient bien changés et mes préoccupations et priorités étaient toutes autres que ce qu'elles avaient autrefois été.

Rejoignant une autre table, je prenais à nouveau la commande des clients arrivés depuis peu, avant de retourner à la cuisine pour y déposer les demandes que je venais de prendre. Si mon attention n'était pas entièrement tourné sur mon travail, par habitude de rester sur mes gardes, je restais tout de même assez concentrée pour ne pas attirer l'attention de mes collègues. Heureusement pour moi que je n'étais pas maladroite et que j'arrivais à penser à plusieurs choses à la fois sans me déconcentrer de ce que je faisais. Pour autant, je n'appréciais pas avoir à me préoccuper d'un hollow, surtout en sachant qu'un shinigami qui me verrait pourrait très bien me reconnaître s'il était assez vieux. Ce serait bien surprenant, mais ce n'était tout de même pas impossible.

Bien vite, une nouvelle distraction se manifesta en le dérèglement de la télévision, qui ne semblait soudainement plus fonctionner normalement. J'haussai un sourcil, déposant les commandes que j'avais été cherché sur les tables où se trouvaient les clients les ayant demandés, avant de laisser un soupir quitter mes lèvres. Déjà, un autre employé se dirigeait vers l'appareil pour vérifier ce qu'il n'y allait pas, ne comprenant pas ce qu'il se passait lorsqu'il ne trouva rien. Pour ma part, j'ignorai les doutes qui me prenaient et ne porta aucune attention au Fullbringer, qui pouvait très facilement en être le responsable, pour la simple et bonne raison que le regarder à ce moment-là serait aussi bien qu'un aveu direct de ma connaissance sur ses pouvoirs, ce qui le pousserait forcément à se questionner et pire, à sans doute vouloir m'interroger moi-même sur le comment de la chose.

Une fois de plus, je jouai les ignorantes, retournant à la cuisine pour chercher les autres plats, lorsque l'un de mes collègues me demandant de bien vouloir sortir les ordures qui commençaient à s'accumuler un peu trop. Je me résignai donc à me rendre à l'extérieur, derrière le restaurant, malgré le hollow qui rodait. Je savais bien que je n'aurais pas de mal à m'en occuper si obligée, mais je préférais ne pas avoir à le faire. Évidemment, la vie étant bien faites, je me retrouvai bien vite seule dans la ruelle, alors que la créature s'écrasa avec vitesse sur le toit du bâtiment adjacent au restaurant, décidé à se nourrir proprement.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar

Energie Spirituelle
Lettre: F
Pouvoir: Jigoku Gen'kotsu
Inventaire:
Ancienne capitaine de la 5ème division
Ancienne capitaine de la 5ème division
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76
Date d'inscription : 29/03/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sans accros (pV Akira)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sans accros (pV Akira)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Coexister sans s'affronter? [Akira]
» Protection de Caravane, avec ou sans accros ? [PV Ilarwerna/Quête]
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : Kyoukai no Kanata :: Constance :: Le Monde Terrestre :: Asie :: Japon :: Karakura-
Sauter vers: